Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Les perroquets ne font pas d'excellents confidents [MIRWAN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Les perroquets ne font pas d'excellents confidents [MIRWAN] Lun 26 Sep - 20:10



- Mais tu comprends pas gars, il me manque grave. En plus j'aime pas les fleurs. Qu'est-ce que je fous à jouer la fleuriste ? Ça sert à rien. Je comprends même pas pourquoi ce métier existe. Ils peuvent les faire pousser eux-mêmes, leurs plantes, les gens, pourquoi ils m'emmerdent ? Puis sérieux, si même moi j'y arrive, alors y a pas de raison. Me cassent les burnes, les amoureux de la nature à deux balles là, j'te jure. Y en qui sont lourds, j'leur ferais volontiers bouffer leurs pétunias.

Je sais que je dis ça tout le temps, mais sérieux, là, faut que je le répète : je crains.
Toutes les factures de la boutiques sont payées, j'avais de quoi me payer un petit remontant. Du coup, me voilà au fin fond d'un bar, à pas oser bouger parce que j'ai trop bu et que ça va se voir. Je veux pas passer pour une espèce de nana psycho-dépressive qui va traîner les bars le samedi soir. C'est nul, comme réputation. Puis j'suis pas comme ça. Normalement je bois pas toute seule, et même avec des amis, j'évite de forcer sur la bouteille. Aujourd'hui, c'est juste un petit dérapage exceptionnel. Ça arrive à tout le monde, non ?
Bah, bien sûr, je déprime un peu maintenant, sinon ce serait pas drôle. Je l'admets, en général je transpire pas la joie de vivre. Mais là j'ai dépassé la limite de spleen autorisée par la loi. C'est pas bon, j'vous le dis.
Pis me v'là à taper la discute à un truc coloré sur ma table. J'arrive même pas vraiment à distinguer ce que c'est. Je crois que ça ressemble à un oiseau. Je sais pas ce qu'ils mettent dans leur téquila, mais c'est puissant ; je crois pas que l'alcool, ça fasse ce genre d'effets, d'habitude. Mais j'en ai rien à battre, j'ai besoin de parler, et ce machin, imaginaire ou pas, bah il m'écoute.

Mino marque un arrêt, soudain pensive. Finalement, elle se penche vers le volatile pour s'exprimer de façon un peu plus discrète.


- Puis, tu sais qui me manque aussi ? Mon copain, gars. J't'explique pas. Y s'appelle Lule. Lugabel, comme moi, t'as vu. C'est pire que Bodasse même. J'sais pas si tu comprends, toi, t'es... t'es.... (Elle abandonne, au bout de trente bonnes secondes de réflexion, l'idée de cibler la nature précise de son interlocuteur) Mais je vais t'expliquer hein, y a pas de souci. Il était super beau ! Et super roux, aussi. Comme moi tu vas dire. Fin plus maintenant. Attends, attends ! C'est une longue histoire, mec, j'vais t'expliquer...

Et ainsi, je m'épanche sur le sujet. Je raconte un peu n'importe quoi au hasard. Des souvenirs d'enfance, des anecdotes sans aucun rapport, un petit commentaire sur la musique de fond. Fort heureusement, même dans un état pareil, j'évite de mentionner la véritable nature de notre relation, à Lule et moi. À moins que ça m'ait échappé ? Nan, je crois pas...
Je fais juste son éloge. Mais ça me suffit à monopoliser la conversation pendant... hum, c'est pas comme si j'avais pris le temps de compter. Longtemps. Et je crois que ça l'a soûlé, parce que d'un coup, le piaf est plus là.

- Woh, mec, t'es où ? Eh ! J'ai pas fini !

Mino cherche désespérément son compagnon d'un soir du regard.


J'vais chialer les gens.

Et ce n'était pas une blague.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les perroquets ne font pas d'excellents confidents [MIRWAN] Mer 5 Oct - 23:45

 
Les perroquets ne font pas

d'excellents confidents
La petite amie de Lule ?

Music !:
 

Quoi de mieux qu'après un bonne journée, pouvoir profiter pour jouer au bar ? Même s'il n'est pas bien payé, il adore donner l'ambiance dans un bar. Il joue tranquillement son piano en mettant l'ambiance avec des morceaux doux. Sa musique  impregne dans la salle la douceur et le calme dans le bar. Les gens quand à eux faisaient  leurs vie avec leur boissons fortements alcolisés. Et Erwan est attentif à ça, il faut que l'ambiance corresponde à ce qu'il se passe après tout, n'est ce pas ? Mais le plus étrange dans tout ça, c'étais Lucky, il étais avec une jeune fille au cheveux de couleurs noires et avec sa peau toute blanche. On dirait qu'elle à un peu trop bu. Est-ce qu'elle ferait des confidences à  notre petit perroquet. En tout l'oiseau ne bouge pas vraiment, il n'a pas l'air du genre à vouloir faire des bêtises pour ce soir. Il se contente dans apprendre plus et écouter cette  jeune fille est un bon moyen pour lui. Comme un humain il apprends, ces animaux sont particulièrement intelligent.

Mais le perroquet au bout d'un moment est revenu sur le piano. Erwan alors le regarda, en avait-il fini avec la conversation de la jeune fille ? En tout cas l'autre vouloir son retour. Erwan lui fait donc signe de partir, mais le perroquet resta et il dit :

"Mon copain, Lule Lugabel."

Sur le moment où il a entendu ce nom il resta sur les touches appuyer, ce qui attira l’attention à tout le monde vers le piano. Quelqu'un qui arrête de jouer de la musique en plein milieu ! Ce n'est pas normal ça ! Mais Erwan ne réagi pas aussi mal pour rien. Il connais cette personne et il est un de ses collègues. Lucky l'a surement compris que ça allait le faire réagir, quel fourbe celui là. Il se mit sur l'épaule de son maître en même temps que notre musicien se met à coté de cette fille avec la peau blanche.
En la voyant de plus près, il peut voir qu'elle s'est mise dans un état minable, la pauvre. Elle doit bien déprimer en cette soirée, Elle essai de se réconforter en buvant de plus en plus de verre. Jusqu'à qu'elle oublie complètement ses soucis. C'est souvent comme ça que procède les gens. Mais ça ne fonctionne pas forcément bien, chez la plupart des gens. Erwan lui prend d’énormes doses de café, chacun sa manière de faire.

Erwan se doit d'être rassurant, parce que la ce qu'elle peux voir c'est juste un mec qui squatte. Et il doit trouver comment engager la discussion. C'est d'ailleurs rare que ce soit le cas de Erwan, quand on est est muet, on a pas forcément envie des discuter. Surtout quand on parle pas le biais d'un perroquet tel que Lucky. Il réfléchit un petit moment à ce qu'il devait dire à une fille bourrer. Parce que quand elle va voir le perroquet parler, elle ne va pas comprendre que c'est en réalité Erwan qui parle. Puis il décide donc de dire :

" Rebonjour moi c'est Lucky, le perroquet dont tu viens de parler il y a pas longtemps. Et lui à coté c'est mon maître. Désoler mais sans lui je suis un peu timide, tu veux continuer notre conversation ?"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les perroquets ne font pas d'excellents confidents [MIRWAN] Jeu 6 Oct - 22:15

Bon, petite leçon de vie. Vous êtes une fille seule dans un bar, qu'il fait nuit - tard - et qu'un type qui mesure presque deux mètres à vue de nez vient s'asseoir à côté de vous. Ben si vous réagissez pas, c'est que vous avez trop bu. Soit, j'avais pas besoin de cet indicateur pour le savoir. Mais ça confirme mes craintes ; j'ai vraiment abusé. Et c'est pas bien.
Ah ! Mais le truc coloré est revenu. Le gars chelou attendra son tour. Je peux pas concentrer mon attention sur deux personnes à la fois.

- Rebonjour moi c'est Lucky, le perroquet dont tu viens de parler il y a pas longtemps. Et lui à coté c'est mon maître. Désolé mais sans lui je suis un peu timide, tu veux continuer notre conversation ?

Okay. J'essaye d'assimiler les informations. Donc le gars flippant, c'est le maître du... perroquet. Je crois que j'ai suivi. C'était un perroquet ? Oui mais une seconde. Je parle à un perroquet depuis le début de la soirée ? C'est pas joli joli. J'espère que je m'en souviendrai pas demain.

Mino secoue la tête, le regard un peu dans le vague - impossible de savoir s'ils sont voilés par l'alcool ou les souvenirs.


- Je... rebonjour.

Même bourrée je suis gênante.

- Je sais pas. Je t'ai tout dit sur lui, t'as vu. Enfin nan, je connais d'autres détails, mais j'ai pas encore assez bu pour en parler. C'est dire.

Je prie l'Unique pour ne pas en arriver à un tel état d’ébriété. J'espère que j'ai réussi à me retenir de pouffer de rire. C'est sale, quand même. Pas bien méchant, mais on sait jamais. Y a peut-être des oreilles sensible qui traînent dans le coin - oh mon dieu, je vais devenir parano. Personne ne m'écoute parler, au moins ? Non. Non. Sauf le grand gars, là. Qu'a pas décroché un mot depuis tout à l'heure. Il est vraiment bizarre.

Elle se tourne vers lui, à moitié affalée sur sa table - sur laquelle grandit doucement une flaque de pétrole -, et l'observe rapidement de haut en bas.


- Vous êtes qui, vous ?

Je sais que le perroquet vient de l'expliquer, ouais. Mais "maître du perroquet", ça constitue pas une identité pour moi. L'alcool fait des miracles : en temps normal, j'aurais jamais osé lui parler, il a vraiment pas l'air net. J'ai l'impression que ses fringues sont encore plus noires que les miennes, c'est pas mal.

- Nan en fait j'm'en fous.

On va se dire la vérité.

- Qu'est-ce que vous foutez, assis, là ? Y a de la place autre part vous savez.

C'est une façon aimable de lui demander ce qu'il me trouve d'intéressant pour venir écouter ma conversation avec son piaf, en fait. Peut-être qu'il voulait juste récupérer l'oiseau, en fait. Bah, la question est posée, maintenant. Pis ma capacité à éprouver de la honte est un peu anesthésiée. Heureusement. Je dois être dans un état misérable.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les perroquets ne font pas d'excellents confidents [MIRWAN] Mer 4 Jan - 14:28

Les perroquets ne font pas

d'excellents confidents
Amie ou petite-amie ?

Pavec quelqu'un de bourrer a toujours été gênant. Certains réagissent plus où moins différemment face à l'alcool. On dirait bien qu'elle, n'a pas totalement conscience de ce qu'elle dit. Et encore moins qu'elle est consciente de parler à un perroquet. L'animal qui répète tous les secrets. Le pire confident qu'elle n'aurait jamais pu avoir. Mais, elle a de la chance ce perroquet n'est pas lambda. Il ne va pas répéter ce qu'elle vient de dire à tout bout de champ. Sauf à Erwan bien sûr, c'est à cause de ça qu'il est là. Qu'est-ce qu'elle fait ici ? En tout cas physiquement, elle est bien différente. La femme se secoue la tête peut-être. Elle semble surprise, est-ce qu'un brin de lucidité lui a fait comprendre qu'elle avait parlé à un perroquet toute la soirée ?

On dirait que non. Lucky salua à place d'Erwan qui faisait un signe des mains. Mais il n'était même pas sûr qu'elle pouvait comprendre. En tout cas, elle n'a pas totalement compris ce qu'il se passe. Le perroquet s'approche d'elle. Ce serait donc sa petite amie. Pour être honnête, il ne pensait pas que ce professeur aimait ce genre de personne. Ou peut-être son animal de compagnie a juste menti ! Non, c'est assez rare qu'il se mette à dire quelque chose qui n'a aucun rapport. Et puis cette fille, avoue elle-même savoir quelque chose. Est-ce qu'elle cache un dossier sur lui. Ce serait plutôt drôle d'apprendre des choses gênantes sur lui.

Sans vraiment comprendre, elle se mit presque affaler sur la table. On pouvait un substance noir qui se met à couler le long de la table. Lucky voulait tenter d'en boire, mais Erwan l'en empêche. Le musicien approche son nez pour sentir son l'odeur de cette chose. C'est l'odeur du pétrole, heureusement qu'il a empêché son animal. En voilà une sacrée surprise, c'est une Nymphe du pétrole. Je pense qu'elle aussi a hérité de la même malchance qu'Erwan sur les dons. Cette mystérieuse femme lui demande de se présenter. Le professeur commença donc par se présenter.


- Lui c'est Erwan. Pour tout te dire, il est mu...

Puis interruption en plein milieu. Elle se permettre de rajouter qu'elle en avait rien à cirer. Elle a bien de la chance d'être beurrée. Parce que si ce n'était pas le cas, Erwan n'aurait pas hésiter un seul instant d'utiliser la violence. Il se retient donc un petit et laisse un soupir. Son perroquet voyant le désintérêt qu'elle avait pour lui, il ne peut pas s'empêcher de rajouter :

- Il n'y a que moi qui intéresse les femme.

Et puis la nymphe fais bien comprendre qu'il étais en trop. Mais vous savez, ça ne va en aucun cas l'empêcher de rester assis sur cette table. Il est déterminé à comprendre ce qu'elle a raconté à son perroquet. Il ne répond pas à sa remarque et demande plutôt une autre question :

- Pourquoi se mettre dans un pareil état ? Lule a fait quelque chose de mal ?

HRP:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Les perroquets ne font pas d'excellents confidents [MIRWAN]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Les orties ne font pas que piquer...
» Patrick Font, poésie dans les lignes mais vice entre les pup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: