Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

En venir au fait [LAMBROISE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: En venir au fait [LAMBROISE] Dim 15 Jan - 12:20

Lalegün se tortillait les doigts dans un coin de la salle de théâtre.
C'était là qu'il avait donné rendez-vous à Ambroise. C'est qu'il regrettait amèrement leur dernière altercation, et voulait s'excuser en premier lieu. Parce qu'après tout, il adorait son Passion et refusait de rester fâché avec lui. Il savait aussi un peu qu'il ne le rejetterait pas ; bien que loin de lui l'idée de se servir des sentiments du jeune homme à son égard, cela lui donnait de l'assurance. Il lui dirait qu'il était désolé, Ambroise ferait peut-être preuve d'un peu de mauvaise volonté, mais au final, ça irait.
Jusqu'à ce qu'il lui annonce la deuxième nouvelle. Et c'était celle-ci qui l'angoissait, celle-ci qui passerait moins bien. Seulement, il n'avait pas le choix. Et si une personne avait le droit d'être au courant, c'était bien son plus cher ami. Il patientait donc, petite boule de nerfs, plein d'inquiétudes, que l'on vienne le rejoindre.

En entendant la porte s'ouvrir, Lalegün bondit presque sur ses pieds. Il sourit en voyant s'avancer Ambroise, sans trop s'en rendre compte. Il n'y avait pas de fausseté ni d'hypocrisie dans ce tableau-ci : il était juste content de le voir. Il attend que le Passion se déplace jusqu'à lui, et tout de suite embraye :

- Ambroise...

Ah, voilà que les mots peinaient à sortir. Il avait la gorge nouée, et cette réaction du corps le prit un peu par surprise. Il croyait que ce serait plus simple. Mains croisées dans le dos, il n'osait pas croiser le regard de son ami.

- Je suis vraiment désolé, pour la dernière fois. Je n'aurais pas dû m'énerver comme ça, c'était bête. Et puis, ce n'est pas comme t'avais besoin de ce souci en plus... C'est juste que, tu sais, je m'emporte un peu facilement, et j'osais plus trop venir m'excuser après. Je me suis trouvé un peu ridicule.

Il eut un rire nerveux, très bref. Finalement il releva l'oeil vers le visage d'Ambroise, avec sur le visage un air un peu misérable.

- Tu me pardonnes ?

En fin de compte, il n'était plus si sûr de la réception de ses excuses.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En venir au fait [LAMBROISE] Sam 11 Fév - 19:20


Lentement, je tourne les roues de mon fauteuil sur le chemin me menant au théâtre. Je suis dans mes pensées. Lalegün m'a convié à cet endroit mais ne m'a rien dit de plus. Que va-t-il se passer ? La dernière fois que l'on s'est vu, on ne peut pas dire que nous nous soyons quittés bon amis. Au contraire. M'en veut-il toujours d'avoir fouillé dans sa vie ? Ou au contraire, va-t-il me pardonner ? Excellente question. À vrai dire, sa dernière crise de colère m'a on ne peut plus achevé. D'un côté, moi aussi je lui en veux de m'avoir laissé encore une fois. Je suis bien trop fragile pour être mis de côté de cette manière.

En soupirant, je pousse ce maudit fauteuil dans la cour jusqu'à la porte du bâtiment. Le théâtre est une construction récente et plutôt jolie. Il est de taille raisonnable pour un bâtiment de lycée et le Principal a engagé de bons architectes. Je suppose que ce seront les mêmes qui s'occuperont du bâtiment désaffecté. J'ai cru comprendre que les travaux commenceront très bientôt. J'ai hâte de voir ce que cela va donner.

Sans grandes pompes, j'entre dans le théâtre et m'avance vers l'Evasion. Le pauvre ne semble pas spécialement bien malgré son sourire. Que veut-il me dire ? Il commence à parler mais bute sur ses mots. Que se passe-t-il ? Des excuses ? Il s'excuse ? Quelle étrangeté que cet acte. Un peu sous le choc, je ne réponds pas immédiatement. Il s'excuse alors que j'y ai aussi ma part de responsabilité, il est si adorable. Avec un petit sourire, je hausse les épaules.

- Excuses acceptées. Mais je suis également en tord, alors je m'excuse d'avoir fouillé dans ta vie sas autorisation.

Si c'est pas beau ça, des retrouvailles en beauté.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En venir au fait [LAMBROISE] Mer 1 Mar - 18:00

La tension atteignit son comble en ces courts instants qui précédèrent les mots d'Ambroise :

- Excuses acceptées. Mais je suis également en tord, alors je m'excuse d'avoir fouillé dans ta vie sans autorisation.

Une libération. Dans un élan de spontanéité, Lalegün se jeta au cou de son Passion ; il l'étreignit avec tendresse, bien qu'un peu trop fort. Sa poitrine était agitée d'un rire nerveux, en réponse à tout ce soulagement. Finalement, il se détacha de son ami. On pouvait lire sur ses traits une intense joie, qui s'effaça lorsque lui revint en tête la seconde nouvelle. Il se racla la gorge.

- Hum, et aussi je voulais te dire... Euh, ben, ça va pas te plaire, mais...

Il serra les poings, ferma les yeux. Courage Lalegün. Il fallait être fort ; plus vite c'était dit, plus vite il en serait débarrassé.

- Je vais quitter Xényla. Je me disais que tu avais le droit de savoir. Je suis désolé, Ambroise ! C'est juste que, tu as vu mes notes, et... et je veux me consacrer à la musique.

Il avait du mal à respirer. Il se rendait compte qu'il s'était beaucoup plus attaché à cet endroit - et aux gens - qu'il ne le pensait. Il s'éventa d'une main délicate, étourdi. Il craignait tant les réactions d'Ambroise qu'il se retrouvait pris dans un tourbillon d'émotion incroyable. Cela devenait fatiguant. Il osa tout de même avancer quelques mots de plus :

- Tu crois qu'on pourrait se voir quand même ?

Il y tenait.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En venir au fait [LAMBROISE] Ven 3 Mar - 10:34


Que nous nous soyons réconciliés, soit. Mais je ne m'attendais pas à ce que Lalegün m'étreigne de cette manière. Un peu gêné, j'esquisse un petit sourire en lui tapotant gentiment le dos. Cet enfant est si spontané. Parfois, ça m'en ferait peur. Mais il n'a pas terminé. Je le vois à ses yeux, à son expression, qu'il lui reste quelque chose d'important à dire. Le sourire crispé, j'attends. J'anticipe. Au fond de moi, je sens que cela ne va pas me plaire. Du tout.

Et j'ai raison. Il a beau le dire vite et en s'excusant, ça ne change rien. Il quitte l'école. Il quitte Xényla. Il me quitte, moi. Les notes. Est-ce une excuse ça ? Je peux tenter de l'aider. Il sait, en plus, que je lui avais proposé. Jamais je n'aurais cru entendre une chose pire que celle-ci. Le départ de Lalegün. Le départ de mon grand ami. Je refuse.

Désespéré, je secoue mollement la tête. Comment une telle chose a pu se produire ? Pourquoi laisse-t-on faire ça ? Il veut me revoir ? Moi je le veux à mes côtés tous les jours. Je refuse de le laisser partir. Il est à moi. Juste à moi. À aucun moment on avait parlé de quitter ce lycée. Vraiment, à aucun moment. J'attrape mon visage dans une main et m'appuie dessus. Il me faut un soutien car je crois que je vais craquer.

Lentement mais sûrement, je respire, chassant les larmes qui essayaient de couler. J'ai suffisamment pleurer comme ça dans ma vie. Pour une broutille comme celle-ci, je peux la surmonter sans problème. Avec un petit sourire, je croise les bras sur mon torse.

- Je ne sais pas. On verra selon mon emploi du temps.

Sa petite gueule d'ange. Elle va me manquer. En soupirant, j'avance mon fauteuil pour me coller à lui, puis je lui tends mes bras en le tirant un peu. Un câlin ne me fera pas de mal.

- Merci de me l'avoir dit en tout cas. Je viendrais, le jour de ton départ.

Toujours serré contre lui, sans un mot, je ferme les yeux. Je savoure l'instant. Car des comme ceux-là, il n'y en aura plus.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En venir au fait [LAMBROISE] Ven 3 Mar - 13:43


Toutes les craintes de Lalegün se confirmaient : le réception de la nouvelle s'opéra plutôt mal. Fort heureusement, Ambroise se reprit - il eut même le courage de sourire !

- Je ne sais pas. On verra selon mon emploi du temps.

Il se moquait de lui ? Une ombre passa sur le visage du jeune Evasion ; dans son regard, prit vie une étincelle de colère. Ce n'était pas la réponse qu'il attendait. Ce qu'il voulait entendre, c'était un "bien sûr", "le plus souvent possible", "je déplacerais des montagnes pour te rendre visite". Les "on verra", c'était proscrit. Cependant, le geste qui suivit eut tôt fait de lui arracher ces idées-là de la tête. Ambroise se créait une carapace, Lalegün le savait. Au fond, son cher Passion ne se figurait pas une vie sans lui.

- Merci de me l'avoir dit en tout cas. Je viendrais, le jour de ton départ.

Lalegün capturait l'instant. Leurs respirations, toutes serrées l'une contre l'autre, le silence, toute ces choses qui ne le mettaient plus mal à l'aise. Lalegün avait grandi. Lalegün donnait à sa vie un nouveau virage, un tournant meilleur. Peut-être que si le destin l'avait dirigé vers Xényla, c'était uniquement pour rencontrer Ambroise. Ce serait tout de même drôle ; tout ça pour ça. Cette pensée le fit sourire.
Maintenant qu'il avait fait ce qu'il avait à faire ici - il était même devenu délégué, c'est dire ! - il était prêt à véritablement commencer sa nouvelle vie. Une existence qu'il n'aurait pas envie d'oublier, il voulait se l'offrir. Désormais, il était assez fort. Comble de bonheur, il avait l'assentiment d'Ambroise.
Et ça, c'était tout ce qu'il voulait entendre.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
En venir au fait [LAMBROISE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fait venir un démon
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: