Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Lun 31 Oct - 14:45

La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva]


Cette épreuve s'inspire de ses fameuses attractions dans les fêtes foraines. Si cela avait été possible, j'en aurais fait une entière. Mais non... À la place de ça, ils vont n'avoir qu'une attraction et ils vont la détester jusqu'à leur mort. En plus pour bien mettre l'ambiance, j'ai choisi un guide particulier : un clown.

Le binôme se fait accompagner par ce drôle de personnage. En parlant d'eux, l'un est en chat qu'on peut qualifier de mignon et l'autre en démone qui est... affriolante... Le but d'Halloween ce n'est pas de draguer, mais de faire peur. Les gens commencent à me désespérer. Je n'ai qu'une chose à leur dire : Souffrez devant cette attraction !
Le clown les regarde, un sourire joyeux accroché au visage, en jetant des paillettes. Il s'écrit :

-Aujourd'hui les enfants, on va aller au parc d’attraction !

Il les invite à prendre l’ascenseur pour descendre. Ils arrivent devant une porte et le guide les laisse passer. Il leur rejette des paillettes dessus tout en disant : 

-Amusez vous bien les enfants !

Une fois la porte refermée, le binôme se retrouve seul dans une grande salle ronde. Le sol, le plafond, les murs tout est en bois et pour l'instant il ne se passe rien. Un calme plat règne jusqu'à ce que l'attraction commence.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Lun 31 Oct - 16:44


Devant la glace, j'applique une dernière couche de mascara pour relever mes cils bien haut. Le mascara est rouge donc le mélange entre ma couleur naturelle et le bout coloré de mes cils est plutôt joli. Je laisse mes cheveux détachés et place dessus mon serre-tête à cornes. Dans le reflet, on peut voir mon visage légèrement maquillé. À peine de fard à paupières et de liner, seules mes lèvres sont rouge sang. Avec mes yeux, ça rend plutôt bien. Pour la tenue, j'ai été chercher dans de nombreuses boutiques. Un bustier noir avec un mini-short rouge, une cape noire et longue accrochée à mes épaules et de hautes chaussettes noires qui remontent jusqu'à mi-cuisses. J'ai mis des creepers noires parce que j'avais pas envie d'acheter de nouvelles chaussures mais ça rend pas si mal. J'enfile mes mitaines et les bracelets à pics avant de sortir de ma chambre, puis du lycée. De ce que j'ai compris, on est pas mal de lycéens donc je fais le chemin avec Christina.

Au manoir, il y a un peu de jeunes, quelques profs et des gens que je ne connais pas. Oh, il y a un chat, il est cute. Oh. C'est Teiichi ! Après un rapide mot à Christina, je courre vers mon ami/personne-que-je-commence-à-aimer-beaucoup-trop et lui adresse un grand sourire. Ce soir, je fais le manoir avec lui ! Sans lui laisser le temps de protester, je nous présente en tant que binômes au personnel du manoir. Peu de temps après, un clown bien étrange nous invite à le suivre. Hum, d'accord. J'espère qu'il n'y a personne de phobique sinon on va bien rire.

Nous le suivons et sur le chemin, il nous lance des paillettes.

- Aujourd'hui les enfants, on va aller au parc d'attraction !

Ok papy, t'es spécial. Je monte dans l'ascenseur sans rien dire et attends patiemment. Qu'importe l'épreuve, je suis avec Teiichi de toute manière, ça se passera bien. Nous arrivons devant une porte et nous entrons pendant que l'idiot de service nous rejette des paillettes dessus.

- Amusez-vous bien les enfants !

Je lui fais un petit sourire gêné avec un signe de la main. En revoir monsieur, on veut pas de vous. En tout cas, c'est bizarre, y a du bois partout mais rien du tout. C'est vide. Je hausse les épaules en regardant mon camarade.

- Alors ? Qu'est-ce qu'on fait ? On va pas rester enfermés là-dedans, si ?

Avec un petit sourire, j'exécute une pirouette pour venir me placer au centre de la pièce.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Lun 31 Oct - 20:56

Je n'ai même pas eu le temps de choisir mon déguisement. En ce moment j'ai de nombreux conflit avec ma la famille. Et puis aucun de mes parents n'a pris la peine de me souhaiter un bon anniversaire. Pour être honnête je n'en attendais pas plus de la part de mon part. Mais j'avoue que je suis vraiment déçu que ma mère oublie ce genre de choses. Mais c'est la première fois je crois, je devrai lui pardonner, ça arrive non ? Mais j'ai du mal à pardonner. Je me sens triste... Mais je vais tenter de négliger tout ça car aujourd'hui.

Car aujourd'hui c'est un grand jour car c'est Halloween ! Je suis tellement heureux ! Et si j'adore ce jour c'est pour deux raison ! Voir les gens avec des costumes magnifiques, j'adore ça. Je suis couturier et quand je vois certaines créations, je m'excite pour pas grand chose. Mais évidemment le meilleur argument pour Halloween pour moi; c'est les bonbons ! J'adore ça, quand j'étais gamin j'étais un pro là dessus. C'est d’ailleurs pour une des ces raisons que j'aime la couture. Car les gens trouvaient mon déguisement tellement génial que je recevais une pluie de bonbon. J'étais le meilleur de tous j'vous le dis. Mais depuis le temps, les choses ont changés. Je suis devenu grand et maintenant les gens s'en foutent de votre déguisement. A part des "Woaw ton déguisement est trop bien." il n'y a plus rien de folichon.

Et puis j'ai vu cette invitation. Et je me suis dit que devais voir ce que c'est. Et surtout voir ce qu'est ce fameux banquet après tout. Je suis curieux ce que nous l'homme qui dirige ça. Alors j'ai donc décidé de partir dans ce manoir.

On étais nombreux devant la grille. On attendais tous qu'on nous donne le top départ. Pendant ce temps moi je regarde le costume de tout le monde. Il y avait une grande variété et une grande partie ont une costume intéressant. Il y aussi de magnifiques maquillages comme l'une en chat ou l'autre en zombie. Il y en a qui font vraiment du meilleur boulot que moi. 

Réglisse arriva comme par magie derrière moi. Je ne m'attendais tellement pas à la voir et encore moins à ce qu'elle vienne me voir. Je lui laisse donc un sourire. Juste en venant me voir ça faisait réchauffer le cœur. Mais il y a un légère frustration en même temps car elle ne m'a pas souhaité bon anniversaire. Bon elle ne me connait pas vraiment... Enfin bon la dernière fois je l'ai quand même embrasser... Depuis ce jour, je ne sais pas penser d'elle et encore moins de notre relation. En passant sa tenue lui va très bien mais elle est aussi assez... Génante.

Puis un clown arrive devant nous demande de le suivre c'est qu'on fis donc. Il va nous amener donc à l'épreuve, c'est ça ? Le clown au bout d'un certain moment. Il nous jette à un moment des paillettes et nous traitant d'enfant. Ce type me laisse de marbre. Il est vraiment un clown stupide. On rentre avec lui dans un ascenseur. Et on arrive dans une salle avec que du bois. Au moins on touche du bois... Puis l'autre soi-disant nous jette encore ses paillettes en nous souhaitant de bien s'amuser.

Pour l'instant il ne se passe rien. Et Réglisse me demande ce qu'on va faire. Je la regarde et je la vois remplis de ces foutue paillettes qu'il nous a jeter. Je m'approche d'elle et lui dis :

" Laisse toi faire "

Je me met à enlever les paillettes qui sont sur ses cheveux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Lun 31 Oct - 21:26

Oh c'est trop mignon, il est train de prendre soin de sa chéri ! Non, en vrais je m'ennui. Le calme a assez durer pour eux.. Jusqu'à que d'un coup un bruit de mécanisme se fis retenti. La salle se met à tourner en rond et une musique commence à être jouer en même. Puis au bout du troisième tour la salle se met à monter.




Spoiler:
 





Puis au milieu de la salle, de vieilles poupées se mettent à tomber du plafond. En touchant le sol elles se brisent et répandent un liquide rouge dans toute la pièce. Nos deux invités se retrouvent désormais avec des éclaboussures de sang sur eux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Lun 31 Oct - 22:16


Je n'ose pas bouger. Teiichi est tout près de moi et m'enlève les paillettes que j'ai dans les cheveux. Est-ce qu'il entend mon cœur qui bat ? Vu la vitesse où il va, ça ne m'étonnerait pas. En vrai, je sais pas trop comment agir avec lui. Je veux dire, la dernière fois, on s'est embrassé mais voilà, on a rien clarifié depuis ou quoi. Pendant qu'il s'attelle à sa tâche -avec la délicatesse qui lui est due- je le détaille du regard il est vraiment trop mignon dans ce costume.

Soudain, le sol se met à bouger. Ouah, qu'est-ce qu'il se passe. La salle se met à tourner et une musique bien reloue retentit. Par l'Unique, qu'est-ce qu'il se passe ? Oh. C'est moi ou ça monte ? Pour ne pas perdre l'équilibre, je m'agrippe à Teiichi. Je ne veux pas tomber et puis, avouons-le, je ne suis pas contre le fait d'être contre lui.

À un moment, des poupées commencent à tomber sur le sol et à laisser s'échapper du liquide rouge. Du sang ? Punaise faut pas être phobique avec eux. J'esquisse une grimace en regardant Teiichi.

- Bon bah, je suppose que c'est pas trop le moment pour t'offrir ton cadeau... Mais bon anniversaire hein.

Oui, j'ai pensé à son anniversaire, je l'avais vu dans son dossier. Mais je peux pas lui donner maintenant, ce serait bête que cela se tache.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mar 1 Nov - 3:03

Je continue d'enlever les paillettes. J'étais concentrés pour les enlevés. Certain n'étais pas évident à retirer. Je fais attention à ne pas lui faire mal non plus. Je pouvais voir en même que ces cheveux sont agréable au toucher. Je remarque bien que c'est la première fois que je lui fais ça. J'espère que ça ne lui dérange. En tout cas je prends plaisir à profiter de sa chevelure. En plus comme ça me permet de m'occuper.

D'un coup je s'en la salle qui bouge, je fut assez surpris. Je ne comprends vraiment pas ce que passe. J'ai été tellement surpris que j'ai faillit tomber en arrière. Mais je me suis rattraper puis en plus au lieu des simplement se contenter de tourner. Je crois que truc monte ! Ce genre de truc est insupportable. Cette musique aussi, j'ai l'impression qu'on se moque de nous. Il manquerai plus que le clown revienne avec ces foutus paillettes. La peur je n'en ai pas, non là c'est juste nul. Eva pendant ce temps s'accroche à moi pour garder l'équilibre. Je crois que c'est le seul point positif que j'ai noté. Mais bon ce point n'est pas négligeable, il faut bien l'avouer. C'est même plutôt agréable, ça prouve qu'elle a confiance en moi. 

Puis au milieu de la salle tombe des poupées. Mais en plus de ça elle laisse s'échapper du sang. Une a taché ma belle petite cape. Non pas ma cape ! Je voulais la garder propre moi. Bon au moins ça donne une belle ambiance pour Halloween. 

Mais la plus grande surprise fut quand elle souhaite bon anniversaire. Des larmes de bonheur des coulent sur mes yeux. J'avais la vois coupé sur le moment. La seule que j'ai pu faire c'est me contenté de de lui laisser un sourire. Je pose mes mains sur ses épaules. Je ne savais pas comment la remercier. Alors  au lui de tourner en rond je lui demande :

"Comment te remercier pour ce que tu me fais ? Tu rends tellement content !"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mar 1 Nov - 12:49

Ça ne leur suffit pas ? Rajoutons des éléments de plus. La salle s'arrêta tout comme comme la musique. Elle laisse un petit moment de pause.

Puis elle se remet à tourner encore plus vite, ce coup-ci impossible de tenir debout. La musique elle aussi étais plus rapide. En plus de ça elle monte et elle descend. Vraiment de quoi donner le tournis. Sur les coté du sang commence a couler sur le long des murs. Le rire d'un clown se fais entendre et une allumette avec une flamme tombe au milieu de la salle. Le feu commence à se répandre ...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mar 1 Nov - 21:13


Honnêtement, je m'attendais à tout... Sauf à ça. Vraiment, qui pleure à son anniversaire ? Genre, logiquement tu rigoles et tout. Non, lui il pense que pleurer c'est cool. Par l'Unique Eva, qu'est-ce que tu as fait comme connerie ? Il doit trouver ma tête bizarre parce qu'il sourit. J'ai vraiment fait un truc de travers ? C'est pas son anniversaire aujourd'hui ? Si ça se trouve c'est ça et il pleure juste de rire. Ou alors il doit penser que je suis la dernière des idiotes. Abusé, je passe pour une conne. Il attrape mes épaules et là je me dis qu'il va m'annoncer la triste nouvelle : je suis irrécupérable.

- Comment te remercier pour ce que tu fais ? Tu me rends tellement content !

Ha ? Genre, c'est bien ? Je lâche un petit rire gêné parce que je m'y attendais pas du tout. Je le rends heureux ? Vraiment ? Il sait qu'il me touche profondément là ? Heureusement pour moi, la salle arrête de tourner et la musique aussi. MERCI ! Le sourire malicieux aux lèvres, je lâche aux clin d'oeil à Teiichi.

- Bah écoutes, je crache pas sur un petit bisou de remerciement.

Apparemment, on a décidé de me tuer pour cette déclaration douteuse vu que le sol vient de recommencer à tourner, et bien plus vite. Totalement déséquilibrée, je tombe sur sur mon ami, qui ne doit pas bien tenir non plus. En même temps, avec une salle qui a décidé de jouer au yoyo, on reste pas debout longtemps. Sérieux, ça donnerait la gerbe. Et puis, entre le rire creepy, le mur qui a ses règles et le feu qui commence à se propager, on est bien lotis. Minute. Le feu ? D'où y a un feu ? Ils veulent nous transformer en steak frites ou quoi ? Je commence à reculer, tirant Teii avec moi et glissant sur les flasques de sang pour m'éloigner de la flamme.

- C'est quoi ce délire sérieux ?

Pourquoi on est venu déjà ? On aurait dû se faire une bouffe tous les deux à la plage, plutôt que de trainer les manoirs hantés.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mer 2 Nov - 11:14


Lorsque que je lui ai dit ça, elle m'a répondu par un sourrire. Je séche mes larmes, ça me fais chaud au coeur qu'elle me dise ça. J'avais envie de la prendre dans mes bras mais je dois me retenir. Je ne faisait plus attention à l'entourage.


Sachant en plus que cette épreuve a taché ma belle cape. J'y tenais moi, je l'ai fais moi même. Puis au bout d'un moment tout s'arrêta le calme. Enfin, je trouvais ça un peu long. On va faire sortir maintenant ? Ou il y a encore une suite ? Réglisse profite du moment de pause pour melache en clin d'oeil en me demandant quelqe chose de oser. Sa demandande commençais à me faire rougir.


Puis d'un coup le "manége" repris la vitesse est bien plus rapide. La musique devient deux fois plus rapide donc deux fois plus insupportable. En plus maintenant on monte et on descend. Manque plus qu'il fasse des galipettes et je vais avoir la gerbe.

Mais le pire c'est ce feu au millieu de la salle, c'est une épreuve ou un meurtre ? Eva et moi on avance tant bien que mal vers le fond marlgrés qu'on glisse. Rho punaise là je commence à me sentir mal. Si c'est ue blague, c'est gagné pour ce coup-là. Je n'osais pas dire un mot de plus
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mer 2 Nov - 17:12

Alors vous arrêtez la romance ? Vous devriez prendre ça plus au sérieux.  Vous m'amusez bien plus comme ça.

Le feu commence à devenir dangereux pour eux, la plaisanterie est fini. Je ne vais pas les tuer non plus, je veux continuer de m'amuser avec eux. De l'eau tombe sur la salle pour en éteindre les flammes. Puis tout s'arrête de bouger et un porte s'ouvre pour continuer.

La prochaine salle est un labyrinthe de miroir. Les pauvre, ils vont en perdre la tête la dedans.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mer 2 Nov - 18:53



Je sais pas jusqu'où va la bêtise humaine mais là on atteint un sommet. Toute tremblante, je recule tant bien que mal, toujours suivie de Teii. Vraiment, c'est quoi ce délire. J'en tâche tous mes vêtements avec ce sang. D'ailleurs, j'espère que le cadeau n'est pas tâché, ce serait bête. Le feu continue de se propager et commence à arriver vers nous quand de l'eau nous tombe dessus pour arrêter l'incendie. Après le sang, la flotte. Merci mec, on adore. Je sais pas qui dirige ce machin, c'est ce serait bien de prendre des cours sur comment organiser des fêtes.

Heureusement pour nos estomacs, la salle s'arrête de bouger. Je soupire en me tenant la tête. C'est bon, je crois que je suis encore en vie. Sérieusement, c'est quoi le problème du gérant là. Un peu tremblante, je me relève et regarde la porte qui vient de s'ouvrir d'un œil suspicieux. Ça doit être malsain dedans. Mais bon, on a pas trop le choix vu qu'on a qu'une seule issue. Soupirante, je m'avance vers l'entrée de la nouvelle épreuve. Comme par hasard, il y a des miroirs. Juste pour nous rappeler que maintenant on ressemble à des tas. Sympa, merci.

- Heu Teii ? Ça te dit on se tient la main pour pas se perdre ?

Le problème de ces miroirs si on est pas accrocher, c'est qu'on va se perdre dans tous ces reflets. Sans vraiment attendre de répondre, j'attrape sa main et commence à avancer. On réussira cette épreuve, comme l'autre. On est pas n'importe qui non plus.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Sam 5 Nov - 2:04

Je n'arrive pas à croire ce qu'il se passe. Est-ce que c'est vraiment un épreuve ou une meurtre. Il y a vraiment de quoi se douter avec ce qu'il se passe. Je me sentais mal à la vue de ce feu qui s'approche de plus plus de nous. Je commence à vraiment avoir peur pour. Je ne sais tellement pas quoi faire dans cette situation. Nous étions pigés, tout les deux et je ne sais  pas comment en sortir ! Si je seulement j'avais un meilleur pouvoir, si je pourrai au moins sortir Eva d'ici ! Je serre Eva dans mes bras le plus fort possible. Comme si ça devait être la dernière fois. En plus à force de bouger d'un coté à l'autre, je n'arrive pas à me concentrer.Je commence même à en avoir mal à la tête.

Puis tout se termine, l'eau tombe dans la salle, le feu s'éteint et ce foutu manège s'arrête. Ce changement d’ambiance en quelque temps. Je me tellement rassurer et dans un sens tellement vivant. J'ai l'impression d'avoir surmonter quelque chose, c'est étrange. Je sors avec Eva de cette salle; un porte s'est ouverte pour enfin en sortir.

Cette endroit est remplis de miroir, et bien... Je me vois dans piteux états, ma cape ensanglanté et une partie de mon costume trempe. Heureusement que je n'y tient pas beaucoup à ce costume-ci. Eva propose qu'on se ballade ma par la main. Elle a raison, surtout pour se genre d'épreuve. Mais je dois avant out me remettre moi même. Car j'ai encore cette foutu migraine alors j'attends peu en restant silencieux...

Je me sens mieux. Ma tête s'est calmé. Je regarde donc mon amie et lui tends la main avec un léger sourire.

"On peut y aller maintenant. Mais je vais ouvrir la marche, je n'aimerai pas qu'il t'arrive quelque chose. Avec ces choses qu'il nous a montré... On a vu de quoi il pouvait être capable de faire. Alors je préfère reste devant."
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Sam 5 Nov - 14:20

Le duo avance donc ensemble. Ils ont énormément de mal à se repérer. Et puis en avançant ils commencent à voir des statues de romain avec des lances pointus. Ils n'arrivent pas à les repérés avec tout ces miroirs qui reflètent. Il devraient faire attention car la plupart on la lance brandit. S'ils avancent trop vite, ils risquent de se blesser.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Dim 6 Nov - 15:38



Finalement Teiichi passe devant. Dans un sens, tant mieux. Sans mon pouvoir je ne sers pas à grand chose. Pas très athlétique, pas très souple, pas très utile quoi. Je soupire en le suivant et m'amuse de nos reflets. Mes cheveux sont tous aplatis par l'eau et certaines mèches se permettent des formes étranges qui me donnent l'impression d'être une évadée de prison. Heureusement, mon maquillage n'a pas coulé, merci les conseils de Duvley. Ma cape est trempée et se colle à mon corps. C'est assez gênant et désagréable. En plus, à cause de cette fichue eau, il fait froid.

Bien que couverte de frissons, je me permets d'utiliser les miroirs pour faire des grimaces. Ça détend l'atmosphère et c'est plutôt drôle. Avec mon doigt, je montre à Teiichi où il faut regarder et c'est parti pour le spectacle. Double menton, tête de troll, de canard, expression horrifiée, tout y passe. Au moins, le temps nous semble moins long, car on a beau avancer, on ne trouve rien de très excitant et ça commence à devenir long. On nous fait valdinguer pour finir dans un truc ennuyeux à mourir.

En continuant à regarder les miroirs, je remarque quelque chose d'étrange. Est-ce moi ou il y a une sorte de statue ? Mais où est-elle ? Une violente douleur m'indique que je l'ai trouvé. En passant trop vite, je viens de me faire une estafilade sur le bras. Elle n'est pas très profonde mais elle saigne tout de même. Avec une grimace, j'arrête Teiichi.

- Fais attention. Y a des statues dangereuses ici. Le mieux c'est qu'on marche lentement et en faisant attention.

Oui, ce serait bête de s'empaler pour rien. Une main sur ma blessure, je reprends la marche, toujours derrière mon cher Liberté.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mer 16 Nov - 17:15

Je me retrouve tremper et tout mes vêtements sont mouillés. Ma cape, ma tunique, mon pantalon et même mon sac. Mais je préfère être trempe plutôt que brûlée. Pauvre Eva', elle n’aurai pas du venir avec moi sur ce coup-ci. C'est  l’anniversaire le plus mouvementé que j'ai eu de ma vie. Entre le bohneur que m'a procuré Réglisse et la peur qu'a faites cette épreuve. Et le pire c'est n'est pas terminé. En plus elle doit m'offrir un cadeau. Je bien curieux de savoir ce que c'est. J'espère que ce labyrinthe se finis vite. Et s'il vous plaît plus de piège de ce genre.

Nous avançons donc dans ce dédale, j'avoue me perdre un peu mes repères dans ce dédale Mais quelque chose me ralentit dans ma marche. Je vois une statue. Elle a une lance tendue. Je n'aime pas ça, je déteste les armes. Je n'ai pas envie de m'approcher de ça. Je la vois partout à travers ces miroirs. Je... Je ne peux pas savoir où elle se trouve.

J'entends un gémissement de douleur juste derrière moi. Je me retourne vers Eva', mon visage se met à devenir blanc. Elle s'est blessé sur la lance. Je commence à me sentir mal. Je cherche précipitamment dans mon sac pour lui donner un tissu pour compresse. Je n'arrive pas à parler, je n'arrivai même pas à garder mon regard sur sa blessure. Je lui tend timidement le tissu. Je sens un terrible malaise, je n'arrive pas à calmer ma peur. Rester devant ça ... J'ai envie de m'éloigner. Mais je ne dois pas le faire ! La pauvre elle doit avoir mal et ... Je n'ai pas le courage. Je me sens mal. Je ne recule pas mais je n'avance pas je reste immobile. Je revois cette lance lance avec le sang dessus. C'est ce qui l'a blessé. Cette arme.. Pourquoi elle est venu avec moi. Je me sens faible. Je me sens inutile. Pourquoi est ce que j'ai peur ? Mon corps se met à trembler.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mar 22 Nov - 23:53

On dirai que pour cette fois j'ai touché dans le mille. Le malaise du jeune du jeune homme se fais ressentir. Et ce qui va suivre ne va sans doute pas en améliorer son état.

Du sang commence à couler sur les miroirs. Les statues qui n'avaient aucune expression se mette à esquisser un sourire. Mais avec ce sang va cacher les reflets du miroir. Ils pourront donc en voir la fin du chemin.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Dim 27 Nov - 20:42


Depuis qu'on se connaît, je n'ai jamais vu Teiichi dans cet état. Tandis que j'enroule le tissu qu'il m'a passé autour de ma blessure, je l'observe. Il est blanc comme un linge et pas du tout à son aise. A-t-il peur du sang ? Si il est hématophobe, on est pas dans le caca. Sans un mot, je finis mon bandage de fortune et commence à avancer. Rien ne sert de rester planté là, on ne trouvera pas la sortie en ne bougeant pas. Je pousse donc mon ami pour qu'il me suive. J'ai pas envie qu'il est peur à cause de mon inattention. Je me suis blessée, c'est de ma faute, mais j'ai pas envie qu'il se reproche quelque chose ou quoi. Si toutes les épreuves sont comme celles qu'on vient de passer, on ferait mieux de se dépêcher.

Petit à petit, les reflets disparaissent sous un liquide rouge. L'odeur caractéristique du sang agresse mes narines et je ne peux m'empêcher de faire la grimace. C'est légèrement dérangeant. Et Teiichi ne peut pas rester là bien longtemps, sinon il va finir en PLS, immobile sur le sol. Attrapant sa main, je trace dans ce dédale qui n'en est plus un. Il faut quand même faire attention aux statues. Finalement, nous arrivons à la sortie tant attendue. Faites qu'il n'y ait pas plus d'épreuves, ce serait cool. Avec un mince sourire, je me retourne vers le Liberté.

- Ça va ? Tu survis ?

Evangeline. 17 ans. Ne sait pas parler aux hommes.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Mer 21 Déc - 23:11

J'ai l'impression de perdre possesion de mon corps, ma respiration est de plus en plus faible. L'odeur du sang me dégoutte. Je peux voir mon visage devant cette couleur rouge qui coule le long des miroirs. Je ne vois que cette couleur. Ce sang, il y en a partout autour de moi et d'elle.  Il y a la même chose derrière son bandage. Est-ce qu'elle a mal en ce moment ? 
 
Alors qu’Evangeline tente tant bien que mal de continuer son chemin, Mon regard est dans le vide. Je la suis sans faire attention à un seul de mes pas. Cette odeur, me rend si faiblard. Mon courage disparaît, je serre le bras de Réglisse. J'avais cette impression qu'on ne jamais en sortir. Je devenais un poids lourd pour elle.
 

Je ne voulais pas qu'elle voit mes faiblesses... Qu'est qu'elle va maintenant penser de moi. Elle  me sauve tellement de cette horrible situation mon esprit n'aurait pas tenu. Par l'unique heureusement que Eva' est là pour moi. Un fois sortis je n'ai pas pu m'empêcher de la prendre dans mes bras. Malgré mon épuisement je la serre du plus fort que je peux.Je ferme les yeux et pose ma tête sur son épaule.

- M-Merci Eva. Tu m'as sauvé. Je n'aurait jamais pû en sortir sans toi...

Puis je la laisse respirer un moment et laisse un long soupir pour me remettre de ce affreux cauchemar. Je m'étire un peu réjouis d'en être sortis. Sur le moment, j'avais même oublié que c'étais mon anniversaire. Mais au lieu de ça j'ai pensé à la blessure de ma compagne :

- T-Ta blessure... Tu n'as pas trop de mal. J-J ai horreur de ça. Je me sens mal devant.. J'Je... Pardonne moi...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Jeu 22 Déc - 2:35

Cette épreuve étais intéressante. La jeune fille à un bien meilleur sang-froid que le jeune homme. Il m'a bien fais rire celui-là ! Il ne reste plus que cette salle avec une bougie qui les éclaire et l’ascenseur pour venir profiter du banquet. La sortie est juste devant eux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Jeu 22 Déc - 20:44


Comment suis-je sensée garder mon self-control alors qu'il me serre dans ses bras comme jamais. La petite adolescente que je suis referme ses bras autour de lui et lui caresse doucement le dos. Cet événement l'a chamboulé et j'en suis désolée. J'aurai pu essayer de l'aider, utiliser mon pouvoir discrètement. Enfin bon, maintenant c'est fini, c'est ça qui compte. Je lui embrasse la tête lorsqu'il pose la sienne contre mon épaule et continue à le réconforter. Le pauvre, vraiment, j'espère que ça va aller.

Le voir hésiter lorsqu'il me parle de ma blessure fait fondre mon cœur. Avec un grand sourire, je pose une main sur son visage.

- Ne t'inquiète pas, voyons. Je suis du béton, tu le sais bien. Il faut bien plus qu'une petite pointe pour faire mal à la grande Eva !

C'est faux, j'ai très mal. Mais pas besoin qu'il le sache. J'irai voir l'infirmière de garde en rentrant et puis voilà. Pas besoin de se compliquer la tâche outre mesure. Comme la salle n'est pas très bien éclairée, j'attrape la main de Teiichi pour rejoindre l'ascenseur. Nous avons tout terminé, à nous le banquet.

Tandis que l'engin nous fait remonter vers la sortie, je sors mon paquet cadeau de l'endroit où je l'avais caché. Heureusement, il ne semble rien avoir. En vrai, mon cadeau est un peu nul, je le sais. Mais j'ai demandé à Duvley de m'apprendre à tricoter et j'ai passé toutes mes heures de libre à lui fabriquer cette écharpe grise et bleue. Comme les couleurs de notre classe. Je voulais aussi faire des gants puis je me suis rendue compte que je n'aurai pas le temps. Enfin, c'est pas grave. L'essentiel c'est que je lui fasse un cadeau. Cependant, avant qu'il n'ouvre le paquet, je m'approche de lui et plaque un baiser sur ses lèvres. On sort pas ensemble, certes. Mais rien n'empêche de s'échanger quelques baisers "amicaux". C'est donc toute gênée que je finis le trajet en ascenseur. Parfois, je maudis mes idées.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva] Sam 24 Déc - 1:32

Réglisse est si gentil avec moi. Je n'aurai cru un jour en arriver là. Petit à petit ma force me revient. Dieu merci heureusement qu'elle elle est là pour moi. Elle est tellement gentil. Etre dans dans ses bras me faisait oublier ce qu'il vient de se passer. Son bisou me fit retrouver ma lucidité et il me fit rougir également. Peut-être qu'elle est.. Non , je suis fatigué. Je me fais mes propres idées. J'étais gêné  d'avoir montrer mes faiblesses. Je ne voulais pas qu'elle me voit comme ça. J'en ai presque honte... Elle m'a aidé tout au long de cette épreuve. Dans ma tête je n'arrête pas de la remercier. 

J'étais tellement absorbé sur elle. Même ses paroles avait pour but de me rassurer. Je savais que c'étais de l’exagération, mais je ne voulais pas insister dessus. Elle n'est pas aussi solide qu'elle veut me faire croire. Son coté protecteur m'a vraiment touché. Eva me m'amène ensuite dans l’ascenseur. Et c'est à ce moment là qu'elle m'offre son cadeau. J'avais totalement oublié que c'étais mon anniversaire avec cette éprouvante épreuve. J'ouvre donc son paquet pour voir que c'étais un écharpe aux couleurs de nos classe. J'ai l'impression de vivre un rêve. Cette écharpe je le chérirai et peu importe le temps. C'est un magnifique cadeau pour moi. Rien que le fait qu'elle a pensé à moi la pauvre personne que je suis. Je n'ai pas pu m'empêcher de la reprendre dans mes bras.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La soi-disant Fête foraine [Teiichi-Eva]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (choquant) Un soit disant artiste ...(choquant)
» Evenement 002 ; Fête foraine
» Prochain départ pour la fête foraine !
» Yes miss , destination fête foraine [Léa]
» LA FÊTE FORAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: