Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa] Mar 25 Oct - 15:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Rencontre sur les chapeaux de roues... »




Enfin le week-end ! Les deux jours de la semaine que je préfère. Rien que l'idée que je puisse enfin passer mon temps sur mon ordinateur portable, me permet de tenir tout le reste de la semaine. Evidemment j'aurais du y penser à deux fois avant de me réjouir. J'avais oublié un certain élément perturbateur : Charly.

Il n'est pas bien méchant, il profite juste des quelques fois où il m'a sous la main pour essayer de discuter et de se rapprocher de moi, à croire qu'il ne sait pas ce que c'est d'être asociale... Bref, après avoir passé ma matinée et mon début d'après-midi dans notre chambre, à essayer de supporter ses excès de bonne humeur, j'ai fini par craquer. Le premier samedi depuis longtemps où je décide de mettre le nez dehors. C'est fou comme ce garçon a un effet répulsif sur moi...

Me voilà donc en train de déambuler dans le quartier est de la ville sans réel but précis - si ce n'est fuir les ondes positives de mon colocataire. J'étais tellement pressée de sortir que je m'étais habillée en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Je m'étais empressée d'enfiler mon sweat noir oversize - sans même prendre la peine de mettre quelque chose en dessous - ainsi qu'un bermuda en jean, que j'ai du resserrer avec une ceinture pour éviter de le perdre.

Je baisse les yeux vers mes baskets alors que je marche avec une allure nonchalante. Quelle idiote je n'avais même pas mis de chaussettes... Mais là, quelque chose de plus important me frappa ; mes lacets. Je m'arrête et m'accroupie immédiatement pour les faire. Merci Gwendal, grâce à toi j'ai enfin compris la leçon.

Je reprend ma marche avec pas franchement plus d’entrain. Alors que je déambule dans les différentes rues je referme mes mains sur la anse de ma sacoche, ne sachant quoi en faire. Je décide finalement de faire une halte dans un bar prénommé Le Phoenix.

Je rentre discrètement, ne voulant pas me faire trop me faire remarquer - c'est dans ces moment là que je suis fière de ma petite taille. Jetant rapidement mon dévolue sur une table un peu à l'écart, je m'installe et pose mon sac sur la chaise voisine. J'en sors ma vieille gameboy advance et entame une nouvelle partie de The Legend of Zelda.

Peut importe de quand il date, je ne me lasserais jamais de ce jeu, il fait parti de ceux que j'ai refais un nombre incalculable de fois. Je joue discrètement attendant la venue du serveur pour lui donner ma commande.

En parlant de serveur, il y a un que je ne peux m'empêcher d'observer. Ça par contre je n'ai pas retenue la leçon, désolée Gwendal... C'est plus fort que moi, je lui lance quelques regards discrets, sans cesser de pianoter sur les touches de ma console.

Il est plutôt grand - en même temps le jour où tu trouveras quelqu'un petit Raphaëlle tu nous feras signe.  Il a un style assez particulier je dois dire. Cheveux longs, noirs, la moitié du crâne rasé, il a l'air d'avoir de nombreux tatouages et ses yeux... J'ai du mal à savoir si je trouve ça cool ou flippant en fait, la partie blanche de son œil est totalement tatouée de noir et ses iris sont rouges, pas sûre que ça soit très naturel ça aussi... Mais je ne peux qu'approuver son look excentrique. J'admire les gens qui affirme leur style et leur apparence comme ça, moi je n'en suis clairement pas capable, je préfère me cacher derrière mes vêtements oversize.

Donc pour en revenir au serveur, est-ce que j'ai dis que je le trouvais beau ? Non ? Bah c'est le cas. En plus d'être bel homme son excentricité lui donne un certain charme. Entre lui et monsieur beau gosse je vais finir par croire que je les attire. Ah ! Tu es drôle Raphaëlle. Enfin qu'est-ce que ça change qu'il soit beau ou pas ? Je ne vais pas avoir une meilleure opinion de lui pour ça.

Je le vois finalement s'approcher de moi pour prendre ma commande. Je fais mine de ne pas le regarder et montre tout de suite un intérêt beaucoup plus prononcé pour ma console de jeu.



© ChiNoAme


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Lawngreen is my color ... Now stay away from me »
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa] Mar 3 Jan - 7:12


Encore une nouvelle journée de travail, ma vue est embrumée alors que je tente de me lever de mon lit, je suis fatigué bordel. Heureusement que j’ai mes jours de congés à partir de demain. Enfin, bon, je serais bientôt payé, alors je ne vais pas me plaindre. C’est juste très rapidement fatiguant à cause des horaires. Enfin bon, faut bien que je me lève, j’ai besoin d’argent, pour pouvoir me payer un toit. Allez, debout ! Je me lève, m’étire, et baille en allant vers la salle de bain, et une quinzaine de minutes plus tard, me revoilà, dans ma chambre à m’habiller pour aller à mon boulot. Je mets une chemise blanche, surmonté d’un petit veston noir, un jean slim, et des chaussures de la même couleur. On a déjà vu mieux au niveau de la classe, surtout pour le pantalon, mais je ne supporte pas les pantalons de costumes, c’est trop ample, j’ai l’impression de flotter dedans.

Bon, maintenant faut que je me bouge le cul, et que j’marche jusqu’au bar. Mais avant, faut que je prenne le bus, parce que je ne suis pas dans le bon quartier, là. Quand j’y arrive, je prends directement mon service, et au bout d’une heure, je vois une « gamine » arriver dans le bar. Je dis gamine, parce qu’elle est toute petite, mais je ne sais pas vraiment quel âge elle a. Du coup, mis à part si elle me demande de l’alcool, faudra que je vérifie sa carte d’identité. Elle est en train de jouer avec sa console, sans dire un mot. Je la voyais bien, elle me regardait, pendant que je servais certains clients. Je regarde mon collègue et lui demande s’il veut bien s’occuper du client qui m’adressait la parole, et je me dirigeai vers la demoiselle « Bonjour, qu’est-ce que vous allez prendre ? » Et là, c’est le drame, alors que je m’avance pour prendre la commande, je trébuche, merci les lacets qui se sont défaits. Et je me retrouve affalé sur elle. Je suis littéralement en train de l’écraser, mais je me relève le plus vite possible « Hum, excusez-moi… Je suis un peu maladroit. » Pas qu’un peu, en fait. Je regarde un peu sa console de jeu, qu’elle avait fixé au même moment où je me suis levé pour aller la voir. « Oh, j’adorais ce jeu, quand j’étais petit ! Même si j’ai jamais réussi à battre le dernier boss. »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa] Sam 1 Avr - 20:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Rencontre sur les chapeaux de roues... »




- Bonjour, qu’est-ce que vous allez prendre ?

Alors que je m'apprêtais à lui répondre timidement les lacets fit une nouvelle victime. Il s'affala sur moi ni plus ni moins. C'est pas vrai ! Il faut faire ou loi pour obliger le port du scratch ! Toujours à moi que ça arrive ces choses là. C'est décidé les lacets de chaussures je vous met sur ma liste noir ! Dorénavant je jure solennellement de ne porter plus que des baskets à scratchs !

Bref, il se relève rapidement tandis ce que je grimace terriblement gênée et craignant une possible vision. Mais pour le moment rien à signaler. J'étais tellement perturbée que j'entendis à peine ses excuses. Quand soudain il dit une chose qui me valu un léger sursaut de surprise.

- Oh, j’adorais ce jeu, quand j’étais petit ! Même si j’ai jamais réussi à battre le dernier boss.

Ce pourrait-il que ça soit aussi un geek ?! Il est bien trop beau et trop stylé pour être un geek... Ça mérite un petit test tout ça.

- L-le boss final ? I-il est simple une fois qu'on connait le glich. Pour le counter il suffit de l'aggro et de le bloquer contre le mur gauche du battelground et ensuite y a plus qu'à spam l'épée puis c'est comme si l'IA était complètement AFK. Le problème avec les "retro game" c'est qu'ils ont souvent plein de bugs facile de cheat donc...

Je le fixe quelques secondes. C'est bien ce que je croyais, il est complètement dubitatif c'était beaucoup trop beau pour être vrai... Je soupir et lâche vaguement.

- Un café s'il vous plait...

Le café ou la boisson des geeks par excellence, ça m'arrive de passer mes nuits blanche à en boire des litres entiers, on fait comme on peut pour rester éveillé. Après c'est sûr que ça ne doit pas arranger mes problèmes de mauvaise humeur...

Une fois qu'il eu prit ma commande il s'éloigna de ma table et là ce que je craignais arriva. La scène se déroula très vite, la personne à travers qui je voyais cette vision sortit son smartphone de sa poche, en voyant son reflet dans l'écran de celui-ci je compris qu'il s'agissait du serveur. Concentre-toi Raph, essaie de saisir le plus d'infos possible. Ok, son téléphone affiche la date d'aujourd'hui ainsi que l'heure : 21h34. Vision futur donc.

Je le vois dire au revoir à ses collègue avant de sortir probablement pour rentrer chez lui. Tiens, je connais cette rue c'est celle que j'emprunte pour aller au lycée quand je rentre de chez mon père.

Puis soudain un grand bruit. Le chauffeur d'un camion avait totalement perdu le contrôle de son véhicule et fonce droit sur lui. Malheureusement il n'eu le temps de rien faire et se trouva au milieu lorsqu'il percuta de plein fouet le mur.

Je reprend connaissance en sursaut peinant à retrouver ma respiration. Je tente tant bien que mal de me faire discrète, je sors un mouchoir en papier et tousse dedans... Du sang, comme la dernière fois. Mon dieu il va mourir ce soir !

Je prend ma tête entre mes deux mains et pose mes coudes sur la table tentant de me remettre de cette expérience absolument traumatisante. C'est comme la dernière fois... Ça continue... Pourquoi est-ce qu'il faut toujours que ce fichu "don" m'inflige des choses pareilles ! C'est pas comme si je pouvais faire quoi que ce soit pour l'aider ! Je suis quasiment sûre que si je lui dis tout il va me prendre pour une folle... Il n'y a rien à faire, je ne vais rien faire. Je vais une nouvelle fois subir ma lâcheté et vivre hantée de nouveaux remords pour le reste de ma chienne de vie...



© ChiNoAme


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Lawngreen is my color ... Now stay away from me »
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa] Mar 4 Avr - 12:16

« L-le boss final ? I-il est simple une fois qu'on connait le glich. Pour le counter il suffit de l'aggro et de le bloquer contre le mur gauche du battelground et ensuite y a plus qu'à spam l'épée puis c'est comme si l'IA était complètement AFK. Le problème avec les "retro game" c'est qu'ils ont souvent plein de bugs facile de cheat donc... »  La tête de con que je dois me taper, maintenant, comment vous dire, que la moitié de ce qu’elle a dit, je ne suis pas sûr de l’avoir compris. Genre, c’est du vocabulaire, que je n’ai pas entendu depuis au moins huit ans, et j’ai toujours eu une mémoire de poisson rouge, so, se souvenir de ce qui se passait il y a huit piges, alors que je serais incapable de vous dire ce que j’ai mangé hier soir, c’est impossible. Elle soupire, et commande un café, je crois que j’ai bien réussi à l’exaspérer, en moins de trois minutes. Sérieusement, je suis trop fort. Je me dirige vers le comptoir, mon collègue m’apporte la commande, tout en me désignant certains clients qui eux aussi attendent leurs tours. Je me dirige de nouveau vers la brune aux yeux verts, celle-ci, se met à tousser, et je peux entrevoir du sang sur le morceau de mouchoir qu’elle tient entre les mains, quelque chose me dis que ce n’est pas bon, du tout.

Avant que je n’arrive à la table de la demoiselle, elle se prend la tête entre ses mains, je dépose le café, et m’accroupis pour être à sa hauteur « Madame, vous allez bien ? Vous voulez un verre d’eau ? » Elle a la migraine ? Non, parce que, si c’est le cas, faut que je ferme ma bouche, et qu’elle garde les yeux fermés, la lumière ça aide pas, mais alors pas du tout à le faire passer. Je pousse un long soupire, tente de réfléchir à la situation, du mieux que je peux. « Ou peut-être prendre un peu l’air ? Vous avez mal quelque part ? » Iezawa médecin du dimanche, bonjour. Elle va finir par me prendre pour un pot de colle, c’est tout ce que je vais y gagner.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa] Dim 30 Avr - 14:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Rencontre sur les chapeaux de roues... »




Rah non ! Tout mais pas ça ! Pourquoi faut-il qu'en plus se soit une gentille personne qui se préoccupe de moi ?! Comment je suis censé pouvoir le laisser mourir sans culpabiliser moi après ?!

Je déglutit difficilement et le regarde en m’efforçant de sourire. Déjà que ce n'est pas une discipline que j'ai l'habitude de pratiquer, comment vous dire que j'affiche probablement une espace de grimace crispée plus inquiétante que rassurante. Sans parler de mes tremblements, non seulement je suis angoissée, mais en plus j'ai un putain de beau gosse très proche, non, TROP proche de moi ! Je vais faire un syncope si ça continue comment ça.

- T-tout va bien, j'ai juste besoin... d'être seule. Réussis-je finalement à articuler.

Actuellement, il me faut simplement du calme pour me concentrer et réfléchir à la situation. Ignorant totalement le fait qu'il soit partit ou pas je ferme les yeux l'espace de quelques secondes pour me calmer.

Est-ce que pour la première fois dans ta vie tu seras capable de porter tes "couilles" et de faire une bonne action Raph' ? Ou vas-tu laisser mourir une des seules personne qui pour une fois dans ta vie t'as portée de l'attention ? Eh merde ! Il à jouait à Zelda après tout je ne peux pas laisser faire ça !

Une fois de nouveau en pleine possession de mes moyens, je saisie fermement ma tasse de café et la sirote tranquillement en réfléchissant à un plan. Il est clair que ça n'est pas moi, Raphëlle, 1m50, un peu moins de 40kg qui vais stopper un camion en pleine course à mains nues, soyons réalistes. Tout ce que je dois faire c'est le retarder suffisamment pour qu'il ne finisse pas sous les roues. Je ne vais pas non plus tenter de sauver le chauffeur, malheureusement je ne suis pas Superman.

Je passe donc le reste de l'après-midi et de la soirée assise à cette table à boire café sur café afin d'être sûre de ne pas flancher. Il faut dire que j'ai enchaîné presque trois nuits blanches dernièrement, sans parler de ma vision éprouvante et de mon alimentation plus qu'insuffisante... Courage il ne reste plus beaucoup de temps avant l'heure fatidique.

Quand je le vois sortir du café je me précipite pour ranger ma console et payer l'addition. Je me met à le suivre sur quelques mètres en me faisant la plus discrète que possible. Le stress commence à monter de plus en plus.

Nous y voilà, la dernière ligne droite, il n'y aura pas de deuxième chance, Raphaëlle concentre-toi !

- E-excuse-moi !L'interpellais-je suffisamment fort en me précipitant pour me mettre à sa hauteur.

Il se retourne vers moi et s'arrête visiblement intrigué. Il va finir par me prendre pour une psychopathe j'en suis persuadée !

- J-je voulais te remercier... T-tu sais, de t'être soucié de mon état tout à l'heure...Je me triture les doigts complètement embarrassée, si ça continue il va croire que je veux lui faire une déclaration d'amour tellement mon visage est rouge. Enfin, voilà quoi, c'était gentil de ta part et... Il fait beau ce soir non ? Enfin je veux dire, y a pas beaucoup de nuages... Il fait pas trop froid...

Ça y est il me prend pour taré finie, j'en suis sûre. Vite Raphëlle il faut que tu gagnes encore du temps !

- V-votre café est très bon... Je reviendrais probablement à l'occasion... et puis... et puis...

Alors que je commençais à épuiser mes sujets de conversation le camion passa jusqu'à côté de nous, me frôlant de près. Tous mes muscles se tendent alors que mes cheveux volent dans tous les sens et que la scène se déroule à nouveau au ralenti juste sous mes yeux.

Il termina sa course dans le mur, à quelques mètres seulement derrière lui, comme je l'avais prédit. Constatant que tout était enfin fini et qu'il était sain et sauf je sens mon corps se détendre soudainement, le café avait fini de faire effet. Mes jambes flageoles, désormais incapables de soutenir mon faible poids. Ma vision se trouble et je tombe en avant, je ne suis même pas capable de dire si il m'a rattrapé ou si j'ai heurté le sol. Je fini par sombrer un vague sourire satisfait sur les lèvres et une larme perlant aux coin de l'œil. Je l'ai fais.



© ChiNoAme


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Lawngreen is my color ... Now stay away from me »
avatar
V ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa] Lun 1 Mai - 0:01

Je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai l’étrange impression que ma présence lui fait un peu défaut. « T-tout va bien, j'ai juste besoin... d'être seule. » Merci ma perspicacité, au moins maintenant je suis sûr d’une chose c’est qu’elle ne veut pas de moi aux alentours. Et peut-être personne tout court en fait. Je finis par m’éloigner après l’avoir prévenu qu’au moindre problème, elle peut tout à fait venir nous voir. Et je reviens pour faire mon service, en gardant toujours un œil sur elle. Je dois faire mon travail, et puis ça devrait aller pour le moment, j’ai été cherché la boîte d’aspirine et l’ai mis sous le comptoir au cas-où mademoiselle se mettrait à avoir des maux de têtes et qu’elle en aurait besoins.

Les heures passent et défilent à vitesse grand v et je remarque que la brune avec cet air fatigué est toujours là. Elle a enchaîné café sur café depuis qu’elle est là, et je me demande presque quand elle finira par tomber de fatigue. Et puis elle a ce corps maigrichon, à se demander si celle-ci ne serait pas un peu anorexique, par pur hasard. Il faut dire que sa taille ne doit pas l’avantager non plus. Enfin bref, cessons de tergiverser, j’ai fini mon service, et il faut que je me grouille de rentrer chez moi, sinon je vais encore rater ma « stupide émission » qui passe à la télé tous les samedis soir. Et l’unique sait que je n’apprécie pas de regarder les rediffusions.

Alors je m’empresse, esquive un peu tous les passants jusqu’à arriver devant ce foutu feu rouge. A chaque fois, il change de couleur au moment-même où j’arrive devant le passage piétons. A croire qu’il ne m’aime pas, c’est pas possible. J’entends une voix crier dans mon dos alors je me retourne, sans vraiment savoir si ça m’était adressé. Revoilà la brune. Elle ne me suivrait pas un peu par hasard ? Je fronce les sourcils comme pour lui demander ce qu’elle fait là. « J-je voulais te remercier... T-tu sais, de t'être soucié de mon état tout à l'heure... » Elle est aussi rouge que ma pupille, ce qui me fait un peu sourire. Elle peut pas me vouloir de mal, puis à la limite, ce n’est pas comme si je la voyais à chaque coin de rues non plus.

Elle continue de parler, même si je me demande un peu si toutes ses phrases ont un sens particulier ou si comme je le pense c’est une suite de mots sans aucuns raccords. Au pire même s’il n’y a rien de logique dans ce qu’elle dit, tant pis. Je l’écoute, parfois écouter vaut mieux que de dire quelque chose. Puis y a ce camion qui fonce à vive allure, et qui finit sa course dans le mur, je ne comprends pas vraiment ce qu’il vient de se passer. Je suis comme en état de choc et j’essaie d’assimiler ce que je viens de voir. J’aurais pu crever là. La gamine aux yeux verts se mit à trembler avant que ses jambes ne se dérobent sous elle. Je la rattrape in extremis avant qu’elle ne heurte le sol. Et puis, comme je n’ai aucune idée de qui appeler, ou même de l’endroit où je pourrais l’amener et où elle serait en sécurité, je la ramène chez moi, la dépose dans mon lit, la borde et vérifie sa température toutes les heures. Moi, je vais simplement dormir sur le canapé, et on verra plus tard. On aura peut-être une explication. Pour finir, je vais devoir regarder mon émission en replay. Fait chier.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Revenir en haut Aller en bas
Rencontre sur les chapeaux de roues... [Iezawa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rentrée sur les chapeaux de roues !
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagneuuuhhh ♪ //SBAFF//
» La soirée continue sur les chapeaux de Roux {Florent
» F1 6 roues !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: