Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

[EVENT]Le bal de Noël.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 2 Jan - 0:06


Maria alluma la lumière, arrivé au bout de dix longues minutes de tergiversations. Il se leva, se pressa vers la source d'eau la plus proche – la salle de bain – et but tout son saoûl. Ce qu'il pouvait avoir mal à la tête !
Il croisa son reflet dans le miroir, qui lui apparut comme une vision d'horreur. Le manque de sommeil faisait des ravages sur un visage ; lui qui avait toujours été si fier du sien, c'était dur à voir. Les apparences, c'était important. Très important. Cela faisait partie de son personnage. Et, pour une fois, il hésitait. Ce soir se tenait le bal du lycée. Il aurait du monde, beaucoup de bruit, et si son état ne lui permettait pas d'assurer son entrée comme il se doit, il préférait mieux ne pas y aller. Il pesa le pour et le contre. Le pauvre Mikhaïl avait été très enthousiaste quand il lui avait proposé d'y aller ensemble, et l'idée de le décevoir lui faisait plutôt mal au coeur. Un bal, c'était l'occasion d'écouter toutes les conversations et d'en apprendre pas mal sur pas mal de monde. Mais il y aurait Astrid et, semble-t-il, son prétendant. Maria n'avait plus aucune chance avec elle, il le savait – Abigaïl avait sûrement quelque chose à voir là-dedans, il maturait sa vengeance. Donc, un énorme risque de démoralisation totale. Le voilà partagé. Peut-être que la colère et l'agitation alentours lui permettraient de se tenir éveillé ? Qu'est-ce qui serait le pire, ça, ou rester ici, dans le noir pour se sentir un peu plus glisser dans le gouffre à ses pieds ?
Au prix d'un effort mental des plus conséquents, il prit sa décision.

En quelques mots il prévint Mikhaïl qu'il serait en retard, car il n'avait à la base pas prévu une étape maquillage. Il refusait de se montrer en public avec un teint de cadavre. Par chance, Miranda lui avait appris pas mal de trucs sur le sujet. La perspective de se faire remarquer lui redonnait des forces : il avait sorti le grand jeu pour ce soir. Avec le CPE, ils s'étaient mis d'accord sur les couleurs et le rôle de chacun. En effet, il est de coutume de se rendre à un bal par paires : une fille avec un garçon, un garçon avec une fille. Ils ne dérogeraient pas à la règle. Mikhaïl n'y voyait probablement qu'un jeu innocent, Maria une petite provocation – et un brin de moquerie. Et puis, pour la note dramatique, ils n'avaient ni l'un ni l'autre une fille à inviter. Cela règlait la question.
Miranda était déjà partie, sans même le prévenir. Cela ne l'étonnait pas, elle lui en voulait probablement encore pour la Battle School. La situation lui avait un peu échappé, même s'il s'avérait difficile de l'admettre. Son patient favori gravement blessé, sa cousine à deux doigts d'être dévorée vivante. Il préférait ne pas trop penser à ce carnage, monta le son de la musique sur son enceinte.

Le psychiatre, une fois tous ses préparatifs terminés, put s'admirer à loisirs. Il n'y avait pas à tortiller : il se préférait dans ses apparâts. Se voir tout apprêté lui mit du baume au coeur ; plus encore de savoir son petit effet assuré. Par l'Unique, il allait bientôt outrepasser la limite du scandale. On avait intérêt à ouvrir grand les yeux sur son passage. Confiant, il ne doutait pas : ses concitoyens ne manquaient jamais de le satisfaire à niveau-là. Et puis, pour ne pas mentir, il se sentait plutôt pas mal en robe. Quant aux talons, cela ne le dérangeait pas, il en portait quotidiennement – des plus hauts que la plupart des lycéennes. D'ailleurs, cela se voyait : l'exercice lui avait taillé les jambes à la serpe. Evidemment, Maria n'avait pas négligé le moindre détail : de l'épilation à la poudre, jusqu'au moindre cheveu susceptible de troubler l'harmonie de sa tenue.
Dernier réglage : le masque. Sorti du placard pour l'occasion, il était un peu plus spectaculaire que celui qu'il portait d'habitude, tout en fioritures et en plumes. C'était la touche de violet autorisée dans sa tenue, avec la robe fuscia et les chaussures dans les mêmes tons. Pour se mettre dans le bain, il fit jouer un peu de ses voilages, marcha dans la chambre. Enfin, il s'estima fin prêt, éteignit la musique, tous volumes poussés à fond pour combler le vide du silence – il ne le supportait plus, depuis que ses sens lui jouaient des tours – et se pressa de prendre le volant.

En peu de temps, Maria se retrouva au pied de l'immeuble où vivait Mikhaïl. Il alla sonner chez lui et attendit, l'oeil traînant sur son téléphone. Il surveillait l'heure, leur retard se creusait.
Vaguement, il sourit. Ce n'était pas une mauvaise chose, au final ; il y aurait plus d'yeux à tourner vers eux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 2 Jan - 17:34

En ouverture de scène, une sonnerie de téléphone. Mino vient de recevoir un message.


J'vous assure, ce gars il s'arrange pas. Un bal, sérieux. Mino Lugabel, dans une putain de soirée dansante. Même lui, j'me demande ce qu'il peut bien y trouver à faire. Mais mon pécule, faut le mériter. Ca demande des sacrifices. Alors, je râle pas trop. J'obtempère. Apparemment, on est prévus là-bas vers 22h, ça me va.

Ok.

C'est clair, concis, précis, il va comprendre. De toute façon, je vais être déjà suffisamment irascible pendant la soirée, pas besoin d'en rajouter avant. J'préfère pas parler, autant aller me préparer. Sur la couleur, on va jouer la surprise, hein. Du noir, du noir, du noir. J'ressors la robe du mariage des Fujiwara ? Pfff. Nan, j'en ai rien à faire. Allez, hop : un pull, une jupe pour faire genre, ma paire de collants la moins effilée, et des chaussures presque à talons. Des accessoires ? Allez vous faire foutre. Beh tiens, même que j'vais retirer mes boucles d'oreilles. J'sais même pas par quel miracle j'ai eu l'idée de les porter aujourd'hui. J'me regarde dans le miroir, j'me trouve dégueu, c'est réglé.

Juste le temps de me pencher un peu sur les comptes de la boutique avec un café – puis un deuxième, et un troisième – qu'il est déjà là, le salaud. J'aurais jamais dû lui dire où j'habite, c'est chaud. Mais je suis juste parano, je vois pas de quoi je pourrais avoir peur, c'est qu'un gosse. J'vous dis pas, quand j'ai appris qu'il avait que 17 ans, ça m'a fait tout drôle. Les jeunes maintenant, ils font plus leur âge.

Mino laisse tout son capharnaüm sur la table, engloutit la fin de son café d'un trait, et descend les escaliers.


- Surtout me remercie pas. C'est d'la part de ma mère.

Pas comme si je comptais te dire merci, du con. Pas le temps pour ces conneries – encore, le cadeau viendrait pas de sa mère... - mon humeur est déjà au niveau – 666. Si j'ouvre cette merde, je vais péter un câble.

Elle range le paquet dans son sac à main, et suit le jeune homme.


J'dis pas, mais ce que j'aime bien chez ce gars, c'est qu'il parle pas trop. Les moulins à parole, ça m'court sur les nerfs. On doit avoir ça en commun. Avec l'amabilité et la joie de vivre, évidemment. Tu m'étonnes qu'on soit incapable de s'entendre – en attendant, ses billets, ils m'aident bien à tenir le commerce à flot. Ca me fait chier, mais j'y trouve mon compte, dans notre petit arrangement.

Changement de décor : devant eux, le lycée.


Ah, Xényla. Paraît que c'est un beau bordel, dans ce bahut. Faut dire, de ce qu'on en entend, et vu ce qu'ils organisent, ça m'étonne pas qu'un gamin y soit passé. Avec un système pareil ! Pauv' gosses, vous allez en baver. Si c'est pas déjà fait. Je devrais peut-être pas participer encore à un truc organisé ici, ça fait style "je les encourage".

- Mhm ?

Wouh. Je rêve pas, il me tend le bras ? Il m'a prise pour qui ? Ouais nan mon gars, tu m'emmènes dans tes trucs à la con, j'veux bien, mais faut pas pousser.

- C'est sympa, mais j'sais marcher toute seule, hein.

Elle avance la première vers l'entrée, un peu dédaigneuse.


Okay, on y est.

- J'suppose que t'as des trucs à faire, des gens à voir, tout ça.

Ouais bon, j'aurais pu tout aussi bien dire "casse-toi". Mais quand même. Cela dit, je sais pas quoi faire ici. J'suis une vioche et j'ai absolument pas envie d'être là. Unique, sache que je t'emmerde.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 2 Jan - 20:23

-J’arrive mon cœur !

Entendre sa jolie voix me faisait toujours le même effet chaleureux.
Je fus encore une fois surpris par la beauté de ma copine. A croire que la beauté de cette fille était proportionnelle à sa gentillesse. Ma princesse en était littéralement devenue une pour ce soir. Tout était magnifique des pieds à la tête. J'étais ébahit devant elle.

-Tu es absolument parfaite.

A ces mots je lui fit un rapide baiser sur les lèvres. Puis je pointai Berus du doigt en souriant.

-Tu as vu ? Même Berus est tout beau ce soir !

Ensuite, je lui présentai mon bras -qu'elle prit bien sûr- et nous nous dirigeâmes ensemble vers le gymnase.
Nous votâmes tous les deux avant d'entrer. Ce n'était pas facile de choisir...

Au fond, j’espérais vraiment qu'on gagne tous les deux. Mais de toute manière nous allions danser ensemble donc c'était pas grave autrement.

L'ambiance était bien installée et il faisait déjà plutôt chaud. Je pouvais déjà apercevoir plusieurs de mes amis un peu partout. Il y avait aussi des visages inconnus, des citoyens. C'était vraiment cool comme ambiance.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

RIP Yuuma, on ne t'oubliera pas.:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

~D.C de Eirin Keiko~ (Avec Jun Akatsuki et Owen H. Anderson)
avatar
VI ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 213
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 2 Jan - 23:14

Mino et sa gentillesse, sa joie de vivre tout ça tout ça. Le paquet elle ne s'en préoccupe pas plus que nécessaire. Sacha aurait presque honte de l'avoir emmenée, elle s'était pas foulée un pull, une jupe des collants et des chaussures tout aussi noires que le reste de sa tenue... Resplendissante la demoiselle.

- C'est sympa, mais j'sais marcher toute seule, hein.

Elle refuse son bras et passe devant. Un amour celle-là. Dommage qu'elle n'ait pas mis de robe, quelques bijoux et soyons fous pourquoi pas une légère couche de maquillage? Au moins il aurait peut-être eu une raison de rester avec elle le long de la soirée.

- Ca m'apprendra à vouloir être sympa.

Soupirant, il la suit sans un mot, mains dans les poches. A l'intérieur trop de gens. Il pose un regard sur sa partenaire puis sur le reste de la salle avant de se dire qu'il avait ramené une clocharde, il n'y avait pas d'autres explications... Enfin pas comme s'il s'en souciait vraiment mais bon comme dit niveau visuel il y avait mieux.

- J'suppose que t'as des trucs à faire, des gens à voir, tout ça.

En effet, il avait prévu des trucs Mais surement pas voir des gens et tout ce qu'elle venait de citer. Non mais sérieux? Ce bal était tout sauf intéressant et sa place n'était sûrement pas ici dans cette salle. Avec tous ces Bermudiens qui parlaient, souriaient et s'amusaient... Brrr par l'Unique quelle vision d'horreur !

- Ouaip j'ai prévu des trucs. Te laisser planter là et aller m'occuper seul dans ma chambre. Je risque pas de t'faire chier si c'est c'qui t'inquiète.

Vu que mademoiselle sait se débrouiller elle ne verra aucun inconvénient à ce qu'il la laisse. De toute manière qu'est-ce qu'ils allaient faire? Pas grand chose. Sauf si soudainement elle avait un élan de... De quelque chose et que lui était bourré. Là, ça pouvait se négocier. Mais Sacha ne comptait pas boire hors de question qu'il ressemble à un nounours devant tout le lycée, les citoyens et cette adorable Mino. Elle se ferait probablement un plaisir d'utiliser ça contre lui !

Enfin bref. Il se dirige d'abord vers le bureau de votes pour prendre deux noms complètement au hasard. Ce n'est pas comme si cette stupide élection l'intéressait mais ils étaient obligés de voter. Bon au moins ça fera un vote pour deux heureux et les autres bah pleurez en silence s'il vous plaît merci. Ceci étant fait il repart en jetant un œil sur le buffet qui était peu appétissant à vue d'œil puis revient vers Mino. Il avait remarqué que l'écureuil en Processus était présent. Il n'avait toujours pas avalé ce coup qu'il lui avait fait lors de la BS. Il espérait alors que son pouvoir était en service.

Il laissa ses pieds le guider, s'il passait par la droite il pourrait le toucher à l'épaule, ou tout simplement le bousculer comme le faisaient tous les Bermudiens présents. Comme prévu il réussit à avoir un contact avec l'hybride sans que celui-ci s'en doute -à priori-son coup étant fait, il termine sa marche devant cette adorable Mino.

Il ressent alors l'irrésistible envie de la pousser à bout de nerfs. De toute manière il ne perdrait rien, dans le pire des cas elle lui en collerait une un peu comme le jour où sa mère la poursuivit jusqu'à la boutique et que quelques instants avant son entrée la demoiselle lui avait collé une tarte.

Il s'approche alors de cette dernière et dégage ses cheveux d'un noir intense et dépose ses lèvres sur son cou pour y laisser un suçon. Il se recule et remarque qu'il n'a pas été agressé par l'odeur habituelle de la fleuriste. A la place il peut constater sur le haut de la tête de sa partenaire deux oreilles qu'il qualifierait presque de mignonnes -presque- . Il était plutôt fier de lui. Son pouvoir avait fonctionné !

- Fais moi signe quand tu voudras rentrer.

Il hésitait à faire un commentaire sur les deux oreilles qui avaient poussées. Après réflexion il le fera quand il partira.
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 2 Jan - 23:20

Si je pouvais me rappeler un minimum sur lui ça serait bien. Maintenant que j'y pense ce lac me dis quelque chose. Mais je parviens pas à me rappeler de tout. Je n'arrive pas à me concentrer en plus. Je n'ai pas l'envie de particulière de manger. Je sens qu'il va me proposer quelque chose que je ne raffole pas. Dans ce buffet, il n'y a rien de sucrer. Il a gagné d'avance, ce concours n'en vaut même pas la peine. On dirait qu'il ne me connaît pas très bien ce Drevia. J'espère que ma mère passe un meilleur noël en tout cas. Elle a dit qu'elle le passerait avec ses collègues de travail. J'espère qu'elle va faire attention à sa consommation, je sais qu'elle a quelque fois tendance à abuser sur la bouteille. Il faut aussi que je n'oublie pas de lui envoyer mon SMS, je sais que ça lui fera plaisir.

Alors que ma tête était dans les pensées, quelqu'un arriva à notre rencontre. Cette personne... C'est Sekai ! Je n'ai pas oublié son prénom cette fois-ci ! Je suis plutôt fier de moi ! Enfin, c'est plutôt étrange de trouver une fierté en ça. Mais je trouvais qu'elle était un peu trop proche de moi. Je ne m'y attendais tellement pas. Elle arrivait comme une fleur et se permet d'être si tactile. Je crois que j'ai raté un chapitre moi. Mais ce qui m'attira encore plus l'attention, c'est qu'elle avait mon bandeau. Maintenant pas mal de choses deviennes clair. Je commence à comprendre ce que j'ai fait à mon départ !

Mais je n'ai pas été le seul à réagis à son arrivée soudaine. Il y a d'abord la partenaire du blond qui se permet de parler mal gratuitement. Je n'aime pas ce genre de comportement, mais passons. Puis c'est à Drevia qui se permet de placer son concours au-dessus de tout. Alors ça, non ! Maintenant que je commence à comprendre un truc, ton concours, on le fera la prochaine fois ! Mais je n'allais pas lui sortir ça. Je me suis permis de lui dire autre chose :

- Ecoute je pense que avant  de faire ça, tu devrais calmer ta copine. Sinon ça va juste finir en un combat au bal. Et donc pas de concours qui se tienne.

Une fois que je lui ai dis ça. Je me permet de prendre le bras de Sekai avant qu'elle ne réagisse à sa provocation et j’enchaîne sur mes paroles :

- Sekai, Rends moi mon bandeau.

Puis je faisais ensuite signe du doigt à ma partenaire de venir :

- Et toi aussi Blume. Tu as quelque chose qui m'appartiens.

HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Mar 3 Jan - 0:51

Ah bah elle non plus ne sais pas ce qu'elle a voulu dire par couple. Du coup, on va dire que c'est parce que nous sommes amis qu'elle a dit que nous étions un couple. Puis c'est plus facile pour moi à comprendre. En tout cas, elle ne semble pas beaucoup apprécier ce que Drevia lui a dit par rapport à ses cheveux. Vu le regard assassin qu'elle lui jette, c'est le genre de regard qui m'fait peur même si ce n'est pas dirigé contre moi.

"Dit ? C'est ça qu'on appelle l'amour vache ?"

Drevia, lui est à fond sur son concours.....maiiiiiis c'est de la triche ! Teiichi va perdre, y'a que du salé là-dedans ! Nan parce qu'à moins qu'il n'ai changé de régime de manger pendant sa disparition, mon partenaire mange principalement du sucré. C'est bizarre que Drevia ne le sache pas alors qu'ils ont fait une sortie au lac avec Sekai.

Et puis alors que je retourne vers Erica après m'être servie un verre de sangria, v'la qu'Evangeline débarque avec ses grands sabots et......je me frotte les yeux avec ma main valide. C'est quoi les machins qu'elle a sur les cheveux ???? On dirait des roues de secours pour les voitures, c'est bizarre. En tout cas, je n'aime pas le regard qu'elle me jette avant de se diriger droit vers Teiichi et Drevia. Je ne sais pas ce qu'elle espère, mais si elle est là pour gâcher la soirée ça va me faire changer d'opinion à son sujet !

"Et Blume, tu ne saurais pas, par hasard, c’est qui cette pétasse avec les deux bouses noires sur la tête ?"

J'hoche la tête tout en lâchant un sourire. Visiblement, le fait qu'elle se pose comme ça comme une fleur et qu'elle ose être aussi inutilement tactile avec Teiichi, ne plait pas non plus à Erica. Et à Drevia aussi qui lui fait une réflexion. Bon, lui ça doit être pour pas qu'elle gâche son concours truqué que Teiichi ne fera pas. Je le connais suffisamment pour le savoir maintenant.
Minute ! Je ne rêve pas là, elle a le bandeau de mon partenaire ! Je me demandais où il était passé, il le lui aurait donc donné ? Est-ce qu'il aurait donné une chose à chaque personne qu'il a rencontré avant de disparaître ? L'hypothèse semble se confirmer. Evangeline à son bandeau, j'ai eu son journal et Drevia et Sekai ont du recevoir également quelque chose mais je ne sais pas de quoi il s'agit.

Mon copain semble pas aller très bien, voir ne pas aimer ce qu'il entends. Sauf que c'est la faute de ma camarade de classe. Elle ne pouvait pas attendre bien gentillement son tour ? Je comptais présenter Teiichi aux gens qu'il connaissait, Drevia, Sekai et elle. Un par un pour pas qu'il soit déstabilisé ou stressé. Mais non, en plus je suis certaine qu'elle a plantée le garçon avec qui elle est venue. Bravo le savoir vivre ! Cette fille ira loin dans la vie si c'est comme ça qu'elle imagine l'amitié ! Là du coup elle a juste réussi à paumer Teiichi.
Je tourne ma tête vers Erica pour lui répondre.

"Ah C'est donc ça qu'elle a sur la tête ? C'est bizarre....Heuuu voui c'est l'ancienne déléguée de ma classe. Maintenant on a un machin qui est encore plus hautaine que n'importe qui au lycée."

Je la surveille du coin de l'oeil tout en prenant quelques gorgées quand j'entendis quelque chose qui me fis avaler de travers.

"Sekai, Rends moi mon bandeau."

Je...Quoi ? Il confond Evangeline et Sekai ? Mais elles ne se ressemblent même pas. C'est un autre signe que Teiichi à oublié des détails importants. Il devient urgent que je lui rende son journal. Heureusement que je fais ça ce soir. Je calme ma toux et remarque que mon partenaire me fait signe de venir. C'est triste pour lui, mais dans ma tête je rigole comme l'enfant que je ne suis plus censée être. Enfin triste, je rigole surtout par moquerie envers elle.
Alors que j'arrive à côté de lui il dit:

"Et toi aussi Blume. Tu as quelque chose qui m'appartiens."

Il le veut maintenant. D'accord de toute façon je voulais le lui rendre et je lui avais dit sur la route donc autant le faire.

"Je.....oui, je voulais attendre la fin de la soirée pour te le rendre.....mais, si tu le veux maintenant, allons-y"

Mais avant de partir je m'approche et lui chuchote quelque chose à l'oreille. Je ne veux pas que les autres l'entendent.

"C'est Evangeline elle. Tu t'es trompé."

Je fais un pas en arrière ensuite avant de lui demander de me suivre dès qu'il aura récupéré son bandeau. Grrrrrr la soirée qui se passe pas du tout comme je le voulais ! Tout ce que je voulais, c'était que nous passions une bonne soirée, on aurait dansé, je lui aurais représenté les gens qu'il connait, il aurait été à l'aise et tout se serait bien passé. Mais non, y'en a fallut une pour tout gâcher. J'espère qu'elle est contente d'elle ! Si ça se trouve Teiichi aurait peut-être dit de le garder. J'espère qu'un jour, elle comprendra que ce n'est pas en attirant toute l'attention sur elle, qu'elle parviendra à quelque chose.

"Désolé pour ton concours Drevia. Allez danser tous les deux. J'attends que Teiichi finisse avec elle, pour lui rendre ce qu'il désire."

Dès que mon partenaire a récupéré son bandeau je le prends doucement par le bras pour l’entraîner  et, surtout, pour pas le perdre dans cette foule qui parait soudain trop grande.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous fais rêver. Dors petit(e) Invité. Dors en Darkgray. Ho et vide tes poches ! Tu seras mignon.
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Mar 3 Jan - 15:15


Attendant la réponse de son ami à sa question, Kristal vit du coin de l’œil Owen s'éloigner d'eux, sans dire un mot. C'était problématique, elle n'avait pas l'intention de lui accaparer sa cavalière pour la soirée, elle espérait donc qu'il ne mette pas trop de temps à revenir, pour récupérer sa belle et ainsi la libérer de sa contrainte de rester ici.
Laissant échapper un soupir qui en disait long concernant le ravissement de Jun à se trouver ici, celui-ci prit la parole, livrant au médecin l'explication qu'elle attendait.

- Disons que parmi les endroits où je pouvais aller, celui-là était la meilleure option. C'est juste que j'ai pas envie de mourir si jeune, donc une chose en entraînant une autre... J'ai choisi de faire un repli stratégique. Mais j'ai absolument pas envie d'être ici.

La jeune femme releva un sourcil inquisiteur, pas totalement certaine d'avoir compris tout ce qu'il était en train de sous-entendre. Une chose était certaine : il n'avait certainement pas plus envie qu'elle de se trouver là. Mais pourquoi diable parlait-il de repli stratégique ?
L'image de la charmante nymphe de l'acide l'ayant croisé plus tôt dans le hall de l'immeuble revint à l'esprit de Kristal. Elle n'avait pas besoin d'explications supplémentaires finalement. Et elle se sentait presque coupable, se souvenant de la dernière pique qu'elle avait envoyé à sa collègue : elle n'avait certainement pas contribué à la mettre de bonne humeur, il se pouvait donc qu'elle ait en partie provoqué un mini-désastre dans leur appartement. Peut-être valait-il mieux ne pas en parler à Jun tout de suite.

Owen choisit ce moment-là pour revenir parmi eux, offrant par la même occasion un verre à sa belle. Charmante attention, de la part d'un barman. C'était plutôt cocasse.

- En tout cas je suis ravi d'avoir "rencontré" tes amis. Ça me fait plaisir.

Kristal hocha distraitement la tête, se contentant de ce simple geste pour seule réponse. Elle ne voyait pas pourquoi il insistait sur le mot « rencontré », puisqu'elle ne considérait pas vraiment ses quelques commandes de soju dans son bar comme de véritables échanges. Mais cette phrase restait toutefois une bonne nouvelle : Owen devait avoir envie de passer le reste de sa soirée seul avec Astrid, Kristal allait donc pouvoir rentrer chez elle plus tôt que prévu et laisser son amie dans les bras de son prince.
Un grand sourire aux lèvres, celui-ci reprit d'ailleurs la parole.

- Je me demandais... Je suis le seul à avoir chez moi un carnet qui doit dater de l'époque où j'étais lycéen à Xényla avec par exemple des photos souvenirs prisent avec des amis ou même les records de nos anciens paris ?

Le médecin cligna des yeux plusieurs fois, avant de se tourner vers chacun de ses amis, cherchant sur leur visage le moindre signe qui lui signalerait qu'ils avaient compris de quoi Owen pouvait bien parler. Jun n'avait pas l'air de comprendre plus qu'elle d'où pouvait bien venir une telle question, tandis qu'Astrid continuait de se comporter le plus naturellement du monde.
Elle se tourna d'ailleurs vers son amie, un large sourire aux lèvres, avant de s'adresser à ses collègues, l'air bien trop heureuse pour que ça ne présage quoi que ce soit de bon.

- Personnellement non... Mais vous aviez un carnet Kris et Junnie ?

Junnie. Astrid venait de l'appeler Junnie. Ce surnom ne lui avait pourtant échappé qu'une seule fois lors de sa première rencontre avec son amie, alors pourquoi diable l'avait-elle retenu ? Quelqu'un risquait d'en subir les conséquence, tôt ou tard, et Kristal avait l'horrible impression que le regard assassin que son ami adressait à la bibliothécaire n'était rien comparé à ce qu'elle risquait de se prendre lorsqu'ils se retrouveraient seuls.
Alors que le médecin répondait par la négative à la question d'Astrid d'un hochement de tête, Jun sembla prendre la parole, le ton plutôt froid.

- Je suis pas vraiment du genre à faire ça donc non, j'ai pas vraiment ce genre de trucs. Je prenais pas de photos avec les gens non plus. Par contre, il y avait bien un carnet qui contenait les résultats de... C'était pas un pari mais on va dire que c'est pareil. C'était ma dernière année qu'on l'avait fait. Mais je l'ai plus, à la fin de l'année je l'ai confié à un première année histoire que l'épreuve perdure. C'était un Passion je crois.

Maintenant que Jun en parlait, il était vrai qu'ils avaient une sorte de carnet de records à l'époque où ils avaient instauré les descentes en caddie autour du lycée. La jeune femme devait avouer qu'elle avait totalement oublié ce détail de son internat à Xényla, bien qu'elle se souvenait parfaitement bien desdites descentes.
Il ne lui fallut pas beaucoup plus longtemps pour que tout cela fasse tilt : le Passion, ce devait être Owen.

- Si tu veux qu'on en reparle, je peux passer au Phoenix bientôt, on en discutera. Je suis sûr que vous avez des choses bien plus intéressantes à faire à un bal que de parler du passé.

Kristal remercia mentalement son ami d'avoir dit cela : ils avaient maintenant enfin une occasion de laisser ce brave petit couple entre eux, et de s'échapper de cette situation plutôt inconfortable par la même occasion. Jetant un œil au verre de son collègue, elle put voir que celui-ci était vide. Parfait.

Elle vida d'une traite son verre et s'approcha légèrement de Jun, avant de gratifier Astrid d'un grand sourire tout en prenant la parole.

- Mais oui, ils ont mieux à faire. Et nous aussi d'ailleurs, on a des verres à remplir.

Elle montra ensuite du doigt leurs verres respectifs, tâchant de faire comprendre à son amie du regard qu'elle était en train d'essayer de la pousser à rester seule avec son barman. Astrid n'aurait pas besoin de lui tenir compagnie si elle pensait qu'elle allait passer la soirée avec de l'alcool et un ami, il n'y avait donc aucune raison qu'elle l'empêche de s'en aller à présent.

- Si jamais on ne vous recroise pas, bonne soirée vous deux !

D'une légère pression sur le bras, elle indiqua ensuite à Jun qu'il était temps de la suivre, non sans adresser un dernier sourire au cavalier de son amie, se promettant mentalement de faire meilleure impression sur lui la prochaine fois qu'elle le croiserait.
On avait vu mieux comme manière de mettre fin à une conversation avec subtilité. Mais c'était pour le bien d'Astrid : quelque chose lui disait qu'elle allait avoir besoin du plus de temps possible seule à seule avec Owen pour qu'enfin quelque chose se produise.

Arrivée au buffet, Kristal remplit son verre du premier liquide venu, puis s'éloigna pour chercher un endroit plus déserté. Elle n'avait pas spécialement envie de rester près du petit tas d'élèves qui s'était formé autour de la table : ils avaient l'air d'être bien agités et la jeune femme ne tenait pas à avoir à s'en mêler si quelque chose devait déraper.
Elle s'arrêta près de l'une des fenêtres du gymnase, sur le rebord de laquelle elle posa son sac à main en soupirant. Elle était bien contente d'avoir croisé Astrid et son barman, mais il fallait avouer qu'elle était maintenant soulagée de ne plus avoir à faire semblant d'apprécier particulièrement cette fête pour faire plaisir à son amie.

En attendant que son collègue la rejoigne possiblement, elle décida d'ouvrir la fenêtre, pour aérer un peu la pièce. Il faisait déjà bien trop chaud dans cette salle pour dire que tout le monde n'était pas encore arrivé.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Mar 3 Jan - 17:22

J'ai déjà vu ce genre de tenue, mais en de rare occasion. Du coup je ne pensais pas qu'on pouvait s'en servir comme tenue de soirée. En plus je ne connais pas même le nom de ce vêtement. Tout ce que je peux dire c'est que ça a l'air d'un truc traditionnelle de je ne sais pas.

"Avec l’habitude tout est possible. Ma tenue me va très bien."
"Ben oui elle vous va bien. C'est juste que je ne vois souvent pas ce type de vêtement"

Bah je n'ai pas prétendu le contraire. Il a raison, sa tenue lui va bien et puis l'habitude ça aide en effet. Pas comme moi qui met une robe tout les 534 du mois et qui galère pour apprendre à marcher avec ça. Enfin galère.....je suis censée être capable de porter sans ça encombre....pour peu que j'en porte plus souvent, ce qui n'es pas le cas.
Pendant ce temps Lucky avait pris ses aises sur mon épaule, ce perroquet est décidément très amusant. Cependant il a déjà quelqu'un et avoir un seul oiseau comme ami, ça me suffit amplement puis je ne veux pas qu'Erwan pense que j'veux lui piquer son oiseau....je me demande si il y pense parfois.

Je me retourne pour faire face à l'assistance, y'en a du monde, je ne pensais pas voir autant de gens présent ce soir. Pourtant j'ai cru comprendre que Noël était un événement qui se fête en famille. Tous ces gens ne seraient donc pas intéressé par la famille ? J'ai du mal à y croire. Je remarque aussi que les invités ne se mélangent pas des masses. Les élèves restent entre eux, les profs aussi. Les gens sont bizarre, ce genre de fête permet de briser les frontières et pourtant personnes n'osent. C'est aussi le genre de choses où ont voient les richesses des familles ou la jalousie qui dévore le visage de certains quand ils remarquent que la personne qu'ils avaient en vu était prise par quelqu'un d'autre. Me demande si il y aura une bagarre à cause de ça ce soir tiens. Ca pourrait mettre un peu d'ambiance.

"J'aimerai prendre un café. Tu viens avec moi ?"
"S-IL-TE-PLAIT."

Le s'il te plait n'était pas utile, pas plus que le frottage de joue. C'est l'une des choses qu'on partage, notre gout prononcé pour le café. Ça, la musique et les animaux. Et puis je ne refuse jamais un café quand on me le propose. Reste juste à savoir si c'est déjà le moment pour en prendre. A priori le buffet semble être découpé en différente section. Entrées, plats, desserts, boissons, apéritifs, suffisait d'aller là où nous voulions pour nous servir.

J'vous suis ! Un café c'est toujours bien !

Je lui rend son perroquet alors que nous nous rendons vers le buffet déjà assailli de monde.

"Dite ? Z'avez remarqué ? Les gens ne se mélangent pas. Pourtant c'est le genre d’événement fait pour se mélanger non ? La les élèves et les adultes sont entre eux."

Pour le moment je n'avais pas vu d’exceptions....à part nous. Nous prenons notre café et nous nous éloignons....j'aurais juré qu'Erwan aurait embarqué une cafetière, je dois me faire des idées.
Je prends une gorgée puis lance une conversation. C'est que passer la soirée à ne rien dire ce n'est pas ce qu'il y'a de mieux quand nous ne sommes pas seul. Pas très intéressante comme conversation,  elle a, cependant, le mérite de faire passer le temps.

"Sinon, Les Evasions vous mène la vie dure pendant les cours ?"

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 431
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 8 Jan - 14:27



Il se décolle du mur. J'ai donc bien deviné ! Je me tape pas la honte !

-Bonsoir Eirin. Jolie robe, ça te va plutôt bien.

Serais-ce un compliment venant de mon colocataire muet et froid ? Mais oui !
Comme ça me fait plaisir ! Et je savais que je pouvais avoir confiance en ma sœur et les autres Passions !

Je découvre une toute nouvelle facette de mon colocataire alors qu'il me présente son bras en parfait cavalier. Moi qui pensais qu'il n'allait pas rester, je m'étais peut-être trompé ? En réalité, nous n'avions que si peu parlé depuis mon arrivée que je ne pouvais juste pas cerner le personnage. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas le sombre personnage froid que les gens avaient pu décrire. Déjà qu'il s'est plus ou moins imposé en cavalier pour que ma famille me lâche, franchement je lui dois beaucoup à ce gentleman caché.

-On y va ?

Je hoche la tête puis lui prends le bras et nous allons au gymnase. Là-bas nous votons chacun pour le roi/la reine du bal. Je ne connais presque aucun participants mais je décide donc de voter pour les deux seuls noms connus. De toute manière je trouverais ça super mignon qu'un couple l'emporte.
C'est avec beaucoup de soin que j'écris les deux noms sur le papier (parce que oui, je me suis obstinée à vouloir apprendre à écrire).

Alors que je m'éloigne du bureau de vote une fois avoir fini Gwendal attire mon attention en touchant mon bras.
Je m'arrête et il s'adresse à moi en rapprochant sa tête de mon oreille, attention que j'apprécie puisque crier toute la soirée n'est pas dans mes plans.

-Laisse-moi te débarrasser de ton manteau, c'est plus pratique si je m'en occupe pour le retrouver après.

Wouah. Alors là je suis choquée. Déjà qu'il m'a plus parlé en une soirée qu'en un mois, en plus il essaie de me simplifier la vie. Je pensais qu'il allait m'accompagner pour le principe et s'en allé après qu'on ai envoyé la photo de preuve à ma famille. Il dépasse largement mes attentes.

-Merci beaucoup.

Je lui souris et enlève mon manteau (en gardant seulement mon portable. Je le laisse le prendre et aller se battre avec le porte-manteau. Bien que je n'aime pas être maternée, il y a des situations comme celle-ci où j'accepte juste juste mon impuissance et je ferme ma bouche. Et puis jusque-là franchement, il n'a pas l'air de vraiment se soucier plus que ça de mon handicap, c'est cool.

Je l'attend et quand il revient, nous nous dirigeons vers la salle. C'était une bonne idée d'enlever la veste, il fait chaud dans la salle. Il y a du mouvement partout, plein d'élèves à droite à gauche.
Je ne distingue que très rarement l'espace aussi clairement. C'est presque comme si je voyais comme une personne normale mais sans les couleurs tant il y a des ondes sonores partout. Entre les éclats de voix, les pas de danse, la musique, je suis servie avec toutes ces vibrations dans l'air et dans le sol.
Je ne sais où donner de la tête. Je suis vraiment contente d'être là. C'est la première fois que je peux participer à un tel événement.

Pendant que j'y pense : je ne dois pas oublier la photo promise à ma famille ! Ma sœur la veux aussi pour me voir dans la robe qu'elle m'a offerte.
Je m'adresse donc à mon colocataire :

-Gwendal ? Tu peux me rendre un petit service supplémentaire ? Tu sais, je dois envoyer une photo à ma famille pour qu'ils me lâchent la grappe. -Je ris- On est pas sortis de l'auberge si j'essaie de la prendre moi-même.

Je lui présente mon téléphone. Même si il est adapté à ma cécité, il ne doit pas être bien compliqué à comprendre, c'est un téléphone comme un autre à la base.

-Au fait, ne te sens pas obligé à devoir rester coincé avec moi à cette soirée. Je te suis vraiment reconnaissante pour tout mais je ne veux surtout pas que tu te forces si ça te plaît pas.

Je veux absolument éviter d'être un boulet pour quelqu'un encore une fois. Gwendal n'a pas l'air du tout du genre à venir à ce genre de fêtes. Il a fait des efforts pour moi mais si il s'ennuie ou quoi que ce soit, il ne ne doit surtout pas hésiter à partir ou à retrouver ses amis.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 8 Jan - 14:39


Face au miroir parant son armoire, Mikhaïl tournait sur lui-même, pas peu fier de lui.

Ce soir, un bal de Noël prenait place au gymnase du lycée, et le grand homme avait passé beaucoup de temps à se préparer pour l'occasion. C'était la première fois - depuis aussi longtemps qu'il pouvait s'en souvenir - qu'il aurait quelqu'un d'autre que son ami Ragnar avec qui passer cette soirée : c'était excitant, presque comme une nouvelle aventure qui s'offrait à lui !
Dorothée l'avait informé d'un léger retard qui lui semblait s'étirer depuis des heures maintenant, mais cela n'entachait en rien son bonheur, le requin rose ayant utilisé tout ce temps supplémentaire pour mieux se préparer pour l'occasion. Et la moindre des choses qu'il fallait bien admettre en le regardant, c'était que l'utilisation de ce temps avait payé.

Un large sourire collé aux lèvres, il réajusta les plis de ses vêtements, admirant une nouvelle fois sa tenue pour l'occasion.
À ses pieds, des chaussures vernies d'un blanc immaculé, parsemées de quelques pierreries qui reflétaient la lumière environnante de sa chambre. Celles-ci contrastaient avec la sombre couleur violette de son pantalon, dont la fabrique tombait élégamment sur ses chevilles. Au-dessus, une magnifique veste de costume de la même couleur se terminant en impressionnant queue-de-pie recouvrait une simple chemise en soie rose pâle. Autour de son cou, un joli nœud papillon blanc s'accordait à ses chaussures, apportant une touche d'élégance non négligeable à sa tenue.

Le jeune homme avait tellement anticipé cette soirée qu'il était prêt à partir depuis plusieurs heures déjà, tâchant de ne pas mourir d'impatience au fil des minutes qui défilaient. Après tout, cette grande soirée était l'une des principales choses qui avaient réussi à lui faire vaguement oublier l'enfer qu'il avait vécu une fois de plus à la Battle School.
Et encore une fois, Dorothée avait accepté de l'aider, cette fois-ci en acceptant sa demande de l'y accompagner.

Depuis les derniers évènements dans l'arène, Mikhaïl appréciait plus encore la présence de son ami à ses côtés qu'auparavant, ressentant comme un besoin de le savoir à proximité pour se sentir mieux, plus... entier. Il avait encore une certaine peur de se revoir faire des choses atroces contre sa volonté, et savoir Dorothée avec lui le rassurait quelque peu.
Il n'avait pas eu de problème depuis la Battle School, mais la peur était restée présente quelque part, seulement étouffée par la perspective d'une fête chaleureuse à venir.
Le bal était tombé à point nommé.

Et comme pour confirmer les pensées de l'hybride, le bruit clinquant de la sonnette vint le tirer de ses sombres pensées, le ramenant immédiatement à une réalité bien plus agréable : Dorothée était arrivé ! Il était enfin là !
Sans perdre une minute de plus, le grand homme se précipita vers l'entrée de son appartement, pour attraper son plus beau haut-de-forme posé sur le porte-manteau à côté de la porte d'entrée. Celui-ci était blanc et particulièrement haut, avec trois M brodés d'un fil doré sur sa partie avant. Il était parfait pour l'occasion.

Alors qu'il était sur le point d'ouvrir la porte pour sortir rejoindre son ami, le grand homme se ravisa soudain, constatant avec horreur qu'il avait failli oublier deux détails pour le moins indispensables au bon déroulement de cette soirée. Ragnar, il avait failli oublier Ragnar ! Et le précieux cadeau qu'il avait préparé avec tant de soin pour son ami ! Ç'aurait été une catastrophe s'il était parti sans eux !
Il retourna précipitamment dans sa chambre, pour y chercher le cadeau de Dorothée soigneusement enfermé dans un pot de confiture au couvercle troué, ainsi que son ami à carapace, qu'il plaça sans attendre sur son épaule : Ragnar avait enfilé un nœud papillon violet pour l'occasion, il n'était pas question de le cacher sous son chapeau !
Il prit également un second petit paquet qu'il plaça au-dessus du pot de confiture, avant de ressortir prestement de sa chambre.

En un rien de temps, il retourna ensuite à sa porte, qu'il ouvrit sans plus attendre, un sourire chaleureux accroché aux lèvres alors qu'il s'adressait directement à son ami, sans que celui-ci n'ait le temps de lui dire quoi que ce soit.

- Joyeux Noël !

Mikhaïl avait dit cela avec tellement d'entrain qu'il craignait avoir légèrement effrayé Dorothée, mais ne s'en inquiéta pas outre mesure, lui présentant plutôt son cadeau directement sous le nez, sans cacher une certaine fierté qu'on pouvait voir poindre sur son visage.
Dorothée allait adorer sa surprise, il en était certain, il ne pouvait pas en être autrement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


___BROKEN MINDS
________MUST BE FIXED.

Or do they ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hotpink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght
Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 105
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Ven 13 Jan - 23:21


J'ai l'impression qu'elle s'attendait pas vraiment à ce que je lui propose mon aide, parce que Eirin avait l'air vachement surprise quand je lui ai demandé sa veste, quand même.

- Merci beaucoup.

J'aurais pas pensé, mais c'est le visage parcouru d'un grand sourire qu'elle retire sa veste et qu'elle me la donne, pour que je m'en occupe.
Je suis un peu surpris moi aussi, pour le coup. Je veux dire, les gens ont pas forcément l'habitude de réagir particulièrement à ça, mais ça fait quand même plaisir quand quelqu'un apprécie un petit geste aussi simple, pour le coup.

Je prends donc son manteau en hochant la tête pour toute réponse à ses remerciement, avant de réaliser que c'est complètement inutile. Tant pis. Je me dirige ensuite vers le porte-manteau, pour y trouver une place pour sa veste. Il me faut quelques secondes pour faire de la place pour la sienne, mais je finis par y arriver, avant de retourner tranquillement vers ma « cavalière ».

Quand je la rejoins, on prend la direction de la grande salle et woh... comment dire... Je pensais pas qu'elle serait aussi bondée. On est certes pas les premiers à arriver là mais quand même, j'aurais pas cru qu'autant d'élèves choisiraient de passer Noël ici.
Il faut croire qu'on est nombreux à pas avoir envie de passer cette fête chez notre famille. Ou bien qu'il y a beaucoup trop d'orphelins à Xényla, au choix.

- Gwendal ? Tu peux me rendre un petit service supplémentaire ?

Eirin me sort de mes pensées quand je l'entends m'adresser à nouveau la parole. Je me tourne donc instinctivement vers elle, bien que j'imagine que je pourrais mater le plafond pendant qu'elle me parle sans qu'elle en soit le moins du monde blessée.
Mais ça se fait pas, quand même.

- Tu sais, je dois envoyer une photo à ma famille pour qu'ils me lâchent la grappe. Elle rit légèrement. On est pas sortis de l'auberge si j'essaie de la prendre moi-même.

Ah oui, c'est vrai, j'avais oublié le coup de la photo pour ses parents.
J'avoue que sa dernière petite remarque m'a bien fait sourire. Je doute pas de ses talents de débrouillardise dans la vie en général, mais c'est vrai que je doute qu'elle soit capable de faire des prouesses en matière de cadrage photo. C'est vachement drôle d'imaginer le résultat que ça pourrait donner si je la laissais faire, en fait.

J'hésite à lui proposer de faire une petite blague à ses parents en la laissant faire, mais je la vois me tendre son téléphone.

Tsk. Même si c'est plus sage si on veut que sa famille soit contente, je suis un peu déçu, ç'aurait été drôle d'entendre la réaction de ses parents devant une photo de morceau de jambe hors cadre.
Mais bon, je prends quand même son portable, parce que je suis un mec bien, dans le fond.

- Au fait, ne te sens pas obligé à devoir rester coincé avec moi à cette soirée. Je te suis vraiment reconnaissante pour tout mais je ne veux surtout pas que tu te forces si ça te plaît pas.

Alors là par contre, je suis un peu étonné. Elle vient vraiment de me donner l'autorisation de me barrer d'ici une fois cette bête photo prise ? Elle gagne des points, même si pour le coup, c'est pas encore dans mes plans.

Je hausse donc les épaules, réfléchissant au programme qu'aurait été cette soirée pour moi s'il n'y avait pas eu ce bal. La piscine est fermée à cause du bal, donc c'était ça ou dormir. Ou rentrer chez mon père.
Grosse marade en perspective quoi.

- Hm. C'est pas comme si j'avais grand-chose d'autre à faire de toute façon.

C'est pas sorti comme je le voulais, mais on va se contenter de ça. De toute façon elle doit avoir l'habitude de m'entendre parler plutôt froidement, donc ça devrait pas l'avoir vexé. Surtout que bon, pour le coup, c'est pas contre elle, j'imagine juste l'horreur que ça aurait été si j'étais rentré chez moi comme mon père me l'avait demandé.

Non merci.

Je soupire un coup pour chasser ça de mon esprit et me rapproche d'elle pour poser ma main sur son épaule, avant de tendre son portable devant nous pour trouver un angle pas trop dégueulasse qui nous prenne tous les deux. Pas besoin de penser à ça maintenant.
Une fois l'angle parfait trouvé, je la préviens d'une pression sur l'épaule de ne plus bouger et m'adresse à nouveau à elle - un peu plus gentiment qu'avant quand même, parce que je sais me calmer faut pas croire -, pour lui demander de sourire à l'objectif.

Une fois la photo prise, je regarde le résultat.
On voit bien Eirin, elle sourit - elle est étonnamment photogénique, d'ailleurs - et je me rends compte que je me suis machinalement pris sous mon meilleur angle. Faut croire que l'habitude de l'objectif me donne des réflexes à force.
Le sourire c'est pas forcément trop ça pour moi par contre, mais j'ai pas non plus envie de faire flipper ses parents avec mes dents de psychopathe. Déjà qu'avec mes yeux rouges c'est pas forcément très rassurant, on va pas en rajouter une couche...

Alors que j'ai toujours le portable en main, je sens un sourire s'étirer petit à petit sur mon visage en observant ma tronche sur la photo prise. Je pense à la cocasserie que m'inspirent mes iris.
Et je peux pas m'empêcher de partager ça avec ma cavalière de fortune.

- Et voilà. J'espère que tes parents ont rien contre les yeux rouges sur les photos.

Je sais que rire à ses propres blagues ça craint un peu, mais j'ai pas pu m'en empêcher. J'ai ri. Un peu. En vrai, je trouve ma blague vachement drôle : les yeux rouges des photos ratées à cause de la lumière, mes yeux naturellement rouges, tout ça.
Et ensuite je me souviens qu'elle peut pas la comprendre.
Gros moment de solitude.

Je reprends la parole, comme si je me sentais obligé de me justifier, pendant que j'enlève ma main qui était restée sur son épaule.

- C'est drôle, parce que j'ai les yeux rouges.

Tu t'enfonces Malenkov, ta gueule.

Par contre, c'est très con, mais en regardant à nouveau l'écran du portable, je dois dire que ça fait étrange de me voir entièrement habillé sur une photo. Je sais pas si c'est forcément une bonne chose d'ailleurs, de me rendre compte que la plupart des photos de moi qui circulent montrent plus de peau qu'autre chose.
On va éviter d'en informer Eirin hein, même en blaguant. Déjà comme ça elle doit me juger. J'ai pas envie de passer pour un prédateur sexuel détraqué en prime en lui disant qu'elle doit probablement être la seule fille de l'île à avoir une photo de moi dans son téléphone où je sois pas à moitié à poil.

Je m'éclaircis la gorge, avant de lui tendre son portable pour le lui rendre.
On va faire comme si de rien n'était et éviter de trop l'ouvrir hein, histoire de pas totalement toucher le fond de la loose.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
#660033
❝Always push your limits.❞
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 15 Jan - 13:14

Sacha se rapproche, Mino le regarde d'un oeil mauvais.


Mais c'est pas possible, il veut quoi ? Un autographe ? Mec, juste casse-toi, ça ira mieux pour tout le monde. Retourne dans ta chambre, j'sais pas. Il compte vraiment me rendre la soirée encore plus pénible ?
MAIS QU'EST-CE QUE ?

Elle est médusée par le contact pour le moins personnel qu'engage le jeune homme.


J'ai super honte, mais je rougis. On dirait une adolescente. Pitié que ça se voie pas. Croyez pas, c'est juste que là, tout de suite, je pense à Lule. Et j'me dis que si ç'avait été mon grand frère à la place de ce petit con, on aurait été faire un tour aux toilettes. Tu rêves, Mino.

Elle reste néanmoins pétrifiée ; fort heureusement, le contact se rompt vite. La stupeur laisse place à la colère.


Je vais le tuer. Déjà, parce que c'qu'il vient de faire c'est pas loin du viol. Ensuite, parce qu'il m'emmène dans des plans pourris comme ça, tranquille, et qu'il me fout la honte. Troisièmement, parce qu'il manquerait à personne et enfin parce qu'il va me faire bader.

- Fais-moi signe quand tu voudras rentrer.

Oh putain, retenez-moi.

- Barre-toi, bordel !

Cela ressemblait plus à un aboiement qu'à un ordre ; Mino n'attend de réponse et se détourne du goujat.


Okay, s'il veut pas s'éloigner, j'peux m'en charger moi-même. Je vais le semer dans la foule– art que j'ai appris à maîtriser au mariage des Fujiwara – ça ira bien comme ça. J'ai l'impresion que je vais exploser tellement je suis en colère. Le premier qui me marche sur le pied, j'espère qu'il porte pas du blanc.

C'est comme si sa menace intérieure avait été entendue ; de tout son trajet jusqu'aux toilettes, nulle chaussure ne vient à la rencontre de la sienne.


Ouah. Y a personne, ici, je vais pouvoir respirer. On peut fumer dans les toilettes ? Bon, on va dire que oui. De toute façon, j'en ai rien à foutre. Ils vont faire quoi, me virer de la soirée ? Faites-vous plaisir, les gars, j'vous redevrai ça.

Cigarette à la bouche, elle relève un oeil blasé vers le miroir et en laisse tomber son briquet.


C'est quoi ce merdier ?!

Elle se précipite vers le miroir, le coeur au bord des lèvres. Mino ne s'est pas vue ainsi depuis des années.


Je comprends plus rien. Je crois que je vais chialer. Je rêve, c'est ça ? Je sais même pas comment le vivre. J'suis censée être contente ? Comment ça se fait ? Rah, mais ! C'est quoi, ça ? Les gars, aidez-moi, j'ai une putain de queue d'écureuil. Et des oreilles ? Non mais réveillez-moi, c'est des vraies ! C'est quoi, son pouvoir, à l'autre ? Quel connard. J'ai pas une goutte de sang d'hybride, c'est pas possible que ça vienne de moi.
Au final, c'est pas le plus choquant.

Elle reste prostrée face au miroir. Mino admire, toute retournée, l'image d'une ancienne elle qu'elle ne pensait pas revoir un jour.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 16 Jan - 19:31

En vrai mis à par les vêtements -et encore ça la rendait pas si moche que ça, bien que pour le contexte elle aurait pu faire un truc quoi- la couleur et les oreilles c'était pas mal. Et puis alors que Sacha se reculait pour lui faire face, autant vous dire qu'il avait été plus qu'étonné. Cette couleur pourpre sur une peau anciennement cadavérique et surtout aucun coup en direction de son visage ! C'était peu habituel venant de cette douce fleuriste. Sacha eut presque un petit rire.

Douce, quelle blague...

- Barre-toi, bordel !

S'il devait dire ce quelque chose il dirait que rougir ne convient pas à une plante carnivore comme elle. Ou bien qu'elle était ridicule, que ces couleurs étaient vraiment stupides ou encore qu'elle perdait absolument toute crédibilité. Sans oublier qu'il n'avait reçu aucune claque, ni rien d'autre d'ailleurs alors que le jeune homme était certain que sa partenaire aurait pu le castrer sur place !

Après s'il devait exposer ce qu'il pensait réellement -chose qui n'arrivera jamais sauf si quelqu'un le fait boire quelques verres- il dirait probablement que c'est complètement inhabituel... Mais que quelque part ça adoucissait sa personne et que ça la rendait plutôt mignonne? Rien que d'y penser Sacha avait la nausée, jamais il ne pourrait avouer même sous la torture que ce changement de pouvoir et ces joues colorées rendait actuellement Mino choupi. Choupi quoi. A quel moment l'Origine pouvait  ne serait-ce que PENSER à CE mot?! Que l'Unique le pardonne genre vraiment.

Franchement à ce rythme avec ce genres de pensées un peu trop positives à son goût, le mentaliste finirait par vomir des paillettes et péter des arcs-en-ciel. Rien que d'y penser il en avait des frissons. Noël avait une très mauvaise influence sur lui, ça en devenait terrifiant.

Quoiqu'il en soit sa partenaire avait tourné les talons prête à déguerpir. Il l'avait suivie du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse de son champ de vision. Qu'allait-il pouvoir faire désormais? C'est que permuter  les pouvoir l'amusait grandement ! Mais d'un autre côté être seul dans sa chambre c'était pas mal aussi...

Après il aimerait bien voir la réaction de ce cher Charly c'était toujours très amusant de permuter son pouvoir avec les autres élèves. Sacha se dirige donc vers une place près du buffet espérant trouver du regard le processus. Il devait probablement être cadavérique sans parler de son problème de cheveux pour les 5 prochaines minutes !  Actuellement il ressemblait à coup sur à une autoroute vivante, en y pensant l'Origine vivrait TRÈS MAL le fait de ce faire traiter d'autoroute. Il se demandait d'ailleurs comment l'ancien hybride allait gérer ce désagrément.

Installé, il observa la foule du coin de l'œil, il aperçut la Evans qui visiblement tentait de draguer. La Winterhive était aussi présente, elle devait être suicidaire.  S'attaquer au même mec que Evans? Elle a du culot. Non loin de là, l'estomac sur pattes des Évasions et la vipère tout sauf sociale des Passions. Il ne manquait plus qu'un petit Processus pour équilibrer ce beau tableau.

L'Origine les observait, est-ce que les deux lycéennes allaient finir par se tuer? Ce serait pas mal, ça rendrait la soirée plus attrayante, surtout avec Evans et Winterhive, sans compter que la Gouellec et le bouffon blond étaient tous deux là. Lui personnellement il pariait sur Evans après fallait voir si l'Hybride Passion tenterait de refaire la face à la Mentaliste au cheveux couleur charbon.

-Sekai. Rends-moi mon bandeau.

Sekai? La gamine en Evasion qui tombait au moindre geste? En voila un amnésique, visiblement ça n'avait pas non plus échappé à la Evans. Sacha en rirait presque, il hésitait entre immortaliser la tronche de sa camarade ou pouffer. Sans compter que le mec venait de comparer Evangeline Evans à Sekai Yoki ! Vous voyez la différence de niveau?

Quoique il ne fallait pas la sous-estimer la petite Evasion, un peu comme Charly, à première vue on pense qu'il ferait pas de mal à une mouche et pourtant. Oui oui, l'Origine n'oublierait jamais son combat à la BS avec ce Processus.
avatar
IV ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 16 Jan - 19:58


Honnêtement, je pense que mon visage n'a jamais été autant crispé de ma vie. L'adorable remarque de l'inconnue me ferait presque sourire. Elle est sérieuse ? Je ne l'ai pas agressé, aucune remarque désobligeante n'a été faite sur un quelconque de ses amis et je viens juste en tant que personne connaissant Teiichi. Le but de cette soirée est de la passer ensemble. Pas en comité de quatre personnes qui jamais ne se sépareront. J'ai été proche de Teiichi et sans aucune nouvelle de lui pendant longtemps, je juge ça normal d'aller le voir. Mais je me contiens. Toujours souriante, j'observe le jeune blond qui vient se placer à côté de mon ami pour me parler avec autant de poésie que sa camarade. Et bien. On apprécie. Je hausse les sourcils et croise les bras. C'est ça les amis de Teiichi ? Et bien, quelle élégance de langage.

Le Liberté réagit enfin et parle à son pote avant de m'attraper le bras.

- Sekai. Rends-moi mon bandeau.

Pardon ? Sekai ? Le visage que j'affiche est consterné. Sekai ? Il m'a vraiment appelé Sekai ? Les mots qu'il échange avec les autres ne m'effleurent même pas tellement je suis sous le choc. Il m'a oublié ou il me fait une blague ? Je laisse mon bras ballant, l'autre toujours dans sa main.

L'autoritarisme de Blume finit par me réveiller. Ou du moins, réveiller une partie de moi qu'il n'aurait pas fallu inviter. Avec un sourire absolument sarcastique, je regarde le blondinet.

- Et bien, l'hospitalité et le vivre-ensemble, tu connais ? Je ne t'ai pas agressé il me semble. Et j'ai été plutôt polie. Alors navrée d'avoir interrompue ta charmante activité avec ton ami mais il se trouve que moi aussi, cela fait longtemps que je ne l'ai pas vu, alors plutôt que de nous interrompre, il aurait juste suffit de prendre ton mal en patience. Je comptais simplement lui rendre ce qui lui appartient et vous laisser.

Puis, je pivote sur moi-même et adresse le même visage à sa camarade.

- Quant à toi jeune fille, retiens un peu ton langage ou apprends la politesse. Insulter à tout va les gens de pétasse ne va pas te rendre plus intéressante. Surtout que dans un lycée comme le notre, un accident est vite arrivé. Alors je ne ferais rien mais essaie de respecter un minimum les gens qui ne t'ont rien fait.

Cela fait, je me détache de Teiichi et retire son bandeau avant de lui donner. Dès qu'il passe entre ses mains, Blume tente de l'arracher, ce que j'arrête aussitôt. Main sur le poignet de l'Origine, je lui souris toujours pareil.

- Excuse moi Blume, de t'interrompre alors que tu comptes lui rendre une chose importante que tu n'as -apparemment- pas rendu dans les temps, mais j'ai juste besoin de connaître une chose avant que tu ne l'embarques. Alors patiente cinq petites minutes et après je te laisse, vu que tu y tiens tant.

Cela fait, je bouge un peu ma main pour appuyer mon pouce au commencement de la paume. À un certain endroit, si on appuie suffisamment fort, les doigts se détachent d'eux-même. Une fois Teiichi libre, je le regarde dans les yeux. Je m'en fous que tous ces potes soient là. Je veux juste une réponse.

- Teiichi ? Pourquoi m'as-tu confondu avec Sekai ? Tu ne me reconnais pas ? Ou alors peut-être que nos baisers n'étaient pas assez important pour que tu te souviennes de mon visage...

Moi, les nerfs ? Absolument pas.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 29 Jan - 0:13


La salle est si bien décorée. À peine quelques pas faits à l'intérieur et je me sens submergé par la bonne humeur. Il y a déjà de la musique, quelques personnes, mais ce n'est pas ça qui me frappe. C'est la décoration. Tout est fait d'une telle manière qu'un grand sourire ne peut que naître sur mon visage. J'adore, c'est juste magnifique. Noël qu'est-ce que c'est au final ? C'est une fête humaine, je n'y connais pas grand-chose. Mais si cette fête peut me permettre de passer un super bon moment, j'achète directement.
Mon regard se perd sur les personnes présentes. Est-ce que Nett est là ? Je ne sais pas, je ne le vois pas. Je n'ai même pas le temps de chercher plus longtemps que quelqu'un vient me toucher l'épaule. J'ai l'espoir que c'est lui, mais en me tournant, c'est seulement une fille qui me dit que je dois aller voter. Sans vraiment le remarquer, je soupire, déçu. Mais j'enchaîne avec un sourire et la suis. Le vote est simple pour moi, je ne reste même pas plus de 30 secondes devant tous les papiers. Ce couple est si mignon, je ne peux que voter pour eux.

Après le vote effectué, je retourne dans la salle. Il y a plus de monde qu'avant. Ils sont tous tellement beaux. C'est incroyable que tous aient fait cet effort vestimentaire. J'ai l'impression que c'est un grand bal de princes et de princesses. Maintenant, je me dis que je fais peut-être un peu tâche. Une veste bleu pastel et un short rose tout aussi pastel.
Je réfléchis. Je me regarde. Je regarde tous les autres. Je me regarde à nouveau. En vérité, j'aime bien ma tenue. J'arrive à me reconnaître, j'aime cette particularité. Maintenant, est-ce que Nett va l'aimer ?

Il est où d'ailleurs mon petit grand Nett ? Je devrais vraiment me mettre à sa recherche. Si ça se trouve, lui aussi est en train de me chercher. Si je reste dans un coin comme ça, je ne vais pas lui faciliter la tâche.
Je me déplace doucement, scrutant du regard chaque recoin. Je ne devrais pas avoir beaucoup de mal à le trouver. Je suis certain qu'encore une fois, il porte du jaune et de noir. C'est lui, on ne le change pas. Je me demande pourquoi d'ailleurs. Moi, je suis un hybride écureuil et pourtant, je ne porte pas que des vêtements en fourrure. Enfin, en même temps, ce n'est vraiment pas joli ces espèces de vestes moches en fourrure. Dans tous les cas, c'est ces choix et c'est comme ça que je l'aime.

Je regarde ma montre. Mince alors, il n'est toujours pas là. Mon sourire s'est doucement estompé au fil des minutes. Mais où est-il ? Sérieusement, je commence vraiment à m'inquiéter. Il n'a pas pu oublier quand même. Non, ça c'est impossible. Il faut que je me détende. Tout va bien se passer. Il est juste en retard, il va arriver d'une minute à l'autre, me prendre dans ses bras et s'excuser. Ça va aller.
Pour essayer de me détendre, je pense à boire quelque chose. Parce que vraiment, là, je commence presque à avoir peur. En me dirigeant vers le buffet, je sors mon téléphone et lui envoie un message. À ce même moment, quelqu'un me bouscule. Je manque de faire tomber mon téléphone. Cette personne ne s'est même pas excusée, l'abus. Je me retourne et le juge un instant. Cette démarche, ces cheveux. Je ne vois pas son visage, mais je sais que c'est Sacha. Lui…

Ne pas y prêter attention. C'est tout ce que j'ai trouvé à faire. Après mon jugement, j'ai rapidement fini mon message et je me suis rendu au buffet. Je m'y sers un verre de jus de fruit. Heureusement, qu'ils ont pensé à en mettre. J'aime boire du jus de fruit. Encore plus particulièrement quand je suis stressé. Ça fait même pas 5 minutes, mais vu que je n'ai pas de réponse de Nett, je lui renvoie un message.
Je me sens vraiment bizarre. Je ne sais pas quoi faire. J'ai cette drôle sensation dans le ventre. Avec elle, j'ai envie de pleurer. Non mais sérieusement, d'habitude Nett me répond tout de suite. Qu'est-ce qu'il fait ? Je ne sais plus où me mettre. Je me ressers un verre. J'ai l'air normal là. Mais plus pour longtemps. Après encore 5 minutes, je craque, je crois. J'envoie un message à Nett. Je me sers un verre. J'envoie un message à Nett. Je me sers un verre. J'enlève la goutte noire sur mon écran. J'envoie un message à Nett. Je me sers un verre. J'enlève les gouttes noires de mon écran.

En vérité, maintenant que je me calme un peu. Enfin non, je me calme pas du tout, mais je me mets un peu à réfléchir. Ça sent vraiment pas bon. En plus, je n'arrête pas d'enlever ces gouttes noires de mon écran. J'ai été tellement préoccupé par les non-réponses de Nett que je n'ai pas réalisé que les gouttes tombaient de mon front. Maintenant, je le remarque.
Je range mon portable dans ma poche et je passe ma main dans mes cheveux. Ils sont trempés. Mais pas par de l'eau, mais quelque chose comme de l'essence. Je ne comprends pas ce que c'est, ni pourquoi j'ai ça. Je commence à être mal là. Je ne comprends rien. Je relève les yeux et je vois Sacha au loin. Sacha… C'EST LUI. C'est encore lui, je vais pleurer. Non-non, je ne vais pas pleurer, je pleure. Il a encore échangé mon pouvoir avec un autre pouvoir. J'en peux plus de lui.

Je fais quelques pas vers ce maudit Origine. Mais je sens ce liquide poisseux couler dans mon dos. Je m'arrête. C'est horrible. Il a été fort, beaucoup trop fort. Je le déteste. ET PAR L'UNIQUE, IL EST OU NETT ? J'ai besoin de lui, je veux qu'il soit avec moi. Il m'avait promis. Il avait promis qu'il serait là. On était censé passer une soirée ensemble, une soirée inoubliable. J'avais envie de le voir, juste lui. Pourquoi il est pas là ?
Mes larmes coulent et je baisse la tête. Je n'aurais jamais dû venir ici. Nett aurait dû me dire qu'il ne venait pas. Il aurait dû. Pourquoi il ne l'a pas fait ? Pourquoi il n'est pas venu ? Pourquoi ne répond-il pas à mes messages. Pourquoi…

Cette colère contre Sacha. Cette impression d'être abandonné par Nett. Mais qu'est-ce que je fais de ma vie sérieusement ? J'ai l'impression qu'on se moque de moi. J'ai juste ce sentiment de n'être rien aux yeux du monde. Je me suis fait un meilleur ennemi au lycée et c'est pas qu'une impression. J'ai trouvé le grand amour et c'est peut-être une impression. Deux hommes qui n'auraient pas dû faire ces choses-là ce soir. Sacha… Nett…
Ce qui m'emmène, ce qui m'entraîne, c'est ma peine plus que la haine. Je ne suis pas tant que ça en colère que ça contre Sacha, même si je vais avoir du mal à oublier. Je suis plutôt blessé par Nett et ça, je ne l'oublierais jamais. C'est peut-être ma faute au final. Mmh… Je m'en vais.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

¤~----< Charly vient te parler en LimeGreen. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 29 Jan - 9:30


Caché derrière le rideau qui masquait les coulisses, le Principal s'amusait à observer tous ces petits élèves. Chacun semblait se plaire même si il lui semblait apercevoir le début d'une dispute entre Évangéline et le groupe d'amis du jeune délégué des Évasions. La satisfaction qu'il en tirait était grande. Les disputes entre filles pendant une soirée ne pouvait qu'être au sujet d'un garçon. Comme c'était mignon l'adolescence.

Néanmoins, il n'était pas là pour compter fleurette, il avait une tâche à accomplir. L'homme prit le micro, l'alluma et monta sur la scène. Au même moment la musique se coupa. On ne pouvait qu'avoir les yeux sur lui.

- Bonsoir mes chers élèves, j'espère que votre réveillon vous sourit et que la joie des fêtes vous consume. Ce soir, vous avez élu un Roi et une Reine. Ils le seront pour le restant de la fête. Mais ne les oubliez pas le reste de l'année. Leur popularité ne peut qu'être grandie de cette expérience.

Il espérait que ces élèves comprennent un peu plus que la popularité faisait tout dans ce monde et particulièrement à Xényla.

- Sans plus attendre, voici les résultats. En tant que dauphine, nous avons la très célèbre Évangéline Evans, Origine de troisième année. Cependant la Reine incontestée est une jeune fille dont on aurait pu être étonné de la voir là si on oubliait une seule seconde sa gentillesse... Sekai Yoki !

Les applaudissements furent suffisamment puissants pour qu'il soit obligé de répéter dans le micro qu'il fallait que Sekai vienne sur l'estrade, idem pour l'Origine. Lorsque les deux demoiselles se positionnèrent à ses côtés, il remit l'écharpe dauphine à la Grade I et la couronne et l'écharpe de reine à la plus jolie des Évasions. De nouveau, les mains des élèves se joignirent pour les féliciter.

- Quant aux hommes, nous avons un dauphin des plus connus. Capitaine du club d'hôtes, Oscar Eldredge a manqué de peu la place de Roi. En effet, battu d'un point par l'idole de nombre de ces dames, le beau Liberté Yuuma Kurotsuki est le Roi de la soirée !

Là encore, les élèves semblaient heureux des gagnants. Les deux amis montèrent sur la scène pour recevoir leurs insignes et on les félicita encore et encore. Dès que le calme fut un peu revenu, le Principal reprit le micro avec un sourire dans la voix.

- Comme le veut la tradition, le Roi et la Reine se doivent de danser un slow ensemble. Alors musique, maestro !

Lorsque les premières notes retentirent, il s'éclipsa, laissant la soirée suivre son cours.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 29 Jan - 12:53


Quand je relève les yeux vers Jun et Kristal, je sens un regard froid sur moi. Mais pas de n'importe qui, de Jun. Il me fusille du regard. J'en suis presque mal à l'aise. Qu'est-ce que j'ai bien pu faire de mal ? Maintenant, que je réfléchis, je l'ai juste appelé Junnie. Je n'aurais pas dû apparemment. Peut-être que seule Kris a le droit de l'appeler ainsi. Mince… J'ai sûrement fait une gaffe. Je suis clairement mal à l'aise à présent. J'aimerais bien qu'il pose son regard froid autre part, on le sait qu'il en est capable. Il est trop intimidant ce Jun, malgré sa petite taille.
De mon côté, j'ai vite détourné le regard de lui. Je l'ai posé sur Kris qui répondait par la négative. Elle n'avait donc pas de carnet. Mais le Junnie ? Parce que oui, même si je n'ai peut-être pas le droit, je ne vais pas arrêter. C'est marrant de décrédibiliser un homme si imposant avec un petit surnom mignon. Elle a tout compris ma petite Kris.

-Je suis pas vraiment du genre à faire ça donc non, j'ai pas vraiment ce genre de trucs. Je prenais pas de photos avec les gens non plus. Par contre, il y avait bien un carnet qui contenait les résultats de... C'était pas un pari mais on va dire que c'est pareil. C'était ma dernière année qu'on l'avait fait. Mais je l'ai plus, à la fin de l'année je l'ai confié à un première année histoire que l'épreuve perdure. C'était un Passion je crois.

C'est dingue comme ils avaient tous les trois des vies lycéennes vraiment passionnantes. Ils faisaient plein de trucs. Alors que moi, pas vraiment. Au début si, c'était fantastique. Mais après, après tout, plus du tout. En même temps, je n'étais plus trop au lycée la dernière année. Je ne voulais plus y aller, je n'avais plus le cœur à ça. J'avais loupé de nombreux mois que j'avais passés chez moi. Et une fois retournée au lycée, j'avais plus l'air de subir ma vie, plutôt que de la vivre.
Enfin bref, ce n'est pas le moment de me morfondre sur le passé. Je dois savourer ce moment présent avec Owen. Je veux rire avec lui, danser avec lui, me perdre dans son regard et peut-être même l'embrasser. J'ai une grande ambition pour cette soirée, j'y crois dur comme fer.

Il y a une espèce de silence qui s'est instauré. Tous les trois se regardent et j'ai presque l'impression d'être de trop. C'est comme si une révélation silencieuse vient de s'effectuer. Mais je ne vois pas du tout quoi, donc au final, je suis vraiment exclue de tout cela. Mmh… Ils doivent avoir un lien ces petits. En tant qu'inspectrice Kumarlik, je découvrirai lequel. Mais j'ai déjà un indice : le carnet.

-Si tu veux qu'on en reparle, je peux passer au Phoenix bientôt, on en discutera. Je suis sûr que vous avez des choses bien plus intéressantes à faire à un bal que de parler du passé.

Ahah ! Ils vont discuter au bar ! Il y a bien quelque chose. Je suis vraiment très intéressée. Mais en vérité, il y a quelque chose qui me plaît bien plus dans sa phrase. Junnie a tout à fait raison. Nous avons des choses bien plus intéressantes à faire à ce bal. J'ai plein de projets, de petites choses comme ça.
Kris boit dans son verre et se dirige vers Jun. Elle va l'inviter à danser ? Non, cela ne se passe que dans mes rêves mes plus fous. Personne ne peut le nier, ils ont telle complicité ces deux-là. Plus comme un frère et sa sœur que comme des amoureux. Mais bon, là, elle me lance juste un sourire et se met à son tour à parler :

-Mais oui, ils ont mieux à faire. Et nous aussi d'ailleurs, on a des verres à remplir.

Elle ne me lâche pas du regard en montrant les verres. Elle veut me faire passer un message, c'est certain. Par contre, disons qu'elle n'est pas la meilleure pour ce genre de choses. Il me faut bien quelques secondes avant de comprendre. Tout ce qu'elle veut, c'est me laisser seule avec Owen. Rien qu'à cette idée mon cœur bat plus fort. Ça va être le moment. Je vais lui proposer de danser, à moins qu'il le fasse. Non, je vais le faire, je ne vais pas vouloir attendre.

-Si jamais on ne vous recroise pas, bonne soirée vous deux !

Et sans plus attendre, Kris fit comprendre à Junnie qu'il fallait partir. Elle adresse un dernier sourire dans notre direction, mais cette fois, il ne me semble pas adressé. J'en profite pour leur dire un petit mot :

-Merci !

J'ajoute un petit sourire. Puis je me tourne vers Owen. On est seul maintenant. Enfin, on est entouré par beaucoup de monde, mais pour moi, je suis seule. C'est le moment, c'est maintenant que tout commence. Il n'est plus temps de faire marche arrière. Depuis la première fois, même si j'étais un peu bourrée, je sais que je l'aime.

-Hum... Ça te dirait qu'on aille danser ?

Mon sourire est devenu un peu plus timide. Ce n'est pas n'importe quoi que je demande à cet instant. Enfin si, certainement, mais pas pour moi. Mon cœur bat vite, vite et encore vite. Mais heureusement pour moi, il accepte. J'ai l'impression que toute la joie du monde vient en moi. J'ai envie de sauter de bonheur, mais je me retiens. Tout ce que je fais, c'est prendre son verre des mains et aller le poser, avec le mien, sur le buffet. Pas de temps à perdre. Il n'avait peut-être pas fini son verre, mais je veux danser.
Une fois revenue vers lui, je lui attrape la main et marche vers l'espace réservé aux danseurs. Je ne sais même plus si je sais encore danser. Je ne me posais pas cette question avant, mais maintenant, elle me trotte dans la tête. J'ai peur de faire des erreurs. Mais qu'est-ce qu'on va danser ? Qu'est-ce qui va avec cette musique qui passe ? J'ai envie de danser un slow moi, c'est tout ce que je veux. Mais cette musique ne va pas. Que quelqu'un fasse quelque chose…

La musique s'arrête.

-Qu-Quoi ?

Mais, ce n'est pas exactement ce que je voulais. Je voulais juste une autre musique pas plus de musique. C'est un peu gênant du coup. Tout le monde parlait et dès que la musique s'est arrêtée, il y a eu le silence.
Les regards se tournent vers la scène. Alors que je ne veux pas lâcher Owen des yeux, je me sens comme obligée de le faire aussi. Ce que je vois en vaut la peine : Le Principal. Pas que je suis ravie de le voir ici, mais s'il est là, c'est qu'il va nous annoncer la reine et le roi du bal. Enfin, je crois, peut-être que je m'avance trop.

-Bonsoir mes chers élèves, j'espère que votre réveillon vous sourit et que la joie de fêtes vous consume. Ce soir, vous avez élu un Roi et une Reine. Ils le seront pour le restant de la fête. Mais ne les oubliez pas le reste de l'année. Leur popularité ne peut qu'être grandie de cette expérience.

Ah bah oui, c'est bien ça. On va découvrir qui est notre petite reine et notre petit roi. Je suis toute enthousiaste à cette idée. On n'avait pas ça à notre époque, enfin, je ne crois pas. Non, on ne l'avait vraiment pas. Mais c'est vraiment bien ! Je veux savoir qui a gagné. Je suis certaine que ça va être un couple parfait et magnifique.
Je tends l'oreille et dans tout le charabia du Principal, je comprends les noms des gagnantes. Nous avons Evangeline en dauphine et Sekai en Reine. Donc pas de Duvley, mais ce n'est pas si grave. Sekai est vraiment une petite adorable. Elle est marrante à aller sous les tables pour lire, elle va même sous mon bureau parfois. Du côté des garçons, c'est Oscar le dauphin et Yuuma le Roi. Très bien, on obtient un beau carré. Seuls les Passions ne sont pas représentés sur la scène. Je n'ai pas souvenir qu'un de nos Passions se soit inscrit. Je ne suis plus sûre, mais je ne crois pas.

Je les regarde tous. Yuuma et Sekai en Roi et Reine. Quel couple particulier. Si je ne me trompe pas, Sekai est en couple avec Oscar et, je le sais, Yuuma est en couple avec Duvley. C'est particulier et assez amusant. J'espère qu'aucune jalousie ne va naître.
Alors que je me fais ces petits constats, le Principal annonce quelque chose qui fait directement tilt dans mes oreilles : le slow. Ils vont devoir danser un slow. Est-ce qu'on a le droit de danser avec eux ? Je veux aussi danser un slow moi. Dans les bals princiers, le couple royal ouvre le bal et après on peut les rejoindre. On peut aussi là, j'en suis certaine. Mes yeux s'éclairent, ils sont comme éclairés de milliers de paillettes.

Alors qu'une magnifique musique retentit dans les enceintes, les élus descendent de scène. Je les suis un instant du regard avant de me tourner vers mon Barman Charmant. Si nous avons élu la Reine et le Roi, moi, je désire transformer mon Barman en Prince. Mon cœur qui avait cessé de battre la chamade recommence de plus belle. C'est le moment et j'ai l'impression que je ne vais pas y arriver.

-Je… Enfin… Tu… On danse ?

J'ai parlé assez vite, mais confusément. Faites qu'il m'ait compris

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 29 Jan - 13:35

Je tourne sur moi même à la recherche d'une quelconque personne ayant pu m'interpeller. Je ne vois personne tentant d'attirer mon attention, je dois être complètement folle ! Mon tour étant terminé je m'excuse auprès d'Oscar, ça devait être plutôt bizarre de voir sa copine tourner d'un coup...

- Pour ma défense je tiens à dire que j'ai cru entendre quelquun m'interpeller ! Mais visiblement je suis folle... Tu n'as rien entendu toi?

Je secoue la tête, Sekai arrête de parler autant pour dire des choses inutiles ! A la place, je porte mon verre à mes lèvres et laisse couler son contenu dans ma gorge. Finalement mon verre étant vide je le regarde avec un air presque triste avant de revenir à moi et de reprendre un sourire joyeux. C'est alors qu'au même instant la musique se stoppa nette, je me demandais bien ce qui avait pu causer cela. Une fois de plus je cherchais à déterminer ce qu'il pouvait bien se passer et c'est en observant tous les élèves se tourner vers la scène où se trouvait le principal que j'avais plus ou moins compris.

- Bonsoir mes chers élèves, j'espère que votre réveillon vous sourit et que la joie des fêtes vous consume. Ce soir, vous avez élu un Roi et une Reine. Ils le seront pour le restant de la fête. Mais ne les oubliez pas le reste de l'année. Leur popularité ne peut qu'être grandie de cette expérience.


Ohhhh j'avais complètement oublié cette partie de la soirée ! Je ne savais même pas pourquoi je m'étais inscrite, rien dans ce "concours" ne m'intéressait. EN y réfléchissant bien je pense que j'ai voulu faire plaisir à Oscar et peut-être aussi -un peu beaucoup- éviter qu'il danse un slow avec une autre que moi? A cette pensée je me sentais rougir jusqu'à la pointe des cheveux ! Par l'Unique que je suis embarrassée ! Il me faut un verre d'eau de toute urgence !

Mon verre en main je me tourne vers le buffet pour me servir de l'eau avant de revenir vers Oscar.

- Sans plus attendre, voici les résultats. En tant que dauphine, nous avons la très célèbre Évangéline Evans, Origine de troisième année. Cependant la Reine incontestée est une jeune fille dont on aurait pu être étonné de la voir là si on oubliait une seule seconde sa gentillesse...

Applaudissant je restais néanmoins assez surprise de ce résultat... Après tout Evangeline était très jolie, elle était de grade I, très populaire, elle avait une certaine prestance. Qui d'autre qu'elle pouvait être reine? Elle était tout simplement la fille parfaite, je pourrais presque l'envier ! Portant mon verre à mes lèvres une nouvelle fois je ne m'attendais pas à la suite.

- Sekai Yoki

Dès applaudissementAvalant de travers j'ai bien cru que mon heure avait sonné ! Par l'Unique non non non non non non NON ! J'étais pas prête moi ! C'est un rêve ! Une blague ! Oui c'est ça ! Le principal était en train de me tester !

Toussant et rougissante je me redressais. J'étais plus mal que mal actuellement... Le seul moyen de me détendre était de sentir qu'Oscar était avec moi ! Sans hésiter je me cachais derrière lui attrapant au passage sa main. Je vais disparaître je vais disparaître je vais disparaître ce n'est qu'une question de temps !

A nouveau le principal micro en main me convia à venir sur scène alors que les applaudissements ne cessaient pas. Je ne voulais pas aller ! Me retrouver devant tant de monde non il en était hors de question ! Mais il s'agissait du principal jamais je n'oserais refuser un ordre venant du principal ! Je prenais une respiration avant de suivre Evangeline jusqu'à la scène.

Là-bas l'homme offrit une première écharpe à l'Origine puis à mon tour il m'en donna une suivit d'une couronne. Mon cœur battait à tout rompre. J'étais celle qui avait pris la place de Evangeline Evans ! Evangeline... Evans ! Par l'Unique je ne peux pas m'en remettre...

Et tous ces yeux rivés sur nous de grâce que quelqu'un se mette devant moi pour me cacher de sa grandeur ! Pitiiiiiié ! Je devais probablement être aussi rouge que du sang, c'était beaucoup trop gênant... Rougir de cette manière devant tant de monde mais qu'est-ce qui m'avait prit de m'inscrire !

- Quant aux hommes, nous avons un dauphin des plus connus. Capitaine du club d'hôtes, Oscar Eldredge a manqué de peu la place de Roi. En effet, battu d'un point par l'idole de nombre de ces dames, le beau Liberté Yuuma Kurotsuki est le Roi de la soirée !

J'étais en même temps déçue et rassurée. Déçue que mon Processus n'ait pas gagné mais rassurée... Enfin non plus déçue car j'aurais préféré danser avec lui... A nouveau des applaudissements retentirent à travers tout le gymnase. Puis une fois le calme à nouveau là, le principal micro en main sourire aux coins des lèvres reprit.

- Comme le veut la tradition, le Roi et la Reine se doivent de danser un slow ensemble. Alors musique, maestro !

Ok donc là c'est le moment où je panique excellent. Je ne savais pas danser ! Et je n'avais aucune envie de danser encore moins un slow avec Yuuma ! Ce n'était pas contre lui ! Il devait probablement être quelqu'un de tout à fait adorable et charmant mais je ne voulais pas quand même ! Par l'Unique j'avais tant espéré que le principal oublie cette partie là... Je vais aller me mettre en PLS dans le coin de la scène là et ne plus bouger jusqu'à la fin de mes jours je pense honnêtement que c'était un man plutôt pas mal !

Le pire c'est que le principal part comme ça sans pression ! Je peux même pas tenter de faire en sorte d'éviter cette danse ! Ahhh... Mais qui a eu l'idée de voter pour moi franchement ?! Qui sur cette île connaissait mon existence ? Oscar serait probablement mal, j'allais écraser les pieds de ce pauvre Yuuma toutes les trente secondes, s'il avait une copine elle allait me haïr de toute son âme, Oscar m'en voudra le restant de sa vie et de la mienne ! Je vais pleurer.

Je tente néanmoins un regard vers mon Processus préféré, je prie pour qu'il n'évite pas mon regard ce qui en soit était étrange étant donné que je passais ma vie à éviter les yeux de tout le monde... Je me met à mordre mes lèvres, j'étais toujours rouge écarlate, Evangeline devait d'ailleurs elle aussi m'en vouloir de lui avoir pris sa place et je ne savais même pas quoi faire ! Génial !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 5 Fév - 5:02

Avant de poursuivre le cours des évènements, j’aimerais revenir vite fait sur un point qui s’était déroulé à peine une minute avant.

-Dit ? C’est ça qu’on appelle l’amour vache ?

Eh ? La réplique si innocemment dite de Blume m’avait un peu déstabilisé, je posais mon verre sur la table avant de le lâcher par mégarde. L’amour vache ? C’était quoi cette chose ? Ça se mange ? Bon je n’étais pas aussi stupide que ça, c’était juste que je ne m’y connaissais pas du tout en amour, alors l’amour vache… n’étais-ce pas juste du masochisme ? Parce que clairement les fondements de ce concept étaient un poil débile, il fallait bien se décider entre aimer et détester une personne quand même ! Pas les deux à la fois ! La seule chose que je ne comprenais pas c’était pourquoi mon interlocutrice me sortait ça, d’un coup, sans la moindre honte et puis surtout, quelle idée s’était-elle mise dans la tête concernant l’autre blond gogole et moi.

Concrètement je me moquais bien de ce qui pouvait lui arriver à Drevia, il ne m’intéressait guerre, c’était juste lui qui devait un peu trop bien se sentir avec moi, il fallait que je règle ce problème à un moment ou un autre car ce qui s’était passé à Halloween n’avait pas eu l’air de le repousser tant que ça. Il n’était pas commode qu’une souris traine avec un serpent, ça pouvait uniquement mal se terminer, surtout quand le rongeur s’amusait à jouer avec les nerfs du prédateur.
Je m’étais juste contenté de hausser les épaules pour répondre à la fille à la robe émeraude, je n’allais pas lui en vouloir pour cette histoire et puis, ce n’était pas comme si elle avait eu l’air de savoir ce qu’elle disait, on aurait plus dit une petite fille qui découvrait de nouvelles choses, d’une innocence plus que perturbante. D’un certain sens, elle me faisait légèrement penser à moi qui pouvait me montrer très enfantine sur certains points, cependant, moi j’étais pourrie, corrompue jusqu’aux tréfonds de mon être, une âme de plus pour les enfers, ça m’était égal en soit ; qu’avais-je à perdre de précieux en ce monde ? La réponse était simple, rien, j’avais eu beau chercher un sens à mon existence, il n’y avait rien alors à partir de ce moment-là, j’étais juste une fouteuse d’embrouilles qui se contentait de vivre parce qu’on lui avait dit de le faire. Me faire emporter par les démons… la bonne affaire ! Je suis sure qu’il y aurait plus à s’amuser en enfer que sur ce caillou paumé qu’est la Terre. Mais il me semble que je m’égare, revenons à l’histoire principale.

Le fait présent était l’arrivée de la pouf aux macarons, à peine vue que je savais que nous ne serions pas grandes amies. C’était dingue ça, l’effet que ça vous faisait quand vous rencontrez certaines personnes, du genre du premier coup d’œil vous ressentez de la sympathie ou de l’aversion envers cette dite personne et ce, sans même la connaitre. J’avais lâché l’injure complètement naturellement et innocemment, tout juste pondu par mon esprit sans même avoir été au correcteur de décence alors forcément que c’était cru, et il ne fallait pas s’attendre à plus délicat de ma part tout en sachant que je ressentais encore une certaine rage envers mon stupide partenaire, qui ne tarda pas non plus à lui sortir une jolie réplique.

-Tu me feras le plaisir d’attendre un peu s’il te plaît car j’ai déjà prévu un truc avec Teii avant que tu te ramènes ici. Vas rejoindre ton cavalier nan ?

Bon encore là c’était du soft, du mignon, il ne l’avait pas directement insultée, même si ça traduisait sa profonde envie que la fille les laisse tranquille et parte les macarons entre les jambes. Et puis évidemment, Drevia le goinfre n’avait pas envie d’être gêné dans son concours de nourriture, c’était si prévisible que ça en devenait risible à force, mon partenaire était un estomac sur pattes ! Et si je le choppais pour le gaver comme une oie, ce serait une vengeance que je jugeais tout à fait acceptable. Pendant ce temps, je sentais que Blume s’était mise à me regarder.

-Ah c’est donc ça qu’elle a sur la tête ? C’est bizarre… Heuuu voui c’est l’ancienne déléguée de ma classe. Maintenant on a un machin qui est encore plus hautaine que n’importe qui au lycée.

Je fixais mon interlocutrice, l’enchainement des deux idées était relativement amusant, un « machin » donc, je notais ça dans un coin de ma tête, cette fille était un machin, et pas des plus sympathique apparemment. Et bien le machin avait reçu une sacrée dose de manque de respect ce soir, ce qui ne lui avait surement pas échappé. Et puis….

-Sekai, rends moi mon bandeau.

Sur le coup, je ne sus pas quoi dire, pendant ce temps la fille à la robe émeraude était en train de tousser comme si elle allait s’étouffer. Puis quand j’ai réalisé que le partenaire de Blume s’était planté de personne, j’étais en train de rire intérieurement. Sans blague, il avait confondu ça avec Sekai ? D’accord, après tout, il nous avait tous surclassés ce soir, il méritait bien la palme d’or du « casse le machin » mais bon, pauvre Sekai quoi, j’avais déjà vu cette fille à l’hôpital donc je savais à quoi elle ressemblait, elle n’avait aucun point commun avec la fille aux « cacarons » (admirez donc mon manque de classe, mais c’est vrai quoi, les macarons me rebutent au plus haut point). Et au final, ce même gars a gâché l’amusement en demandant à ma camarade de venir, il n’était pas drôle ! J’avais enfin réussi à retrouver une humeur à peu près convenable et il avait tout foutu en l’air !
Je fis une moue légèrement déçue au départ de Blume et puis ce fut à l’autre là d’enfin répliquer, bon sang ce qu’elle était lente d’esprit cette fille ! Avec son sourire empli de sarcasme, elle s’adressa d’abord à mon partenaire tout en gonflant un peu le tout parce que sinon, ce n’était pas marrant. Lui non plus ne l’avais pas agressé, il lui avait juste dit d’attendre, oui je le défendais et oui c’était surement la seule fois que je le ferais. Puis vint mon tour, ahlala, qu’est-ce que je mourais de peur !

-Quant à toi jeune fille, retiens un peu ton langage ou apprends la politesse. Insulter à tout va les gens de pétasse ne va pas te rendre plus intéressante. Surtout que dans un lycée comme le notre, un accident est vite arrivé. Alors je ne te ferais rien mais essaie de respecter un minimum les gens qui ne t’ont rien fait.

Magnifique, tout juste magnifiquement stupide. Etais-ce une menace qu’elle me disait-là ? Ah j’avais bien envie de m’en moquer, de sa menace alors je lui fis un grand sourire bien narquois comme je les aimais. J’avais le désir de voir ce qu’elle pouvait bien me faire à moi, qui devait faire partie des personnes les plus je-m’en-foutistes de ce lycée. Je l’avais déjà dit que je n’avais rien à perdre alors même si on allait dans les extrêmes du type « assassinat », je n’aurais aucune peur, j’avais déjà failli mourir de mes propres mains alors elle, c’était un rat d’égout à mes yeux. Si elle devenait trop gênante, je finirais par me renseigner sur elle et lui déposer les corps de ses copains rats dans son lit, c’était aussi simple que ça, et moi aussi je savais menacer, de façon bien plus hostile que ça, il faudrait qu’elle fouille activement pour retrouver le coupable s’il n’y avait aucun témoin. Quant à son idée du soi-disant je veux faire l’intéressante… à quoi ça me servirait ? Je m’en moque que l’on porte un intérêt sur la personne tant que l’on ne vient pas troubler ma tranquillité. En résulta donc d’un regard absolument vide et inexpressif jeté sur « macaron » et des mots suivants :

-Désolé mais t’as qu’à aller demander à ma mère de m’apprendre les bases de la politesse si tu y tiens tant… ah bah non c’est vrai, elle est morte ! Et puis honnêtement, j’ai plus peur de ce que je peux moi-même me faire que je n’ai peur de toi et de ta menace.

Quand j’y pense c’est si risible, SI risible, SI RISIBLE ! La scène où le monstre a disparu sous mes yeux provoquait toujours cette même satisfaction étrange et cette fois encore, je n’avais pu y échapper. J’ai levé la tête, fixant le plafond tout en changeant drastiquement de façade. Ce qui pouvais s’apparenter à de la moquerie prit immédiatement une tournure malsaine, c’était dans ces moment-là que l’on voyait ce qu’était la partie Erica, l’enfant du monstre, juste une fille déséquilibrée mentalement, pour éviter de dire cinglée. Un léger rire sinistre s’échappa de ma bouche dont on voyait parfaitement dépasser les crochets. MAMAN ! J’ESPERE BIEN QUE TU N’ES PAS MORTE CAR C’EST A MOI ET UNIQUEMENT A MOI DE TE TUER !

Ce moment ne dura à peine que 5 secondes avant que je ne reprenne une attitude plus normale, d’un seul coup, comme s’il y avait eu une décharge en moi ou plus précisément un mal de crâne. J’avais l’impression que depuis mon séjour à l’hôpital, cette situation était devenue de plus en plus fréquente, comme si un mécanisme mental s’était installé là. J’avais décidé de changer en mieux, mais j’avais l’impression de juste devenir de pire en pire après avoir réalisé qu’il n’y avait pas à avoir peur de la mort. Un jour cette histoire tournera mal je pense, j’ai commencé par détruire des animaux plus ou moins sans même m’en rendre compte, mais la prochaine étape, c’est quoi ? J’agresse quelqu’un ou j’en finis avec moi-même ? Ce n’était que maintenant que je réalisais vraiment que j’étais dangereuse pour ma propre vie, dire qu’il m’avait fallu tout ce temps pour m’en rendre compte….
Mais vous savez quoi ? Au final je suis partie en laissant « macarons » tranquille et j’ai choppé Drevia en passant, l’entrainant de force à une autre partie du buffet. Ceci fait, je l’ai enfin lâché, m’appuyant d’une main sur la table et de l’autre, couvrant une moitié de mon visage sur lequel on pouvait à présent lire un trouble et de l’épuisement.

-Tch, décidément, ça ne va pas fort aujourd’hui, j’ai juste l’impression de devenir folle…. J’en ai marre là… tu n’aurais pas une bonne astuce pour que ça s’arrête ?

Vraiment une astuce pertinente, et qui ne nécessite pas un suicide si possible, vraiment. Puis la musique s’arrêta, le Principal débarqua d’un coup sur scène et commença à parler. Je n’avais pas la force et l’envie de lever les yeux pour contempler cet être, même si je le trouvais admirable, je me contentais juste d’écouter son monologue. L’élection du Roi et de la Reine hein… au final aucune des personnes sur qui j’ai voté n’a été élu, ce n’était pas grave, ceux qui ont eu le titre, je ne les connaissais pas, mis à part Sekai mais je ne savais rien d’elle personnellement. La popularité ? Pour moi elle ne me sert à rien, juste à se montrer en spectacle aux yeux du monde. J’étais bien contente de ne pas avoir participé à ce concours stupide, je n’aurais de toute façon pas gagné.
La musique reprit finalement, je jetais un regard vers la nouvelle reine que j’avais réussi à retrouver parmi tous les gens présents, elle n’avait pas l’air des plus à l’aise, la pauvre. J’irais peut-être la voir en cours de soirée mais je ne sais pas si elle se souviens de moi, ou bien je ne lui rappelais que quelque chose de gênant. Mon attention revint sur mon partenaire, je n’avais plus l’envie de me fâcher contre lui, je n’étais plus dans le bon état d’esprit pour ça. Lui, il devait surement être déçu par rapport à son concours de bouffe.

-T’as envie de faire quelque chose au final ? Sinon si tu veux, je peux remplacer ton copain dans ton concours, là… je ne suis pas un gouffre sans fond mais je me débrouille pas mal quand même.

J’en deviendrais presque gentille, ce n’était pas moi ça, j’avais tout de même une condition à imposer.

-Mais à l’unique condition, que l’on ne fasse pas que ça toute la soirée.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Approche, que je te morde en Darkturquoise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 5 Fév - 21:46



-Hm. C'est pas comme si j'avais grand-chose d'autre à faire de toute façon.

Oh? Il y a donc des gens qui ne prévoient rien pour Noël ?
En tout cas, ça me fait quelque part plaisir qu'il reste. Je suis trop contente d'être ici, mais je connais personne en fait. Enfin si, Oscar, mais je n'ai pas vraiment envie de passer du temps avec lui. En plus il est en couple, il a sûrement mieux à faire. Et puis, je n'arrive toujours pas à le comprendre de toute manière.

Il soupire.
Je me demande pourquoi...
Mais s'introduire dans la vie des gens sans prévenir c'est non non non.

Vient le moment de la photo. C'est fou, mais on dirait qu'il a fait ça toute sa vie.
Peut-être que c'est lié à sa popularité ? Je veux dire... J'entends plein de filles murmurer à son passage. Faut croire qu'il a du succès. Je ne sais même pas si d'après leurs critères mon colocataire est "beau" physiquement. Il est sportif, ça c'est sûr mais après, c'est très abstrait pour moi sa "beauté". Il a l'air d'un type bien.

Ouh lou lou, je m'égards.

Gwendal, même si il ne dit rien, semble plutôt fier de sa photo. Tant mieux, j'espère qu'elle plaira à mes parents.
Je sens déjà ma grande sœur m'appeler à pas d'heure pour me harceler à propos de ce mystérieux sauveur sur la photo. Elle va me poser plein de questions et probablement commenter la photo et l'apparence de Gwendal.

-Et voilà. J'espère que tes parents ont rien contre les yeux rouges sur les photos.

Serait-ce un rire que j'entends là ? C'est bien la première fois que j'entends ça venant de l'impressionnant colocataire silencieux. Je ne suis pas trop sure de la blague par contre. Je sais que les gens disent parfois qu'ils ont raté une photo en parlant d'yeux rouges mais je suis pas trop sure d'en quoi ça peut m'aider.

-C'est drôle, parce que j'ai les yeux rouges.

C'est donc ça !
En vrai, c'est tellement mauvais que je trouve ça drôle. En plus, la honte dans sa justification est hilarante. Je ne peux pas ne pas rire devant ça. En plus, il est probablement extrêmement gêné d'avoir fait cette blague à une aveugle.

Je suis horrible. Je devrais pas rire de lui.
Mais c'est pas méchant ! C'est juste qu'il est maladroit. Je peux pas m'empêcher de glousser devant une telle scène.

Il s'éclaircit la gorge et me tend le portable.

Je le reprends. J'ai arrêté de rire, mais je souris toujours.
J'aurais jamais imaginé qu'il puisse être du genre à blaguer. C'est la soirée des découvertes.

-Merci !

Il a éclairé ma soirée dis-donc.
Je ne serais même pas là sans son aide.

Soudainement, la musique se coupe.
Tout le monde se tait.
Ensuite, une voix que je n'avais encore jamais entendue résonne dans toute la salle, amplifiés par les enceintes. C'est donc cet homme le principal ?
Sa voix ne m'inspire rien de chaleureux. Il m'a l'air d'être un homme bien étrange, presque effrayant.

Enfin bref, ce qui m'intéresse ce sont les résultats. Bien que je ne connaisse pas tous les participants.

Je suis toute contente en entendant la victoire de Sekai. J'ai voté pour elle !
Par contre, Oscar n'arrive que premier dauphin. Je ne connais pas le garçon qualifié d"idole de nombre de ces dames" mais j'espère qu'il n'y aura pas de mal-entendu vis-à-vis du couple.

Bon après, pour ce qui est du slow et tout le tralala, c'est bien beau mais ça n'intéresse pas vraiment une fille aveugle comme moi quoi.

C'est plus ou moins au même moment que j'entends une vagues d'exclamations et de murmures près de l'entrée. Que se passe-t-il?
De ma perspective, je remarque juste deux figures passer la porte.
J'essaie de profiter des ondes sonores pour évaluer le relief, la forme, de ces figures.

Une figure semble être très très grande, plutôt masculine et l'autre... Une femme ?
Qui me semble sensuelle et bien habillée. Ses talons résonnent sur le planché, et sont probablement très hauts. Elle est plus petite que l'homme, malgré ses talons.

Leur entrée ont créé une agitation sans pareille du côté de ceux qui les ont vus.

Je ne comprends pas qui pourraient être ces gens. Je décide donc de demander à Gwendal. Il les voit lui.

J'attire son attention en tapotant son bras. Il n'a pas l'air d'avoir fait attention aux couple étrange.

Une fois qu'il me remarque, je lui pointe vaguement leur direction du doigt.

-Tu sais qui sont ces gens ? Ils viennent d'entrer, ils ont peut-être bougé. Mais je ne pense pas que tu puisse les rater.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Anny, tu gères <3:
 



Eirin Keiko clame son indépendance en Indigo



~D.C: Yuuma Kurotsuki, Jun Akatsuki, Owen H. Anderson~





Mes Bermudiens chéris, si vous avez un quelconque intéret pour le cosplay, pouvez vous passez sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? Je la tiens avec ma grande sœur Kristal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 548
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Dim 5 Fév - 23:24

J'allais perdre espoir quand Jun compris ENFIN ce que j'insinuais plus tôt. Il en aura fallu du temps.

La partie nostalgie une fois terminée, Kristal -comme si elle avait entendu mes appels silencieux- se met à s'en aller avec son ami.
Laissant Astrid et moi seuls.

Je n'attendais que ça, je suis aux anges.
C'est NOTRE soirée maintenant. Il est temps de sortir le grand jeu, surtout après notre premier rendez-vous catastrophique.
J'aurais jamais dû faire ce manoir hanté avec elle, la pauvre.

Je remercie la médecin qui nous souhaite une bonne soirée avant de me consacrer entièrement à ma belle cavalière.

-Hum... Ça te dirait qu'on aille danser ?

OH OUI.
Hum.
Cette idée me plaît bien.

-Oui bien sûr !

Wouah. J'ai des papillons dans le ventre.
C'est la première fois de ma vie que les choses se passent si bien avec une femme. C'est agréable.
En plus je suis pas le seul à faire des efforts pour faire progresser la relation. Enfin, c'est l'impression que j'ai ufufu.

Ma belle prend nos verres et les pause.
J'espère ne rien faire de travers.
Ruiner toutes mes chances maintenant me déprimerait.

Ma cœur s'arrête une demi seconde quand elle prend ma main. Je la suis sur la piste de danse. Mon cerveau fonctionne au ralenti.

Au moment où je retrouve mes moyens, il n'y a plus de musique.

-Qu-Quoi ?

Je suis pas le seul à être perdu on dirait.

S'en suit tout un discours du principal sur les rois et reines qui ne m'intéresse pas le moins du monde. De toute manière, la reine de ma soirée est en face de moi.
Ce qui m'intéresse beaucoup plus, c'est le début d'un slow que j'entends.
C'est vrai que la tradition veut que le slow soit ouvert par le roi et la reine de la soirée, mais c'est à notre tour de leur voler la vedette.

-Je… Enfin… Tu… On danse ?

Par l'Unique cette fille est a-do-rable. Sérieusement.
Heureusement que les lumières ne permettent pas trop de discerner mon visage rougit parce que c'est pas très viril tout ça.

Comme toute réponse, je lui présente ma main et l'invite à se rapprocher.
J'ai l'air calme en extérieur mais mon cerveau est au bord de l'implosion. Je fais tous les efforts du monde pour prendre les choses en main. Heureusement que je sais danser un minimum (dans mon désespoir relationnel, je suis allé jusqu'à apprendre à danser pour en faire un atout envers les femmes, j'ai honte.). Comme quoi on apprend vraiment de ses erreurs passées.

Je dois avouer que la proximité entre Astrid et moi me met dans tous mes états. J'ai chaud. Mais c'est une chaleur agréable. Pleine de sentiments. Principalement de la joie, un peu de "peur", mais surtout beaucoup d'amour.

Je veux être proche d'elle. Un maximum. Et le plus longtemps possible.
Je l'aime profondément, c'est un fait. Et ça, depuis que je l'ai rencontrée. J'ai littéralement eu le coup de foudre.
Je veux la protéger quand elle est en danger, la consoler quand elle est triste, rire avec elle quand elle est heureuse, la soigner quand elle est malade... Je crois jamais avoir eu autant envie d'être avec quelqu'un par le passé. C'est pas une amourette de lycéen. Rien que danser avec Astrid représente beaucoup pour moi.

Nous faisons nos premiers pas ensemble.
Je ne sais pas si je peux rêver mieux que cette soirée.
Le monde autour de nous n'existe plus à mes yeux. Je me suis plongé dans ses magnifiques yeux. Ce bleu violacé m'hypnotise. Je ne vois qu'eux.
Je suis comme dans un rêve, c'est juste trop beau pour être vrai. Mais en même temps, je ne veux pas que ça s'arrête.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Owen te sert un cocktail Lightsteelblue~
D.C de Luna M. Shirayuki, Yuuma Kurotsuki et Jun Akatsuki.

Tu peux passer voir ma page de cosplay : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], si ça t'intéresse mon chou~[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Barman
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 6 Fév - 0:50


Bon, alors je sais pas si c'est une bonne nouvelle - j'en doute même fortement -, mais au vu des gloussements qui s'échappent de la bouche de ma colocataire, ma blague a été entendue. Ma justification aussi. Et elle doit probablement plus rire de ma connerie d'avoir fait ce genre de blague à une aveugle que de la blague en elle-même.
Y'a des jours ou vraiment, je ferais mieux de simplement la fermer et regarder le plafond pour me divertir. Garder mes blagues de génie pour moi.

Enfin bon, elle récupère quand même le téléphone que je lui tends, ce qui en soit est une bonne chose. Surtout qu'elle en a profité pour écourter son fou-rire. Ce qui me donne un chouia moins envie de me pendre.

- Merci !

Bon, au moins, à l'entendre, ses remerciements sont vraiment sincères.
Je m'apprête à lui répondre que c'est rien quand j'entends quelque chose. Ou plutôt je n'entends plus quelque chose : la musique. Le fond sonore vient de s'arrêter, et ça a provoqué une espèce de blanc général dans la pièce.
Il se passe un truc important ?

Rapidement, une voix s'élève dans la salle pour répondre à ma question silencieuse. Le Principal est là, sur scène, pour nous annoncer les résultats des votes pour cette histoire de rois et reines du bal. C'est que j'avais presque réussi à oublier ça avec ces conneries. Mais ça tombe bien, ça va peut-être réussir à faire oublier à Eirin l'affiche que je viens de me taper.

J'arrive pas à cerner le fameux responsable de ce lycée, j'ai du mal, il y a un truc chez lui qui me dérange, comme si mon instinct me disait de me méfier de lui. Mais c'est probablement à cause de la puissance qui se dégage de lui, couplée au port constant de ce masque sur son visage.
Mais j'écoute donc l'annonce des résultats, honnêtement pas franchement intéressé par quoi que ce soit que cet homme puisse bien dire. Tout ce que je retiens de son discours, c'est que Yuuma a gagné - bien joué capitaine.

Enfin bon, pendant qu'il parle et que ma cavalière est occupée à l'écouter, j'en profite pour m’éclipser un instant. J'attrape rapidement deux verres sur la table derrière nous, que je remplis avec ce qui semble être du jus de pomme si j'en crois mon odorat, avant de retourner à ses côtés.
Quand je reviens vers elle, Eirin semble un peu ailleurs. Je sais pas trop pourquoi, mais elle a l'air d'écouter quelque chose.
Enfin je sais pas, elle regarde un peu n'importe où en fait, du genre pas du tout vers l'endroit où les couples ont commencé à danser. Pourtant c'est là-bas qu'il y a le plus de bruit et d'action. Peut-être qu'elle se rend juste pas compte qu'elle regarde pas au bon endroit mais que c'est ça qui l'intéresse en fait, j'en sais rien : je sais pas comment ça fonctionne, les réflexes corporels d'un aveugle.

Ah tiens, elle se retourne vers moi et me tapote le bras pour attirer mon attention. Heureusement que j'ai vu ce qu'elle était en train de faire, sinon j'aurais renversé son jus de pomme sur le sol et ç'aurait été problématique quand même.
On dirait qu'elle veut me poser une question. Ce qu'elle ne tarde effectivement pas à faire, en me montrant l'entrée de la salle du doigt.

- Tu sais qui sont ces gens ? Ils viennent d'entrer, ils ont peut-être bougé. Mais je ne pense pas que tu puisses les rater.

Des gens qui viennent de rentrer ? Mais comment elle peut se rendre compte d'un truc qui se passe de l'autre côté de la pièce avec toute cette agitation alors qu'elle est privée du sens de la vue ? Elle les a senti, ils puent ou comment ça se passe ?
Enfin non, cette hypothèse tient pas la route, sinon j'aurais senti un truc moi aussi. J'ai quand même un bon odorat, même s'il est plus spécialisé dans la localisation de marres de sang qu'autre chose. Ah, et de pétrole, aussi. Mais je m'égare.

Je me retourne vers l'endroit qu'elle m'indique, sans trop savoir ce que je suis censé chercher des yeux. Ce que je ne tarde pas à lui faire remarquer, d'ailleurs.

- Quels gens ? Pourqu-

Et c'est là que mes yeux se posent sur ce qui ne pouvait être que les personnes dont elle parlait. Des personnes autour desquelles plusieurs élèves chuchotent, ce que je n'avais pas remarqué avant.
Une grande femme élancée portant un masque, accompagnée de l'homme le plus immense que j'ai pu voir de ma vie. Un homme coiffé d'un énorme haut-de-forme.
Un homme aux cheveux rose.
À la peau plus blanche que l'ivoire.
Un homme que je reconnais immédiatement.

Mikhaïl. Cette raclure. Ce déchet.

- C'est pas possible...

J'arrive même pas à contrôler les paroles qui m'échappent tant mon sang est en train de bouillonner en moi. Il a rien à faire là, et pourtant je le vois bien.

Et là c'est le déclic.
Je comprends. Je comprends tout.
J'avais bien entendu à la Battle School, c'était bien « Malenkov » le nom de l'un des combattants du côté des adultes que j'avais pu entendre. C'était lui.

Il est juste là, face à moi sans me voir, avec son sourire d'abruti fini, comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Et ça me met totalement hors de moi.
J'oublie totalement la présence de la petite Eirin à mes côtés : tout ce que je vois, c'est ce résidu de mon enfance face à moi.
Celui qui est parti sans rien dire. Celui qui m'a laissé seul aux mains de notre père. Celui qui n'est jamais venu aux funérailles du seul membre de notre famille à jamais nous avoir aimé. Celui qui a tout abandonné - qui m'a abandonné moi, quand j'avais le plus besoin de lui.

C'est quand je sens un liquide froid  sur mes doigts que je prends enfin conscience de l'état dans lequel je suis en train de me mettre, de la situation dans laquelle je me trouve. Mes poings ont totalement écrasé les verres en plastiques que j'avais ramené pour nous, et leur contenu habille à présent le sol.
Quand j'observe mes mains, je vois qu'elles tremblent et que des tâches ont commencé à apparaître dessus. Des tâches de ma forme hybride.

Et ça, c'est pas bon.

J'ai qu'une seule envie, c'est de me défouler. D'envoyer mon poing dans le visage ahuri de Mikhaïl.
Mais je peux pas faire ça ici, et je peux pas laisser les autres me voir dans cet état, parce qu'à la moindre remarque de leur part, je sais que je pourrais partir au quart de tour : frapper fort.
Il faut que je me barre. Je veux pas rester ici plus longtemps.

Je jette ce qui reste des gobelets sur le sol sans un mot, avant de me ruer vers la sortie. Je bouscule tout ce qu'il peut y avoir sur mon passage, conscient qu'avec ma carrure, ceux qui me feront obstacles ne m'opposeront pas la moindre résistance. Quelqu'un tombe, mais je prends même pas la peine de regarder qui. Pas le moindre regard en arrière.
Je veux pas prendre le risque de replanter mes yeux dans ceux de l'autre déchet par hasard, sinon je sais que je vais lui faire la peau.

Honnêtement, je sais pas où je vais. Je m'éloigne juste du bruit, de l'agitation et du reste des participants de ce foutu bal.
J'aurais jamais du venir ici.

Avant de m'en rendre compte, je suis déjà à l'extérieur et je me laisse porter par mes foulées rageuses qui semblent vouloir me mener vers la piscine qui se trouve juste derrière le gymnase. Mais qui me forcent bien vite à m'arrêter face à la grille abaissée sur la porte de celle-ci.
Une fois arrivé là, je pose mes deux mains sur la paroi métallique qui bloque la porte dans un fracas qui me ferait presque mal aux oreilles avant de fermer les yeux, tâchant de reprendre un tant soit peu le contrôle de moi-même.

Mais la colère reste là, elle bouillonne, je la sens. Et d'un léger toucher de ma main sur ma nuque, je peux constater de l'apparition de mes branchies, battant la pulsation du sang qui ne fait que tourner en moi.

- PUTAIN.

De rage, je hurle et j'écrase mon poing contre la grille face à moi. Et je sens immédiatement une douleur fulgurante naître au creux de mes phalanges. Ça a le mérite de calmer un peu ma colère l'espace de quelques instants, même si honnêtement c'est pas grand-chose, si on compte à quel point ça fait mal maintenant.
Idée de merde. Soirée à la con.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim - Caelan Anderson.
#660033
❝Always push your limits.❞
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 6 Fév - 2:36

Elle accepte la demande faite par le professeur et par le perroquet. Lucky est content, il va pouvoir rester plus longtemps sur l'épaule de la jeune fille. Enfin, c'est ce qu'il aurait pu croire, le jeune lui rend son animal de compagnie. Le musicien laisse un sourire et le reprend pour le reposer sur son épaule. Je sens qu'il y en a un qui va faire la moue. N'est ce pas jeune Lucky. Il était habitué aux épaules de notre professeur. Il faut le laisser changer un peu le pauvre ! Cet oiseau envie de varier les plaisirs. Au moins, il pouvait s'amuser avec les cheveux, pas comme Erwan qui ne supporte pas qu'on y joue avec. On pouvait lire clairement une déception en cet animal. Mais ne t’inquiète pas Lucky, un jour, tu trouveras le bonheur de te mettre sur d'autres épaules. Bon et puis il est pas non plus si mal, avec la grande taille du professeur, il pouvait voir tout ce qui se passe autour de lui.


Puis le trajet commence jusqu'au buffet. Erwan remarque la plupart de ses élèves, comme la jeune Sekai ou le blondinet Drevia. Ou encore d'autre qui semble vouloir esquiver le regard de notre professeur. Ça ne le change pas de la vie de tous les jours. Il aurait bien voulu éviter ce genre de mauvais regard le jour d'une grande fête. Le trajet jusqu'au banquet était bien compliqué qu'il ne pouvait le penser. Pendant ce temps, son compagnon lui posait une question, mais ce n'était pas pratique pour lui de parler en marchant, il lui répondra quand il aura son café. Et puis il est quelqu'un du genre à écouté les confidences, pas à parler. Mais ce n'est pas ce genre de chose qui va l'arrêter, il veut son bon café. Quoi de mieux pour calmer son addiction à la caféine. Une fois devant le buffet, il laisse un sourire en voyant la cafetière de libre. Il  tend son long bras gauche pour la prendre. Il se mit à servir deux tasses de café ; une pour l'élève et l'autre pour lui. Une fois après avoir bu une bonne gorgée, il se mit à lui répondre :


- Les Evasions ne me pose aucun problème mais je pense plutôt que je pose problème à certains. Certains ont peur de moi à cause de mon corps imposant et de mon handicap. Mais je ne ferai pas de leçon de vie, je suis personne la moins bien lacer pour ce genre de chose.


Il sort un paquet de graine de céréales. Lucky se mit à le fixer. Cela signifie une chose pour lui : c'est l'heure de son repas ! Il se posa juste à coté du paquet attendant qu'il soit ouvert. Mais notre musicien ne va pas lui en servir. Celle qui aura l'honneur de s'en occuper est cette jeune fille. Elle se retrouve avec un bras tendu vers elle avec un perroquet et un sachet. Le perroquet la fixe, espérant qu'elle fasse le bon choix. Ce n'est pas une proposition qu'il donne à tout le monde.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Lun 6 Fév - 20:35


La couleur de mon visage ne doit pas se trouver très loin du rouge écarlate. Je suis gênée, alors que je n'attendais que ça. Encore une preuve que je l'aime vraiment. Depuis mes années au lycée, je n'ai pas ressenti un sentiment aussi fort. Dorofey fut vraiment une erreur. Je me suis cru amoureuse, mais j'étais aveuglée par ma bêtise. Avec Owen, c'est différent. Je suis complètement amoureuse, c'est cela qui m'aveugle.
Sans un mot, il tend sa main vers moi. Je ne sens que mon cœur qui bat et qui bat et qui rebat. Et qui rebat encore. Il bat pour cet amour, si vrai que je ressens. Chaque battement me semble si rapproché du précédent, beaucoup trop rapproché. Et lorsque que je pose ma main sur la sienne, j'ai l'impression que le temps s'arrête. Je me rapproche de lui, ou alors il me rapproche de lui. Nous allons danser ensemble. Un simple slow dans un simple bal. Quelque chose d’anodin normalement, mais pas pour moi. C'est comme si toute ma vie est en jeu.

Il est si proche de moi. J'ai si chaud. Ce moment était si espéré. Il est hors de question qu'il s'arrête, il ne s'arrêtera jamais. Il n'a même pas encore commencé, mais je sais qu'il continuera d'exister dans mes souvenirs pour toujours. Mon premier bal durant lequel se déroule ma première danse avec mon Barman Charmant. Ce sera la première et la dernière. La prochaine fois que nous danserons, il sera mon Prince Charmant. Il l'est déjà dans mon cœur, mais je veux que le rêve soit réel. Je veux que mon rêve soit partagé, que mon rêve soit le sien. Je le veux.
Owen me rassure. Je suis là, ma main droite dans sa main gauche. Je ne veux pas la lâcher. Il a posé son autre main dans mon dos et je passe mon bras par-dessus. J'ai vraiment l'air d'une princesse comme ça. Il ne reste plus qu'à danser, j'ai peur. J'ai peur de ne pas y arriver, de faire des pas de travers. J'adore danser, je ne me rate pas souvent, mais là, je suis certaine que je vais me rater, c'est toujours pareil dans ce genre de situation. ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])

Je respire aussi calmement que je le peux. J'ai relevé la tête pour plonger mon regard dans celui d'Owen. Il est si beau, il est parfait. Il est même plus que parfait, il est lui. Et je ne veux pas plus, il n'y a personne de mieux que lui, j'en suis certaine.
Nous commençons à nous déplacer. Une danse lente, juste, ce qu'il faut. Je ne le quitte pas des yeux. J'ai l'amour en moi et il faut juste que je le montre. Il a un cœur que je peux croire et je ne le laisserai jamais partir. Nous tournons en rond et il me regarde dans les yeux, son amour m'hypnotise. C'est forcément ça, je peux sentir l'amour dans l'atmosphère. Je souris, sans le quitter des yeux. Je suis positive, je sais que tout va se passer comme je le veux. Owen est radieux, il étincelle à mes yeux. Il est mon étoile.

L'envie de parler me brûle les lèvres. L'envie de l'embrasser également. Mais je résiste. Je veux seulement savourer cette danse. Ce simple petit instant près d'Owen. Dans les contes, le bal met fin à l'histoire. Après il ne reste que la fameuse phrase « Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. ». Dans la vraie vie, le bal n'annonce que le début de l'histoire. Je compte bien écrire mon histoire avec Owen, dans un joli livre. Pourquoi pas, l'emmener avec moi dans les souvenirs de cette soirée.
Sans vraiment y faire attention, je me rapproche un peu plus d'Owen et glisse mes mains sur ses épaules. Je veux être encore plus proche de lui. Parce qu'avec lui à côté de moi, je vais mieux. Il a ce don avec moi, il est entier dans chaque situation. C'est sûrement une des raisons qui fait que je l'aime tant. ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])

Dans cette nouvelle position, lui aussi à ses deux mains dans mon dos. Ce slow princier se transforme en slow amoureux. C'est tout ce que je désire. Je ne peux plus le quitter des yeux, je ne veux plus jamais le quitter des yeux. Si je devais faire un seul choix dans ma vie, c'est de toujours le garder auprès de moi. S'il faut tout se dire, j'ai manqué d'un sourire quelques fois. Mais maintenant, j'ai tellement d'amour à lui donner. Ma bouche ne peut plus montrer de la tristesse, seulement un bonheur. Inconsciemment, j'ai tout fait pour qu'Owen me voie. Je suis maintenant à la fenêtre de son cœur et il me prend sous son aile. J'ai n'ai qu'une seule envie maintenant, autre que l'embrasser :

-Je t'aime.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël. Mer 8 Fév - 21:59

Pendant que cette fille fait son blabla dont je me fiche to-ta-lement quand tout à coup, c'est Erica qui réplique en lui disant ce qui lui passe par la tête. Elle a raison cette Eva, un accident ça peut TRES vite arriver avec Erica quand on la provoque. Alors que j'allais dire à ma camarade de pas s'emporter, elle s’éloigne d'ici en m'attrapant au passage. Une fois un peu plus loin, elle me lâche, pose sa main sur la table et l'autre devant son visage avant de me demander

-Tch, décidément, ça ne va pas fort aujourd’hui, j’ai juste l’impression de devenir folle…. J’en ai marre là… tu n’aurais pas une bonne astuce pour que ça s’arrête ?

Je la comprends, enfin un peu. Enfin bon, j'ai des astuces pour être calme, mais étant donné qu'elle est l'exacte opposée de moi ça va être un peu difficile.

-T’as envie de faire quelque chose au final ? Sinon si tu veux, je peux remplacer ton copain dans ton concours, là… je ne suis pas un gouffre sans fond, mais je me débrouille pas mal quand même. mais à l’unique condition, que l’on ne fasse pas que ça toute la soirée.

Je souris puis pars prendre deux chaises. Je pose la première juste a coté d'elle puis la mienne encore à côté. Je lui fais signe de s'asseoir et une fois sur les chaises, je lui réponds.

- C'est gentil pour la concours mais t'en fais pas pour ça je me débrouillerais avec Teii à l'avenir. Sinon une astuce pour être calme bah pour toi, je vois pas et j'pense pas que mes astuces te conviendront. Mais tu peux toujours souffler quelques minutes.

Juste après cette phrase la musique s’arrête et on aperçoit le principal sur l'estrade. Le moment est venu d'annoncer le roi et la reine, entre nous, j'en ai rien à faire en vrai. Le principal annonce donc le résultat et la reine du bal ce soir est Sekai tandis que le roi et Yuuma si j'ai bien entendu. Après cela il invite le roi et la reine à danser puis repars, aussitôt venu aussitôt reparti celui la. Est-ce qu'on va le voir sans son masque un jour ?

Je retourne mon regard vers ma cavalière qui est vraiment à bout, j'ai l'impression que j'aurais pas dû l'inviter, elle s'emporte assez facilement quand même, enfin bon. Je me lève et prends deux verres de soda puis reviens en lui donnant un.

- Concrètement j'ai pas envie de quelque chose en particulier, tout me vas. Honneur aux dames, tu veux faire quoi?

Je finis ma phrase en lui faisant un petit sourire narquois pour lui montrer qu'on est là pour s'amuser avant tout

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Take care, je te copie en Gold
avatar
III ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 275
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT]Le bal de Noël.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[EVENT]Le bal de Noël.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: