Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Jeu 3 Nov - 19:32


- Salut Astal... !

Lalegün baissa les épaules, tout essoufflé devant la salle d'art, son visage confondu dans un masque de déception. Il passa la tête par l'encadrement de la porte dans l'espoir de se tromper. Mais il avait désespérément raison : déjà parti. Fichtre ! Il avait été trop lent.

Il voulait absolument attraper le nouveau des Evasion ; un certain Astalée. En effet, il était un peu sa lubie du moment. Le fait est que Lalegün répondait désormais au prestigieux - et très honorable - titre de délégué, et qu'il prenait son tout nouveau rôle très à coeur. Il voulait être un bon responsable. Il allait à toutes les réunions, faisait des efforts de concentration considérables pour suivre les petites histoires de sa classe et penser à tous les papiers qu'il devait remplir ou distribuer. Mais un autre aspect de sa fonction lui paraissait tout à fait important : l'intégration de ses camarades. La bonne entente entre eux, une ambiance agréable.
C'était là qu'Astalée le préoccupait.

Comme un radar en activité, il sonda les couloirs et la foule aussi loin, aussi précisément que son oeil le lui permettait - il est bon de préciser que borgne, sa vue n'était guère exceptionnelle. Cependant, elle lui suffit à repérer la chevelure bleue du jeune homme. Aussitôt, il se lança à sa poursuite, bien décidé à l'attraper.
Il serpentait donc entre les autres élèves, concentré sur sa cible. Fugacement, lui traversa l'idée qu'il espérait ne pas croiser Ambroise. Une petite pointe de tristesse lui traversa le coeur en repensant à son comportement face au Passion. Il s'en voulait. C'est pour cela qu'il tâcha d'oublier, de mettre cette question de côté pour se concentrer sur le caméléon - c'était bien ça, son pouvoir, il lui semblait ?
En bonne petite pile électrique, il parvint vite à le rattraper. La densité de la foule avait largement diminué quand il posa la main sur l'épaule de son camarade. Eh bien, il était plutôt grand. Lalegün dût se mettre sur la pointe des pieds pour accomplir son oeuvre.

- Enfin je te retrouve !

Il lui souriait si fort que cela devait en être effrayant.
À vrai dire, la sensation du devoir accompli le comblait d'une sensation de satisfaction toute nouvelle. Elle semblait d'ailleurs agir comme un remède miracle à ses humeurs sombres du moment. Comme sa proie était bloquée, il prit cinq secondes pour reprendre un peu son souffle et vint se placer devant elle.

- Astalée, il faut qu'on parle.

Il avait croisé les bras, l'air désormais très sérieux, son oeil planté tour à tour dans chaque oeil du quatrième année. Oh, non, il n'espérait pas vraiment l'intimider, mais au moins lui faire comprendre qu'il ne plaisantait pas.
Il fallait dire que ces derniers temps, sa technique, dans ce domaine, s'était sacrément perfectionnée.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Dim 6 Nov - 19:37


« La vie m'a appris que si l'on n'attend rien,
tout devient une surprise. »

J'étais plutôt sceptique en lisant ces mots la première fois.

Mais ça, c'était avant de rencontrer Lalegün, qui m'a fait constater l'extraordinaire justesse de ceux-ci.

3 novembre, en fin d'après-midi.

C'était une journée comme une autre qui avait démarré pour Astalée, un jeudi comme il en avait vu déjà plusieurs depuis son arrivée à Xényla. Malgré les évènements qui s'étaient déroulés au soir d'Halloween, le jeune homme avait réussi à reprendre sa petite routine, à se fondre à nouveau dans la masse grouillante des élèves du lycée. Plus que jamais, il avait cherché à se faire tout petit, de peur de retomber sur Yamina.

Loin était-il de se douter que ce jour-là, c'était une toute autre personne qui allait venir à sa rencontre.


Le mouvement d'une foule d'élève qui commençait à se presser pour déambuler le long des couloirs, le brouhaha naissant derrière chaque porte renfermant une classe : personne ne pouvait s'y tromper, il était dix-sept heures, et la journée venait de se terminer.

Tout en rangeant soigneusement ses affaires dans son sac, Astalée observait d'un œil absent ses camarades autour de lui, qui se dirigeaient les uns après les autres hors de la salle d'art. Depuis qu'il avait rejoint ce lycée, il ne s'était jamais senti aussi reposé, aussi tranquille. Personne ne prêtait la moindre attention envers lui, ses professeurs appréciaient la rigueur de son travail, et même son colocataire respectait son besoin de tranquillité lorsqu'il rejoignait sa chambre après les cours. L'hybride commençait seulement à s'habituer à pouvoir dormir sur ses deux oreilles, sans jamais avoir à redouter que quelque chose ne lui arrive durant son sommeil.

Suivant le mouvement instigué par ses camarades, Astalée jeta son sac sur son dos, tout en attrapant de sa main droite le livre qu'il avait laissé sur sa table. Inconsciemment, il porta sa main gauche à son col roulé, pour le remonter un peu plus. D'un pas soutenu, il se fondit ensuite dans la masse qui commençait à se déverser dans les couloirs de l'établissement, ouvrant son livre là où il l'avait laissé plus tôt. Suivre le mouvement de la foule qui l'entourait lui suffisait amplement pour savoir où il avait à marcher, se laissant guider par son environnement pour se plonger totalement dans sa lecture.
Les yeux rivés sur le recueil de poèmes, l'hybride en analysait chaque phrase, exercice qu'il appréciait particulièrement, contrairement à la majorité des autres élèves. S'il avait toujours été féru de littérature, son nouveau professeur de cette matière avait réussi à alimenter plus encore son amour et sa soif de savoir pour la poésie et les beaux mots - si cela était possible.

Mais alors qu'il se perdait dans les vers d'un nouveau poème, quelque chose vint perturber le jeune homme, l'arrachant de son petit nuage de rêveries. Un contact. Léger, mais indubitablement présent. Dans son dos, quelqu'un venait de poser sa main sur son épaule. Astalée leva les yeux de son livre, tout en s'arrêtant au milieu du couloir.

- Enfin je te retrouve !

C'est une voix enfantine qui s'était élevée derrière lui pour lui adresser ces mots, les expulsant presque de fatigue. D'un simple coup d’œil par-dessus son épaule, Astalée reconnut immédiatement le visage du jeune garçon qui venait de s'adresser à lui. Des cheveux violet pâle cachés sous un immense bonnet en forme de panda, un visage tout à fait juvénile : il ne faisait aucun doute qu'il était en présence de Lalegün Ine, délégué de la classe Évasion.
Quelques secondes passèrent, alors que le jeune Lalegün s'employa visiblement à reprendre son souffle, tandis que son aîné attendait. Astalée n'étant pas de nature spécialement pressée, il se contenta de le regarder, son livre toujours ouvert à la main. Une fois son souffle retrouvé, le petit bonhomme passa à côté de lui pour se placer devant lui, les bras croisés, tout en le regardant d'un air des plus sérieux.

- Astalée, il faut qu'on parle.

Alors que la foule commençait à se disperser autour d'eux, Astalée regarda le petit Évasion, sans cacher l'étonnement que cette annonce provoquait sur lui. Bien qu'il était à Xényla depuis septembre, c'était la première fois qu'il se retrouvait face au nouveau délégué de sa classe, ayant été accueilli par son prédécesseur lors de son arrivée au lycée. Même s'il le reconnaissait de nom et de visage, il ne connaissait toutefois absolument pas Lalegün, ceci expliquant la surprise de voir celui-ci face à lui à présent.
Abaissant légèrement son livre pour pouvoir regarder le petit délégué dans les yeux - ou plutôt, dans l’œil - c'est d'une voix plutôt hésitante qu'il lui répondit, pas sûr de ce à quoi il devait s'attendre.

- Euh oui, d'accord.

Autour d'eux, la foule d'élève s'était maintenant totalement dissipée, pour disparaître dans les méandres de l'établissement - mieux connus sous le nom de cafétéria ou de dortoirs. Refermant doucement son livre, Astalée retira une bretelle de son sac pour le passer sur le côté, avant d'y ranger le petit recueil. Une fois cette action effectuée, le jeune homme remis son sac sur son dos, pour enfin pleinement pouvoir se concentrer sur le petit Lalegün qui semblait avoir quelque chose d'important à lui dire.
Une pointe d'inquiétude naissant au creux de sa poitrine, Astalée était parfaitement immobile. Peut-être était-il la cause de cet air si étrangement sévère ? Il pencha légèrement la tête sur le côté, son visage affichant un air concerné alors qu'il reprenait parole d'une voix aussi douce que peu rassurée.

- Il y a un problème ?

L'hybride cherchait quelle pouvait bien être la raison de cet air si sévère. Aurait-il fait quelque chose de travers ? Oublié de rendre certains papiers lors de son inscription ? Si tel était le cas, le fait que novembre soit déjà arrivé n'allait pas l'aider à faire bonne figure à Xényla, ce qui risquait de devenir relativement problématique pour lui. Ravalant sa peur grandissante, Astalée attendait une réponse.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Astalée N. Galaght laisse courir sa plume en Lightskyblue.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Kristal Z. Lya - Anthony G. Kim

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Jeu 10 Nov - 20:28


Astalée avait, dans le ton de sa voix, une douceur incroyable. Elle toucha Lalegün, mais il ne voulait pas se laisser attendrir. Il fallait se blinder, quand on avait des responsabilités. Néanmoins, quelque chose, dans ses traits, s'était détendu. Ce n'était pas voulu, mais après tout, nul besoin d'effrayer le pauvre jeune homme. Le regard de Lalegün se promena un peu sur sa silhouette. C'était bizarre ; Astalée était plutôt grand, mais le jeune délégué le sentait tout petit.

- Bah oui, il y a un problème. Sinon je serais pas venu te chercher.

À vrai dire, il ne savait pas trop comment lancer le sujet. Il parut réfléchir quelques instants, puis décida simplement de se lancer à l'eau. Plus naturel, il se contenta de l'observer, l'oeil désormais plus curieux qu'autre chose, et de parler en ces termes :

- Tu sais, je fais très attention à ma classe. T'es arrivé y a un petit moment déjà, et je vois que tu es toujours tout seul. Je veux pas de ça chez les Evasion. On est une équipe, on a des clés à gagner !

Au fur et à mesure, il retrouva de son éternelle dynamique. Il attrapa la manche du jeune homme.

- Alors je veux pas avoir l'air de te forcer à sociabiliser, mais tu viens avec moi au club d'origamis ! T'as pas encore choisi, hein ? Très bien, je le fais pour toi. De toute façon, tu peux en prendre deux.

Tout en le tirant, il se tourna vers lui pour lui adresser un sourire radieux.

- Puis j'aimerais bien apprendre à te connaître !

Et il était sincère. Soit, Lalegün était du genre plutôt très sociable, et s'il avait la possibilité de connaître l'Île entière, c'eut été avec plaisir. Mais cela restait une vérité. De plus, établir un lien personnel avec le plus de membres de sa classe possible constituait un véritable but pour lui ; si, en plus de cela, il pouvait sortir un peu un camarade de sa solitude, il sortait gagnant sur tous les points. Astalée aussi.
Il ne s'inquiétait pas. L'hybride n'oserait tout de même pas se dresser contre son supérieur hiérarchique.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Sam 12 Nov - 13:12


Attendant toujours la réponse du petit délégué avec anxiété, Astalée vit les traits de celui-ci légèrement se détendre - pas assez pour le rassurer toutefois, le petit Évasion affichant toujours un air des plus sérieux.
Il ne semblait pas vouloir laisser la question de l'hybride sans réponse très longtemps, puisqu'il reprit rapidement la parole, le fixant de son œil accusateur.

- Bah oui, il y a un problème. Sinon je serais pas venu te chercher.

Confus, Astalée baissa légèrement la tête, ne sachant trop quoi répondre. Il avait beau dépasser son délégué d'une bonne tête, il n'en restait pas moins intimidé par celui-ci, Lalegün représentant une certaine figure d'autorité sur lui malgré son jeune âge.
L'hybride imaginait qu'il ne devait pas lui faire une forte première impression, mais il n'en changea pas moins son comportement. Il avait été enraciné dans cette manie à faire profil bas et à accepter les remontrances depuis bien trop longtemps pour que cela ne change en seulement quelques mois depuis sa prise d'indépendance.

- Tu sais, je fais très attention à ma classe. T'es arrivé y a un petit moment déjà, et je vois que tu es toujours tout seul. Je veux pas de ça chez les Évasion. On est une équipe, on a des clés à gagner !

C'est plutôt surpris que le jeune homme releva la tête, pour voir le visage de son délégué maintenant totalement dépourvu de l'air sévère qu'il affichait plus tôt. Astalée était sans voix. Était-ce là vraiment tout ce qu'on lui reprochait ?
Non, ce devait être cette histoire de vol de clefs dont son délégué voulait réellement parler. Il savait à quel point leur classe avait pris un retard considérable par rapport aux autres, alors peut-être Lalegün espérait-il qu'il se joigne à son tour aux combats - lui, probablement l'élève le moins combatif de l'établissement.

Mais le petit Évasion sortit bien rapidement l'hybride de ses réflexions à ce propos, en lui attrapant soudainement la manche. Sans le repousser, Astalée émit toutefois un léger mouvement de recul instinctif : son délégué ne pouvait pas le savoir, mais le jeune hybride avait vraiment du mal avec les mouvements brusques et les contacts impromptus.

- Alors je veux pas avoir l'air de te forcer à sociabiliser, mais tu viens avec moi au club d'origamis ! T'as pas encore choisi, hein ? Très bien, je le fais pour toi. De toute façon, tu peux en prendre deux.

Lalegün avait commencé à se mettre en marche tout en s'adressant à son aîné, d'un ton particulièrement enjoué. L'hybride lui, ne broncha pas à ce que son délégué venait de lui imposer, laissant même échapper un léger soupir de soulagement : c'était donc vraiment une histoire de sociabilisation qui dérangeait ce jeune garçon, voilà qui était rassurant. On n'allait donc pas essayer de le pousser à se battre, c'était déjà une bonne nouvelle.

Astalée ne comprenait pas vraiment en quoi le fait qu'il ne se mélange pas aux autres était un problème pour son délégué, mais il supposa que le mieux pour lui était d'accepter son sort. De plus, il doutait que grand-monde fasse partie du club d'origamis, ce qui était parfait pour lui : se sociabiliser en douceur, sans se précipiter. S'il était venu à Xényla, après tout, c'était peut-être aussi pour essayer de réapprendre à se mêler aux autres, même s'il avait encore du mal à le faire pour le moment.
Tout ce qu'il espérait, c'était que les autres membres du club ne soient pas trop envahissants, qu'ils respectent son besoin d'espace et qu'ils ne le brusquent pas, contrairement à Lalegün, qui semblait plutôt tactile et curieux.

- Puis j'aimerais bien apprendre à te connaître !

Lalegün s'était retourné, un sourire radieux barrant son visage lorsqu'il adressa ces mots à Astalée, gagnant à chaque pas un peu plus d'entrain. Ce garçon était étrange, tellement plus démonstratif que l'hybride qu'il traînait à sa suite - c'en était presque comique de les voir ensemble. Mais il parvint à faire apparaître un faible sourire chez son aîné, plutôt touché parce qu'il venait de lui dire.
Sa vie n'avait rien de passionnant, il se faisait discret, et pourtant Lalegün voulait en apprendre davantage à son propos. Quelque part, même s'il n'avait pas envie de se l'admettre, cela mettait un léger baume au cœur de l'hybride, que quelqu'un cherche réellement à le connaître.

- Euh... oui, bien sûr.

C'était plutôt peu sûr de lui qu'Astalée avait répondu à son délégué, ne sachant trop comment réagir à tout ce qu'il venait de lui dire. Mieux s'intégrer à la classe, rejoindre un club, se sociabiliser, se joindre aux autres... Toutes ces choses semblaient être d'une importance capitale et d'une simplicité anodine pour le jeune garçon devant lui, tandis qu'elles paraissaient tout à fait insurmontables, si compliquées pour lui. Il était tellement inhabituel pour lui d'être bousculé de la sorte, mais il se surprit à penser que ça ne le dérangeait peut-être pas tant qu'il l'aurait cru.

Se rendant toutefois compte que ses mots ne donnaient en aucun cas l'impression d'être sincères avec le ton qu'il avait employé, l'hybride tâcha de se reprendre, secouant légèrement la tête avant de reprendre la parole d'une voix qui se voulait plus assurée.

- Je veux dire, oui, le club d'origamis, d'accord. Je ne savais pas vraiment où m'inscrire, mais ça me va.

Lalegün lui forçait peut-être la main, mais le jeune homme ne le ressentait pas vraiment de cette manière. S'il avait un réel intérêt pour les origamis ? Il n'en savait rien. Peut-être allait-il détester cette activité, peut-être allait-il au contraire l'adorer. Mais l'hybride se savait parfaitement incapable de se dresser contre quiconque ou de refuser quoi que ce soit, et il se rassurait en se disant que pour une fois, cela ne pourrait pas lui porter préjudice.
On ne lui demandait rien d'insurmontable, il allait donc se montrer aussi courtois qu'à son habitude et suivre ce petit bout d'homme.

Suivant docilement le jeune garçon qui ne l'avait pas lâché, Astalée se permit toutefois une question à son égard, alors qu'ils traversaient les couloirs au rythme des petites jambes du plus jeune.

- Pas que ça me dérange mais... Si je peux me permettre, où est-ce que tu m'emmènes comme ça ?

Cela ne dérangeait réellement pas l'hybride outre mesure de se faire traîner de la sorte, mais il était tout de même curieux de savoir où on pouvait bien l'entraîner avec autant d'ardeur.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Astalée N. Galaght laisse courir sa plume en Lightskyblue.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Kristal Z. Lya - Anthony G. Kim

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Dim 13 Nov - 17:17


- Euh... oui, bien sûr. Je veux dire, oui, le club d'origamis, d'accord. Je ne savais pas vraiment où m'inscrire, mais ça me va.

La nouvelle ravissait Lalegün, qui avançait, tout plein d'un entrain plus prononcé encore. Il était tout fier de cette réussite. Plus encore de se dire que, peut-être, s'il n'avait pas été délégué, Astalée ne l'aurait pas suivi. Ce poste était vraiment merveilleux, il ouvrait des portes incroyables. Ou bien lui permettait de se réjouir d'encore plus de toutes petites choses de la vie.
Ainsi, c'est tout rayonnant qu'il cheminait en direction de l'étage des clubs.

- Pas que ça me dérange mais... Si je peux me permettre, où est-ce que tu m'emmènes comme ça ?

Heureusement, que ça ne le dérangeait pas. Se plaçant à côté de lui, Lalegün leva haut la tête pour pouvoir parler à son aîné l'oeil dans les yeux. Il avait beau avoir bien grandi au cours de l'année précédente, il était toujours assez petit. Le garçon priait pour pouvoir prendre encore quelques centimètres. Par quelques, il entendait bien une petite dizaine. Si possible.
Avec un peu de chances, l'unique serait clément.

- Ben. À l'étage des clubs. Je vais te montrer où tu seras, comme ça. Si tu as du temps, on peut même y rester un peu. Puis je pourrai te donner les horaires du club, l'inscription, tous ces trucs-là.

Cette simple perspective semblait lui plaire beaucoup plus qu'elle ne l'aurait du. Ils marchèrent encore un petit peu, avant d'arriver à destination. Il joignit les mains en un geste de satisfaction.

- Nous ne sommes plus très loin ! Regarde, c'est juste là.

Le mouvement précipité, il farfouilla dans son sac et ses poches pour trouver la clé de la salle. Avec un brin d'embarras il expliqua :

- En fait, y a que moi. Et je sais pas faire d'origamis. Mais c'est pas grave, on va apprendre ensemble, hein.

Il ne prit pas la peine de refermer la porte et se faufila rapidement vers le fond de la salle. Il sortit quelques papiers d'un carton qui reposait sur un bureau, et s'installa sur la table pour écrire, stylo en main.

- Alors... J'ai lu ton dossier, mais je m'en souviens pas bien. J'ai besoin de quelques informations sur toi. Dis-moi tout.

Il releva le regard vers lui, avec un sourire d'encouragement. 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Jeu 17 Nov - 19:03


Alors que les deux Évasion cheminaient toujours dans les couloirs du lycée, Lalegün ralentit légèrement le pas, pour se placer à côté de son aîné, qui le suivait toujours docilement. Ce petit était si plein de vie, c'était tout à fait adorable, et Astalée cachait à peine la curiosité que l'entrain de son délégué suscitait chez lui.

- Ben. À l'étage des clubs. Je vais te montrer où tu seras, comme ça. Si tu as du temps, on peut même y rester un peu. Puis je pourrai te donner les horaires du club, l'inscription, tous ces trucs-là.

Maintenant que le jeune garçon le lui disait, Astalée se rendait compte que cela coulait de source que l'étage des clubs soit l'endroit où ils se rendaient. Il n'était peut-être là que depuis quelques mois, mais il est vrai qu'il reconnaissait le chemin qu'ils avaient emprunté, et cela même s'il ne s'était pas encore réellement rendu là-bas auparavant. L'hybride hocha la tête, acceptant l'idée de rester quelques temps à ce fameux club : il n'avait de toute façon rien de bien spécial de prévu pour la fin de la journée.
Déambulant le long des couloirs, les deux jeunes hommes avaient vite fait d'arriver au fameux étage des clubs, dépassant plusieurs portes avant que le plus jeune ne montre des signes évidents d'impatience. Et alors qu'ils dépassaient une nouvelle salle, Lalegün joignit alors les mains, visiblement enthousiasmé par quelque chose de nouveau. Cela faisait chaud au cœur de voir ce si petit bonhomme tellement actif et bouillonnant à la seule idée de simplement avoir ramené une personne dans son club, il était impossible de réprimer un sourire à cette vision.

- Nous ne sommes plus très loin ! Regarde, c'est juste là.

Quelques pas de plus, et voilà que le duo s'arrêtait devant une porte, alors que Lalegün commençait à consciencieusement fouiller son sac, à la recherche de quelque chose. Astalée l'observa en silence, jusqu'à ce que le petit délégué en sorte un trousseau de clefs, apparemment l'objet de ses recherches.
Mais alors que Lalegün entreprenait d'ouvrir la porte, son visage afficha soudain un air étrange, comme si le jeune garçon était... embarrassé ? C'est d'une voix plus timide qu'auparavant qu'il reprit la parole, l'air plutôt gêné par ce qu'il allait délivrer à Astalée.

- En fait, y a que moi. Et je sais pas faire d'origamis. Mais c'est pas grave, on va apprendre ensemble, hein.

L'hybride sourit et expira longuement, ravi de l'aveu que son délégué venait de lui faire : ils n'allaient donc être que deux, et il ne serait pas le seul à n'avoir strictement aucune idée de la façon dont les petits papiers allaient devoir se plier. Lalegün n'aurait pas pu le rassurer davantage, il n'allait pas avoir à essayer de s'inclure à un groupe d'élèves, mais juste à tenir compagnie à une seule personne. Une sociabilisation lente, calme, contrôlée - tout ce dont il avait besoin.

- Ça me va parfaitement, ne t'en fais pas.

Il lui répondit du ton le plus rassurant possible, alors qu'il observait son petit délégué marcher le plus rapidement possible vers le fond de la salle pour s'installer à un bureau. C'était plutôt drôle, mais plus il regardait Lalegün, plus il avait l'impression de se trouver en présence d'un enfant bien plus jeune que lui. Mais que le petit se rassure, cela n'allait en rien changer le statut de délégué qu'il avait, Astalée continuerait donc de s'adresser à lui en conséquence : avec politesse et respect, comme il se le devait.

Du temps que l'hybride s'approche du bureau à la suite du petit homme aux cheveux mauve, celui-ci avait eu le temps de s'asseoir, ainsi que de sortir un stylo de son sac, prêt à noter, une feuille posée devant lui.

- Alors... J'ai lu ton dossier, mais je m'en souviens pas bien. J'ai besoin de quelques informations sur toi. Dis-moi tout.

Lorsque le jeune garçon avait relevé son œil pour le poser dans ceux de son aîné, Astalée eut l'impression de sentir quelque chose le traverser. Était-ce ce si petit Lalegün qui l'intimidait ? Il se savait facilement impressionnable mais tout de même, on lui demandait juste quelques détails pour son inscription officielle au club, rien de bien méchant.
Astalée cligna des yeux, observant l’œil violet qui s'était planté sur lui, avant de prendre la parole, prêt à apporter les informations dont Lalegün avait besoin pour son inscription.

- Astalée Noïrin Galaght. Avec un -h avant le -t de Galaght et des trémas sur le premier -i de Noïrin. J'ai 18 ans, je suis donc en quatrième année, et tu sais déjà dans quelle classe.

Le jeune hybride bleuté adressa ensuite un faible sourire à son délégué, alors qu'il baissait légèrement son col roulé. Il ne savait trop pourquoi, mais quelque chose en lui le poussait à ne pas se cacher face à lui, si bien qu'il s'entendit continuer à parler, sans même qu'il ne le contrôle réellement.

- Je vis ici maintenant. Pas de personne à contacter en cas de problème, je n'ai pas de...

Astalée s'interrompit  soudain, blêmissant légèrement à l'entente de ses propres paroles. Mais qu'était-il en train d'avouer à cet enfant, là, à l'instant ? Il était parfaitement hors de question de parler de ses problèmes - passés ou présents - au premier inconnu venu, qu'il soit son délégué ou non. Personne n'avait besoin de savoir, il ne comprenait pas pourquoi il avait commencé à parler de ça, c'était parfaitement stupide.
Aussi confus qu'effrayé par les paroles qui venaient de lui échapper, Astalée fit de petits gestes précipités à l'adresse de son camarade, tâchant de rattraper sa bêtise en le rassurant d'un petit mensonge qui se voulait innocent.

- Je veux dire... Il esquissa un timide sourire, avant d'enfouir ses mains dans ses poches. Pas besoin d'embêter mes parents, je suis majeur et ils sont très occupés.

Mais alors qu'il venait à peine de finir sa phrase et qu'il s'apprêtait à enchaîner sur un autre sujet, Astalée sentit soudain sa tête le faire souffrir, se sentant tout à coup incapable de dire le moindre mot de plus. Il tomba à genoux, les yeux brouillés par des larmes de douleur, dans le silence le plus total. Prenant sa tête à deux mains, il ferma ensuite les yeux, cherchant à comprendre ce qu'il était en train de lui arriver : pourquoi ne pouvait-il plus rien dire ? Qu'était-il en train de se passer ?
C'est un regard terrorisé qu'il lança à Lalegün cherchant une forme d'aide de la part du petit, avant de réaliser quelque chose qui le remplit soudain d'effroi : et s'il était celui qui lui faisait subir ces douleurs, ce petit d'apparence si gentil ? Il n'y avait qu'eux dans la pièce, cela ne pouvait donc venir que de lui. Prenait-il plaisir à faire du mal à un membre de sa propre classe simplement parce qu'il le savait trop faible pour répliquer ?

À genoux, plié par la douleur qui fendait son crâne, Astalée ne comprenait pas : qu'avait-il donc fait de si mal pour mériter ce genre de traitement de la part de quelqu'un qu'il pensait être son allié ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Astalée N. Galaght laisse courir sa plume en Lightskyblue.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Kristal Z. Lya - Anthony G. Kim

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Sam 19 Nov - 13:47

Lalegün nota bien gentiment tout ce qui lui était dicté, assidu. Il fallait dire que sa calligraphie n'avait rien de très folichon, et il voulait l'améliorer. Pour cela, devait bien s'appliquer - pas si simple. Il y avait au moins trois ratures sur le nom d'Astalée.

- Je vis ici maintenant. Pas de personne à contacter en cas de problème, je n'ai pas de...

Interloqué, il releva la tête vers son camarade. Il craignait de pouvoir bien deviner la suite de la phrase, et s'étonnait de cette confession. Cela le mit un chouilla mal à l'aise, il ne savait pas trop comment réagir. Mais pourquoi s'arrêter, ainsi, au beau milieu de sa phrase ? Il ne voulait peut-être pas vraiment le dire ? Dans ce cas, c'était trop tard. Désolé, Astalée.

- Je veux dire... Il esquissa un timide sourire, avant d'enfouir ses mains dans ses poches. Pas besoin d'embêter mes parents, je suis majeur et ils sont très occupés.

Soudain, le jeune homme sembla en proie à une intense douleur. Il se recroquevilla, tomba à genoux. Confus, Lalegün ne comprenait pas. Que lui arrivait-il, d'un coup ? Devait-il appeler de l'aide ?
Il était un peu perdu. Il se leva et se dépêcha vers le souffrant, au moins pour le soutien moral. C'est alors qu'il arrivait juste devant lui que leur conversation lui revint en tête ; tout comme leur échange de regards. Face à cette révélation, il vint placer une main sur sa bouche. Jamais il n'avait vu son pouvoir provoquer un tel mal, même en cours de MDP. Il ne savait pas trop s'il trouvait cela effrayant ou curieusement exaltant.
Malgré ses sentiments mitigés, il n'avait strictement aucune envie de faire du mal à un camarade de classe. Bien vite, il se reprit et s'agenouilla auprès de l'hybride.

- Je suis désolé Astalée ! Je maîtrise mal mon pouvoir, je voulais pas ! La douleur devrait vite partir, je suis juste grade III.

Il l'aida à se relever, avant de se précipiter vers son sac pour lui ramener une bouteille d'eau.

- Il suffit juste de regarder quelqu'un dans les yeux pour le déclencher, ça va vite. Tu as moins mal ?

D'un autre côté, c'était un peu mérité. Mentir c'était mal ; plus encore lui mentir à lui. Lalegün se racla la gorge, mains croisées. Cette fois-ci, il prit garde de ne pas croiser le regard de son interlocuteur.

- Mhm, et pour ce que tu as dit, hein. Si tu veux, on peut faire comme si je n'avais rien entendu - je peux comprendre, si t'as pas envie d'en parler.

Il lui laissait la liberté de mentir à ce sujet ; grand prince. Cela dit, il pouvait comprendre. On le lui avait laissé, à lui. Il avait préféré oublier.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Mar 6 Déc - 17:29


Les yeux fermés par la douleur que son mal de crâne lui infligeait, Astalée ne vit pas le désarroi apparent de son délégué de classe, et fut même surpris lorsqu'il sentit celui-ci s'accroupir auprès de lui. Il ne comprenait pas. Pourquoi venir plus près de lui ? Allait-il maintenant lui faire subir plus de douleur encore ? Que cherchait-il à faire ?
Trop souffrant du fait du la douleur qui le prenait, l'hybride ne parvint même pas à s'éloigner de Lalegün, pourtant intimement convaincu qu'il était peut-être en train de ne se rapprocher de lui que pour lui faire plus mal.

- Je suis désolé Astalée ! Je maîtrise mal mon pouvoir, je voulais pas ! La douleur devrait vite partir, je suis juste grade III.

Ce que le petit Évasion lui dit alors qu'il s'approchait de lui acheva de déstabiliser l'hybride aux cheveux bleus, questionnant maintenant ses propres instincts.
Lalegün disait-il la vérité ? Ne contrôlait-il réellement pas son pouvoir ?

Ouvrant les yeux pour plonger son regard vitreux dans celui du petit garçon, Astalée analysa de son mieux les traits de son délégué. Il ne le connaissait pratiquement pas, alors pouvait-il véritablement faire confiance à ce qu'il lui disait ? Il n'y avait aucune raison qu'il lui mente, mais le caméléon avait tant de fois été dupé par des personnes mal intentionnées se cachant derrière un visage angélique, qu'il doutait maintenant de tout le monde.
Mais Lalegün avait l'air sincèrement désolé. Ça, ou il était un comédien hors pair.

Attrapant la petite main qu'on lui tendait, Astalée se remit péniblement sur ses jambes grâce à l'aide que son délégué lui proposait. Une fois debout, il resta tout de même sur ses gardes, observant le bonnet de panda s'éloigner de lui pour aller fouiller son cartable à la recherche de quelque chose.
Quelques secondes plus tard, il revint vers lui, pour lui tendre une petite bouteille d'eau.

- Il suffit juste de regarder quelqu'un dans les yeux pour le déclencher, ça va vite. Tu as moins mal ?

Hésitant, Astalée tendit sa main tremblante pour prendre la bouteille qu'on lui tendit, avant d'en retirer le bouchon. Il lui fallut plusieurs tentatives pour y parvenir, avant de prendre une longue rasade de ce breuvage glacé. L'eau glissa à l'intérieur de sa gorge lui fit un bien fou, l'aidant même à légèrement calmer ses tremblements.
Sans un mot, il retira le goulot de la bouteille de ses lèvres, pour hocher la tête en direction du visage inquiet de Lalegün.

Oui, il avait moins mal, même si sa tête le lançait toujours. À vrai dire, il ne se sentait surtout toujours pas véritablement hors de danger.

Un raclement de gorge s'échappa du petit homme devant lui, alors que celui-ci croisa les bras, faisant visiblement attention de ne pas le regarder en s'adressant à lui.

- Mhm, et pour ce que tu as dit, hein. Si tu veux, on peut faire comme si je n'avais rien entendu - je peux comprendre, si t'as pas envie d'en parler.

À ces mots, Astalée baissa la tête, sentant le rouge lui monter aux joues. Inévitablement, il vit le bout de ses cheveux se colorer eux aussi d'une immonde couleur rose, probablement tout comme ses yeux. Ce qu'il pouvait avoir honte de ces montées de couleurs inopinées liées à sa nature hybride : elle faisait de lui une personne si simple à lire, pas étonnant donc qu'il ait toujours attiré l'attention de personnes mal intentionnées.

- Je... Oui s'il te plaît, oublie ça.

Ces mots avaient été soufflés timidement, presque murmurés.
Les doigts entourant fermement la bouteille qu'on lui avait gentiment tendu, Astalée porta à nouveau celle-ci à sa bouche, pour en boire quelques rasades de plus. Ce que l'eau pouvait lui faire un bien fou, c'était comme un remède miracle.

Abaissant la bouteille en s'essuyant le coin de lèvres de sa main libre - la gauche -, l'hybride planta son regard sur l'extrémité de l'une des pattes du bonnet de Lalegün, évitant soigneusement ses yeux.

- Et merci, pour la bouteille d'eau.

Tapotant nerveusement de ses longs doigts contre les parois de la bouteille qu'il tenait à présent des deux mains, Astalée ne put s'empêcher - une fois n'est pas coutume - de formuler à haute voix les interrogations qui se bousculaient encore dans son esprit. Il était un jeune homme curieux, il l'avait toujours été, et la vague explication que son délégué lui avait donné concernant son pouvoir ne lui suffisait pas.
Il ne maîtrisait pas totalement son pouvoir disait-il, mais comment un simple contact visuel avait-il pu provoquer une douleur si vive sans la moindre raison ? L'hybride n'avait fait que le regarder, il n'avait pas fait le moindre geste menaçant, ni pensé quoi que ce soit de mauvais.

S'échappant de ses lèvres, il lui formula une question, oubliant qu'il s'adressait à quelqu'un qui lui était supérieur hiérarchiquement. Quelque chose qu'il avait toujours craint et respecté.

- Mais je ne comprends pas... Pourquoi ma tête m'a fait si mal d'un coup ? Ton pouvoir... Enfin... Il secoua alors la tête, prenant conscience de sa place face au jeune garçon. Je suppose que ça ne me regarde pas, je suis désolé, c'était certainement de ma faute.

C'était toujours de sa faute, après tout.

Astalée referma ensuite la petite bouteille qu'il avait pratiquement vidée de la moitié de son contenu, avant de la tendre précipitamment à Lalegün, ses yeux fuyant le moindre contact avec lui.
Si un simple échange de regard pouvait lui faire subir une douleur pareille, il allait faire son possible à présent pour éviter que ça ne se reproduise, même si l'idée de ne pas pouvoir parler avec son propre délégué de classe sans lui faire face lui donnait l'impression d'être une personne mal élevée.

Ce qui, lorsqu'il y réfléchissait bien, n'était pas totalement faux.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Astalée N. Galaght laisse courir sa plume en Lightskyblue.
DC : Mikhaïl M. Malenkov - Gwendal Malenkov - Kristal Z. Lya - Anthony G. Kim

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE] Mer 1 Mar - 17:42


Un sourire spontanée, une petite étincelle habilla le visage de Lalegün en voyant les yeux et les cheveux de son camarade changer de couleur. C'était amusant.

- Je... Oui s'il te plaît, oublie ça.

Comme si c'était fait. Le jeune délégué hocha la tête, compréhensif. Il saisit distraitement la bouteille d'eau qu'on lui rendait, la posant à côté de lui sans trop regarder où. Il n'en avait pas grand chose à faire. Malgré ses efforts pour éviter le regard d'Astalée, il ne pouvait pas empêcher son oeil de traîner sur le jeune homme, intéressé par son apparence originale.

- Mais je ne comprends pas... Pourquoi ma tête m'a fait si mal d'un coup ? Ton pouvoir... Enfin... Je suppose que ça ne me regarde pas, je suis désolé, c'était certainement de ma faute.

C'était comme si Lalegün se réveillait. Il secoua la tête, affichant son air le plus avenant.

- Oh ! Non, non, ça ne me dérange pas. Le souci, c'est que je ne sais pas trop quoi te répondre, je ne connais pas grand-chose de mon propre pouvoir, tu vois. Tout ce que je sais, c'est que quand tu mens, ça fait mal. C'est ce qu'il y a de plus important à savoir, non ?

Il reporta son attention sur les papiers administratifs, haussa les épaules, et les envoya rejoindre la bouteille d'eau.

- Tu sais quoi ? Ça m'ennuie, toute cette paperasse ! On s'en occupera après. C'est pas si pressé que ça. On peut essayer de commencer un origami, qu'est-ce que tu en dis ?

Tout plein d'entrain, il se dirigea vers la pile de feuilles destinées à cet effet et en ramena une bonne partie. Après tout, le reste pouvait attendre ; il voulait juste passer du temps avec un camarade un peu solitaire. Et même s'il ne lui laissait pas tant le choix, il était sûr que ce pauvre Astalée n'était pas si récalcitrant.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Petites leçons de vie entre Evasion [LALSTALEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de mes deux petites minettes
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: