Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 3:43

AGE ▲ 17 ans
ESPECE ▲ Mentaliste
ORIENTATION SEXUELLE ▲ Pansexuel
OCCUPATION ▲ ///
ANNEE ▲ 3e année
▲ CLASSE Evasion
POUVOIR ▲ Modifier mon apparence, bon au début c'est juste une (maximum deux) parties de mon corps à la fois. La durée de mon pouvoir est plutôt longue mais est très épuisant sur la durée. S'il reste trop longtemps activé, je deviens sujet à des crises de narcolepsie et, en persistant, je peux m'endormir pendant plusieurs jours.

TAILLE ▲ 1m88
POIDS ▲ 83kg
COULEUR DES CHEVEUX ▲ Noirs avec une mèche bleue
COULEUR DES YEUX ▲ Hétérochromatiques, rouge à droite et bleu à gauche
SIGNES PARTICULIERS ▲Hermaphrodite (censé être plus homme que femme mais que voulez-vous, la nature m'a leurré, ce qui explique que j'ai une poitrine) aux yeux vairons et cheveux longs.


ft. Yokune Ruko, Vipperloid
Allen Grace Nemory
Voici venu un immense complexé ! En tant qu’Hermaphrodite, on m’a élevé comme si j’étais un garçon normal, c’est d’ailleurs ce que j’affiche au quotidien aux gens, en tout cas à ceux qui me connaissent sous le prénom d’Allen, car, malgré ma poitrine, j’use de mon pouvoir pour la faire disparaître aux dépens de ma santé.
Si je préfère être considéré comme un homme, à cause d’une certaine fierté, j’ai toutefois cette tendance à jouer double jeu avec une seconde identité possédant un caractère un peu différent, dans ce cas-là, je prends le nom de Grace, la « vraie-fausse » sœur jumelle de Allen et je n’utilise pas mes capacités. Mais passons un peu en revue mes deux-moi si vous le voulez bien :

Comme je vous l’ai dit plus tôt, en tant qu’Allen, je suis extrêmement complexé par mes attributs féminins, tellement que je les cache malgré les risques que cela comporte pour moi, ceci me rend donc très susceptible et, dans des cas extrêmes, violent vis-à-vis des moqueries sur mon physique. Un peu timide, j’ai peur de ce que les gens penseraient de moi s’ils savaient ce que j’étais, j’ai donc du mal à me confier aux autres sur ce point. Fidèle et très protecteur, je ne tolère pas que l’on s’en prenne à mes proches, dans le cas où ça arrive, attendez-vous à ce que je me venge d’une manière ou d’une autre. Je possède aussi un certain goût pour provoquer les adultes et je suis d’un naturel très joueur, si je peux vous faire tourner en bourrique, je le ferais, ce qui ne m’empêche pas cependant d’être quelqu’un de très sympathique et souriant.

Quant à Grace, c’est un peu la carte maîtresse que je sors quand j’ai besoin de me reposer ou de me faire passer pour une fille, c’est l’avantage de ne pas être complet, évidemment, très peu sont au courant que Grace et Allen ne sont qu’une seule et même personne car c’est censé être « ma sœur jumelle », enfin c’est ce que je prétends. Cette identité, c’est comme une libération pour moi car je n’ai pas besoin de m’user à utiliser mon pouvoir pour garder mon hermaphrodisme secret ou dans tous les cas beaucoup moins. Ainsi, j’assume pleinement mon corps avec ce qui me faisait complexer en temps normal ; je n’ai pas peur de mettre des habits féminins, c’est même le but d’être féminine ! Vous pouvez me faire porter des robes, des jupes, des bikinis et j’en passe sans même que j’en sois gênée. Je deviens une curieuse, un poil hyperactive sur les bords et qui adore manger. D’un caractère enjoué et combattif, j’aime beaucoup taquiner mes amis (et leur mettre de grandes tapes amicales dans le dos), je suis fidèle et jamais je ne trahirais quelqu’un en qui j’ai confiance à moins que ce soit cette personne qui me trahisse, auquel cas je risque de devenir agressive avec elle. Il est évident que je ne trahirais jamais mon secret à moins que ce soit quelqu’un que j’aime qui m’y oblige.

Je suis très proche de ma famille, surtout de ma grand-mère Rachel mais ce n’est pas pour autant que j’adhère à tous ses délires et loin de là ; ma famille étant croyante, j’ai tendance à souvent prier l’Unique, je suis d’ailleurs très reconnaissant envers lui pour m’avoir offert mes pouvoirs. Les Nemory sont généralement connus pour être des marginaux mais je pense que c’est quelque chose de faux, preuve étant que mes parents ont très bien réussi à s’intégrer en société.

Du côté de mes goûts, j’ai une affection particulière pour les animaux, je possède une chienne nommée Laïka et un lapin, que je garde près de moi en général, prénommé Cactus. J’aime l’hiver, surtout quand il y a de la neige et au contraire déteste l’été car on crève de chaud. Je touche un peu à tout ce qui est de l’art en particulier le dessin, la musique et le théâtre ; je joue du synthétiseur, de la guitare électrique et je suis plutôt doué en chant, je jouais même en duo avec un ami avant, mais je préfère avant tout jouer un rôle, un personnage, c’est pour ça que le théâtre est fait pour moi. J’apprécie le sport même si ça ne va pas plus loin, il me suffit de faire seulement quelques abdos pour être musclé tandis que d’autres doivent se tuer juste pour des tablettes, je ne sais pas pourquoi, mon corps est juste bizarre. Je suis un adepte des jeux, vous sentez l’enfant de commerçants de jouets là ? Non mais vraiment, j’adore ça, jeux de société et jeux-vidéo sont mes péchés mignons.

Je suis pansexuel parce que je ne vois pas comment la définition « homo » ou « hétéro » pourrait fonctionner sur quelqu’un qui est à la fois un garçon et une fille, et puis si j’aime quelqu’un, c’est parce que quelque chose dans son caractère m’a plu, que ce soit un homme ou une femme ou quelqu’un comme moi, j’espère juste que cette personne saura m’accepter tel que je suis.

A cause de mes pouvoirs, j’ai tendance à m’endormir parfois sans prévenir ou à dormir beaucoup plus longtemps que je ne le devrais, ma plus grande peur est un jour de m’assoupir à un endroit et ne plus jamais me réveiller.
Réalité, rêve et folie, trois concepts différents qui se rejoignent dans une croisée des chemins et dont le lien les unissant fatalement ne doit être brisé au risque de détruire un équilibre, une loi établie.
Je suis né dans la riche famille Nemory, une famille gravitant entre le rêve, la réalité et la folie et où la religion et la superstition tiennent une place extrêmement importante dans le quotidien. Pourquoi ? Parce que les plus fous d’entre nous croient en une ascendance royale ou même divine, les rêveurs nous disent aristocrates tandis que ceux qui sont plus réalistes pensent juste à une bourgeoisie. Personne ne sait vraiment quelle théorie est la vraie, ils n’arrivent même pas à s’arranger sur une idée commune. Toutes ces histoires sont liées au premier ancêtre Nemory, dont plus personne ne connait l’identité depuis longtemps ni même quand il a vécu, un être en partie effacé par le temps, comme une âme sans nom et sans visage.
Malgré cela, une certaine fierté familiale demeure depuis des siècles dans la branche principale, exerçant une pression relativement importante sur les descendants. Certaines personnes ne supportant plus le stress imposé, décident de changer de nom à travers un mariage, créant ainsi plusieurs branches secondaires. Malheureusement, on raconte dans la famille qu’une malédiction, venue d’on ne sait où, frappe tout Nemory reniant ses origines : ces personnes ont tendance à sombrer dans la folie pour, au final, se détruire elles-mêmes.

Je suis un enfant de la branche principale, un mentaliste. A ma naissance, on décida que je porterais le nom de famille de ma mère, pour échapper à la malédiction. J’étais un bambin presque normal ; pourquoi presque ? Et bien disons que ce jour-là, on annonça à mes parents que j’étais hermaphrodite, à la fois garçon et fille, ce qui pouvait avoir un certain impact dans ma vie de famille future. En plus de tout cela, mes yeux étaient hétérochromatiques, un œil rouge et un bleu. Etre différent des autres ne m’empêcha pas d’avoir une enfance heureuse, bien au contraire, mes parents m’aimaient beaucoup. Etant majoritairement un garçon, on décida de me considérer comme tel dès le départ, afin d’évider les confusions et les questions du style « tu préfères que l’on dise il ou elle ? ».

Lorsque je vous ai dit plus tôt que ma famille est riche, ce point concerne mes grands-parents maternels, et plus précisément ma grand-mère, Rachel, qui a hérité de toute la fortune de ses parents mais, elle n’y a jamais touché à cet argent, bien à l’abris sur un compte en banque. Elle préférait grandement s’en sortir par ses propres moyens, vivre une vie sans les contraintes familiales et c’est ce qu’elle fit : avec son mari, elle ouvrit une boutique de jouets qui connut immédiatement un bon succès, aujourd’hui ce magasin a été repris par mes parents, mémé et pépé étant « trop vieux pour encore s’impliquer dans ces histoires-là » comme ils le répètent si bien.
Mes grands-parents vivent chez nous depuis si longtemps que je ne me souviens plus du jour où ils ont emménagé, cela devait être un peu après ma naissance. Pour eux, j’ai toujours été le plus merveilleux petit-fils qu’ils puissent avoir, même si j’étais différent. Lorsque mes parents étaient au travail, Rachel et Joan s’occupaient de moi. Mémé, qui était très croyante, m’amenait chaque jour au temple pour prier l’Unique. Tout allait bien chez moi, la douce monotonie quotidienne m’enlaçait, j’étais un bon élève à l’école, j’avais plein d’amis, j’étais apprécié des professeurs, la boutique de jouets familiale avait du succès donc forcément, dans la cour de récréation, certains m’admiraient pour ça, vraiment, l’enfance a été ma période préférée de ma vie.

Puis, comme tout le monde, ma grand-mère a vieilli au fil des ans et a commencé à perdre un peu la tête. En l’espace de quelques jours à peine, comme une révélation, elle s’est mise à croire les vieilles histoires de famille, s’imaginant que nous, les Nemory, descendions des dieux, plongeant dans un rêve fou, avec la passion du plus fervent fidèle, abandonnant tout monothéisme, valeurs auxquels elle était pourtant si attachée, embrassant le polythéisme, une abyssale hérésie, provoquant l’incompréhension totale du reste de la famille. Lors de mon entrée au collège, elle est tombée malade et, comme ni mon grand-père, ni mes parents ne pouvaient s’en occuper, c’était à moi d’aller la voir à l’hôpital. Chaque jour après les cours, sous la pluie, sous la neige, ou par beau temps, je prenais mon vélo pour aller lui tenir compagnie. Comme mamie n’était pas une patiente très « coopérative et calme », braillant ses inepties aux médecins comme pour les convertir à sa folie et que personne ne pouvait la calmer à part moi, je me fis rapidement un petit nom parmi les infirmiers du service où elle était, ils étaient très gentils avec moi. Au final, Rachel est sortie de l’hôpital quelques mois après, pour me remercier, elle m’adopta une chienne : Laïka.

Un jour, comme ça, je me suis heurté au mur de la vie, un mur appelé puberté, j’étais en 2e année de collège. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je me rendis compte que, malgré tout ce que ces docteurs incompétents avaient dits, j’avais des « attributs féminins » qui commençaient à apparaître, oui oui, une poitrine. Sur le coup, ni ma famille ni les spécialistes n’ont compris pourquoi. J’avais été élevé comme un garçon et me voilà à moitié fille à présent. Du jour au lendemain, ça a changé ma vie. J’ai tout fait pour le cacher à mes camarades de classe, me changeant dans les toilettes pour le sport au lieu des vestiaires mais toutes mes préoccupations ont été vaines. J’ai, un jour, oublié de fermer la porte derrière laquelle je me changeais et quand un garçon a débarqué et m’a vu ainsi, ce fut un enfer pour moi.
Les gens n’aiment pas la différence. Cette personne ne m’avait jamais vraiment apprécié donc ça l’arrangea, il fit courir des rumeurs dans tout le collège, un harcèlement quotidien d’haineux en tous genre. C’est ainsi que j’en fus complexé et dans le même temps, mon pouvoir de mentaliste se manifesta. Je détestais mon corps, mon apparence elle-même, ni un homme ni une femme, je n’étais qu’un entre-deux, un incomplet, alors, si je pouvais devenir un autre, si seulement l’Unique m’accordais cette prière alors je pourrais lui en être éternellement reconnaissant. J’eus ce que je désirais tant, je pouvais changer ce que je détestais chez moi à ma volonté et c’est ce que je fis. Il était cependant trop tard pour rattraper le coup avec mes camarades. Mon malheur me suivi pendant bien des années au point où, à un moment, je fus déscolarisé pendant deux mois pour une certaine raison.

J’avais eu cette idée de tester combien de temps mon pouvoir pouvait rester activé, après tout, il me facilitait tellement la vie. J’en suis venu à cette conclusion : lorsque je suis en pleine forme au départ, il faut trois semaines avant de déclencher des crises de narcolepsie assez violentes. Malgré le fait que je n’arrivais plus à travailler en cours, étant donné que je m’endormais sans vraiment le vouloir, je continuais ce jeu dangereux. Une semaine après avoir déclenché les crises de narcolepsie, je suis rentré particulièrement épuisé chez moi et me suis effondré de fatigue en plein milieu du salon, autant vous dire que j’avais fait paniquer mes parents. Je me suis réveillé 4 jours plus tard, un peu patraque, au grand soulagement de ma famille.
Je n’ai pas pu retourner en cours immédiatement, étant encore trop faible. Pendant ma longue convalescence, j’ai rencontré un gars plutôt sympa avec qui je suis devenu ami. Ce garçon, il s’appelait Ronan, c’était un hybride chien, il se faisait racketter devant chez moi par deux types, du coup, je n’ai pas hésité à l’aider. Au vu de ma grande taille, ses agresseurs ne firent pas les malins et repartirent la queue entre les jambes, ils n’avaient pas le cran de venir affronter plus grand qu’eux. Par la suite, comme nous savions tous deux jouer d’au moins un instrument, je l’invitais à la maison parfois pour que l’on fasse des duos, c’était cool, Ronan s’entendait bien avec ma famille et, évidemment, avec Laïka. Il était l’une des seules personnes extérieures que j’ai mis au courant pour mon hermaphrodisme, étonnamment, ça ne lui faisait ni chaud ni froid.
Un soir, j’ai pris une décision, lorsque nous étions à table, j’ai demandé à ma mère de m’apprendre à devenir une fille, la réaction de l’assistance fut assez drôle : Alors que ma mère s’émerveillait à l’idée de tout ce qu’elle allait pouvoir me faire faire, mes grands-parents se jetaient d’étranges regards en silence et mon père s’étouffait avec un bout de jambon. Au final, ça s’était plutôt bien passé.

J’ai fini par retourner au collège à contrecœur, de toute façon, ce n’est pas comme s’ils s’étaient inquiétés pour moi bien au contraire, ils étaient déçus de me voir en vie. Et la routine recommença, mémé est retombée malade les mois qui ont suivi, elle était toujours aussi ingérable, nous n’en comprenions pas la raison car elle était plus sereine d’habitude à la maison. Un soir je suis passé la voir, elle était étonnamment calme, elle m’avait dit que c’était grâce à une jolie et gentille jeune fille, qui venait voir les patients de l’hôpital en fin d’après-midi, Rachel lui avait parlé de moi. J’en fus surpris d’apprendre l’existence d’une autre personne capable d’apaiser mamie, je voulais connaître cette personne un peu spéciale ; mémé semblait beaucoup l’aimer, elle en fut déçue de revenir chez nous alors qu’elle devait tout de même aller régulièrement à l’hôpital pour voir son médecin.
A ma seconde année de lycée, pile le jour de mes 16 ans, Ronan, connaissant mon amour pour les animaux, me confia un tout petit lapin nouveau-né tout blanc et tout mignon que son professeur de SVT lui avait donné, car, il ne pouvait plus le garder dans la classe, questions d’hygiène : on lui donna le nom de Cactus parce que l’on trouvait que ça sonnait bien.
Les deux et quelques années que j’ai passé dans mon lycée ne furent pas meilleures que le collège, Retrouvant une partie de mes persécuteurs, j’ai fini par exploser de rage il y a quelques temps, lorsque l’un d’eux a commencé à poser ses mains sur moi. Je me suis jeté dessus et je l’ai roué de coups, si on ne nous avait pas séparés, je ne me serais surement pas arrêté. Nous étions tous deux en train de pleurer : lui de honte et de douleur et moi de rage. Suite à cet épisode j’ai changé de lycée et, le plus proche étant Xényla, mes parents m’y ont inscrit. C’était l’occasion rêvée pour tout recommencer et pouvoir mettre en pratique le fruit de ce que ma mère m’a appris. Elle m’a aidé à me construire mon identité de Grace, me baptisant pour une deuxième fois, ce fut comme une seconde naissance pour moi. J’ai réussi à passer les tests d’entrée à Xényla, en plein milieu de l’année scolaire. J’ai évidemment choisi d’intégrer les Evasions, la classe des artistes….

Il est l’heure de partir, mon père m’appelle, je ferme mon journal.  Mes valises sont déjà chargées dans le coffre de la voiture, il ne me reste plus qu’à prendre la cage de Cactus avec moi, je ne peux pas le laisser ici. Je sais que mon nouveau lycée n’est pas si loin que ça, que je pourrais revenir à la maison facilement au cas où, mais j’ai décidé d’être pensionnaire là-bas, comme cela je pourrais me faire de nouveaux amis plus facilement. Mes grands-parents m’embrassent, les larmes aux yeux, je leur promets de venir les voir pendant mon temps libre. Ma chienne me saute dessus, elle a compris que je partais, je sais que ce n’est pas un adieu mais je ne peux m’empêcher de pleurer….

PSEUDO ▲ Oceki ou Erica
AGE ▲ 16 ans
PAYS ▲Toujours notre très chère France
CODECode validé avec un peu d'amour et beaucoup de sel.
D'OU VENEZ VOUS ? ▲ Pardi! Vous connaissez déjà la réponse, oh oh oh.
AUTRE CHOSE ? ▲ Bonjour, je suis un gentil DC de la dame aux parpaings et aux "niaw" incessants
COULEUR : Midnightblue
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 9:26

J'adore ton personnage, déjà owo'
Oui, je sais, c'est absolument pas argumenté, mais j'ai toujours aimé les personnages un peu sortis de nul part, et qui aime pas le peuple °w° (Parce que je me retrouve un peu en eux, t'as vu ?)
Mais sinon, je te souhaite une bonne continuation pour ta fiche, pis merde, écris moi ça vite, j'ai déjà envie de lire >W>'

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 9:43

Un hermaphrodite... Trop bien... (je suis tellement enthousiaste que je mets des petits points partout, et dans ma tête c'est '!!!!!!!!!!')
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 11:03

Lmao j'ai lu Alien au lieu de Allen sur le coup

ELMOOOO

(non j'ai rien de constructif à dire)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


this is all of me for all of the world to see
#antiquewhite www.fiche www.journal
merci kris pour le lenz frétillant ♥️

avatar
IV ▲ Citoyen sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 12:04

EVASION *^*

PAR L'UNIQUE BIENVENUE PARMIS NOS RANGS *^*
Bon courge pour la suite :3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

J'te présente mon poing en Red



merci Anny keur sur toi <3



avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 269
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 12:14

T'as fait le bon choix 8DDDDD

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Take care, je te copie en Gold
avatar
III ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 273
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 17:06

REBIENVENUE

ELMOOOO

Alors, déjà, je trouve que ton choix de classe est inacceptable, mais ça, ce n'est pas à moi d'en juger. Je vais plutôt passer à des choses plus sérieuses. T'as pas mis le bon code, presque mais non. Il manque quelque chose.

Bref ! Hâte de voir la suite de la suite '^'

EDIT : J'ai pu valider ton code. Après bien sûr, je mets mon grain de sel pour ton caractère. Alors déjà, j'aime beaucoup les virgules. Je vais t'apprendre que normalement il faut en mettre devant "mais", "car" et devant les "je", "il" et tout ça.
Sinon, il y a une faute ici : "cette personne qui me trahi". Et un mot en trop là : "dormir plus beaucoup plus longtemps que je ne le devrais".
C'est tout '^'

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤

avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Jeu 29 Déc - 23:27

Hop, pavé histoire postée. <3
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3 Ven 30 Déc - 15:16





BIENVENUE A BORD ▬ Et bien que dire à part que c'est une magnifique surprise.

Je ne m'y attendais pas mais ton perso m'a touché, j'ai trouvé son histoire très bien écrite et très profonde. Vraiment c'était doux et fluide à la lecture, gros bon point !

En plus, même si l'annexe des religions n'est pas encore là, tu as bien intégré ce côté vénération de l'Unique et tout et je t'en remercie ♥.

J'espère que tu te plairas à rp avec lui parce qu'il est vraiment beau comme perso (et je plussoie l'avatar) ! Donc rebienvenue parmi nous Oce !


Bravo pour ta Validation !

Mais avant de te lancer à corps perdu dans la vie tumultueuse qu'est la vie d'un Bermudien, il te reste deux-trois trucs à faire.

Premièrement, nous n'aimerions pas (toi non plus j'imagine) que tu retrouves sans toit et sois obligé de vivre dehors, dans le froid, le vent, la pluie, les ouragans toussa. Pour éviter cela, viens voir ta chambre à l'académie ici .

Il te faudra aussi remplir une fiche de suivi, qui te servira par ailleurs de fiche de lien. Tu pourras faire cela en suivant ce lien. N'hésites pas non plus à spammer (gentiment hein) les fiches de liens des autres membres, avoir des amis c'est cool !

Maintenant, si tu as envie de trouver un partenaire pour ton premier RP, tu peux faire une demande ici, tu trouveras sûrement quelqu'un ! N'oublies pas non plus de vérifier les demandes sans réponses, tu pourrai y trouver ton bonheur. Rien ne t'empêche cependant, si tu as déjà quelqu'un en tête, de procéder par MP, ou de lui demander sur la CB.

En parlant de la CB, si tu n'as toujours pas sauté le pas, tu peux nous rejoindre ici, c'est très sympa comme endroit, et on mange pas les gens vivants ça va. Sinon, y'a toujours le flood et les jeux, mais faut pas en abuser et oublier de RP, hein ;).

Bien sûr si tu as des questions, n'hésites pas à joindre, Shane ou moi juste . Tu peux également contacter Drevia, ton Délégué.

En tant qu'élève tu peux choisir un ou deux clubs, ici. Tu t'y feras des nouveaux amis !

Bien ! Tu es fin prêt à te joindre à l'aventure !
Encore une fois bienvenue et bon jeu à toi !
Au plaisir de te croiser inrp.

Eva.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Vous savez quoi? Je vous n'aime, mais genre tellement <3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hannah Wilson ☼ "Viens on s'aime (mais genre toute la vie)"
» Je vous aime, mais je pars ♥
» Et vous lisez quoi en ce moment?
» Et vous, vous faites quoi ?
» Et vous, vous faites quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
LE COMMENCEMENT
 :: Présentations :: Présentations Validées
-
Sauter vers: