Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Lun 28 Nov - 23:34


Préparer les choses à l'avance c'est toujours mieux. Mais alors, préparer les choses très en avance, c'est parfait. Vous voyez, dans la vie, il faut être prévoyante. Noël ça arrive beaucoup plus vite qu'on ne le pense, c'est pas encore, mais ça vient. Certes… D'abord il y a la Battle School et je me suis encore inscrite. Mais cette fois, vous ne pourrez pas dire que c'est sans raison. Abigail et moi sommes les seules Grade I d'inscrites. Donc les Passions vont pouvoir gagner 150 points grâce à nous. Eh oui ! Blonde, mais pas complètement sotte.
Enfin voilà, à part la Battle School, rien ne me sépare de Noël. C'est si proche. J'en suis tellement excitée. Le lycée organise un bal et en plus, j'ai invité Owen. Disons, que c'est tout de même mieux qu'un manoir hanté. J'ai tellement hâte ! La joie… Que dis-je ? L'extrême bonheur m'envahit de plus en plus chaque jour. Je sais que ça va être génial, fabuleux. Parfait.

Mais je m'égare. Je parlais de préparations à l'avance. Quand on est une jeune femme comme moi, il y a plusieurs choses importantes dans un bal. D'abord, il faut quelques amies, au cas où on se retrouve seule à un moment. Et pour ça, je vais pouvoir compter sur Abigail et Kristal. Mais normalement, je ne me retrouverai pas seule. Parce que bien sûr, il faut un beau cavalier et le miens est tout trouvé. On en parle du mec canon qui m'accompagne ? Mmh… Non, il y a trop de choses à dire sur lui et pas assez de temps.
Enfin, je ne vais pas aller à un bal en souillon. Toutes les princesses ont des belles robes pour aller danser. Donc pourquoi pas moi ? J'ai peut-être trouvé un prince, mais pour vivre mon conte de fée sans rien regretter, je ne peux rien laisser aux mains du hasard. Et je ne vais rien laisser passer. Je veux que ce bal soit inoubliable… Et surtout, je veux être belle pour mon barman charmant. Mais… Chuuuut.

Première étape, le shopping. Et pour cette étape très importante, vous aurez besoin : d'une après-midi de libre, d'une bonne amie et de beaucoup d'argent. Je vous conseille de bien choisir votre amie. Il ne faudrait pas qu'elle est les mêmes goûts que vous, sinon elle pourrais vous voler vos idées. Mais cependant, il faut tout de même qu'elle est du goût, sinon elle ne pourra pas vous aider. Et le plus important, il faut que vous soyez sûre de passer un bon moment avec elle.
Donc pour tout ça, le choix a été rapide. Un samedi aprem, une médecin (pas forcément motivée) et une somme économisée sur mon salaire. Non vraiment, je suis sûre que je vais trouver mon bonheur. En plus, Kristal va également au bal. Elle pourra, elle aussi, trouver certainement son bonheur personnel. Et si jamais, je la forcerais un peu. Elle devra porter une robe et elle portera une robe. Parole de Astrid Kumarlik.

Non vraiment, je suis super contente. Et ce n'est pas ma chère amie qui dira le contraire. Je l'ai à peine rejointe devant l'immeuble que je suis déjà souriante. Enfin, je l'étais déjà avant, mais là, je le suis encore plus. Pas besoin d'un dessin pour comprendre que je suis plus que motivée et déterminée à trouver la plus belle des tenues. J'aurais presque pu mettre une tenue de sport pour ça, mais… Non. C'est vraiment moche un jogging, vraiment très laid. J'aurais aussi pu mettre une de mes traditionnelles robes, mais c'est pas très pratique à enlever puis remettre dans las cabines d'essayages. C'est pas toujours facile de trouver la bonne tenue pour aller essayer des… tenues. Enfin, bref. Une pantalon et une chemise, c'est le plus efficace. Par dessus, un manteau et c'est parfait.
Maintenant, plus qu'un long trajet pour atteindre le centre commercial. Là-bas, il y a quelques petites boutiques qui vendent de superbes robes. Je les ai déjà repérées, toujours se prendre à l'avance. Mais d'abord, le métro pour rejoindre le Quartier Central. Ce trajet pourrait être long, mais heureusement, je ne suis pas seule. Le temps passe bien plus vite avec Kristal. En quelques mois, depuis cet été, nous nous sommes bien rapprochées. Sinon, on en serait pas là. Sa présence est vraiment agréable. J'ai l'impression qu'elle maîtrise toujours la situation… Un peu comme Abigail, mais pas de la même manière. Elle est vraiment géniale.

Comme je le disais, le trajet se déroule assez rapidement. Nous arrivons au centre commercial. Arrivée si près du but, j'ai envie de courir dans la première boutique et de me jeter sur les robes. Toutes les prendre et partir, encore en courant, pour toutes les avoir sans les payer. Mais… Je crois que c'est illégal malheureusement. Enfin voilà, je reste donc à marcher calmement aux côtés de Kristal. Mais la tentation est si forte, voir toutes ses boutiques là. Où est-ce que je vais aller pour acheter ma robe ? Mmh… Pour les chaussures, c'est facile, je ne fais confiance qu'à Louzhutin. Mais la robe…
Peut-être Dolce Gabbaqian ? Ils ont récemment sorti une collection sur le pays des merveilles. Je vais garder ça pour plus tard. Du coup… Changerry ? Non… C'est vraiment pas mon style de vêtements, ils n'auront jamais ce que je veux.
Je continue de marcher en regardant dans tous les sens. Trois boutiques s'offrent à moi. Zhucci, Qian Paul Gautier et Yves Chang Laurent. Hum… Je vais demander à Kristal, elle saura m'éclairer.

-Dis Kris on va où d'abord ? À Zhucci, Qian Paul Gautier ou Yves Chang Laurent ?

Je la regarde avec tout plein d'espoir dans les yeux. Et que vois-je derrière elle ? La pub pour le nouveau parfum Kenzhang. Je ne pourrais typiquement jamais me l'acheter… Mais le flacon est si beau quoi et puis le nom : Svet. Je suis certaine que c'est emprunté aux humains ! Il  doit sentir super bon… Raaah… Je l'aurais un jour, je l'aurais ! C'est pas non plus si cher que ça… Un peu d'argent de côté et c'est bon. Mais là, je vais être ruinée par l'achat de ma robe et de mes chaussures.
Vite, je détourne le regard de cette publicité maléfique. Et des nouvelles boutiques apparaissent sous mes yeux. Et pourquoi pas celles-ci ?

-Sinon… Y a aussi le Louis Zhuitton et le Longchang… Y en a beaucoup trop !

Ah vraiment, je suis si indécise. Cela devrait être interdit de mettre autant de boutique sous mes yeux. Pire que les publicités pour des produits de luxe très luxueux. Où va le monde ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Mar 13 Déc - 12:32


Dans l'appartement du premier étage de l'un des immeubles du quartier Nord, le bruit caractéristique d'une alarme de réveil résonnait dans la chambre d'une jeune femme endormie.

Aujourd'hui, c'était un jour de repos pour le médecin du lycée Xényla, c'est pourquoi Kristal avait décidé de passer une journée tranquille, profitant même d'une grasse matinée comme elle n'en avait pas fait depuis des mois. La veille, elle avait eu la visite de plusieurs patients dans sa petite clinique du quartier à une heure avancée de la nuit et, ne travaillant pas au lycée ce jour-là, elle s'était octroyé le luxe de ne pas se lever aux aurores.

Après un grand coup sur le haut de son réveil pour enfin le faire taire, la jeune femme se redressa lentement dans son lit, baillant et s'étirant de tout son long avant de se diriger d'un pas lent vers sa salle de bain. Une fois là-bas, elle procéda à une mince toilette, puis se dirigea dans la cuisine pour mettre en marche sa bouilloire. En attendant que l'eau ne se mette à bouillir, elle entreprit machinalement d'ouvrir les volets de son appartement, avant de constater qu'ils n'avaient visiblement jamais été fermés.
Étonnée mais pas vraiment inquiétée de cet oubli, elle retourna dans la cuisine après avoir entendu le clic rédempteur de la bouilloire, pour sortir une bouteille de lait de son frigo. Au passage, elle jeta un coup d’œil à l'heure qu'affichait son micro-ondes, constatant que celui-ci affichait étrangement une heure bien plus avancée que ce qu'elle n'aurait pensé. Elle aurait pourtant juré avoir réglé son réveil pour midi moins le quart, pourquoi diable aurait-il sonné à deux heures de l'après-midi ?

Là, les yeux du médecin s'écarquillèrent soudain d'horreur.
Elle réalisa soudain la raison pour laquelle ses volets étaient déjà ouverts : elle s'était déjà levée un peu plus tôt, mais elle s'était rendormie après avoir mis une alarme pour se rappeler de son rendez-vous de la journée avec Astrid ! Comment diable avait-elle pu se rendormir pendant plusieurs heures sans se souvenir s'être déjà levée plus tôt ?

Sans perdre plus de temps, la jeune femme se précipita en hâte dans sa chambre, tâchant de se changer le plus rapidement possible pour ne pas se présenter à son amie en tenue de parfaite souillon. Elle attrapa donc le premier pantalon de jogging noir venu, se débarrassa rapidement du t-shirt qui lui faisait office de pyjama et enfila rapidement un haut gris à manches longues.
Pour cacher la misère de sa tenue, elle couvrit rapidement tout ça par son éternelle veste en cuir dans laquelle elle glissa son porte-monnaie, avant d'enrouler son cou dans une confortable écharpe blanche pour se précipiter vers la porte de son appartement. Décembre approchant à grand pas, elle avait instinctivement repris sa petite habitude de porter cette écharpe à laquelle elle tenait tant en toute occasion, bien que le temps ne le lui exigeait pas forcément pour le moment.

Le médecin dévala les escaliers pour se rendre en bas de l'immeuble, encore à moitié en train de fermer sa veste pour finalement arriver devant la porte, où son amie ne l'attendait visiblement pas encore. Sur l'horloge murale du hall, elle vit la grande aiguille bouger pour dépasser leur heure de rendez-vous d'une minute. Kristal soupira de soulagement : elle n'était pas en retard, elle avait réussi.
Derrière elle, elle entendit alors s'élever les pas tranquilles d'une personne qui approchait. En se retournant, elle reconnut son amie qui arrivait à sa rencontre, le visage orné d'un sourire chaleureux. Une fois n'est pas coutume, Astrid portait un pantalon : un jour à marquer d'une pierre blanche, donc. Après de courtes salutations durant lesquelles le médecin évita de raconter sa mésaventure de la journée, les deux jeunes femmes se mirent en route, la bonne humeur de se retrouver guidant leurs pas vers la station de métro.

Durant le trajet en métro, rien de bien intéressant ne se passa. Comme toujours, il était bondé, rempli de mines renfrognées par la température extérieure qui se faisait de plus en plus fraîche, et il y régnait un vacarme des plus déplaisant. Mais en bonne compagnie, le trajet avait au moins le mérite de se dérouler très rapidement, les deux jeunes femmes utilisant ce temps ensemble pour discuter tranquillement de tout et de rien.
C'était principalement Astrid qui faisait la conversation, mais c'était quelque chose qui plaisait beaucoup à Kristal, qui préférait largement écouter que participer. Et puis il fallait admettre que son amie avait toujours une multitude de choses à raconter, notamment concernant sa petite vie amoureuse qui fleurissait de jour en jour.

Une fois toutes deux arrivées au centre commerciale, la bibliothécaire semblait tout à fait aux anges. Kristal, elle, se contentait de sourire à la vue de la joie sur le visage de son amie : il fallait si peu de choses pour qu'Astrid soit heureuse, c'était probablement l'une des choses qui lui plaisait le plus à propos d'elle.

- Dis Kris on va où d'abord ? À Zhucci, Qian Paul Gautier ou Yves Chang Laurent ?

Posant une main sur son menton, la nymphe réfléchit en soutenant le regard que son amie désespérée lui adressait. Avec elle, il ne fallait pas s'attendre à une stratégie bien compliquée pour faire les boutiques efficacement : un rapide coup d’œil aux vitrines pour avoir une idée du contenu du magasin et de ses tranches de prix, et ensuite on décidait d'entrer ou non. Et clairement, les trois-quarts des boutiques ici étaient d'un budget largement supérieur à celui que le médecin accordait habituellement à sa garde-robe.
Mais elle était là pour Astrid, et allait donc se plier aux standards de la jeune bibliothécaire pour lui faire plaisir. Après tout, elle n'était là que pour lui tenir compagnie, il était parfaitement hors de question qu'elle achète quelque robe que ce soit pour ce stupide bal de Noël du lycée, il lui suffisait donc d'en trouver une pour la bibliothécaire.

Coupant le médecin dans ses réflexions, Astrid détourna soudain les yeux, des étoiles apparaissant alors dans ceux-ci, visiblement très intéressée par une vitrine qui se situait dans le dos de son amie. Lorsque celle-ci se retourna pour voir l'objet de la convoitise de la bibliothécaire, elle put voir un petit flacon de parfum d'une forme pour le moins intéressante : Svet, de Kenzhang. Kristal se retint pour ne pas laisser échapper un petit rire, observant d'un œil amusé son amie qui semblait totalement torturée face à ce simple petit parfum : elles étaient décidément bien différentes, c'était toujours aussi amusant de le remarquer.

- Sinon… Y a aussi le Louis Zhuitton et le Longchang… Y en a beaucoup trop !


Pour être honnête, elle n'avait absolument aucune idée du meilleur choix de boutique pour une robe de bal, mais si Astrid avait besoin de quelqu'un pour l'aider à se décider, elle allait devenir cette personne. Adressant un sourire à son amie, elle prit enfin la parole d'une voix calme, tâchant de sortir son amie du désespoir inutile qui la prenait.

- D'abord, calme-toi, on dirait que t'es en train de jouer ta vie.

Elle savait qu'Astrid ne le prendrait pas mal, elle commençait à avoir l'habitude des formulations plutôt crues du médecin à son adresse.
Une fois son amie plus calme, Kristal repéra du coin de l’œil une boutique qui semblait aux goûts de son amie et s'en approcha, pour vérifier les tranches de prix qu'elle affichait en vitrine. C'était plutôt cher d'après elle, mais normalement dans le budget de la bibliothécaire. Se retournant pour la prier de venir la rejoindre, la nymphe lui fit ensuite signe de rentrer dans la boutique, plutôt sûre de son choix.

- Hm... Viens, on va aller là. Ça a l'air moins cher que là-bas, et on dirait qu'ils ont des trucs à froufrous comme tu aimes.

Les deux femmes s'engagèrent ensuite dans la boutique, Kristal laissant son amie passer devant elle pour qu'elle puisse faire le tour du magasin. Si elle avait besoin du moindre avis de sa part, elle se tenait déjà prête à devoir le donner.

sqdfghj:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Sam 31 Déc - 16:26


Kristal a l'air complètement perdue dans ses pensées. Elle a l'air de ne pas trop savoir quoi me répondre. En même temps, je la comprends. Y a beaucoup trop de boutiques. Si moi, je n'arrive pas à choisir, elle non plus. C'est logique. C'est pas n'importe quoi qu'on est venue acheter.
Elle finit par me sourire. Elle a donc trouvé ! Je suis tout ouïe.

-D'abord, calme-toi, on dirait que t'es en train de jouer ta vie.

Ah bah très bien. Ça a le mérite d'être clair. À force, je commence à la connaître Kris. Elle est comme ça. Mais elle a une jolie voix en même temps, toute douce. Donc je n'ai pas l'impression qu'elle m'agresse ou me réprimande en disant ça.
Mais elle a raison en même temps. Je dois un peu me calmer. Je pars dans tous les sens, c'est n'importe quoi. Si je ne réfléchis pas un minimum, je vais faire n'importe quoi. Il est hors de question que j'achète une robe au hasard par détriment. En plus, j'ai quelques idées en tête, je suis certaine que ça va plaire.

Je souffle un peu pour me détendre. Tout va bien se passer. Je suis en bonne compagnie, elle va savoir ce qu'on doit faire.
D'ailleurs, elle commence à s'éloigner vers une boutique. Elle a déjà une idée ? Franchement. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle. Je la suis donc doucement. Elle regarde même dans la vitrine avant d'entrer. Elle pense à tout Kris, vraiment, j'ai eu raison de la pousser à venir. Sans elle, je serais rentré dans la boutique sens rien faire de plus.

-Hm... Viens, on va aller là. Ça a l'air moins cher que là-bas, et on dirait qu'ils ont des trucs à froufrous comme tu aimes.

Son analyse a été rapide et elle a marqué juste. Elle me fait donc signe de la suivre à l'intérieur. Allons-y ! C'est vrai que les Zhucci sont un peu moins cher que les Qian Paul Gautier. Zhucci, fait nous plaisir.
J'entre en première. Directement, mes yeux s'ouvrent en grand. Il y a tellement de choses à l'intérieur aussi. Mais je n'ai qu'un seul but, trouver une robe. Les chaussures, ça sera chez Louzhutin. Il me faut trouver le rayon avec les belles robes. Ils doivent forcément avoir ça. Parce qu'il est clairement impossible que je mette une robe à la ''mode''. Elles sont de plus en plus moches.

Je me balade dans les rayons. Je ne m'arrêterai pas tant que je n'ai pas trouvé ces maudites robes. Ouh pardon, je me contredis toute seule. Je m'arrête devant un présentoir et attrape une capeline. Je ne peux qu'être tentée. Je me retourne vers Kristal et lui pose doucement sur la tête. En ne pouvant me retenir de rire, je dis :

-Tu es magnifaïque ma chérie !

C'était beaucoup trop drôle pour moi. Et puis l'ajout de cette phrase ridicule est amusant. C'est une grande styliste humaine qui la dit tout le temps. On nous retransmet certaines de ses émissions. Elle est drôle cette femme. Toutes les émissions avec elle sont assez drôles d'ailleurs.
Au vu du regard de Kris, elle n'a pas l'air de trouver ça, aussi amusant que moi. Ce n'est pas si grave. J'arrête assez vite de rire et je m'excuse même.

-Je suis désolée, j'étais obligée.

Bon par contre. Je n'arrive décidément pas à trouver les robes de bal dans cette boutique. Soit je suis complètement aveugle, soit elles sont complètement absentes. Je préfère par contre nettement la première option. Enfin non, je n'ai pas envie d'être aveugle. Mais j'aimerais bien qu'il y ait des robes dans cette boutique.
Je marche un peu. Vraiment, je ne les vois pas, c'est insupportable. J'ai l'impression que j'ai tellement envie de les trouver que je suis incapable de les voir. C'est possible ça ? Je vais clairement partir sur oui. Peut-être que Kris les voit et est en train de se moquer de moi dans mon dos. Elle en serait capable, je pense. Je me tourne donc à nouveau vers elle souriante.

-Est-ce que toi, tu vois les robes ? J'arrive pas à mettre la main dessus...

Il y a limite eu du désespoir dans ma voix. Mais je suis certaine que si sa réponse est positive, je vais devoir rire de ma propre situation. Je serais particulièrement ridicule dans ce cas. Maintenant, j'en suis sûr, elle va me dire ''Oui, je les vois, là.''. Ce n'est juste pas possible autrement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Mar 3 Jan - 16:14


Astrid ne perdit pas de temps pour entrer dans la boutique, visiblement prête à en découdre avec ce magasin. Elle était tellement enthousiasmée à l'idée de trouver la robe de ses rêves que c'en était presque contagieux. Kristal ne put toutefois s'empêcher de rire silencieusement de l'entrain de son amie, puisqu'il était visiblement tel qu'elle en ignora royalement le coin des robes pour s'enfoncer dans le reste du magasin.

La suivant sans dire un mot, elle vit la bibliothécaire tourner un rond un petit moment avant de s'arrêter d'un coup, ayant apparemment aperçu quelque chose qui lui plaisait. Ou du moins c'est ce que Kristal pensait avant de réaliser que son amie la regardait avec un sourire bien trop large et un chapeau hideux entre les mains.
Le geste fut si lent et si doux que la jeune femme ne l'anticipa pas, se retrouvant rapidement affublée dudit chapeau, visiblement au plus grand bonheur de son amie.

- Tu es magnifaïque ma chérie !

Si Astrid souriait à pleine dents, Kristal de son côté se retenait de ne pas retirer son couvre-chef pour la frapper avec - c'était un chapeau un feutrine, il ne pourrait donc pas lui faire bien mal. Plus les deux jeunes femmes se côtoyaient, plus le médecin se rendait compte de leurs divergences en matière d'humour, mais elle commençait peut-être à s'y habituer, puisqu'elle se retenait de sourire.
Elle parvint toutefois à faire cesser les rires de la bibliothécaire à l'aide d'un regard pour le moins évocateur, la calmant assez pour que celle-ci reprenne la parole, encore pleine d'émotions.

- Je suis désolée, j'étais obligée.

Secouant légèrement la tête en soupirant, Kristal ferma les yeux.

- Tss...

Un sourire fit alors son apparition sur ses lèvres, ne cachant plus son amusement qu'à moitié. Mais Astrid ignora cela, pour se remettre à marcher de long en large dans le magasin, suivie par une Kristal plutôt impressionnée par la capacité de son amie à ne pas trouver ce qu'elle cherchait. Elle profita d'ailleurs de cette petite balade pour se débarrasser du chapeau qu'elle n'avait toujours pas enlevé de sa tête avant cela, le posant au hasard sur une pile de vêtements à sa droite.
Après quelques pas de plus, Astrid se retourna à nouveau vers elle, sans perdre de son éternel sourire.

- Est-ce que toi, tu vois les robes ? J'arrive pas à mettre la main dessus...

Enfin, Astrid sembla se rendre compte qu'elle tournait en rond depuis plusieurs minutes : il y avait un certain progrès notable dans cette séance de shopping. Croisant les bras pour plonger son regard dans celui de son amie, Kristal fit quelques bruits avec sa langue, avant de prendre la parole d'une voix calme.

- T'es pas croyable tu sais...

Après quelques secondes durant lesquelles elle se sentit obligée de faire s'étirer le silence, la jeune femme décroisa les bras, avant de pointer du pouce l'entrée du magasin derrière elles, le visage impassible.

- Elles sont juste à côté de l'entrée.

Un simple coup d’œil d'Astrid dans cette direction confirmerait les dires de son amie, et celle-ci savait déjà qu'elle allait probablement très mal vivre le fait qu'elle ait pu rater cela. Il fallait le dire, le rayon consacré aux robes devait bien prendre le quart - voire le tiers - de la place disponible dans ce magasin : ne pas le remarquer relevait pratiquement du miracle. Ou de la cécité, au choix.

- J'aurais pu te le dire plus tôt, mais je trouvais ça bien plus drôle de te regarder tourner en rond.

Kristal avait dit cela le plus naturellement du monde, sans quitter son amie des yeux, et voyant l'indignation commencer à poindre sur le visage de celle-ci, elle reprit rapidement la parole, prenant soudain un air exagérément coupable.

- Je suis désolée, j'étais obligée.

Cette fois-ci, le masque de la jeune femme tomba complètement, alors qu'elle laissait échapper un gloussement gentiment moqueur, ravie de l'ironie de sa dernière prise de parole. Astrid ne lui en voudrait pas. Après tout, elles étaient en train de passer un bon moment ensemble, pour dire qu'elles faisaient l'une des choses les plus ennuyeuses possible sur cette île.
Non, vraiment, le shopping et Kristal, ça n'était pas l'amour fou. Mais pour le moment, elle aurait presque été tentée de dire qu'elle l'appréciait en compagnie de cette singulière bibliothécaire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Mar 3 Jan - 20:52


J'attends le moment où Kris va se moquer de moi. Ça va venir, je la connais que trop bien. La réponse doit être évidente. Mais pour l'instant, elle ne fait que croiser les bras et me fixer. Elle me regarde droit dans les yeux. Je les aime toujours autant ses yeux, comme le premier jour où on est allées à la plage.

-T'es pas croyable tu sais…

Encore une fois, sa voix est vraiment calme. C'est toujours fascinant avec elle. Elle peut te juger, mas rester calme. Mais là, la réponse est plus que claire. Les robes sont juste sous mon nez, quelque part, mais je ne les vois pas.
Elle n'ajoute plus rien. Elle laisse un petit silence. C'est vraiment horrible. Elle sait la réponse, elle connaît la position de ces fameuses robes, mais elle ne me le dit pas. C'est presque insoutenable. C'est comme si je jouais à un jeu et que je devais attendre un temps pour connaître la réponse. Mais là ce n'est pas un jeu, mais ma vie.

-Elles sont juste à côté de l'entrée.

Non ? Je me penche un peu pour regarder derrière le rayon où nous sommes. Ah bah oui. Elles sont là-bas. On est passées à côté en entrant et plusieurs fois quand je tournais en rond dans cette boutique. C'est toujours quand quelque chose est sous mes yeux que j'arrive pas à le trouver. J'abuse. Vraiment, j'ai complètement honte. C'est pas si compliqué de voir des robes pourtant !

-J'aurais pu te le dire plus tôt, mais je trouvais ça bien plus drôle de te regarder tourner en rond.

Forcément. Kris qu'est-ce que je vais faire de toi ? Elle abuse elle aussi. Enfin, au moins elle n'a pas raté un truc aussi évident. Elle a sûrement repéré les robes dès notre entrée. C'est sûrement ça. Du coup, elle a du bien s'amuser un bon moment.
Mais par contre, je suis tout de même vachement scandalisée. Oui, scandalisée. Heureusement que je l'aime bien Kris, sinon je lui aurais lancé la capeline dessus. Celle qu'elle n'a pas respectée en la posant n'importe où. On reconnaît bien là une amie finalement. D'abord, elle se moque bien de toi, puis après elle t'aide. C'est scientifique non ?

On reconnaît encore plus une amie à ses réactions particulièrement particulière. Mais vraiment, il n'y a pas d'erreur. Elle n'avait pas quitté mon regard, ni changé d'expression en se justifiant, mais pour justifier sa justification, elle change complètement. Elle me fait une belle mine coupable :

-Je suis désolée, j'étais obligée.

Elle m'a bien eu. 1 point partout. Mais je vois bien le sourire qui ne se dissimule plus. Elle est heureuse ! Elle s'amuse donc, j'en suis ravie. Si elle s'amuse, c'est une sortie réussie. Le simple fait de cette vision stoppe toute rancune qui aurait pu vouloir s'insinuer en moi. C'est parfait !
Mais ça la stoppe pour l'instant. Dans quelque temps, j'aurai oublié. Ça sera à mon tour. J'ai intérêt à marquer fort.

Mais d'abord, les robes ! J'ai assez tourné en rond dans cette boutique. J'ai perdu du temps et le temps, c'est de l'argent. Même si là, ce dicton humain ne correspond pas trop, je vais plutôt en perdre de l'argent.
Je marche donc d'un pas décidé vers les robes. Je ne vais plus passer à côté maintenant, hors de question. Les robes sont toutes différentes, mais toutes magnifiques. Le choix ne va pas être simple. C'est pour ça que Kris est là. Elle va m'aider.

-Tu peux regarder par là s'il te plaît ? Je te fais confiance, tu vas pas me conseiller des haillons.

Et je lui souris en allant un peu plus. Je suis presque sûre de pouvoir trouver mon bonheur ici. Je veux une belle robe de princesse, vraiment. Peut-être rose, ou bleue, mais quelque chose de clair ! Blanc même pourquoi pas. Je veux vivre un rêve et je vais y arriver.
Je regarde chaque robe, je pense même à regarder le prix pour celles qui m'intéressent. Je ne veux pas être déçue par après. C'est vraiment dur de choisir. Je crois que je ne vais jamais y arriver. Oh ! J'ai rien dit, j'ai trouvé un truc.

-J'AI !

Le crier était obligatoire. J'attrape délicatement la robe et m'approche de Kris. Elle n'est pas pour moi, mais pour elle. Je la mets juste devant elle. C'est magnifique. Elle lui irait parfaitement. Je sais qu'on n'est pas venues pour elle, mais par l'Unique. Si elle n'essaye pas cette robe, je meurs sur-le-champ.

-Il faut que tu l'essayes ! Je te jure !

Elle doit l'essayer, je vais pleurer si elle refuse. Mais pour l'instant, j'ai des paillettes dans les yeux. Cette robe au style humain est juste parfaite pour elle. Elle ne peut pas refuser.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Dim 29 Jan - 18:32


Astrid ne sembla pas trop mal prendre ce que son amie lui avait fait subir en ne l'aidant pas à trouver les robes plus tôt. Elle se reprit même plutôt vite pour prendre la direction de l'entrée que Kristal lui avait indiqué, d'un pas soudain bien décidé.

Le médecin la suivit donc silencieusement, un fin sourire toujours accroché aux lèvres, amusée par la situation. Ce qu'elle pouvait être intéressante, à porter autant d'importance à cette simple virée shopping : on aurait dit que l'avenir d'Astrid se jouait dans ce magasin, c'était exceptionnellement distrayant.
Une fois les deux jeunes femmes arrivées à proximité de l'aire consacrée aux fameuses robes qu'elles recherchaient, Astrid accéléra le pas et prit la parole, indiquant du doigt l'un des portants sur lequel étaient disposées nombre de robes à froufrous en tous genres.

- Tu peux regarder par là s'il te plaît ? Je te fais confiance, tu vas pas me conseiller des haillons.

Kristal n'eut pas même le temps d'acquiescer que son amie se dirigeait déjà vers un autre portant, partant visiblement du principe que la négative à sa question n'était pas une option. Elles se séparèrent donc, et se mirent à fouiller les rayons chacune de leur côté, le médecin cherchant quel type de robe irait le mieux pour Astrid.
Il lui fallait quelque chose d'imposant. Quelque chose de clair, dans une matière douce. Et pourquoi pas quelques tulles sous la jupe de la robe pour lui donner un aspect bouffant, comme ces robes de princesses tape-à-l'œil. Tout ce qu'elle détestait. Mais tout ce qui allait à merveille avec le style vestimentaire de cette chère bibliothécaire.

Après quelques minutes de fouille intensive parmi les rangées dont elle devait s'occuper, Kristal avait réussi à dénicher deux robes qui lui semblaient remplir les critères qu'elle s'était imposé. L'une d'elles était une robe bleu ciel à bustier, tandis que l'autre avait de fines bretelles, et arborait un violet un peu moins pâle. Toutes deux présentaient un prix correct, leur matière semblait de qualité, et leur jupon prenait la moitié de l'espace entre les deux portants entre lesquelles le médecin circulait avec peine.

Alors qu'elle était sur le point d'appeler son amie pour lui demander son avis à propos de ses trouvailles, un cri de victoire s'élèva soudain dans le dos du médecin.

- J'AI !

Astrid sortit une robe de l'un des portants et avança vers Kristal qui avait déjà les deux robes en main pour son amie. Le visage de celle-ci était soudainement tout à fait lumineux et Astrid semblait véritablement ravie : avait-elle déjà trouvé la perle rare toute seule ?

Comme pour répondre à sa question, la bibliothécaire lui tendit le fruit de ses recherches - étonnamment sobre. C'était une simple robe à la coupe droite et ajustée, plutôt longue et à la jupe légèrement fendue. Elle était bleuâtre, parsemée de motifs de ce qui semblait être des fleurs de lotus.
Le médecin haussa légèrement les sourcils, ne sachant trop quoi dire à son amie. C'était une très jolie robe, mais elle ne concordait absolument pas avec ce qu'Astrid lui avait décrit comme sa robe de princesse rêvée. C'était à ne plus rien y comprendre.

- Il faut que tu l'essayes ! Je te jure !

Kristal cligna des yeux, le temps d'assimiler ce qu'elle venait de dire.
Il fallait absolument qu'elle l'essaye ? Elles n'étaient pourtant clairement pas venues ici pour elle, Astrid devait avoir totalement perdu la tête.

Elle prit donc la parole, le sourcil gauche légèrement arqué alors qu'elle avançait doucement vers son amie en empilant les deux robes qu'elle avait trouvé sur son bras gauche. Une fois arrivée face à elle, le médecin se désigna elle-même de sa main libre, montrant son corps de bas en haut en ne cachant pas son incompréhension vis-à-vis des dernières paroles prononcées par Astrid.

- Euh... Astrid, tu m'as déjà vu porter une robe ? Il est hors de question que j'enfile ça, je vais juste avoir l'air ridicule là-dedans.

Elle secoua ensuite la tête avant de tendre ses propres trouvailles, remplaçant son air d'incompréhension par un sourire engageant. Elle n'avait pas envie de vexer son amie après tout, et elle espérait sincèrement avoir trouvé quelque chose qui lui plairait.

- Allez, on est venues ici pour toi je te rappelle. Essaye plutôt ces deux robes que j'ai trouvées, je crois que c'est la bonne taille et je suis sûre qu'elles t'iront parfaitement bien.

Kristal était plutôt confiante concernant ses choix, et fourra même les deux robes dans les bras de son amie sans qu'elle ne puisse lui présenter la moindre opposition, avant de lui prendre les épaules pour gentiment la forcer à se diriger vers les cabines. Si elle ne voulait pas qu'elles s'éternisent trop longtemps en hésitations, il fallait qu'elle encourage déjà Astrid à voir ce qui lui allait ou non.
Et ces robes lui iraient, elle n'avait aucun doute à ce propos. Restait seulement à voir si elles lui plairaient une fois enfilées.

Les deux jeunes femmes atteignirent rapidement les cabines, qui se situaient - fort avantageusement -  à quelques pas seulement de l'endroit où elles se trouvaient. Astrid tenait à présent trois robes, et Kristal ne lui avait pas vraiment laissé l'occasion de placer le moindre mot en enchaînant les actions à son égard, pour la placer derrière l'une des vendeuses du magasin en charge des cabines d'essayage.
Elle s'adressa alors à celle-ci dans son dos, pour attirer son attention et précipiter son amie dans ses filets.

- S'il vous plaît ? On aurait besoin d'une cabine ici !

Kristal était restée derrière Astrid, les mains posées sur les épaules de celle-ci, comme pour lui couper toute retraite. Elle n'avait pas le choix, elle allait devoir essayer ces robes à présent.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Dim 5 Fév - 15:45


Il y a un petit moment de flottement, où il ne se passe vraiment rien. Seule Kris cligne des yeux. C'est comme si elle ne comprend pas ce que je dis. Pourtant, cela semble tout à fait normal. Elle aussi va devoir essayer une robe. Ce n'est pas tant une obligation, mais plus son destin. Elle pourra dire ce qu'elle veut, mais elle va l'essayer.
D'ailleurs, de son côté, Kris tient deux robes en main. Je ne les ai pas tout de suite remarquées, trop absorbée par la sublime robe que je tiens. Mais, elles sont juste magnifiques. J'avais raison, ce ne sont pas des haillons. Je savais que je pouvais faire confiance en cette chère médecin. On ne dirait pas comme ça, mais elle s'y connaît en robe finalement. Une bleue et une violette, toute deux ressemblent à des robes que pourrait porter une princesse.

Kris avance vers moi, tout doucement. Vraiment, son expression me laisse parfaitement comprendre qu'elle n'a pas l'emprise sur la situation. Je l'ai surprise, tant mieux. Avec son bras libre, elle se désigne de bas en haut.

-Euh... Astrid, tu m'as déjà vu porter une robe ? Il est hors de question que j'enfile ça, je vais juste avoir l'air ridicule là-dedans.

Elle marque un point, je ne l'ai jamais vu porter une robe. Mais ce n'est pas ça qui va me stopper dans ma lancée. C'est même ce qui me pousse à le faire. Kristal Lya, médecin de Xényla, va porter une robe au bal de Noël, je m'en fais la promesse. En plus, elle se sous-estime. Elle n'aura absolument pas l'air ridicule dans une robe, encore moins celle-là. Je vais lui prouver.
Ni une, ni deux, ma camarade de shopping remplaça son air d'incompréhension par un sourire. J'aime mieux ça, elle va donc accepter d'essayer cette robe ? Je l'espère, même si je n'ai pas l'habitude de la voir abandonner si vite. Elle ne me laissera pas gagner aussi vite. Mais moi, j'ai bien l'intention de ne pas baisser les bras. Ce qui est amusant à dire, étant donné qu'elle tend les siens vers moi.

- Allez, on est venues ici pour toi je te rappelle. Essaye plutôt ces deux robes que j'ai trouvées, je crois que c'est la bonne taille et je suis sûre qu'elles t'iront parfaitement bien.

Bien sûr ! Elle a raison. On est là pour moi, mais pour elle aussi, même si elle ne le sait pas. Je compte bien essayer ces robes, parce qu'elles sont magnifiques. Mais hors de question qu'on ressorte de cette boutique sans qu'elle aussi ait essayé une robe.
Elle me met les robes dans les bras. J'ai l'air d'une bourrique surchargée, mais ce n'est pas grave, c'est pour la bonne cause. Kris attrape même mes épaules pour me faire avancer. Je me rectifie, une bourrique surchargée et assistée. Est-ce que ça sera pareil quand j'aurai des enfants ? Mmh… Sûrement durant la grossesse. Mais là n'est pas la préoccupation du moment.

Elle me pousse gentiment jusqu'aux cabines d'essayage. Parfait, c'est tout ce dont nous avions besoin. Je ne les avais pas vues avant maintenant, mais je suis certaine qu'elle les avait déjà repérées depuis le début. Tout va désormais prendre forme. L'essayage d'une tenue, j'adore ça. C'est pour moi le moment le plus important, le moment fatidique. J'ai hâte et un grand sourire s'affiche sur mon visage pour le confirmer.
Malheureusement pour nous, la vendeuse nous tourne le dos. Elle ne nous regarde pas et on va devoir attendre un petit peu.

-S'il vous plaît ? On aurait besoin d'une cabine ici !

Qu'est-ce qu'elle raconte ? Elle se trompe complètement. C'est maintenant que je dois prendre la parole. Je n'ai pas vraiment eu le temps de parler jusqu'à présent, mais là, c'est le moment.

-Non, deux cabines. Excusez-la, elle est fatiguée.

Eh oui Kris, je ne lâcherai pas l'affaire. Tu vas essayer cette robe. La vendeuse devra tout à fait être prête à me joindre dans cette idée. En tout cas, j'en ai besoin, sinon, Kris ne va pas vouloir accepter.

-Bonjour. Vous avez combien d'articles ?

Elle est jeune et mâche frénétiquement un chewing-gum. Je ne peux m'empêcher d'imaginer ce petit machin tomber sur un vêtement. C'est horrible. Mais je ne dois pas y penser, elle doit savoir ce qu'elle fait. Je vais juste lui faire confiance et je lui réponds :

-Hum… Deux pour moi et un pour mon amie !

Bien sûr, je n'ai toujours pas perdu mon sourire. Peut-être que je devrais en prêter un peu à cette vendeuse. Parce que là, son métier n'a pas l'air de lui faire vraiment plaisir. Elle a presque l'air d'être au bout de sa vie. Mais ce n'est pas grave, elle nous désigne deux cabines libres, elles sont l'une à côté de l'autre, c'est parfait. C'est mon tour de ne pas laisser Kris agir. J'aurai le dernier mot. Je pose donc les deux robes qu'elle a choisies pour moi dans une des deux cabines puis retourne vers elle.
Je lui tends la robe d'une main et de l'autre, la pousse dans la cabine adjacente à la mienne. Maintenant qu'elle est dedans, je ferme le rideau.

-Tu vas essayer cette robe. Tant que ce n'est pas fait, je ne te laisserai pas sortir de cette cabine. Je te jure que tu ne seras pas ridicule…

J'ai mis toute ma conviction dans cette phrase. Elle peut me faire confiance et elle devrait même. Moi en tout cas, je vais lui faire confiance. C'est pour cela que je me rends dans l'autre cabine et ferme le rideau. Je vais essayer les deux robes en commençant par la bleu. Elle est si jolie avec son bustier décoré de strass et de paillettes et tous ses voiles qui doivent faire voler la robe en dansant. Une robe de princesse, tout ce qu'il me faut.
Je ne perds donc pas de temps et me dépêche d'enlever ma tenue actuelle pour enfiler cette robe. La petitesse de la cabine ne m'aide pas vraiment, je me cogne même le coude contre la paroi à plusieurs reprises. Mais je finis par y arriver, même la fermeture à l'arrière ne me résiste.

-Est-ce que t'es prête ?

Parce que bien sûr, je meurs d'envie de me voir, mais de voir Kris aussi. J’espère vraiment qu'elle a essayé cette robe, je l'espère de tout mon cœur. Je lui fais confiance.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Dim 5 Fév - 17:31


À peine Kristal avait-elle eu le temps de héler la vendeuse pour qu'elle vienne s'occuper du cas de son amie que celle-ci prit la parole à son tour, se sentant visiblement obligée d'ajouter quelque chose à la demande du médecin.

- Non, deux cabines. Excusez-la, elle est fatiguée.

Derrière elle, la nymphe se mordit la langue, sentant le piège de la bibliothécaire doucement se refermer sur elle. Rester derrière Astrid pour la laisser se débrouiller avec la vendeuse avait probablement été la pire des idées qu'elle ait pu avoir de la journée, et elle venait seulement de s'en rendre compte. Elle ne voyait tout simplement pas comment elle allait bien pouvoir éviter le supplice de la robe à présent. À moins que la vendeuse ne les ai pas écouté bien entendu.
Mais celle-ci était bien face à elles à présent, à l'air pas foncièrement loquace, mais toutefois assez maline pour avoir compris qu'on s'adressait à elle.

- Bonjour. Vous avez combien d'articles ?

Avant que Kristal n'ait le temps de repasser devant son amie pour essayer de rattraper son erreur, celle-ci reprit la parole, lui bloquant le passage. L'avait-elle fait intentionnellement ? Le médecin en doutait, mais elle savait toutefois qu'Astrid pouvait être pleine de surprises lorsqu'elle le voulait, il ne fallait donc pas la sous-estimer.

- Hum… Deux pour moi et un pour mon amie !

Si elle avait eu un peu moins de savoir-vivre, Kristal aurait probablement gratifié cette dernière exclamation de son amie de ce que l'on appelait communément un « facepalm du désespoir ». Mais pendant qu'elle désespérait de la situation dans laquelle elle avait pu se retrouver, Astrid en profita pour suivre les gestes de la vendeuse et poser ses robes dans l'une des cabines indiquées par celle-ci, avant de s'en retourner vers son amie.
La jeune femme tendit ensuite la robe qu'elle avait trouvé dans les bras d'une nymphe dépitée, tout en la guidant - ou plutôt, en la poussant - vers la deuxième cabine d'une main dans le dos. Une fois arrivée face à celle-ci, elle précipita Kristal dans la cabine sans le moindre ménagement, refermant le rideau derrière avant de s'adresser à elle, alors qu'elle semblait elle-même entrer dans la cabine adjacente.

- Tu vas essayer cette robe. Tant que ce n'est pas fait, je ne te laisserai pas sortir de cette cabine. Je te jure que tu ne seras pas ridicule…

Résignée, la jeune femme soupira. Piégée. Elle était faite comme un rat à présent. La sentence venait de tomber, il n'y avait plus de retour arrière possible à présent.
Il n'y avait tout simplement aucun moyen pour qu'elle évite d'avoir à enfiler ce vêtement inadéquat sans provoquer une catastrophe dans ce magasin. Astrid n'était peut-être pas dangereuse, mais elle pouvait être sacrément butée, et si elle disait ne pas vouloir la laisser quitter cette cabine avant d'avoir essayé sa robe, Kristal savait que la jeune femme tiendrait parole.

Lançant un regard peu convaincu sur la robe qu'elle tenait entre les doigts, la jeune femme se résigna à obtempérer à la demande de son amie. Elle n'en était pas ravie, mais elle savait qu'essayer cette chose ne pourrait pas lui faire de mal : au moins, comme ça, Astrid verrait le ridicule de la chose et comprendrait son manque de motivation à la porter.
À côté d'elle, elle pouvait entendre les bruits provoqués par son amie qui se débattait apparemment avec sa robe, lui arrachant un sourire. De son côté, il ne lui fallut pas trop de temps pour enfiler la sienne, et ce malgré la méthode peu pratique avec laquelle on devait refermer la robe : des boutons sur l'avant de celle-ci, la parcourant de haut en bas.

- Est-ce que t'es prête ?

Lorsqu'elle entendit Astrid l'appeler, elle lissa rapidement les plis de la robe sur sa peau, se rendant compte par la même occasion de la coupe plutôt serrée de celle-ci. Au moins, son amie avait eu la décence de lui demander de porter une robe longue, elle avait donc peut-être un peu moins l'impression d'être un morceau de viande dans un emballage de cellophane.
Élevant la voix pour répondre à la question de la bibliothécaire, la nymphe lui répondit, le ton de sa voix trahissant le manque de conviction qu'elle pouvait avoir.

- J'imagine oui.

La jeune femme tira ensuite le rideau de sa cabine pour se diriger à l'extérieur de celle-ci, ne daignant pas même regarder son reflet dans un miroir. Il lui suffisait de montrer à Astrid à quoi elle ressemblait après tout : elle n'était venue que pour l'aider à choisir sa tenue, rien ne l'obligeait à subir la vision de sa petite personne affublée d'un accoutrement pareil.

Lorsque son amie la rejoignit vêtue de la robe bleu pâle qu'elle lui avait déniché, Kristal ne put que lancer un petit sifflement d'admiration à l'égard de celle-ci. La robe était superbe sur elle, c'était une évidence - et il fallait dire qu'elle n'était pas peu fière de l'avoir trouvé pour elle. Le mannequin qui la portait ne faisait que la sublimer davantage, de quoi être fière de son amie et collègue.
Un sourire radieux sur le visage, elle s'adressa à celle-ci, ne cachant pas son enthousiasme vis-à-vis de cette robe.

- Eh beh, je pensais pas qu'elle t'irait si bien, on dirait qu'elle a été faite pour toi. T'auras même pas besoin d'essayer quoi que ce soit d'autre, si tu veux mon avis.

Le compliment était sincère, elle ne voyait tout simplement pas comment une autre robe pourrait mieux convenir à son amie. Peu de gens pouvaient porter quelque chose d'aussi voyant, mais Astrid faisait partie de ces gens-là, à qui tout pouvait aller, et qui pouvaient se permettre toutes les folies.
Et Kristal ne s'en sentait que plus grotesque de porter une robe à côté d'elle. Elle devait être d'un ridicule parfaitement risible.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Mer 8 Fév - 21:17


J'ai vraiment hâte de voir Kris sortir de cette cabine. Moi aussi, j'ai hâte d'en sortir, pour voir si la robe me va. Mais c'est surtout pour voir Kris. Je suis certaine qu'elle lui va, je ne peux pas me tromper !

-J'imagine oui.

Malheureusement, je n'entends pas d'entrain dans la voix de mon amie. Je suis vraiment déçue. Mais ça va changer ! Quand elle va se voir dans un miroir, elle va tomber sous le charme de sa robe ! J'en suis certaine.
J'entends le rideau s'ouvrir à côté de moi. Elle est donc la première dehors, mais je ne tarde pas à la rejoindre. Je tire le rideau à mon tour et me rends en face d'elle. Cette chère Kris n'a pas attendu avant de lâcher un petit sifflement admirateur. La robe que je porte me va si bien ? J'ai à peine le temps de voir un sourire commencer à s'afficher sur son visage que je me tourne vers le miroir.

-Eh beh, je pensais pas qu'elle t'irait si bien, on dirait qu'elle a été faite pour toi. T'auras même pas besoin d'essayer quoi que ce soit d'autre, si tu veux mon avis.

Ses compliments me font rougir. Elle ne tarit pas d'éloges envers moi, c'est vraiment touchant. À moins que tous ces jolis mots soit pour féliciter la robe de sa splendeur. Au fond de moi, je préfère vraiment la première option.
Je me regarde dans le miroir, de haut en bas, de droit à gauche. J'attrape les voilages, les relâche. J'essaye d'observer chaque recoin de la robe. Mais je ne peux qu'être d'accord. Cette robe que Kris a choisie est tout simplement magnifique. C'est une véritable robe de princesse, en la portant, j'ai l'impression d'être une princesse. Je souris, d'abord à mon reflet dans le miroir, puis je tourne la tête quelques secondes vers mon amie pour lui sourire à elle aussi.

-Merci beaucoup, elle est parfaite !

Après ce remerciement, je n'ai qu'une seule envie, tourner sur moi-même. En faisant bien attention, je commence à tourner tout doucement. La jupe de la robe ne s'envole pas vraiment, mais elle fait ce mouvement si élégant. Comme si elle flotte dans les airs, gracieusement. C'est exactement ce dont j'ai rêvé ! Quand je vais danser avec Owen, nous serons le plus beau futur couple du bal. J'y tiens !
Maintenant que j'ai bien tourné et que je suis satisfaite et certaine de prendre cette magnifique robe que Kris m'a trouvée, je me tourne vers elle. Je me suis tellement focalisée sur mon cas que je n'ai même pas prêté attention à sa robe. Il est temps que je me rattrape. Au premier regard, je ne suis vraiment pas déçue. Elle est sublime, j'avais raison. Mais c'est si dommage qu'elle ne se sente pas à l'aise, je le remarque directement.

Il faut que je lui fasse prendre confiance à cette petite. Elle est magnifique et cette robe la met parfaitement en valeur. Je m'avance donc vers elle, un grand sourire aux lèvres.

-Tu es vraiment magnifique ! Aller, va te regarder dans le miroir !

Je ne lui laisse pas vraiment le choix en même temps, je me place derrière elle et l'invite doucement à avancer jusqu'au miroir. Elle est désormais juste en face de lui et on ne voit que ma tête qui dépasse de son épaule, si on oublie la volumineuse robe. Je souris encore et lui dis :

-Vraiment, prend confiance en toi ! Tu n'es pas ridicule avec cette robe, tu es juste belle comme d'habitude.

Il n'y a pas à dire, je ne suis pas la meilleure pour donner confiance aux autres. Mais, j'essaye de faire de mon mieux. De toute façon, je ne crois pas que je vais lui laisser le choix. Elle portera cette robe au bal, un point c'est tout. Si personne ne la force à assumer sa beauté, jamais elle ne pourra s'épanouir pleinement. Elle se cache trop et ne s'assume pas, c'est pour ça que je la retrouve toujours à lire des livres sur la médecine, j'en suis certaine.
Je me demande si j'ai assez d'argent pour lui acheter cette robe. Parce que si Kris ne se l’achète pas, je lui achèterai. Hors de question que cette merveille reste ici. Même si je dois faire l'impasse sur de nouvelles chaussures, je suis déterminée à ce qu'une médecin resplendisse lors du bal.

-Mmh… Si tu ne te l'achètes pas, je te l'achète ! C'est pas grave si je ne peux plus m'acheter des chaussures !

Cette proposition n'est pas une parole en l'air. Je ne lâcherai pas. Du moins, pas si près du but. Elle est magnifique. Il est hors de question que je sois la seule jolie fille majeure et mise en valeur dans ce bal. Je ne sais pas si Abigail vient, donc je ne veux pas porter ce poids seule.
Alors vraiment, nous allons acheter ces deux magnifiques robes et être les deux filles les plus heureuses du monde. Mon sourire est là pour le confirmer et celui de Kris le confirmera aussi !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid] Jeu 9 Fév - 17:40


Le compliment du médecin sembla avoir touché son amie, puisque celle-ci se mit immédiatement à rougir, apparemment gênée - elle n'avait pourtant pas de raison de l'être, ceux-ci étant parfaitement mérités. Se retenant de glousser, Kristal observa la jeune femme s'observer dans le miroir sous toutes ses coutures, jouant avec les voilages de sa robe comme une enfant ravie.
La bibliothécaire arrêta son manège un instant pour se tourner vers son amie plus radieuse que jamais, avant de s'adresser à elle.

- Merci beaucoup, elle est parfaite !

Sitôt ses remerciements chaleureux faits, la mentaliste se mit doucement à tourner sur elle-même, ses yeux à nouveau rivés sur les voiles de la robe qu'elle portait. Plus son amie la regardait, et plus elle avait l'impression de se trouver face à une fillette à qui on aurait offert la robe de ses rêves : Astrid semblait planer sur un véritable petit nuage.
Après un bon moment à s'admirer en tournant sur elle-même, Astrid s'interrompit toutefois, pour se placer face à son amie. Elle semblait la scanner de haut en bas, mettant le médecin relativement mal à l'aise - mais au moins, à la voir parée de la sorte, elle comprendrait peut-être pourquoi Kristal ne portait jamais de robe.

Et pourtant, ce fut un large sourire qui continua de s'élargir sur les lèvres de la jeune femme, alors qu'elle regardait la nymphe. Plus qu'enthousiaste, Astrid semblait étrangement presque extatique.

- Tu es vraiment magnifique ! Allez, va te regarder dans le miroir !

Pour le moins peu convaincue et sur le point de refuser cette demande de la part de son amie, Kristal n'eut cependant pas le temps d'ouvrir la bouche. Celle-ci s'était déjà rapprochée d'elle pour la forcer à se placer face au miroir à son tour, en se déplaçant derrière elle. À présent face à celui-ci, le médecin n'avait plus d'autre choix que d'enfin regarder la robe que son amie avait choisi pour elle, à présent portée.
Derrière elle, Astrid l'encouragea davantage à apprécier ce qu'elle pouvait voir face à elle, essayant visiblement d'insuffler un peu de son enthousiasme à la nymphe dépitée.

- Vraiment, prends confiance en toi ! Tu n'es pas ridicule avec cette robe, tu es juste belle comme d'habitude.

À ces mots, les joues de Kristal s'embrasèrent quelque peu, touchée par la gentillesse de la bibliothécaire : Astrid pouvait se montrer si adorable parfois, elle avait encore du mal à s'y faire. On ne pouvait pas dire que la nymphe avait particulièrement l'habitude de recevoir le moindre compliment concernant son apparence physique, c'est pourquoi même si elle ne l'aurait pas avoué elle-même, ces mots lui firent plutôt chaud au cœur.

Sans grande conviction toutefois, elle se dandina vaguement devant la glace, observant les plis de la robe sur elle.
Elle ne savait trop quoi penser de ce qu'elle voyait, à vrai dire. Elle ne trouvait pas le vêtement vilain, loin de là, mais se voir dans un drapé aussi féminin ne la mettait clairement pas à l'aise. Cette robe ne semblait tout simplement pas... à sa place sur son corps. Plus elle la regarderait, et plus elle appréciait la qualité de son tissu, mais aussi plus elle se rendait compte de l'étrangeté que cela pouvait être de se voir habillée de la sorte.

- Mmh… Si tu ne te l'achètes pas, je te l'achète ! C'est pas grave si je ne peux plus m'acheter des chaussures !

S'en suivirent de longues protestations de la part de Kristal, refusant catégoriquement la moindre proposition de la part de son amie de lui payer ce vêtement. Mais comme celle-ci tenait véritablement à ce qu'elle achète cette robe pour le bal de Noël qui aurait bientôt lieu au lycée, la jeune nymphe finit lentement par se faire convaincre par elle, ne pouvant accepter qu'Astrid lui paye quoi que ce soit.

C'est donc plusieurs longues minutes plus tard que les deux jeunes femmes se rendirent en caisse, un robe à la main de chacune. Le médecin avait la mine légèrement boudeuse, mais tout de même parcourue d'un sourire amusé du fait de la victoire de son amie à la faire plier à ses envies.
Une fois leurs achats respectifs payés, les amies et collègues se dirigèrent vers la sortie du magasin, la bibliothécaire papotant avec plus d'enthousiasme que jamais, visiblement ravie à l'idée d'aller acheter des chaussures ensemble à présent. S'étirant dans un sourire mitigé, le médecin se tourna vers Astrid, aussi résignée qu'amusée à l'idée de passer encore quelques temps en la compagnie de celle-ci.

- Allez, je te suis. C'est pas comme si j'avais le choix de toute façon.

Il était visiblement hors de question que Kristal fasse l'impasse sur le bal finalement, alors autant essayer d'en tirer quelque chose de bon.
Était-ce une si terrible nouvelle que cela ? Sans hésiter, la jeune femme aurait dit oui, mais peut-être cette soirée allait-elle tout de même être une bonne chose pour elle malgré tout. Elle ne le saurait que lorsqu'elle s'y rendrait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
Boutiques, Flanelles et Folâtreries [Kristal & Astrid]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kristal Wyden [ACCEPTEE] ~ Serdaigle (5e année)
» très bonnes Boutiques ebay à connaitre / figurines/bits .
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: