Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Poussez vous le palace débarque au motel ! [Blume/Sadie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Poussez vous le palace débarque au motel ! [Blume/Sadie] Mer 24 Aoû - 15:27

Et ben ça ce fût une BONNE journée ! J'ai flâné en ville et j'ai pu avoir plein de truc sympa. Principalement du manger mais j'ai aussi eu un nouveau téléphone, une console de jeu et quelque nouveaux vetements que je ne mettrai sans doute quasiment jamais mais ils sont cool donc à mwa. Ah et j'ai aussi pris un ou deux posters à accrocher aux murs de la chambre histoire d’égayer un peu. En gros j'ai les bras chargé de mon butin de la journée, j'ai tout entassée dans un ruelle discrète où personne ne va et une fois ma journée fini je ramène tous avec moi comme c'est souvent le cas.

Ce soir, je vais me régaler de toute ses bonnes choses que j'ai charpardée obtenu dans un cadre tout à fait légal. Ben oui les gens, faut pas faire tomber vos affaires au sol, sinon ben quelqu'un peut le ramasser et le garder à avec lui....Evidemment ce n'est pas DU TOUT mon cas. Nan nan, je suis une gentille fille tout ce qu'il y a de plus civilisée.
Mon style vestimentaire du jour le prouve: aujourd'hui j'avais un t-shirt bleu à manches courte avec le bout des manche déchiré (normal quoi), une veste en jean noire avec un effet usé et des poches un peu partout dessus (comme les gens sur les énormes motos qui font un jolie ronron quand elles roulent), des collant aux motif à carreaux rouge et une jupe noire d'où partaient plusieurs chaines en tissus. J'avais également passée autour de ma taille une ceinture en cuir rouge pour faire tenir la jupe et une autre en cuir noir qui je laisse pendre sur un côté (elle ne tient rien c'est juste pour le style, comme pour mes chaînes quoi) et enfin une paire de Rangers noir avec des scratchs parce que je déteste les lacets. C'est une perte de temps et en plus y'a une fermeture éclair sur le côté des Rangers donc ça facilite pour les mettre et les retirer. Pas de bracelets, de bagues ou de colliers, ça fait du bruit, je préfère le bruit feutré du tissu et le craquement du cuir c'est plus mélodieux qu'un bruit métallique.

Ce style détonne complètement sur moi avec mes cheveux vert et mes yeux aux couleurs changeante mais ça m'amuse et puis de toute façon ça ne m’empêche pas de continuer à faire grandir mon butin. C'était fini pour la journée en tout cas et là je suis en train de rentrer au lycée avec mes trouvailles, je ne sas pas où je vais bien pouvoir mettre tous ça...peut-être sur le lit qui n'est pas occupée. Ce serait pas vraiment pas cool d'avoir encore quelqu'un dans la chambre, j'ai mis tout plein de temps à accepter Iezawa on en a même baver mutuellement parce que je l'ai embêtée un peu beaucoup et il m'a rendu l'ascenseur plusieurs fois mais on a fini par...je dirais, trouver un terrain d'entente. J'ai appris plus tard qu'il n'allait pas tarder à partir du lycée car il était en dernière année, du coup je l'ai laissée tranquille par la suite.

Je traverse rapidement le couloir menant à ma chambre avec qu'une seule envie, déposer tout ce bazars et aller prendre une douche parce qu'il fait un peu chaud et que je n'ai plus à boire. Enfin j'ai encore des boisson mais elles sont planquées dans les sacs et j'ai un peu les mains prises là.

"Oups désolé"

Je m'excuse auprès d'un élève que j'ai bousculée sans le faire exprès, faut dire que je ne vois pas grand chose et arrive enfin devant la porte de ma chambre. Je pose tout et cherche ma clé, l'insère dans la serrure. Tien ? C'est ouvert, je pensais avoir fermer la porte en partant. Iezawa est peut-être rentré. Du coup j'ouvre la porte et rentre avec tous mon foutoir que je pose sur mon lit et tiens ?Je connais cette odeur, ça.....ça sent le riche ! Que s'est t'il passé dans ma chambre ?

"Iezawa ? T'es là ?........Ah Bahjour ! T'es qui ?"

Dis-je à la tête inconnu qu'est dans not' chambre. Je retire mes oreillettes de mes oreilles. L'odeur semble provenir de cette personne. Je regarde, étonnée, autour de moi, y'a des sacs et des valises un peu partout. Pour le coup on se serait cru dans un hall de gare. Et zut ! Pitié dite moi pas que c'est une nouvelles élèves venant squatter notre chambre ! Déjà qu'on a du mal à ranger nos affaires alors si il y'a en a une troisième ça va pas le faire.
Bon du calme Blume, ne lance pas les hostilités tout de suite ! Attends un peu, si ça se trouve elle n'est pas méchante. Oui mais c'est ma chambre ! Et ma chambre.....ben c'est ma chambre quoi et c'est aussi ma planque accessoirement. Enfin bon, ce n'est pas moi qui décide de l'attribution des chambres (malheureusement), va falloir que je fasse avec. Je regarde donc la future Origine (logique puisque nous sommes par classe dans le chambres, donc la personne que j'ai en face de moi va être dans ma classe). Ouais l'odeur de riche viens bien d'elle, j'espère qu'elle n'a pas le caractère qui va avec parce que la colocation risque d'être électrique sinon.

"Bah on dirait qu'on va être 3 dans la chambres. Moi c'est Blume ! Et twa ?"

Commençons de manière simple, les présentations ensuite j'aviserais. Je fouille mes sacs à la recherche de manger et de boisson puis fini par sortir quelque bricole.

"Bah Bienvenu chez les fous ! Tu veux un truc à boire ou à manger ? J'en ai pris un peu beaucoup trop."

Vala c'est pas mal comme ça. Attendons avant, et pis faut pas oublier que je suis gentille moi. Gentille et que j'adore jouer et si elle aime les jeux ben elle va être servie hihi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous fais rêver. Dors petit(e) Invité. Dors en Darkgray. Ho et vide tes poches ! Tu seras mignon.
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poussez vous le palace débarque au motel ! [Blume/Sadie] Dim 2 Oct - 12:16

Push you the palace arrived at the motel

Blume G. Winterhive & Sadie Swenson

E   lle était recroquevillée, le visage dans son coussin. Elle continuait de maugréer d'incalculables scénarios pour se venger de Miranda dans sa robe en crêpe moulante bleue, soudain elle saisie le petit bagage à sa porté et l'abattu sur le coin de sa table de nuit, le démolissant jusqu'à que son contenu recouvre le parquet de la chambre. Ses talons claquaient sur le sol à la cadence à laquelle elle abattait son bagage contre le meuble. Puis, déprimée, s'étala de tout son long sur le lit jusqu'à ce qu'un tintement de clé dans la serrure de la porte la fit sursauter.

- Oh my God!

Je bouillonnais encore de rage, mes cheveux ne ressemblaient plus à rien! La pire rentrée de-ma-vie, je vous jure que je vais faire saigner cette petite pétasse, lui briser les genoux!

Je saisis la valisette posée sur la montagne de bagages la plus proche et l'éventrai contre la table de chevet à plusieurs reprises jusqu'à que mes sous-vêtements, précédemment pliés, jonchent le sol de la chambre.

Je m'effondrais à nouveau sur le lit et sanglotai dans mon coussin lorsqu'un cliquetis m'interpella, cela provenait de la porte! Quelqu'un allait entrer! Je me relevai dos à la porte, refit rapidement ma queue de cheval et séchai mes larmes avant qu'elles ne glissent le long de mes joues.

La porte s'ouvrit et je me retournai en imaginant débarquer le plus beau des beaux gosses, rien qu'à y penser j'avais un sourire jusqu'aux oreilles, puis je vis la personne en face de moi...

Les coins de mes lèvres tombèrent aussi vite que si on y avait accroché des poids, je poussai un bref soupir de désappointement et entrepris de l'ignorer et de ranger le foutoir que j'avais causé...

- Iezawa? T'es là? ... Ah, Bahjour! T'es qui?

- Toi t'es qui?

Lançai-je en ramassant une de mes culottes.

- Bah on dirait qu'on va être trois dans la chambre. Moi c'est Blume! Et toi?

"A trois dans la chambre? Mais de quoi elle... Oh Sei-gneur!" Je sentis les larmes me remonter et la gorge me piquer... Ma bouche commençait à se tordre, "Cette pseudo-rockeuse va être ma compagne de chambre!".

- Bah bienvenu chez les fous! Tu veux un truc à boire ou à manger? J'en ai pris un peu beaucoup trop.

<< Bah bienvenu chez les fous! >> ... Je plaquai une main contre ma bouche et me servis de l'autre pour la cacher de moi et me cacher d'elle puis trottinai jusqu'à la salle de bain où je m'enfermai pour gémir silencieusement.

Quelques minutes plus tard je m'adressai à elle à travers la porte:

- Excuse-moi, j'ai eu une journée très éprouvante. Mais je crois que je me suis trompé de chambre, c'est tout.

"Oui! Ils ont dû se tromper! C'est la seule explication possible!" Je pris encore quelques secondes et sortis.

- Désolé, je ne te fais pas la bise, tu dois être pleine de microbes.

Je fonçai vers mon sac à main et ressortis les feuilles d'administration que l'autre mégère m'avait donné pour les parcourir rapidement des yeux. Sur l'une il y avait le numéro de ma chambre, je me précipitai à l’extérieur de la chambre pour vérifier le matricule à gauche de la porte... C'était le même... Je laissai tomber mes genoux tomber à terre pour m'adosser contre le mur, le frappé de mon poing et geindre...

DEV NERD GIRL

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poussez vous le palace débarque au motel ! [Blume/Sadie] Jeu 13 Oct - 20:32

Ce n'est pas la peine de se mettre dans des états pareils enfin. On dirait une diva en plein caprice. S'en est une qui sais, ça ne m'étonnerait pas vu ce qui se balade déjà dans le lycée. Des chefs de clan, des stars du sport, des héritiers de grosse fortunes et j'en passe.

La voilà qui va s'enfermer dans la salle de bain. Hééé mais non je voulais prendre une douche moi. En plus je sais toujours pas qui c'est. La seule chose que je sais c'est quelle ne laisse pas une bonne impression pour le moment. C'est quand même vachement étrange de se mettre dans des états pareils pour une chambre. Elle n'avait pas remarquée qu'elle ne serait pas toute seule ?

Je m'approche de la porte, appuis sur la poignet et rien. Elle a verrouillée la porte.

"Héé  ? Ça va ? Fallait pas de mettre dans un état pareil enfin..."

Et puis elle s'attendait à quoi en choisissant ma classe ? On a beaucoup de temps libre, du coup on s'amuse à faire plein de blague. P'être que personne ne lui a encore dit.

Je fini par regagner mon lit et déverse mon butin dessus. Un des trois téléphone s'allume laissant apparaître un écran de verrouillage 18+. Bah ça va il (ou elle) se fait plaisir la journée on dirait. Faut être tarte quand même pour avoir un écran pareil. J’éteins le smartphone, vire la puce de l'ancien propriétaire puis le rallume. Ouaaa y'a plein de jeu qui ont l'air sympa. Je verrai ça plus tard car me semble entendre la diva parler depuis la salle de bain.

"Excuse-moi, j'ai eu une journée très éprouvante. Mais je crois que je me suis trompé de chambre, c'est tout."

Ben non c'est la bonne chambre. On a pas de chambre personnelle ici.....Ma chambre en est la preuve. De seule avec plein d'espace, je suis passée à 3 avec plus du tout d'espace.
Elle fini enfin par sortir. Bien elle s'est calmée, du coup je fait une rapide analyse de la personne. Ouais pas de doute elle du type enfant gâtée. Ben la pauvre ici elle va déchanter, les passes droits c'est que si t'a le grade. Sinon c'est comme les autres. Va falloir s'adapter.

"Désolé, je ne te fais pas la bise, tu dois être pleine de microbes"

Hého c'est méchant ça ! Pourrait un peu plus gentille quand même. Ok elle a passée une mauvaise journée, mais c'est pas une raison pour être méchante avec moi. Je lui ai rien fait fait.....encore.

"Ben jvoulais prendre une douche mais tu t'es enfermée dans la salle de bain."

Est-ce que je l’embête ou pas ? Bonne question, le fait qu'elle se soit enfermée dans la salle de bain me donne une idée....ou alors j'attends demain....nyaaaaa Je sais paaas. Ro puis zut je lance une première salve tout en prenant ma trousse de toilette et une serviette propre. Comme ça je vais tater le terrain, dans le même temps, je prends une tablette de chocolat qui était sur ma pile de butin et la lance sur son lit.

"En plus iezawa passe souvent du temps dedans à faire je ne sais pas quoi. Faut juste savoir oú poser les pattes. Tiens cadeau, paraît que ça favorise la libération d'endorphine, ça peut aider à se calmer."

Je file ensuite vers la salle de bain. Le coup de l'endorphine c'est Theo qui me l'a dit un jour. Ça donne le sentiment d'être amoureuse, après j'sais pas combien de tablette fait en manger. Et pour iezawa j'ai menti. C'était ma petite vengeance héhé.
Je ferme la porte et la verrouille, on sais jamais si il rentre dans la chambre à ce moment là.
Avec moi les douches c'est du rapide, 5 minutes plus tard je suis sortie j'ai juste mis mon soutien-gorge et mon pantalon. Le t-shirt que je voulais mettre est resté dans ma commode. Iez n'est pas rentré, de toute façon il a l'habitude maintenant.

"Nyaaaa ça fait du bien ! Ché bon t'es calmée ? Alors ? Comment tu t'appelle ? J'sais toujours pas."

Pendant ce temps je cherche mon t-shirt.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous fais rêver. Dors petit(e) Invité. Dors en Darkgray. Ho et vide tes poches ! Tu seras mignon.
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poussez vous le palace débarque au motel ! [Blume/Sadie]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Poussez vous le palace débarque au motel ! [Blume/Sadie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux grands karatekas se tape dessus, ...poussez vous
» Poussez vous les rois de la moutarde arrivent [Lign'Imaginable]
» Nidhögg - Poussez-vous, j'arriiiive !
» Oh Yu Na + poussez-vous, excusez-vous
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: