Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Sam 20 Aoû - 12:37

JE SUIS UNE GROSSE MEEEEEEEERDE.

Voilà les mots qui circulent  en boucle dans ma cervelle d'oiseau embuée par l'alcool. J'les ai p'têtre même dis à voix haute aussi.
Pourtant, ça ne m'arrive pas souvent d'être dans cet état. Je tiens parfaitement bien l'alcool. Mais il se peut que je sois victime de petites crises existentielles.
Les rares jours où je me trouve confronté à ma situation désespérée en fait.
J'en peux plus de créer et sauver des couples quand moi je suis un cas désespéré.

Heureusement pour moi que j'emploie des gens prêts à faire face à ce genre de situation exceptionnelles. Ils sont ma deuxième  famille.

Nan parce que je suis juste un tas de mauvaise pensées, complètement ivre et à la recherche de fraîcheur pour réfléchir là.

Je sais pas quel jour ni quelle heure on est.
Et je m'en fous.
Je suis un jeune homme de 24 ans célibataire depuis ses 17 ans.
L'éternel "bon ami", "chic type", et autres surnoms débiles.
Le roi de la friendzone. L'empereur de la MeilleurAmiGayZone.
La longueur de mes cheveux traduisent mes années de célibat. Même si j'aime ma coupe actuelle, c'est ultra-déprimant de penser qu'elle est née d'un défi débile.
"Je me couperais pas les cheveux avant de trouver une copine".
Putain. Qu'est-ce que j'étais con. Si j'avais su, j'aurais jamais parié ça.

En parlant de ma masse capillaire. En vrai, c'est un désastre, ils sont détachés et complètement désordonnés.
Enfin.
Je suis mal et bien à la fois.
La fraîcheur du sol sur mon front est agréable mais je suis complètement dégouté par moi-même. Je suis pathétique.
D'ailleurs. Oui, je suis sur le sol. Sous le comptoir en fait. Depuis bien 2h.
Le pire, c'est que personne m'a remarqué et que mes pauvres employés me couvrent.
Je les aime putain. C'est des gens biens.
Ils galèrent, à deux. Entre une serveuse et un serveur en formation de barman (qui en plus s'improvise à ma place), ils font tout ce qu'ils peuvent.

J'ai tellement de shots dans le sang. J'ai vraiment essayé de me mettre hs. Et j'ai réussi.
Je serais complètement dans l'incapacité de les aider, même si je le voulais.

Je me pose plein de questions existentielles. Enfin, pour l'instant elle m'ont l'air importantes. On verra quand je serais sobre.
N'empêche, j'espère qu'Abi ne passe pas aujourd'hui. J'lui parlerais à l'occasion mais j'veux pas qu'elle me trouve en état de carpette sur le sol. En plus elle me poserais plein de questions alors que les 3 neurones qui me restent sont trop occuper à me donner l'impression que le monde tourne autour de moi.

Pour une fois, je suis habillé décontracté.
Le style pourrait être bien si mon état d'homme désespéré avait pas débraillé mon style.
De toute manière, à quoi ça sert de soigner mon apparence?
C'est pas comme si j'intéressais quelqu'un ou quoi.

J'devrais ptêtre songer à me reconvertir.
De toute manière la moitié des meufs me croient gay.
J'aurai p'têtre plus de chance auprès des homme?
Ouai mais nan. Chui p'têtre bourré mais même comme ça c'est une mauvaise idée.
Je respecte les homos mais j'en suis pas un. Genre pas du tout.
J'veux vivre une petite vie de famille idéale et tout.
En plus je me vois pas du tout avoir une relation qui va plus loin que le roulage de pelle avec un homme. Une galoche avec un gars, pourquoi pas essayer mais plus..... Raaaah noooon....

*PONC*

Ça : c'était le bruit de mon énième facepalm contre le sol.

Faut pas croire, je le sentais hein, le regard de jugement et de pitié du barman improvisé.
En même temps, paie ton patron quoi.
Le type en dépression, bourré sur son lieu de travail.
Je ris de moi-même.
Je suis pitoyable.

Bon bah fuck. Je reste là.
Pour une durée indéterminée.
Puis je m’éclipserais à un moment ou un autre.
Discrètement si j'y arrive.
'Fin c'est en option ça. J'me doute bien que dans mon état de zombie ça risquait d'échouer.

J'ai la tête qui tourne.
Les voix des gens autour de moi se mélangent dans ma tête.

Quelqu'un est arrivé au comptoir, Andrew panique.
Enfin je crois.

Ouch.
C'était gratuit le coup de pied dans le tibia.
Je crois qu'il a besoin de moi.
C'est un peu problématique.
Je tourne la tête à 180°. Toujours couché.
Le monde tourne au ralenti.

Je vois une tête se pencher au dessus du comptoir.
J'ai plein de cheveux dans la gueule et je comprend pas trop qui c'est.
Il à l'air jeune. Et tatoué. Genre beaucoup. Genre ses yeux sont perturbants.
Mais il a pas l'air trop d'un gangster. Il à l'air trop calme et posé pour ça.
Je retourne ma tête dans le bon sens.

Je comprend de vagues brides de phrases d'Andrew.
Le type qui est là me cherchait.
Pour...
Travailler?
Je sais pas, j'suis à côté de la plaque.
J'crois pas qu'il veuille vendre mes organes en tout cas.

J'me relève.
Je prend appuie sur le comptoir pour ça.
J'donne pas une super image en tant que patron là.
Hum.
J'ai juste envie de retourner sur le sol en pleurer mon image pathétique.
Je trouve un élastique dans ma poche et improvise vaguement un chignon.
Ça doit ressembler à une grosse merde sans nom mais au moins je ressemble plus à une diva en overdose. Juste à un type qui s'est mis mal.
J'regarde le type.

Il à l'air tout droit sorti du quartier Nord.
Ça donne pas trop envie de l'énerver.
Je crois pas l'avoir déjà vu. Ou p'têtre que si. Je sais pas.
Ses tatouages le font passer pour un thug. Mais si c'est un CV qu'il a dans la main, je doute qu'il en soit un.

Il me dévisage.
En même temps, j'le comprend. Il doit me prendre pour un alcoolique. J'espère qu'Andrew lui à dit le contraire parce que sinon... Paie l'image de ton établissement.

J'me concentre, avec un peu de chance je suis en état de comprendre ce qu'il me dit.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Owen te sert un cocktail Lightsteelblue~
D.C de Luna M. Shirayuki, Yuuma Kurotsuki et Jun Akatsuki.

Tu peux passer voir ma page de cosplay : Creepy Bunny Cosplay, si ça t'intéresse mon chou~♥
avatar
IV ▲ Barman
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Dim 23 Oct - 18:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Patron bourré, bon commencement, champion.

AVEC MON PONEY ROSE.

Les études, c’est fini. 19 ans, et pas un rond. J’ai intérêt à aller me chercher un job, si je veux pas me retrouver à la rue. Ce qui est clairement pas mon but, qu’on soit clair. Tss, il est 5h du soir, et je suis là, dans mon canapé à regarder les conneries qui passent à la télévision. Ouais, ouais, j’m’en bas littéralement les couilles de l’autre conne avec ses lèvres de boustiflor, et l’autre con qui montre son corps si c’était un mannequin, t’es un barman, pas une gravure de mode. D’ailleurs, en parlant de bar, faudrait peut-être que je me prépare pour aller à mon entretien d’embauche. Parce que c’est bien beau de faire un CV et d’aller se présenter, mais bon, s’il me voit arrivé en caleçon, je suis pas sûr que le patron voudra de moi comme employé.

Allez, je vais me lever avant de jeter ma télécommande dans cette foutue télévision cathodique, ouais, j’avais littéralement la flemme de changer de chaîne donc j’étais prêt à supporter cette merde. Me demande bien comment des gens peuvent aimer cette merde qu’on nomme téléréalité. J’ai l’impression qu’aimer ce truc, c’est un peu comme manger son propre vomis, mais bon, après tout, puisque ça plaît pourquoi changer ça ? Bon, je vais peut-être arrêter de déblatérer n’importe quoi sur ce truc. On va aller chercher des fringues, pour l’après douche, ouais, on va faire ça. Bon, on va mettre une belle chemise tout de même et un jean bien foncé, avec des chaussures de villes, allez go sous la flotte. Oh putain, je vais flâner sous le pommeau de douche. Ah oui, non, c’est vrai, je ne peux pas utiliser toute l’eau chaude, sinon, j’vais m’en prendre plein la tronche. Et. Merde c’est bientôt l’heure pour que j’y aille.

Bon, allez, on sort, on s’essuie, on s’habille, et on se bouge le trou du cul pour aller chopper le premier bus. En espérant ne pas tomber sur ces foutus mecs qui sortent des chantiers plein de sueurs qui se collent à la barre. J’ai rien contre eux, mais j’apprécie moyen leurs odeurs corporelles sérieux. Ouf, me voilà en sécurité, à côté d’une petite brune, emmitouflée dans son écharpe, je sens d’ici son parfum à la vanille, sérieusement. Je ne sais pas pour qui tu t’es préparée, mais tu vas le faire fuir s’il sent ça à 8 kilomètres. Bref, passons, de toute façon, c’est mon arrêt, donc je vais pas m’enquiquiner avec ça, de toute manière, vu comme elle est mignonne, elle trouvera facilement quelqu’un qui voudra d’elle.

A la sortie du bus, je coure au plus vite pour ne pas être trempé avant d’entrer dans le bar, merde, c’est blindé, y doivent avoir du pain sur la planche, j’risque plus de les faire chier avec un entretien qu’en leur commandant une boisson… Bon, on va aller demander un soda et puis je repartirais peinard, on verra ça demain.

Oui que puis-je faire pour vous ? » me demanda le serveur, je le fixais un instant, avant de répondre, d’une voix presque mollassonne « Hum, eh bien à la base, j’étais là pour un entretien d’embauche, mais vu le peuple qui se forme aux alentours, je devrais voir ça demain, je suppose, du coup, ça sera une simple limonade pour moi, s’il-vous-plaît. » Il me dévisagea avant de donner un coup dans quelque chose au sol, et non sans gêne je me penchai pour voir ce qui pouvait se tramer. « Je suppose que c’est à vous à qui je devrais m’adresser plutôt ? Iezawa Asakura, j'espère que vous embauchez.



Je posa mon CV sur la table, tandis que le type qui était allongé tel un alcoolo sur le sol se relève, eh bien, j'ai l'impression que je suis tombé au bon moment moi, encore...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Ven 28 Oct - 17:37

Iee... Iezawa Asa-quelque chose. Wouah. C'est pas simple comme nom dans ma tête actuellement.
Donc il est bien là pour le job de l'annonce, hein?
Il pose son Cv sur la table.
Merci bro' mais je le lirais pas. Je tangue trop là.
Enfin si, je le lirais : demain.

Les voix des gens bourdonnent dans ma tête dans un brouhaha inaudible. J'ai envie de me tirer une balle pour que ça s'arrête. Mais je le ferais pas. J'ai une sœur qui compte sur moi. Et puis un établissement ça tourne pas tout seul. Et je veux pas mourir sans avoir d'enfants. Bref.

Je m'adresse au tatoué et bordel, il est bien plus impressionnant vu de face.
Ces yeux sont effrayant. Mais c'est relativement stylé en fait.
Y a des gens, comme ça, à qui ça va le style ultra bad-boy. J'en fais pas partie, croyez-moi.
Brrrr. Si vous saviez les conneries que j'ai faites par le passé pour essayer de sortir du lot.
Rien que d'y penser me donne envie de vomir.

Même si mon esprit est un fouillis sans nom, je me présente.

-Owen Anderson. J'suis le patron, même si j'en ai pas l'air.

Je soupire.

-Faut pas croire, j'ai une bonne raison d'avoir la tête dans l'cul.
Bonne? Tu parles.

Je regarde le CV sur la surface en bois. Je vois les lignes en doubles, youpi.

-Tu m'en voudras pas, mais je crois que je vais lire ça demain. Enfin, si mon état t'aura pas donné l'envie de te barrer et jamais revenir.

Je rie de moi-même.

-Ce que je comprendrais, haha.

Je suis pitoyable. C'est grave d'être dans mon état et de quand-même se rendre compte d'à quel point je suis ridicule.

Oups. Je l'ai tutoyé sans le connaître. Bon bah on va espérer qu'il est plus jeune que moi et qu'il est pas susceptible.
J'espère trop de choses dans la vie.
Genre de me trouver une copine. Mais ça n'arrivera jamais.
Donc je vais sûrement me faire frapper.
Bon bah remarque, le seul truc chez moi à pas encore avoir subi violence c'est mon physique. Y a une première à tout. De toute manière, mes sentiments se font piétiner vigoureusement chaque jour. Moi et mes faux-espoirs on peut se rhabiller.

Tien, il m'a pas encore frappé.
Peut-être qu'il a pitié, je sais pas.
De toute manière il m'est impossible de décrypter son regard.
Je sais pas si c'est à cause de l'alcool ou juste de son apparence en fait.
Mine de rien, les tattoos et tout, ça donne une image -pas forcément vraie- des gens. Quand c'est à ce point en tout cas.

Andrew me juge beaucoup. J'le comprends en même temps.
J'ai de la chance qu'il me connaisse dans mon état normal.
Des cheveux arrêtent pas de me tomber sur la gueule depuis mon chignon merdique. Je suis obligé de les remonter tout le temps.
Ces cheveux qui me torturent. Je les aime putain, mais je sais pertinemment qu'ils font partie intégrante des raisons pour lesquels je passe pour le meilleur ami gay.
Des fois j'me choc moi-même à penser que j'aurais peut-être plus de chances avec des hommes mais... Non. C'est pt'être une bonne idée pour un homme bourré mais c'est un coup à le regretter le lendemain.
C'est drôle, mais être bourré me fais passé soit pour un homophobe, soit pour un mec qui renie son homosexualité. Alors que je suis aucun des deux.
Ma vie c'est de la merde en boîte. Mais j'arrive à l'aimer quand même.
J'suis pt'être un peu maso.
Honnêtement, j'ai juste envie de disparaître. J'assume pas ma gueule devant ce gars.
Pourquoi faut-il qu'un type vienne pur le job le jour ou je suis comme ça.
J'ai un karma de merde.
J'ai dû être un dictateur dans un ancienne vie, ou un braconnier. Tuer des animaux innocent pour leur peau ça pue. Ouais ça doit être ça.

Je prends le CV, aussi délicatement que je peux -faut pas trop en demander hein- pour le mettre à l'arrière dans le bureau.
Quand je reviens, Zawa -ouais c'est le nom que j'ai décidé de lui donner, I-e-za-wa c'est trop compliqué à prononcer (pour l'instant)- est toujours là. J'suis impressionné. Il a pas profité de mon départ pour s'en aller discrètement. C'est un brave jeune homme.

J'ai presque envie de le tester.
Ouais allez. Soyons folichons.
A ouais non. Il consomme, on fait pas faire des tests à des clients.
Mon âme d'extraverti veut lui parler, mon esprit embué par les moult boissons alcoolisés lui, il veut juste que j'aille me coucher. J'me sens mal. Très mal. Genre... Le monde tourne.
J'ai pas envie de mourir. J'ai que 24 ans.

Je titube avant de m'appuyer au premier meuble venue et de porter une main à ma tête.
Urgh.
J'attends que le monde se stabilise pour aller vers l'évier et me couler un verre d'eau.
Ca devrait aider.
Je fais ensuite le tour du comptoir pour poser mes fesses sur un des tabourets de bars, à côté de Zawa le potentiel serveur. Enfin. Plus le temps passe, plus je me dis qu'il va jamais vouloir se repointer quoi.
Rien qu'à voir ma gueule, ha.
Je passe pour un putain d'alcoolique.
Si le bruit se repend, bye-bye la notoriété du Phoenix.

J'aimerais bien lui parler et en même temps je veux voir personne. C'est horrible.

Si y a une seule meuf qui vient commenter mon état je retourne une table je pense.
Faites pas genre vous en avez quelque chose à foutre. Je suis juste le nounours à qui vous racontez vos secrets. Vous m'avez toutes saoulé à profiter de ma gentillesse pour que je vous aide avant de vous barrer et de m'oublier. Revenir maintenant me demander si ça va?
NAN CA VA PAS.

Ca va juste un peu mieux maintenant qu'un gars montre de l'intérêt pour le job de serveur, et encore.
J'ai l'horrible impression qu'il me prend en pitié. Je veux pas qu'un inconnu me plaigne, j'suis pas une diva non plus.

N'empêche, j'ai des pensées bien trop profonde en buvant ce verre d'eau. Je voudrais jamais tomber sur un type comme moi bourré si j'étais sobre. J'ai l'air tellement minable. C'est le pire type d'hommes saouls, ceux qui dépriment et remettent en question leur vie. En plus, c'est tellement pas... Moi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Owen te sert un cocktail Lightsteelblue~
D.C de Luna M. Shirayuki, Yuuma Kurotsuki et Jun Akatsuki.

Tu peux passer voir ma page de cosplay : Creepy Bunny Cosplay, si ça t'intéresse mon chou~♥
avatar
IV ▲ Barman
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Dim 8 Jan - 17:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Patron bourré, bon commencement, champion.

AVEC MON PONEY ROSE.

Il m’a l’air mal foutu le patron. Sans vouloir être un connard, entre ses cheveux roses, qui se cassent la gueule -et qui lui donnent un air vachement efféminé- et sa tronche du gars qui a pas envie de voir quelqu’un, ça le fait moyen, mais bon, je ne vais pas faire le casse-couille, je suis quand même là pour quémander un job, pas pour faire ma mijaurée.

Owen Anderson. J'suis le patron, même si j'en ai pas l'air. » Pas du tout à vrai dire, faut dire que l’odeur d’alcool qui lui colle à la peau n’aide pas vraiment, mais je suis pas vraiment la bonne personne pour pouvoir juger. J’étais pire que ça avant. Surtout les soirées entre potes qui se terminaient avant les cours, et dont je ne me souvenais pas le lendemain, c’était sympa, on va dire. Violent, mais sympa. En fait, c’était principalement violent pour mon foie. Il soupire « Faut pas croire, j'ai une bonne raison d'avoir la tête dans l'cul. Tu m'en voudras pas, mais je crois que je vais lire ça demain. Enfin, si mon état t'aura pas donné l'envie de te barrer et jamais revenir. » Petite pause. « Ce que je comprendrais, haha. » J’ose moyennement lui avouer que si je n’avais pas eu besoin de ce job, je me serais sûrement casser. Après, c’est clair qu’il a l’air sympa, et pas du genre à se torcher la gueule tous les jours, donc ça devrait aller, je suppose. « Hum, on va dire que j’ai vu pire. » D’ailleurs, c’est moi ou il m’a bien tutoyé ? Non pas que ça me dérange, c’est juste pour savoir si je dois faire pareil ou non en fait. Que je ne passe pas pour un con.



Son employé à l’air de le dévisager, ce qui me plaît très moyennement en fait. C’est con, mais ce n’est pas son problème s’il est bourré. En fait si, mais pas à fond. Vous allez pas me dire qu’il ne s’est jamais pris une cuite ? Qu’il n’a jamais titubé pour rentrer chez lui, et qu’il ne s’est jamais cassé la gueule contre sa porte de chambre en rentrant ? Oui, effectivement, mes soirées étaient sympas. Et puis qu’on soit d’accord. S’il est capable de juger son patron, je n’imagine même pas ce qu’il pourrait faire avec moi. J’ai un look atypique, qui en fait flipper plus d’un, et je ne suis pas du genre à mettre des droites, pour être honnête, c’est plus moi qui me les prenais à l’époque, et même s’il a clairement pas la tronche d’un boxeur, il pourrait essayer de m’étaler pour x ou y raison. Ouais, je juge sans le connaître, mais, ma première impression est souvent la bonne. Enfin, je n’espère pas pour mon boss, parce que le voir en pleine gueule de bois, c’est pas le rêve non plus.

Il prend mon dossier dans une pièce à l’écart, pendant ce temps, je dévisage un peu le serveur, pas avec un air méchant, juste pour voir à quoi il ressemble et comment il gère les clients. Il ne m’a pas l’air spécialement méchant, mais je m’en méfie un peu quand même. J’attrape la limonade que j’ai commandé et en bois une gorgée, en attendant mon peut-être futur boss, qui vient s’asseoir à côtés de moi, un verre d’eau à la main, bonne idée, ça lui refilera la pêche. Enfin, ça aidera à faire passer la gueule de bois qui se trimballe.

Dites-moi, ça vous arrive souvent de vous mettre dans un état comme ça ? Hum, pardon, c’était censé être une blague… » Totalement foirée par contre. Je tourne le regard vers mon verre, lui au moins, ne me jugera pas. Ouais, j’avoue c’était complétement déplacé de ma part. Pourquoi j’ai ouvert ma gueule déjà ? Ouais, c’est bien ce que je pensais, pour détendre l’atmosphère, est-ce que ça a marché ? Nope. Il est dans un sale état, mais je ne suis pas mieux sérieux. J’enchaînais les soirées à 15 ans donc qui je suis pour ouvrir ma gueule ? Personne. Je ne sais pas vraiment quoi dire pour faire passer ça. Il n’est pas bien, je me suis mis mal à l’aise, il devrait aller se coucher, et moi je devrais revenir demain quand il sera dans un meilleur état. « Je ferais peut-être mieux de revenir plus tard ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Ven 17 Fév - 14:27

Je suis quand même sacrément doué moi. Le monde est contre moi. Pourquoi est-ce que le seul mec qui semble intéressé par ma petite annonce débarque le jour où je suis HS ? J'arrive pas à ne pas me poser cette question en boucle.
Et j'étais obligé de me m'être si mal ? Franchement, j'suis plus lycéen quoi.
Je m'exaspère.

-Dites-moi, ça vous arrive souvent de vous mettre dans un état comme ça ? Hum, pardon, c’était censé être une blague…

Il est couillu le gars n'empêche de dire ça à un possible patron. Le pire c'est que j'ai failli rire, m'faut pas grand chose avec autant de grammes dans le sang. Je souris plus de moi-même qu'autre chose, tu m'étonnes que le mec se foute de moi après m'avoir trouvé sous le comptoir.

Par contre, avec un physique aussi singulier, je me serais attendu à ce qu'il assume autant ce qu'il dit que bah... Ce qu'il porte ou fait. C'est presque touchant de le voir fixer son verre silencieusement.
Ou alors je me fais des films.
C'possible aussi.

En tout cas, je verrais une fois sobre, pour le cerner. Et puis au fond, je crois que sa gueule m'inspire bien. Je sais pas pourquoi d'ailleurs. Je connais bon nombre d'établissements prêts à refuser un type comme lui à la tronche. Mais le mec il a l'air déter'. Il s'est toujours pas barré, c'est preuve de bonne volonté nan ?
Je sais pas si il s'en rend compte mais il marque des points.

-Je ferais peut-être mieux de revenir plus tard ?

Oui.
Enfin...
Non !

Je me masse les tempes un instant.

-Attends. -Je réfléchis un temps- J'ai un deal à te proposer. Enfin si tu veux.

J'espère franchement réussir à aligner des mots à la suite qui aient un sens actuellement. Dans ma tête l'idée est claire mais bon, on verra bien.
Je suis revenu sur ma décision de plus tôt. C'était ptêtre une bonne idée de tester le gars.

-T'as des plans pour ce soir ?

Par l'Unique, il va croire que je veux me le tapper si je m’explique pas clairement.

-Parce que dans l'idée, si t'as rien d'autre à faire, ce serait que tu files un coup de main au bar pendant les heures les plus chargées aujourd'hui. Genre un peu comme un stage pratique. Comme ça, tu sauves mes pauvres employés que j'ai mis dans la merde, je décuve tranquillement et on se revoit demain. Et puis si ça s'est bien passé et que t'as pas un cv de terroriste bah... Je vois pas de raison de pas t'engager.

Si il pouvait me prendre au sérieux ce serait cool. Même si je sais même pas si je me rappellerais de cette brillante idée demain, j'ai toujours Andrew pour me sauver. Ouais... J'y crois.

-Ah ! Et si t'as des plans, ou que tu veux plus voir ma gueule ce soir je comprendrais. Dans tout les cas, repasse demain si tu veux le job.

Au moins, ce que j'ai dit fait sens. Je peux déguiser mon manque de professionnalisme en formation d'un soir, c'est assez impressionnant d'avoir pensé ça dans mon état. Par contre, faut vraiment que je m'éclipse bientôt, tout mon corps me fait comprendre que j'ai abusé là.
N'empêche, me trouver là dans la salle sans qu'une seule personne remarque mon état est une belle preuve du manque d'intérêt que les gens on pour moi. C'est ultra déprimant. En témoignent les shots que j'ai enchaîné.

Mon cerveau passe du coq à l'âne. Mon cerveau vient de se rendre compte que le Zawa me vouvoie et que moi j'arrête pas de le tutoyer depuis... Depuis son arrivée en fait.

-Ah oui ! Aussi !

Ouais... désolé mec si je t'agresses.

-Tutoie-moi hein. Genre même quand je serais sobre. On a pas trop ce genre de distance entre nous ici. C'pas trop mon délire la distance professionnelle avec mes employés, ça fait snob. Et c'est mauvais pour la confiance. En plus, j'ai que 24 piges.

Jamais un employé que tu traites comme un étranger va te couvrir dans la situation actuelle -par exemple-.

Putain, je les aime quand même mes deux employés.

Wouah. Je crois que mon fil de pensées s'est perdu loin là. Je vais attendre sa réponse et monter me coucher, je pense. C'est mieux pour tout le monde.
Et puis j'ai même pas fini mon verre d'eau à force de raconter de la merde.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Owen te sert un cocktail Lightsteelblue~
D.C de Luna M. Shirayuki, Yuuma Kurotsuki et Jun Akatsuki.

Tu peux passer voir ma page de cosplay : Creepy Bunny Cosplay, si ça t'intéresse mon chou~♥
avatar
IV ▲ Barman
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Dim 19 Fév - 1:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Patron bourré, bon commencement, champion.

AVEC MON PONEY ROSE.

Je fixe toujours mon verre de limonade, contrairement à mon peut-être futur employeur, j’avais très vite décidé d’éviter au maximum ces conneries, enfin, j’ai essayé au mieux de reprendre une vie à peu près saine. A peu près, je m’entends bien, parce que si tu me fous une bouteille de téquila sous le nez, je vais te la descendre d’un trait. Enfin, en voulant devenir barman, c’est tout de même un peu drôle de dire ça. Bref, faut que je me barre d’ici, avant qu’il veuille vraiment plus jamais de moi, enfin, s’il en avait déjà eu envie avant.

Il se masse doucement les tempes, je peux le voir, sans le regarder « Attends. J'ai un deal à te proposer. Enfin si tu veux. T’as des plans pour ce soir ? » Ce type est donc assez sympa, pour me garder sous l’aile, malgré ma boutade totalement débile ? Ou alors, il a perdu la tête. Ou peut-être que les vapeurs d’alcools lui montent à la tête ? Bonne question, mais en tout cas, il a l’air sérieux, enfin. Je crois. « Parce que dans l'idée, si t'as rien d'autre à faire, ce serait que tu files un coup de main au bar pendant les heures les plus chargées aujourd'hui. Genre un peu comme un stage pratique. Comme ça, tu sauves mes pauvres employés que j'ai mis dans la merde, je décuve tranquillement et on se revoit demain. Et puis si ça s'est bien passé et que t'as pas un cv de terroriste bah... Je vois pas de raison de pas t'engager. Ah ! Et si t'as des plans, ou que tu veux plus voir ma gueule ce soir je comprendrais. Dans tout les cas, repasse demain si tu veux le job. »



Est-ce que l’honnêteté c’est vraiment un défaut, si c’est pour dire à son peut être futur patron que là, il nous donne un peu envie de nous barrer en courant ? Et puis, je dois vous avouer que si je me mets à bosser tout de suite, sans savoir quoi faire, je risquerais de foutre une bouteille par terre, ou à me casser la gueule, un truc du genre. Et on a déjà fait mieux comme première impression. Surtout que je suis là pour me faire de l’argent et payer mon loyer, pas pour avoir des dettes sur ma paye. Pas que je ne veuille pas, mais je vite finir à la rue, si on continue comme ça, d’autant plus que mon loyer est pas mal cher là où j’habite. Le quartier Est c’est pour les riches, y paraît. C’est peut-être pour ça que les profs vivent presque tous dans le quartier Nord, d’ailleurs. Un boulot de prof, ça ne paye pas tant que ça, si ?

« Ah oui ! Aussi ! » Hein ? De quoi, comment ? Qu’est-ce qui se passe ? « Tutoie-moi hein. Genre même quand je serais sobre. On a pas trop ce genre de distance entre nous ici. C'pas trop mon délire la distance professionnelle avec mes employés, ça fait snob. Et c'est mauvais pour la confiance. En plus, j'ai que 24 piges. » Ouais bah hein, pas que je veux pas, mais bon, les autres patrons que j’ai vu jusqu’à présent, ils m’ont tous envoyé chier, donc bon, j’préfère faire gaffe, maintenant. Je soupire doucement en le fixant « Je peux rester, oui, ça va, mais par contre, j’ai une petite appréhension quant à votre matériel, pas que je pense que vous avez des trucs de merde ou quoi, hein ? Au contraire, juste que je suis pas totalement doué avec mes dix doigts, et que je n’ai pas envie de foutre une bouteille par terre dès le premier jour, quoi. »



Je tente pas trop de le tutoyer pour le moment, pas qu’il ait l’air de faire des mauvaises blagues, ou des tests, mais je préfère éviter de me faire avoir par une ruse pour voir si je suis professionnel ou non. On tombe sur des cons depuis quelques temps, je ne vous dis pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Dim 2 Avr - 16:57

-Je peux rester, oui, ça va, mais par contre, j’ai une petite appréhension quant à votre matériel, pas que je pense que vous avez des trucs de merde ou quoi, hein ? Au contraire, juste que je suis pas totalement doué avec mes dix doigts, et que je n’ai pas envie de foutre une bouteille par terre dès le premier jour, quoi.

Je fronce un peu les sourcils. Il m'a vouvoyé ou mon cerveau a craqué ?
...
Je sais pas et je me fous en fait.
Et puis je veux bien que le gars soit maladroit, mais comme ça je risque plus de causer des catastrophes que lui. Je SUIS un catastrophe.

En plus, j'en ai pleins des verres grâce à ces gros cons qui ont ruinés mon mobilier il y a quelques mois pour des histoires d'opinions politiques. Heureusement que mon bar chéri est assuré, sinon je leur aurais fait bouffer le verre brisé qu'ils ont répandu sur le sol.
Et puis c'est normal un peu de casse en bar, faut pas croire, j'i déjà -surtout à me débuts- pété plein de trucs. Tant que ça tombe pas sur la clientèle je m'en balance un peu.

Certes, si c'est une bouteille d'alcool deluxe et l'Unique ne sait quoi bien sûr que je kiffe pas mais bon. Personne n'est parfait. Surtout pas moi.
Et puis mes collègue sont pas cons, ils vont lui confier les bouteille ou le comptoir.

Je gesticule de la main, signe que tout ça n'a pas d'importance.

-Nan mais t'inquiètes. Imagine que tu ramènes des bières à tes potes en soirée, c'pareil. Logiquement on va te demander de servir en salle hein, pas te demander de faire des Black Velvet au comptoir avec notre meilleur champagne.

Je finis mon verre d'eau et le pose sur la surface boisée.
Le bruit autour de moi est tellement flou et étouffé que je prends ça comme un signe de décès de mon cerveau. RIP neurones, 1992 - 2016, mortes courageusement après s'être débattues dans un tsunami de vodka pure.
Ma vision est plus bancale actuellement.
En me relevant, mon entourage s'est remis à tanguer. Je suis complètement au ralenti.

-Bon. J'ai rien contre toi mais j'me casse. Je suis en train de regretter beaucoup de verres là donc je retourne dans mon appart. Allez, salut ! Bon courage toussa toussa.

A ces mots je m'aide du décor pour me déplacer à nouveau jusque derrière le comptoir. Je tapote l'épaule d'Andrew et lui laisse les choses en main avant de disparaître dans la porte arrière.
J'ai un peu envie de pleurer en voyant l'escalier qui mène à l'étage.
C'est presque en rampant que j'arrive jusqu'en haut.

Après, c'est le blackout total.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Owen te sert un cocktail Lightsteelblue~
D.C de Luna M. Shirayuki, Yuuma Kurotsuki et Jun Akatsuki.

Tu peux passer voir ma page de cosplay : Creepy Bunny Cosplay, si ça t'intéresse mon chou~♥
avatar
IV ▲ Barman
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa Mer 5 Avr - 22:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Patron bourré, bon commencement, champion.

AVEC MON PONEY ROSE.

Il fronce les sourcils, bon, bah finalement, ce n’était pas un test à la con. Du coup, je n’aurais pas dû continuer de le vouvoyer. De mieux en mieux, cet entretien. Il fait des mouvements avec sa main, je ne sais pas vraiment quoi penser de ça, mais, il fait ce qu’il veut. Il me rassure, vis-à-vis de ma maladresse de toujours. Bon, j’admets que ça marche un peu. Si j’ai juste à servir, je devrais être capable de me débrouiller. Enfin, je pense. Je suppose. J’espère. Pis de toute façon, à la limite, il prendra ça sur mon salaire, bon, y a plus qu’à espérer que je ne vais pas tout casser d’un coup, parce que, bien entendu, si je finis avec 40 billets pour finir le mois, je vais être très mal. Très, très mal. Déjà que j’utilise au minimum ce budget juste pour m’acheter de nouveaux bouquins, ou pour acheter des cochonneries à la supérette en bas de chez moi.

Il finit son verre d’eau, se lève, et à l’air de… Tituber de la tête ? On dirait que sa tête part dans tous les sens, mais que lui reste au même endroit. Ouais, bon, ok, je ne sais pas expliquer correctement. En gros, dans sa tête, c’est comme s’il était en train de tituber, voir, limite de se casser la gueule, mais son corps ne bouge pas d’un pouce. C’est déjà plus compréhensible. Il m’explique qu’il se barre, il a l’air tellement mal là. En même temps, pour finir la tête au plancher, faut quand même s’être mis une mine, du genre sévère. Puis après, y a eu son collègue Andrew, qui a fini par reprendre les commandes, qui m’a montré ce que je devais faire, et j’ai finis par faire le job, comme je le devais, à mon plus grand miracle, sans faire une seule boulette. Et puis après la fin de service, on est tous rentré chez nous, moi, j’étais claqué, alors que j’avais presque rien foutu de ma journée. Fuck off.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Iezawa parle pas en Darkslategray
avatar
IV ▲ Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Revenir en haut Aller en bas
MA VIE EST PATHETIQUE. En plus j'me tape la honte ft. Iezawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SERYA & HERBERT ★ Enfin un visage ami!
» Les Orks d'Alaric - surtout du Goff
» 29 fevrier !12 Janvier DEUX DATES DE + ,18 MAI UNE DATE EN MOINS ! QUELLE HONTE
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» J'ai honte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: