Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

De la photographie - Avec Charly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: De la photographie - Avec Charly Mer 28 Déc - 23:28

Maroussia fronçait les sourcils devant la photographie grandeur nature devant lui. Il n’avait jamais vraiment su appréhender ce qui attirait les photographes dans le nu, mais il avait promis d’être là. L’artiste était une fidèle cliente, et elle avait insisté pour qu’il assiste à l’inauguration de la nouvelle série, intitulé “L’Amour d’une Femme”. Bien sûr, le projet était fascinant, et les cacahuètes gratuite, mais le le corps dénudé du modèle l’affrontait du regard depuis son cadre et il se dépêcha d’avancer vers la photographie suivante, plus petite, représentant deux femmes d’origines ethniques différentes s’embrasser devant la caméra. Le sujet était légèrement sur-exploré mais l’utilisation de la lumière restait frappant. Et elles étaient habillées.
  Maroussia sentit alors une pression sur son tibia, il baissa les yeux pour trouver un de ses homoncules tirer sur son pantalon, le priant silencieusement de passer à la suite. Maroussia soupira. Il avait créé celui-là l’après-midi même et il s’était montré capricieux et impatient. Le mentaliste appréciait que ses créations fassent montrent de leur propre personnalité, mais cela pouvait parfois devenir un peu pénible.
”D’accord, l’ami, je fais un tour rapide, et puis je te laisse sur le banquet pour refaire un tour plus complet, d’accord ?”
  L’homoncule parut satisfait et Maroussia hâta le pas. Quelques hipster, arborant moustache et coupe de champagne, les regardèrent passer avec curiosité mais il n’y prêtait pas attention. Il n’avait jamais su se présenter à un inconnu, n’avait jamais su tenir une conversation vide sens. Il n’allait apparemment pas commencer aujourd’hui.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Jeu 29 Déc - 13:02


Comme ces derniers jours, j'essaye de me changer les idées. J'ai l'impression que rien n'y fait. Y a toujours les mêmes questions dans ma tête. J'ai l'impression qu'elles me hantent, qu'elles ne me laisseront pas tant que je n'ai pas fait de choix. J'ai l'impression que je vais finir par craquer. Je ne veux pas. Je veux juste être libre. J'ai envie de m'amuser comme d'habitude, j'ai envie de sauter partout, de sourire, de parler à tout le monde.
Je déteste ce sentiment d'être bloqué. Donc j'essaye tout. J'ai fait de la gymnastique, c'était sympa au final, y avait cette Sygridh. Je me suis concentré sur plein de choses en chimie, je n'ai rien trouvé. J'ai essayé de dormir plus longtemps. Rien n'y fait. C'est certainement parce que ce sont des choses que je fais d'habitude. Je dois faire quelque chose de particulier et je vais le faire.

Je vais aller au musée. Mlle Malatesta nous y avait emmené une fois, plusieurs fois même. Mais les musées ça ne m'intéresse pas. C'est exactement pour ça que je veux y aller. Je suis certain que je peux être étonné, je veux être émerveillé. Il est hors de question que je passe une mauvaise journée. Je suis allé dans les moindres détails pour que ça se passe bien. Jusqu'au point de porter un pull gris avec un smiley sur le devant.
Mais après, le musée ce n'est pas le meilleur endroit pour se détendre et s'amuser. Enfin si, se détendre sûrement. Regarder des tâches sur une toile, ça doit être vraiment reposant. Et en disant ça, je ne sais même pas si je peux être sérieux.

En période de fête, c'est plutôt calme le musée d'habitude non ? Enfin, je n'en sais rien, mais c'était l'idée que je me faisais de cet endroit. En tout cas, là ça ne l'est pas trop. Mais je trouve rapidement la raison, il y a une exposition de photos. J'aime beaucoup cette idée ! Les photos, c'est bien plus parlant que les tableaux ou les sculptures. Je vais aller voir ça.
Et chose dite, chose faite. Je me retrouve au milieu d'une foule de personnes et je ne vois personne de mon âge. Peut-être que je ne vais vraiment pas m'amuser ici. Je m'y attendais de toute façon, mais j'avais quand même un minimum d'espoir. Bon, je vais regarder les différentes photos puis repartir juste après. Peut-être que l'une d'entre elles va vraiment me plaire.

Toutes les photos sont sur le thème ''L'Amour d'une Femme''. Je comprends parfaitement pourquoi. Est-ce que j'ai réellement le droit d'assister à cette exposition ? Y a du nu quand même. Mais ils m'ont laissé entrer donc ça doit être oui. En plus, presque tout le monde a un verre en main, mais bien sûr, de l'alcool. Je vais peut-être tenter de voler des cacahuètes ou d'autres choses. Si elles sont là, c'est bien pour une raison.
J'essaye de me faufiler entre les gens pour aller vers là où je pense que se trouvent les cacahuètes. Ce n'est pas que tout le monde est serré, mais j'ai peur de passer devant quelqu'un et de l'empêcher de voir une photo. Donc je fais attention et je regarde le sol. Si je regarde le sol, c'est pour ne pas croiser des regards.

Après quelques pas, je fais une étonnante découverte. Il y a une petite chose sur le sol. Pas un déchet ou un animal. Non, un petit bonhomme noir. Comme un bonhomme en papier, mais pas pareil. C'est difficile à décrire, mais c'est terriblement mignon. C'était comme s'il suivait une personne. Enfin non, vu que cette personne est à l'arrêt. Mais il reste à ses côtés. Clairement, je veux le même.
Je ne peux même pas m'empêcher de me baisser vers cette petite chose. Est-ce que j'ai le droit de le toucher ? Je n'ai pas trop l'impression. On dirait qu'il est fait en matière liquide. En tout cas, ça y ressemble. Pourtant, ça ne paraît pas très logique. Et est-ce qu'il parle ? Ça serait fabuleux qu'il puisse parler. Je me dois d'essayer !

-Salut ! Comment tu t'appelles ?

La non-réponse qui suit me confirme qu'il ne parle pas. Par contre, désormais, je suis certain que je ne dois pas passer inaperçu. Je sens le regard de plusieurs personnes sur moi. Vraiment, ils devraient regarder ailleurs. Les photographies aux murs sont bien plus importantes que moi. Je ne fais que regarder et parler à un petit bonhomme, accroupi au milieu d'une galerie d'art.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 169
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Jeu 29 Déc - 13:25

Maroussia ne pouvait empêcher le sourire qui taquinait ses lèvres. Un adolescent était accroupi, parlant à son homoncule. Étonnamment, rare étaient ceux qui osaient leur adresser la parole, encore plus sans avoir demandé la permission. La petite créature d’encre ne répondait pas, alors Maroussia s'assit à son tour pour reprimander sa création.
“Alors, petite chose, où est passée ta politesse ? Tu pourrais au moins saluer quand on t’adresse la parole !”
Le petit bonhomme s’empressa de s’incliner devant l’inconnu. Maroussia leva les yeux vers lui. Il s’agissait d’un hybride, et il n’avait pas l’air de l’étudiant en art qui fréquente typiquement ce genre d’exposition. Si Maroussia était homme à faire des présomptions, il aurait dit qu’il était encore au lycée.
“L’homoncule n’a pas de nom. Ils ne vivent que quelques jours tout aux plus, pas assez pour se faire une identité.”
Le tatoueur vit la silhouette noire prendre une position capricieuse du coin de l’oeil, il lui tira la langue en réponse..
“Cela dit, ils ont un caractère bien à eux. J’en ai deux autres en ce moment bien sagement assis dans ma capuche qui ne cherchent pas à me faire des histoires, eux !”
Entendant qu’on parlait d’eux, ils pointèrent leur nez hors de leur cachette. Maroussia en avait dessiné un avec des ailes qui s’avérait aventureux après tout puisqu’il alla se percher sur le crâne de l’inconnu.
“Ouaip. Ils n’en font décidément qu’à leur tête. J’espère que tu sauras les excuser pour leur comportement. Je n’ai pas exactement le temps de leur faire une éducation correcte. Mais c’est peut-être un peu de ma faute, je crois que c’est de moi qu’ils tiennent leur personnalité. Ils n’ont pas de cerveau après tout.”
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Ven 30 Déc - 16:36


Le petit bonhomme ne me regarde même pas. Ou alors il me regarde et je n'en sais rien. Mais dans tous les cas, je n'ai pas de réponse, je me sens complètement ignoré. Peut-être que j'hallucine. Il n'y a peut-être pas de petit bonhomme mignon sur le sol.
Finalement, l'homme qui était à côté du petit bonhomme s'assoit sur le sol. Il regarde lui aussi le petit bonhomme, donc je ne vois que ses cheveux blancs.

-Alors, petite chose, où est passée ta politesse ? Tu pourrais au moins saluer quand on t’adresse la parole !

Oh ? Lui aussi le voit et lui parle ! C'est génial. Je ne suis pas seul. En plus, la petite chose, comme il l'a appelée, c'est incliné pour me dire bonjour. Un grand sourire s'affiche sur mon visage. C'est beaucoup trop mignon ! J'adore ça, finalement, je ne suis pas déçu d'être venue ici.
L'homme relève les yeux vers moi et je suis complètement halluciné par son visage. C'est magnifique. Il a tout un dessin de squelette dessus. Enfin un dessin, je dirais un tatouage très très bien fait si je ne me trompe pas. Ça fait ressortir ses yeux bleus. Tout m'émerveille actuellement. C'est trop magnifique pour moi. Je ne pensais vraiment pas tomber sur quelqu'un comme lui ici.

-L’homoncule n’a pas de nom. Ils ne vivent que quelques jours tout aux plus, pas assez pour se faire une identité.

C'est trop triste ça. Il n'a pas de nom parce qu'il ne vit pas assez longtemps. Vraiment, je n'aime pas cette idée. Quand je regarde cet homoncule -je ne sais absolument pas ce que ça veut dire- j'ai juste envie de le prendre dans mes bras. Le pauvre, il a l'air tout aussi offusqué que moi par cette phrase.
En tout cas, la personne qui me parle est très originale, il lui tire même la langue. Cet homme est pour moi, déjà, une bonne rencontre.

-Cela dit, ils ont un caractère bien à eux. J’en ai deux autres en ce moment bien sagement assis dans ma capuche qui ne cherchent pas à me faire des histoires, eux !

Y a deux autres en plus ? C'est génial ! Je veux les voir ! Et comme si ma demande a été entendue, je vois deux petites têtes dépasser de la capuche. C'est vraiment adorable. Je ne sais pas combien de fois j'ai déjà dit ce mot, mais c'est la stricte vérité. En plus, l'un des deux s'envole pour se poser sur ma tête. Je vais craquer, je crois. J'en veux un moi aussi !

-Ouaip. Ils n’en font décidément qu’à leur tête. J’espère que tu sauras les excuser pour leur comportement. Je n’ai pas exactement le temps de leur faire une éducation correcte. Mais c’est peut-être un peu de ma faute, je crois que c’est de moi qu’ils tiennent leur personnalité. Ils n’ont pas de cerveau après tout.

Mais je n'ai pas besoin de les excuser, j'adore tout ce qu'il se passe actuellement ! Mais j'ai besoin de réfléchir deux secondes, je pense. Mmh… Bien sûr, je vais jamais pouvoir en avoir un. Comme ils parlent de ces homoncules -faudrait que je pense à lui demander ce que ça veut dire-, c'est lui qui les créée. Donc c'est son pouvoir. J'adorerais avoir un pouvoir aussi cool ! Créer des petits bonhommes ça doit être génial. Ils sont adorables et ont leur propre volonté.

-Franchement ? Ça ne me dérange pas du tout que cette petite chose soit sur ma tête !

J'affiche un immense sourire. Ce ne peut que me faire sourire tout ça. Je réalise que maintenant qu'il est assis sur le sol, moi aussi, je peux. Je m'assois donc doucement en tailleur sur le sol. C'est cool, j'ai l'impression que tout le monde nous regarde, mais je m'en moque complètement. J'ai envie de lui poser plein de questions. Ça m'intrigue tellement. J'espère qu'il ne m'en voudra pas, mais là, ma curiosité est bien trop attisée. Mais d'abord, je présente, je pense que c'est toujours mieux pour commencer une discussion.

-Moi c'est Charly May ! Je suis vraiment heureux de vous rencontrer.

Il me semble bien plus vient que moi, enfin, je crois. C'est sûrement sa taille qui me fait penser ça, il est plus grand que moi, bien plus grand. Après, c'est aussi le tatouage sur le visage, tu ne te fais pas ça à 16. C'est donc pour ça que je le vouvoie. C'est pour plus de respect.
Mais maintenant, c'est parti pour les questions. Je veux toooooout savoir.

-C'est quoi un homoncule ? Parce qu…

Je m'arrête directement. Le respect, je l'ai eu, mais la politesse pas du tout. Peut-être qu'il n'a pas envie de répondre à mes questions. Ça ne se fait pas ce que je fais. Je dois me rattraper et vite.

-Hum… Pardon… Est-ce que je peux vous poser des questions ?

C'est bien mieux comme ça. J'espère qu'il acceptera tout de même, malgré le fait que j'ai été vraiment impoli sur ce coup-là. Parce que je veux vraiment en apprendre plus sur ces choses.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 169
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Sam 31 Déc - 11:05

Maroussia observa le jeune homme - Charly May - avec un regard intrigué. Il ne semblait pas du tout effrayé par son apparence, et semblait au contraire curieux, ce qui n’arrivait pas tout les jours, même parmis ses clients.
“Bien sûr que tu peux me poser des questions, Charly May. Je m’appelle Maroussia.”
Maroussia n’avait pas l’habitude d’attirer une attention aussi bienveillante aussi decida-t-il de marquer l’occasion.
“Pendant que tu poses tes questions et que j’y réponds, m’autorises-tu à te dessiner avec ton nouvel ami sur ta tête ? Tu pourras même emporter le dessin, si tu l’aimes bien.”
Il commença à sortir son calepin et son crayon de sa sacoche pour illustrer ses propos. Charly May avait un visage qui serait intéressant à dessiner, un visage pointu, et des yeux rieur, plein de l’éclat de la jeunesse désintéressée et vaillante.
“Quel âge as-tu, Charly May ? Tu es encore au lycée, non ? C’est pour ça que tu es ici ce soir, tu dois travailler sur cette expo ?”
Maroussia n’était pas doué pour faire la discussion, mais si Charly May était aussi fasciné par ses homoncules, il ferait un effort. Il ne pourrait pas vivre toute sa vie en ne parlant qu’à ses bonshommes et à son chat. Et peut-être que se forcer à aller aux expos, se forcer à supporter la foule d’artistes hautain en vaudrait le coup si ça lui permettait de rencontrer au moins une personne digne d’intérêt. Espérons que les apparences ne soit pas trompeuses en ce cas précis.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Mar 3 Jan - 19:04


Je suis en tailleur sur le sol d'une exposition. Tout est normal évidemment. De plus, je ne suis pas seul, je suis accompagné du petit bonhomme et du monsieur. Je ne peux m'empêcher de sourire.

-Bien sûr que tu peux me poser des questions, Charly May. Je m’appelle Maroussia.

Le monsieur s'appelle donc Maroussia ? Je n'avais jamais entendu ce prénom avant. C'est particulier, ça ressemble à Maria, mais pas trop. Mais bon, là n'est pas le sujet de mes questions. D'ailleurs, est-ce que je dois les reposer ou pas ? Je ne sais pas trop. Heureusement, il prend la parole :

-Pendant que tu poses tes questions et que j’y réponds, m’autorises-tu à te dessiner avec ton nouvel ami sur ta tête ? Tu pourras même emporter le dessin, si tu l’aimes bien.

L'information ne fait qu'un seul tour dans ma tête. Sa proposition finit d'illuminer mon visage. Je suis redevenu un enfant presque. J'adorerais qu'il me dessine avec cet homoncule sur la tête. Il a des ailes si mignonnes.
Alors qu'il sort un crayon et un carnet de dessin de sa sacoche, je m'empêche de secouer la tête énergiquement pour accepter sa proposition. J'attends patiemment qu'il me regarde à nouveau. Je pourrais aussi juste lui répondre à voix haute, mais j'ai l'impression qu'il n'a pas fini de parler. Et effectivement, c'est le cas.

-Quel âge as-tu, Charly May ? Tu es encore au lycée, non ? C’est pour ça que tu es ici ce soir, tu dois travailler sur cette expo ?

C'est moi qui devais poser les questions, je crois. Bon, ce n'est pas grave ! Si déjà, il a proposé de me dessiner, je peux bien répondre aux siennes. En plus, je suis certain qu'il doit dessiner super bien, sinon il n'aurait pas fait la proposition.
Avant de répondre aux questions sur moi, je vais d'abord accepter avec une grande joie le dessin :

-D'abord, je vous autorise absolument à me dessiner ! Ça serait un honneur !

Je continue de le vouvoyer. Si lui me tutoie, je ne suis pas certain que j'ai le droit de le faire moi aussi. Je préfère toujours vouvoyer les adultes quand je ne les connais pas trop. C'est ma maman qui m'a appris ça, elle serait fière de moi si elle me voyait. Mais là, elle doit sûrement essayer de se trouver un boulot en ce moment. J'ai confiance en elle !
Maintenant que j'ai accepté, j'ai vraiment hâte de voir ce qu'il va faire ! Mais donc, les questions. C'est marrant, mais je ne vais pas du tout lui répondre ce qu'il pense, enfin pas trop.

-Oui, je suis effectivement encore lycéen. J'ai seulement 16 ans ! Je suis dans le super lycée de Xényla, c'est cool ! Mais par contre, je ne suis pas là pour bosser sur l'exposition. J'ai juste besoin de me changer les idées...

C'est seulement maintenant que je sens quelques regards sur moi, que je réalise que j'ai fait une bêtise en disant le nom de mon lycée. J'oublie toujours que les gens ne sont pas trop en accord avec les méthodes du Principal et qu'il y a de nombreuses controverses. Je suis vraiment bête. Y a que moi pour dire avec un grand sourire le nom de mon lycée au milieu d'une exposition.
Je perds un peu de mon sourire d'ailleurs, même si j'essaye de le retenir. J'ai envie de lui poser des questions, je ne dois pas me laisser déstabiliser.

-Hum… Du coup ? C'est quoi un homoncule ? Parce que c'est vraiment trop mignon !

Depuis avant j'ai envie de les toucher et tout. Mais je n'ose pas. Je sais rien de ces petites choses, je ne veux pas risquer de les blesser. Je suis si grand par rapport à eux. Si je les blesse ou quoi que ce soit, je vais vraiment mal le vivre. Alors il ne faut pas. Je connais à peine Maroussia, je ne vais pas directement faire la plus grande bêtise de la journée avec lui. Peut-être même de ma vie. Blesser quelqu'un, j'ai jamais fait et je ne compte pas le faire un jour. Enfin y a eu la BS, mais ça compte pas.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 169
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Sam 7 Jan - 9:25

Maroussia commença à dessiner Charly May, son grand sourire et ses yeux curieux. Il ne fut pas choqué en entendant le nom du lycée qu’il fréquentait.
“J’ai fait mes années à Xénalya, aussi. Je n’y ai pas eu la meilleure des expérience, mais c’est que je n’ai jamais été très doué ni pour les études ni pour la compétition. Mais ce vécu m’a tout de même permis d’être ici aujourd’hui, avec ma profession et mon expérience.”
Il ajoute quelques traits de construction sur le visage de Charly May.
“Quant à mes homoncules, ce sont des êtres d’encre auxquels je donne vie en leur parlant. Ils sont pratique pour effectuer de menus travaux, mais sont aussi de merveilleux compagnons. Mon seul regret est qu’ils n’ont pas une très grande longévité.”
Il en touche un du bout de son stylo qui fit mine de s’offusquer. Maroussia en rit un peu et le toucha de nouveau.
“Tu boudes parce que tu ne peux pas avoir tes cacahuètes ? Va les chercher, grand nigaud, fais juste attention à ne pas te faire écraser. Je pense que tu devrais pouvoir escalader la nappe sans trop de soucis, tu es grimpé à mon pantalon toute la journée.”
Il se tourne de nouveau vers Charly May.
“Ils n’ont pas besoin de se nourrir, mais certains peuvent tout de même devenir de gros gourmand, ou aiment certaines textures. Celui-ci a beaucoup de caractère.”
Il secoue la tête affectueusement avant de continuer les dessin, ajoutant l’arcade sourcilière, légèrement en avant pour ajouter du mouvement au regard et au visage en général.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De la photographie - Avec Charly Mar 7 Fév - 18:12


Le visage tourné vers Maroussia, je le vois commencer à agiter son crayon. Finalement, je me demande pourquoi il a voulu me dessiner. Est-ce que c'est parce que j'ai quelque chose d'unique ? Ce n'est pas certain, sinon, il ne me permettrait pas de récupérer le dessin quand il aura fini.

-J’ai fait mes années à Xényla, aussi. Je n’y ai pas eu la meilleure des expériences, mais c’est que je n’ai jamais été très doué ni pour les études ni pour la compétition. Mais ce vécu m’a tout de même permis d’être ici aujourd’hui, avec ma profession et mon expérience.

Oh ! Lui aussi était à Xényla ! Cette information élargit mon sourire. Je n'ai pas eu tort de dire mon lycée au final, cet homme n'est pas du tout dans le rang de ceux qui sont capables de frapper un jeune, juste à cause du lycée qu'il fréquente. J'en suis ravi ! Maroussia ne me déçoit pas. D'ailleurs, je me demande bien quelle profession il peut exercer. Peut-être peintre. Cela expliquerait sa présence dans cette exposition -malgré le fait que ça soit une exposition de photos-, mais aussi son envie soudaine de me dessiner. Il doit avoir la fibre artistique en lui. J'adorerais l'avoir moi aussi !
Tandis qu'il continue de me dessiner, il commence à me parler de ces fameux homoncules. Du coup, moi, je tourne la tête vers celui sur le sol.

-Quant à mes homoncules, ce sont des êtres d’encre auxquels je donne vie en leur parlant. Ils sont pratiques pour effectuer de menus travaux, mais sont aussi de merveilleux compagnons. Mon seul regret est qu’ils n’ont pas une très grande longévité.

Tout ce qu'il dit sur ces petits êtres m'intéresse beaucoup. C'est donc lui qui les créés avec de l'encre. C'est dingue ! Ça doit être génial d'avoir un tel pouvoir ! Mais c'est un peu triste qu'ils ne vivent pas longtemps. Il a raison, c'est plus que regrettable…
Mais je ne me morfonds pas très longtemps. J'ai remarqué que Maroussia a touché une des petites créatures avec son crayon. Sa réaction a été tout simplement adorable ! Elle s'est offusquée et je n'ai pas pu m'empêcher un petit rire. Je n'ai donc plus à me retenir maintenant, je sais que je peux les toucher. J'ai juste tellement envie ! Je le ferai certainement, même sans aucun doute, juste après.
Mais d'abord, c'est au tour de Maroussia de s'amuser un peu de la réaction de son homoncule. Il le retouche même avec son crayon. En riant légèrement. S'en suit une petite remarque de sa part. Il l'invite à aller se chercher des cacahuètes, mais en faisant attention à ne pas se faire écraser. C'est super intéressant ! Les bonshommes d'encre ont donc besoin de se nourrir, je n'y aurais pas cru de moi-même. Cette situation est de plus en plus intéressante.

Enfin bon, je croyais qu'ils ont besoin de se nourrir. En vérité, Maroussia changea bien vite ma vision des choses :

-Ils n’ont pas besoin de se nourrir, mais certains peuvent tout de même devenir de gros gourmand, ou aiment certaines textures. Celui-ci a beaucoup de caractère.

Je comprends un peu mieux maintenant. Je prends note de tout ça dans ma tête, au cas où, pour ne pas oublier. Je ne suis pas certain de le revoir un jour, mais j'en ai vraiment envie. Déjà, parce que Maroussia est vraiment gentil. Et ensuite, juste pour revoir des homoncules, parce que c'est trop mignon. Forcément, pas les mêmes, mais d'autres avec une personnalité différente.

En tout cas, moi, je suis heureux ! J'ai complètement réussi à oublier ce dont je voulais faire abstraction. Mais pour combien de temps ? Je ne veux pas y penser. Maintenant, tout ce qui compte, c'est ce bon moment passé avec un véritable artiste. D'ailleurs ! Je veux toujours lui demander son métier ; en passant, je peux même lui demander pourquoi il a tenu à me dessiner. Y a beaucoup trop de questions dans ma tête. Maroussia est fascinant, plus il parle, plus il m'intéresse.
J'essaye de ne pas trop bouger au passage. L'homoncule est toujours sur ma tête et c'est ainsi qu'il veut me dessiner. Ce moment est si simple, mais si agréable. J'ai l'impression d'être un enfant a qui on montre une chose magnifique pour la première fois.

-Merci de m'avoir répondu !

Au départ, je voulais juste lui reposer d'autres questions directement. Mais, je me suis ravisé. La moindre des choses était tout de même de le remercier. Il n'était pas obligé de m'écouter, encore moins de me répondre. Me dessiner est un plus auquel je n'aurais pu espérer.

-Mmh… Au fait… C'est quoi ton métier ? T'es un peintre ou quelque chose du genre ? Parce que t'as l'air de vraiment t'y connaître en art !

Je crois qu'il n'est pas nécessaire d'en ajouter plus, tout est dit. J'ai même réussi à subtilement glisser un compliment. Je suis certain qu'il dessine super bien ! C'est obligé ! Et en pensant à ça, je réalise que j'ai oublié de lui demander pourquoi il voulait me dessiner. Je continue donc un peu :

-Oh et aussi ! Pourquoi t'as voulu me dessiner ?

Voilà, c'est fait. Mais voilà, je suis certain qu'il dessine super bien. À peu près aussi bien que le moment génial que je passe avec lui. La comparaison est bancale, mais l'idée est là. Il n'a toujours pas réussi à décrocher le sourire qu'il a installé sur mon visage. Si on continue sur cette voie, il ne va jamais y arriver. De toute façon, j'ai bien l'impression qu'il ne le souhaite pas. J'adore être ici ! J'ai eu raison de venir dans ce musée finalement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 169
Revenir en haut Aller en bas
De la photographie - Avec Charly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charly-croisé caniche 4 ans (60) ADOPTE
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: