Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn] Dim 28 Aoû - 21:53


[Par soucis de réalisme, ce rp se déroule en juillet. Cordialement, la rédaction.]

Face à une sombre porte en bois se détachant du fond d'un couloir mal éclairé, un individu pour le moins haut en couleur trépignait, visiblement anxieux. Mikhaïl avait beau se tenir devant la porte de son propre appartement, il n'osait toutefois pas en franchir le seuil. Car en effet, la lourde porte dissimulait quelque chose - ou plutôt quelqu'un - qu'il avait tenté d'éviter pendant maintenant presque un mois. Pour comprendre la peur qui tenaillait l'estomac du pauvre homme, il fallait remonter plusieurs semaines en arrière, durant l'évènement qui avait été organisé pour rythmer la vie du lycée Xényla à l'annonce du début des vacances d'été : la Battle School.

Mikhaïl regrettait chaque jour un peu plus d'avoir décidé de s'inscrire à ce jeu infâme, qui lui avait totalement retourné le cerveau. Lors de cet événement, il avait dû faire face à son colocataire et collègue : le vieux Mr. Maldwyyn, gardien du lycée Xényla. Vieux gardien qui avait fini couvert de sang. Avec un morceau d'épaule arrachée. Et un adversaire pour le moins désorienté. Si le CPE n'était toujours pas totalement certain de ce qui avait bien pu se passer dans cette arène, quelqu'un l'avait toutefois aidé à comprendre quelque chose qui lui faisait redouter son prochain face-à-face avec le vieil homme : si Mr. Maldwyyn avait fini dans cet état, c'était bel et bien par la faute du grand requin. Et Dorothée avait été très clair : il fallait maintenant qu'il assume ses actes et qu'il présente ses excuses auprès du vieil homme pour pouvoir reprendre un train de vie normal.
Car bien entendu, depuis cet événement, Mikhaïl n'avait pas osé poser le pied dans son propre appartement, de peur d'y croiser le gardien et de subir les foudres de sa colère. Dorothée avait bien eu l'amabilité de le laisser occuper le canapé de son cabinet pendant quelques semaines pour ne pas avoir à dormir sur le sol de son propre bureau, mais il ne voulait pas continuer à s'imposer de la sorte. Le CPE avait maintenant rassemblé assez de courage pour se confronter à l'inévitable. Ou du moins, il l'espérait. Et puis il voulait que son ami psychologue soit fier de lui, qu'il voit qu'il appliquait ses précieux conseils en matière de socialisation à la lettre.

Allez Misha, tu peux le faire !

Le CPE inspira un grand coup, puis baissa les yeux vers ses bras chargés. Au creux de ceux-ci, le requin rose avait empilé divers cadeaux à l'attention de Mr. Maldwyyn, n'ayant pas réussi à décider lequel serait le plus adapté à la situation à laquelle il était confronté. Comment se faire pardonner d'avoir à moitié arraché l'épaule de son colocataire avec ses dents ? Mikhaïl avait eu du mal à trouver la réponse à cette question.

Son premier choix s'était porté sur une boîte contenant un assortiment de chocolats qu'il avait soigneusement emballée d'un papier cadeau rose à paillettes. Mais Dorothée lui avait dit que l'important, lorsqu'on voulait se faire pardonner, c'était d'y mettre son cœur. Et Mikhaïl trouvait qu'une boîte achetée dans un supermarché risquait de sembler trop banale pour vraiment communiquer ses sentiments.
Il avait donc envisagé d'écrire une lettre d'excuses pour le gardien. Mais n'étant pas un fin poète, sa lettre se transforma rapidement en dessin, celui-ci représentant un tigre à dents de sabre, un requin rose et une petite tortue de la même couleur, tous trois faisant une ronde devant une maison, sous un superbe arc-en-ciel sur lequel on pouvait lire « Je suis désolé ». Finalement, trouvant sa lettre relativement ridicule, Mikhaïl avait trouvé l'illumination, compris ce qu'il manquait pour que ses excuses soient parfaites : une peluche.

C'est pourquoi il se tenait maintenant devant cette fameuse porte, les bras chargés d'un paquet rose à paillettes, sur lequel reposaient un dessin plié en deux, ainsi qu'une petite peluche en forme de requin rose que le jeune homme avait fait lui-même (avec l'aide de quelques gentils élèves du club de couture). Il était temps maintenant. Il était prêt. Mikhaïl prit une profonde inspiration, avant de frapper doucement de son poing contre la porte.

Une fois le geste accompli, les battements de cœur du jeune homme accélérèrent en flèche et ses dents commencèrent à claquer, pris par l'angoisse. Bien sûr que non qu'il n'était pas prêt ! C'était une idée parfaitement stupide de toquer à la porte, il ne pouvait pas voir le visage de Mr. Maldwyyn, pas encore ! Dorothée serait déçu, mais il fallait absolument qu'il s'en aille d'ici. Et au plus vite.
Mikhaïl tourna plusieurs fois sur lui-même, avant de poser en hâte ses petits cadeaux à l'attention de Dwayne sur le sol. La voilà la solution : il allait laisser les paquets ici, s'enfuir, et attendre que le gardien vienne le voir pour lui dire s'il les acceptait ou non. Ou espérer que le vieil homme l'oublie à tout jamais. Il pouvait très bien vivre dans son bureau finalement, c'était largement assez grand pour Ragnar et lui. Il demanderait à Dorothée de bien vouloir le pardonner et chercher ses affaires dans son appartement. Mais faudrait-il alors qu'il offre un cadeau à Dorothée pour s'excuser d'avoir failli à sa tentative de demande de pardon auprès de Mr. Maldwyyn ? Probablement, mais il préférait largement cela à la vision du regard furieux du gardien.

Le jeune homme posa ses paquets au sol et commença à tourner les talons, pressant ses mains contre sa poitrine à l'endroit où il pouvait sentir la petite carapace de son meilleur ami endormi. Il fallait qu'il s'en aille. Vite. Mais sans courir. Il ne fallait pas faire trop de bruit. Mais il avait déjà toqué, alors on savait forcément déjà qu'il était là ? Mikhaïl secoua vivement la tête, prenant le chemin de l'ascenseur : il fallait qu'il arrête de réfléchir, il fallait juste qu'il sen aille.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Misha vous aime en Deeppink.
DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn] Mar 30 Aoû - 12:24


Dwayne ne savait pas trop s'il devait adorer ou haïr les grandes vacances. S'opposaient face à cette question deux grands arguments : pendant les vacances d'été, on ne travaille plus, on ne fait plus rien. Et ça, ça le mettait exagérément  sur les nerfs. Cependant, il avait sa chère Mérid à la maison, et franchement, cet argument-ci pesait son poids. Soit, il la voyait déjà tout au long de l'année, mais c'était différent. Elle était avec lui, à la maison.
Mais malgré cela, il était d'une humeur assez massacrante - qu'il s'efforçait de cacher devant la jeune femme. Comme elle était sortie avec des amis, il pouvait donc laisser libre à ses maugréations et diverses idées noires. Un mois, qui plus à son âge, ce n'était pas assez pour se remettre d'une blessure telle que celle causées par les terribles mâchoires du CPE, Malenkov. Ce gars n'avait pas eu l'air très coriace, mais il l'avait tout simplement massacré. Pour dire les choses de manière un peu plus triviales, Dwayne ne s'en remettait pas. Et pas qu'au niveau physique. Il se trouvait par ailleurs que le rose gaillard était non seulement son collègue, son adversaire, mais aussi son colocataire. Mais il n'était plus venu depuis un certain, et, avouons-le, le vieil homme se moquait bien d'où est-ce qu'il pouvait dormir. La pilule n'étant toujours pas très bien passée, il n'avait pas très envie de le revoir.
Eh oui, blesser l'honneur d'un vieillard peut être dangereux. D'autant plus que celui-ci avait de jolies griffes qui ne demandaient qu'à servir.

On toqua à la porte. Un peu ramolli par les calmants et la médication combinés, il mit quelques secondes à réagir. Puis il se leva, finalement pas mécontent qu'il se passe quelque chose. Il n'avait aucune idée de qui pouvait passer ; dans quelques secondes, il le saurait. Il posa la main sur la clenche et ouvrit.
Ah. Oh. Oui, en fait, il ne s'attendait pas à ça. Un Malenkov visiblement désireux de s'enfuir et un petit monticule de présents sur le sol. Qu'est-ce que c'était que cette fumisterie ? Son oeil valide observa la scène.

- J'espère pour toi que tu te moques de moi, Malenkov.

Heureusement pour le grand type qu'il nageait dans les effets des médicaments. Sinon, il aurait déjà un tigre sur le dos. Non, vraiment, l'humiliation de la défaite l'avait bien plus marqué qu'elle ne l'aurait dû.

- Qu'est-ce que tu reviens faire ? Tu espères m'attendrir avec des...

Alors qu'il prononçait cette phrase, il s'était ramassé pour attraper la première chose qui lui venait du petit tas : un bout de papier. La stupeur avait remplacé ce qu'il y avait de haineux en lui.

- Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

Il observait, sans savoir comment l'interpréter, le dessin digne d'un enfant de cinq ans entre ses mains. Quel drôle de gars. Non, réellement, il se moquait de lui, en fait. Il ne voyait pas d'autre explication. Il fronça les sourcils.

- Je retire ce que j'ai dit. L'aurait mieux valu pour toi que tu ne te moques pas de moi.

Il sentait ses accès de colère le titiller. Si l'homme en rose n'avait pas une bonne explication à ces conneries, il y allait avoir un deuxième round.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn] Mer 31 Aoû - 22:08


Alors qu'il se dirigeait vers la porte de l'ascenseur, Mikhaïl entendit le bruit caractéristique d'une porte qu'on ouvrait. Le jeune homme se raidit. Non. Non, non, non. Faites que son ouïe soit en train de lui faire défaut. Le bruit ne pouvait pas venir de cette porte.

- J'espère pour toi que tu te moques de moi, Malenkov.

Le CPE déglutit silencieusement, osant à peine respirer. Pas de doute, c'était la voix de son vieux colocataire. Et à en juger par le ton qu'il employait pour s'adresser à lui, Dwayne était loin d'être ravi de le voir débarquer ici à nouveau. Mikhaïl pressa un peu plus ses mains contre son torse, sentant son petit camarade à carapace s'agiter dans sa poche pour chercher de l'air.

- Qu'est-ce que tu reviens faire ? Tu espères m'attendrir avec des...

Il y eut un instant de silence, avant qu'il reprenne, un léger tremblement dans la voix.

- Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

Le gardien avait bougé. Mikhaïl se mordit la lèvre : il lui avait posé une question directe, il fallait qu'il lui réponde. Prenant son courage à deux mains – littéralement, il avait sorti Ragnar de sa poche et le tenait maintenant entre ses doigts -, il se retourna, prêt à affronter le regard du gardien Maldwyyn.
Ou du moins c'est ce qu'il croyait. Une fraction de seconde à observer le visage furieux du vieil homme avait suffit à le faire baisser tout aussi immédiatement les yeux, effrayé. Le « ça » que son colocataire avait désigné d'un ton dédaigneux semblait être le dessin que Mikhaïl lui avait fait, puisqu'il tenait le bout de papier devant lui, comme s'il s'agissait d'un ignoble déchet.

Le CPE ouvrit la bouche, sans qu'aucun son ne s'en échappe, les yeux fixés sur les mains du gardien. Ça n'était pas très gentil de sa part, il avait pourtant mis tant d'efforts dans ce cadeau ! Mais il n'oserait clairement pas le faire remarquer à l'hybride face à lui, de peur d'attiser encore plus sa colère.

- Je retire ce que j'ai dit. L'aurait mieux valu pour toi que tu ne te moques pas de moi.

Mikhaïl tremblait, caressant nerveusement le petit animal dans ses mains. Il ne comprenait pas. Dwayne ne comprenait pas. Il avait pourtant fait de son mieux pour qu'il comprenne ! Il ne se moquait pas de lui, au contraire ! Jamais il n'avait été plus sérieux de sa vie, si bien qu'il avait l'impression que son avenir dépendait de la réception de ses excuses par cet homme.
Il releva la tête, plongeant enfin son regard dans celui du gardien. Celui-ci avait l'air particulièrement furieux et vrillait le jeune homme d'un regard noir, souligné de sourcils froncés – son visage tordu était tellement effrayant lorsqu'il grimaçait de la sorte, Mikhaïl en était traversé d'affreux frissons.

- Je... Monsieur Maldwyyn, c'est une lettre... Enfin non, un dessin - pour m'excuser, je voulais...

Il s'interrompit, sentant l'agacement du vieil homme qui lui faisait face. Au mieux, il était en train d'empirer sa situation. Vite Mikhaïl, il fallait qu'il dise quelque chose d'intelligent, quelque chose qui pourrait calmer l'hybride fumant face à lui - ses sourcils pouvaient-ils encore se rapprocher davantage ? Le CPE secoua la tête : le moment était mal choisi pour se poser ce genre de question.
Il s'avança, peu sûr de lui, posant son ami sur son épaule pour libérer ses mains. Il pointa ensuite du doigt chacun des petits personnages qu'il avait dessiné, les uns après les autres, ses grands yeux fixant l’œil unique du gardien. Après une profonde inspiration pour se redonner courage, il reprit la parole, sa voix trahissant toujours la peur que son interlocuteur lui inspirait.

- C'est vous. Et moi. Et Ragnar.

Ce qu'il venait de faire était parfaitement stupide. Mikhaïl venait de s'en rendre compte. Bien sûr que Dwayne avait dû reconnaître les petits personnages - après tout, il avait tout de même un talent certain pour ce genre de choses artistiques -, ça n'était tout simplement pas ce qu'il attendait ! Ce que le vieil homme voulait, c'était des excuses. Si le gentil requin les lui donnait, un immense sourire apparaîtrait enfin sur son visage ridé et ils pourraient tous deux repartir sur de bonnes bases !
Car pour le moment, le vieil homme donnait plutôt l'impression de vouloir l'étrangler, ce qui aurait été fort fâcheux. Après tout, qui s'occuperait de ce pauvre petit Ragnar si Mikhaïl venait à disparaître ? Il y avait bien Dorothée, mais cet homme avait beau être un psychologue formidable, son patient doutait fortement qu'il soit apte à élever un petit animal aussi fragile et demandant autant d'attention que son compagnon. Et puis c'était son ami, il serait dévasté s'il venait à disparaître !

Mikhaïl secoua à nouveau la tête, cherchant à se remettre les idées en place. Non, ça n'arriverait pas, il allait convaincre Dwayne de la sincérité de sa demande de pardon. Il le fallait. Mais par où commencer ? Visiblement, le dessin n'était pas la meilleure solution et fuir n'était apparemment pas non plus conseillé. Le jeune homme se tordait les doigts, anxieux, jusqu'à ce qu'une illumination le touche. Mais bien sûr, il aurait dû commencer par là !

- Vous... Vous allez mieux ?

Il baissa les yeux vers le sol, piétinant nerveusement le tapis miteux du couloir, tout en reprenant parole en balbutiant, ne laissant pas le loisir au vieil homme de lui répondre immédiatement, gêné.

- Non... Je veux dire...

Il prit une profonde inspiration, la gorge légèrement étranglée, puis enleva son grand chapeau, adressant à Dwayne un regard accablé de honte.

- Je suis désolé. Je savais pas comment me faire pardonner, alors... Je pensais que...

Mikhaïl se perdait. Ses excuses étaient parfaitement lamentables, et il commençait à le réaliser. Il sentit des larmes commencer à lui monter aux yeux : pourquoi avait-il fallu qu'il se retrouve dans cette situation ? Qu'avait-il donc fait pour mériter ça ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Misha vous aime en Deeppink.
DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn] Mer 31 Aoû - 23:17


Malenkov se confondait en excuses, l'air si mal à l'aise que Dwayne en arriva presque à éprouver de la pitié pour lui. Surtout quand il tenta vainement de lui expliquer le dessin - puis diable, qui était donc Ragnar ? Il savait que ce gars était étrange, parce que c'était inscrit sur sa figure. Mais tout de même, il allait loin. Puis, d'un autre côté, c'était terriblement attendrissant. Il avait l'air d'un enfant. Non pas l'air ; c'était bel et bien un enfant qui se tenait face à lui. Un enfant avec une bonne tête et demie de plus que lui, soit. En temps normal, il aurait pensé qu'il se moquait ouvertement de lui, ou qu'il avait connaissance de ses faiblesses et tentait d'en profiter. Mais la prestation du CPE avait un troublant goût de sincérité.
Il n'en laissa pourtant rien paraître. Ce devait être un beau bordel dans la tête de ce petit gars. Mais le vieux était buté : pas question de laisser couler. Et pour palier à son envie d'accepter ses excuses, il se remémora la douleur de son épaule et celle de l'humiliation. Tiens, c'était passé.

- Vous... Vous allez mieux ?

La question le surprit réellement. Un peu décontenancé, il reluqua l'hybride de haut en bas. Il s'en voulait vraiment, en douter eut été injurieux. Et s'inquiéter de son état, même aussi maladroitement, ce n'était pas mal essayé.
Non, Dwayne. Te laisse pas avoir par ce petit jeune.

- Non... Je veux dire... Je suis désolé. Je savais pas comment me faire pardonner, alors... Je pensais que...

C'était un étranglement, qu'il percevait dans sa voix ? Non, sérieusement, il allait... pleurer ? Dwayne ne savait pas trop quoi faire. D'un côté, la partie maternelle de son être lui ordonnait de faire entrer ce petit gars et lui servir un chocolat chaud. De l'autre, son honneur lui demandait de lui claquer la porte au nez. Puis, entre les deux, il y avait un petit Dwayne un peu exaspéré de voir quelqu'un qui avait autant de difficultés à prendre les situations en main. De son temps, ça ne se passait pas comme ça. La preuve, il avait dix ans de moins que l'homme en face de lui qu'il s'occupait déjà pleinement de toute sa famille.

Après un long silence, il lâcha un soupir un peu résigné.

- C'est bon, ça va.

On voyait bien que ce n'était pas dit avec le coeur. Mais cette histoire allait le fatiguer, et il semblait que le pauvre garçon avait déjà pas mal souffert de tout ça - d'où sa disparition de l'appartement. Dwayne n'aurait pas pensé.

- Pas la peine d'en faire autant, grommela-t-il avec un semblant de mauvaise humeur, qu'est-ce que tu veux ? Que j'accepte tes excuses ? Bah, si tu veux. Acceptées.

C'était désormais à son tour d'être mal à l'aise. Il se sentait soudain terriblement grognon, et sa tête lui paraissait lourde. Foutus médocs.

- Mais Malenkov. Ce qu'il s'est passé dans l'arène, reste dans l'arène. Je suis un vétéran de l'armée, c'est pas n'importe quel petit jeune qui peut se pointer et me mettre une raclée pareille.

Son regard s'était fait plus insistant, plus menaçant.

- Tu peux revenir, p'tit gars, tant que tu fais attention à ce que tu fais. Aucun dérapage toléré. Compris ?

Il n'avait aucune autre légitimité que son page pour s'imposer en tant que figure d'autorité, et il le savait. Et il s'en moquait, d'ailleurs. C'était une forme d'abus de pouvoir ; ça lui convenait parfaitement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn] Sam 3 Sep - 13:21


Mikhaïl était autant honteux que mortifié. Il avait envie de s'allonger sur le sol et de laisser le vieil homme décider de son sort. Il n'y avait aucune chance que des excuses aussi maladroites fonctionnent sur lui, qu'avait-il donc imaginé en venant ici sans les préparer plus à l'avance ?
Après plusieurs secondes qui parurent être une éternité, Dwayne laissa échapper un long soupir qui sortit immédiatement Mikhaïl de ses interrogations existentielles. Le moment était-il venu pour lui de subir la punition du vieil homme ?

- C'est bon, ça va.

Le ton n'y était pas, mais cette phrase n'en perdit pas son effet de délivrance sur le jeune CPE. C'était comme si son esprit avait volontairement décidé d'ignorer l'air totalement résigné de l'homme face à lui pour uniquement se concentrer sur ce qu'il voulait entendre depuis des mois. Il sentit comme un poids immense s'évaporer de sa poitrine. S'évaporer pour s'envoler loin, très loin, emportant avec lui les larmes qui avaient cherché à monter à ses yeux.

- Pas la peine d'en faire autant, grommela-t-il avec un semblant de mauvaise humeur, qu'est-ce que tu veux ? Que j'accepte tes excuses ? Bah, si tu veux. Acceptées.

Acceptées. Elles étaient acceptées. Ses excuses étaient acceptées. Il ne savait pas pourquoi, ni comment, mais le gardien acceptait ses excuses. Mikhaïl n'avait pas de mots pour décrire son soulagement, il était sur un petit nuage - dont Dwayne le tira momentanément pour ajouter quelque chose sur un ton plus sec.

- Mais Malenkov. Ce qu'il s'est passé dans l'arène, reste dans l'arène. Je suis un vétéran de l'armée, c'est pas n'importe quel petit jeune qui peut se pointer et me mettre une raclée pareille.

Bien entendu que tout ce qu'il s'était passé dans l'arène y resterait ! En aucun cas le requin rose ne voulait qu'on reparle de ses « exploits » dans son enceinte, il espérait même que tout le monde efface à jamais de leur mémoire ce qu'il avait bien pu y faire subir à ce vieil homme. Il ne comprenait toujours pas complètement comment une telle chose avait pu se produire, mais depuis sa discussion avec Dorothée, il s'était promis que ça n'arriverait plus jamais et qu'il n'en parlerait plus à personne.

Alors qu'il observait toujours son colocataire, il vit que le regard du vieil homme changea, pour se faire plus menaçant. Mikhaïl se raidit légèrement : Dwayne voulait-il se venger ? Faudrait-il qu'il le laisse lui manger son épaule pour se faire pardonner ? Un frisson parcourut sa colonne. Soit, s'il le fallait, il offrirait son épaule au vieil homme. Son bras même. Ou sa jambe. Peut lui importait, tant qu'on lui épargnait sa vie.

- Tu peux revenir, p'tit gars, tant que tu fais attention à ce que tu fais. Aucun dérapage toléré. Compris ?

Il... Vraiment ? Aucun membre de son corps n'allait lui être arraché ? Mikhaïl laissa échapper son chapeau de ses mains en écarquillant les yeux. Ils clignèrent plusieurs fois tandis qu'il regardait le gardien sans le voir. Il pouvait revenir ? L'hybride n'en croyait pas ses oreilles.
Il revint toutefois bien vite à lui, secouant énergiquement la tête en se mordant les lèvres, avant de se baisser avec hâte pour ramasser son bien par terre, balbutiant quelques mots avec précipitation.

- N-non m'sieur ! Compris ! Ça n'arrivera plus !

Il posa ensuite le haut-de-forme sur le sommet de son crâne, un immense sourire illuminant son visage. Le jeune homme était abasourdi : pourquoi n'était-il pas venu s'excuser plus tôt? Dwayne était si gentil et compréhensif, il n'avait eu aucune raison d'en avoir peur !
Le CPE tourna sa tête vers l'épaule sur laquelle Ragnar reposait pour le reprendre dans ses mains, l'approchant de son visage pour le placer contre sa joue. Il ferma les yeux de bonheur, laissant échapper toute sa joie sans tenir compte du vieil homme qui était toujours face à lui.

- T'entends ça Ragoût ? On peut retourner à la maison, il faut que je prévienne Dorothée !

Mikhaïl était tout à fait extatique, il n'en croyait toujours pas ses oreilles : il avait été pardonné ! Certes, le vieux gardien n'avait toujours pas l'air de particulièrement le porter dans son cœur, mais ils avaient maintenant franchi un nouveau pas vers leur future amitié ! Il éloigna sa petite tortue de son visage, puis sautilla quelques instants sur place, se mordant les lèvres pour retenir l'immense sourire qui voulait s'étirer davantage sur son visage. Il pouvait rentrer chez lui. Il fallait absolument qu'il prévienne Dorothée !

Alors que le jeune hybride commençait déjà à se ruer vers l'intérieur de leur appartement pour se précipiter sur son téléphone fixe, il s'interrompit soudain dans sa course, avant de revenir vers son colocataire. Il ne pouvait tout simplement pas retenir sa joie, il fallait qu'il la partage avec quelqu'un, et le gentil borgne face à lui semblait être la personne la mieux désignée pour faire cela à cet instant précis.
Mikhaïl lui adressa un sourire radieux, puis se dirigea vers lui avant de l'enserrer de ses bras de toutes ses forces, lui offrant un câlin des plus sincères.

- Merci monsieur Dwayne, vraiment !

Après quelques secondes, il rompit le contact pour se replacer face à lui, tout sourire. Il baissa brièvement la tête pour montrer encore sa reconnaissance envers le vieil homme, avant de se tourner pour observer l'appartement, claquant des dents d'excitation. Rien n'avait changé en son absence, c'est comme si rien ne s'était jamais passé, il n'aurait plus jamais à repenser à cet ignoble incident ! Mikhaïl laissa échapper un petit cri de contentement, puis se rua enfin vers sa petite chambre, avec la ferme intention d'appeler son cher psychologue pour lui narrer son exploit du jour : il allait être si fier de lui !

Peut-être était-ce le début d'une longue et solide amitié entre deux hybrides ? Il pouvait toujours rêver, après tout.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Misha vous aime en Deeppink.
DC : Kristal Z. Lya - Gwendal Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ CPE
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Revenir en haut Aller en bas
Luv me plz. [ft. Dwayne Maldwyyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sgt Brad Vs John Dwayne
» Carnet de Dwayne E. Walker
» Main Event : LMDC Championship Fatal 4 Way TLC Match : HBK vs Sheamus vs The Rock vs The Nergal
» Sept à la maison [Pv Dwight, Dwayne, Meïly Young, Leahna & Nina]
» A simple meeting between a stripper and a crazy man [With Griffin O'Dwayne]:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: