Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
5 Eleves ▲ 147 Pt ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 156 Pt ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
6 Eleves ▲ 82 Pt ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
7 Eleves ▲ 219 Pt ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 187 Pt ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
5 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
  
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Lun 15 Aoû - 20:19

Profiter de l’été c’est vraiment bien ! Aller à la plage pour profiter du soleil, de la vue de la mer. Toutes ces choses sont juste super chouette ! Mais voler le marchand de glace, c’est encore mieux !  Enfin ça reste beaucoup plus difficile que de profiter du beau temps. Mais le défi c’est évidement quelque chose qui me tente. Et puis moi je choisis le bon moment, il faut attendre que le vendeur de glace demande à se faire fournir. Je veux le voler quand il a son maximum de glace dans la glacière. Quelque chose de bien diabolique à préparer avec précautions. Et puis ça dépend aussi de quel vendeur il s’agit. Chacun d’eux ont leurs manières de faire. Le problème est que j’avais de multiples donnés sur eux. Mais depuis que je n’ai plus mon journal avec moi c’est beaucoup plus difficile. Mais plus ça va et plus j’ai l’impression d’en oublier le contenu. Ca fait bien un moment que je le cherche. Mais impossible
 
Je suis actuellement dans le bus qui me transporte jusqu’à la plage. Je regarde le paysage et réfléchi à comment je vais fonctionner une fois là-bas. Quand c’étais la dernière fois que j’étais là bas ? L’année dernière sûrement mais je n’ai pas vraiment de souvenir, c’est assez flou. Comme si… Non je me trotte la tête pour rien. C’est normal d’oublier, comment je pourrai me rappeler de tout ? Je n’ai pas amené mon livre mais je pense pouvoir faire sans. Je risque juste de le remplir de sable. Je veux le garder en bon état, et surtout ne pas le perdre. Ca serait juste horrible ça.
 
Le bus est enfin arrivé ! Il en a fallu un bon moment pour arriver ! La première chose que je fais en arrivant c’est de me trouver un coin tranquille. Il ne me faut pas de gamin derrière les pattes. C’est juste insupportable, ces gamins ne font attention à rien ! Il se croit les rois du monde ? Tssss… Il faut que je me trouve un endroit tranquille ou je peux facilement me disposer. Je vois un endroit parfait ! Un lieu plutôt tranquille qui est à portée de vue du marchand de glace, loin des nuisances sonores. Et qui est éloigné de tous les gamins. J’écris sur le sable les déplacements du vendeur, ses tics et ses surtout ses moments d’ouverture. De ce que je remarque il ne semble avoir presque plus de glace, le moment approche. Je continue en le fixant puis je cherche son ouverture. Le fourbe, il fait très attention avec sa glacière, il la porte très souvent.
 
Mais c’est alors que j’entendais un bruit de pas juste à coté de moi… Là où il y avait tout ce que j’ai écris. Je retourne vitesse grand V et attrape son pied pour le retenir et je m’écris :
 
- Toi là ! Tu peux pas faire attention où tu marches !
 

Lui je te le dit il va pas s’en sortir comme ça !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Dim 21 Aoû - 21:33


Lundi. Plein été. Chaleur étouffante. Chambre trop étroite.

Je me retourne, allongé sur le petit lit de la chambre minuscule que j'occupe au lycée. Les fenêtres de la pièce ont beau être grandes ouvertes, le manque de climatisation se fait furieusement ressentir. Erica et Lindsay sont sorties, je suis donc seul dans la chambre. C'est affreux ce que je peux m'ennuyer les jours où on n'a pas entraînement avec les autres membres de l'équipe de natation, j'ai vraiment hâte que les cours reprennent pour enfin avoir des journées remplies, ça ne me réussit absolument pas d'avoir autant de temps libre.

D'un mouvement vif, je décide de me relever, pour m'asseoir au bord de mon lit. Qu'est-ce que je pourrais bien faire pour passer le temps aujourd'hui ? Du coin de l’œil, je vois deux bouquins au sujet des humains qui trônent sur ma table de chevet. Je les ai emprunté il y a trois jours et j'avais promis à Astrid de les lui ramener rapidement, maintenant pourrait bien être le bon moment ? Je me baisse et sors mon sac de sport de sous mon lit, pour soigneusement déposer les livres dedans. Alors que je m'apprête à sortir de ma chambre, je me souviens subitement d'un détail important : je suis en maillot de bain. Certes, je porte un maillot long, mais je doute que le règlement intérieur du lycée accepte que je me balade torse-nu dans les couloirs - chaleur caniculaire ou non.
Je retourne donc rapidement dans la chambre, puis empoigne le survêtement que mon ancienne équipe de natation m'a offert à mon départ. C'est un simple survêtement noir, avec quelques bandes rouges, entourant une bande blanche plus épaisse. Bon, par contre, j'ai vraiment pas envie de fermer la veste, je tiens pas spécialement à sentir le poisson grillé. Une fois tout ça enfilé, direction la bibliothèque. J'y arrive rapidement... et me retrouve face à une porte fermée. J'avais complètement oublié que la bibliothécaire partait en début d'après-midi, je le savais pourtant.

Dépité, je regarde mon sac de sport, comme s'il allait me souffler une solution à mon problème. Mon sac de sport, oui. Planté devant la porte, je vois à peine un petit groupe d'élèves passer à côté de moi, mais mes oreilles captent une bribe de leur conversation qui m'offre la solution à mon problème d'ennui : la plage. Mais bien sûr ! Je suis déjà habillé en conséquence, et j'ai tout ce qu'il faut dans mon sac. Poussé par un regain soudain d'énergie, me voilà donc qui reprends ma route, direction la plage. Ça fait longtemps que je n'ai pas nagé dans la mer salée, ça me fera un bien fou !

________________

Après quelques minutes dans un bus surpeuplé et puant la sueur, me voilà enfin sur le sable chaud. Je souris, m'étirant un peu avant de me diriger vers le côté droit de la plage, où la foule se fait moins dense. Je n'ai rien contre les baigneurs occasionnels, mais j'aime avoir mon propre espace lorsque je nage en mer, c'est bien plus plaisant. Tout en traversant la plage, mon regard se fixe sur l'étendue salée qui s'offre devant moi. Je ne fais pas vraiment attention aux personnes qui m'entourent, mais note un camion de glace autour duquel plusieurs filles se sont agglutinées. Hum. Une glace, ça pourrait être une bonne idée tiens, je note ça dans un coin dans ma tête pour plus ta-...

WOH !

Je manque de perdre l'équilibre quand je sens quelque chose m'agripper à la cheville. C'est quoi ce bordel ? Je me retourne et baisse les yeux pour chercher l'origine de ce déséquilibre. Et ce que je vois ne me plaît absolument pas. C'est un vieux mec aux cheveux roux qui me tient la cheville, sans pression. Je suis sur le point de lui aboyer un cri de mécontentement quand il me précède, sur un ton qui me donne envie de lui envoyer une beigne.

- Toi, là ! Tu peux pas faire attention où tu marches !

Pardon ?
Je rêve où l'abruti qui vient de me choper la cheville se permet encore de m'engueuler en prime ? Je regarde à mes pieds pour vérifier si je n'aurais pas écrasé ses affaires par inadvertance : ça me ferait quand même chier de constater que ce mec a toutes les raisons du monde de venir m'emmerder. Mais non, rien dans cette zone, c'est quoi son problème à ce type ? Il est malade ou il cherche juste l'embrouille ? Je grince des dents, avant de lui adresser un regard noir qui traduit parfaitement mon état d'irritation. Je suis un hybride requin-tigre, l'une des espèces de l'île les plus enclines à partir au quart de tour, il faut quand même être sacrément inconscient pour venir me chercher les poux. Ou stupide, au choix. Et j'ai ma petite idée sur la catégorie dans laquelle ce mec se range.
On se calme Malenkov. J'expire un bon coup, et retiens mon envie irrépressible de lui envoyer mon pied dans les dents. Je vais lui laisser une chance, il peut encore se rattraper. D'un ton froid et menaçant, je m'adresse à lui, juste assez fort pour que lui seul m'entende. C'est que j'ai pas envie que la moitié de la population de la plage se rameute en entendant un bruit de dispute.

- Lâche ma cheville. Tout de suite.

Vous dites ? La politesse ? Elle n'est de rigueur que lorsqu'on est face à quelqu'un qui la mérite. Et clairement, je ne suis pas face à ce genre de personne. Mes yeux rouges sont profondément encrés dans ceux de l'énergumène qui n'a toujours pas bougé sa main de ma cheville. Et autant dire que si malgré ça il ne sent toujours pas le danger auquel il risque de se trouver confronté s'il ne me lâche pas très vite, ça confirmera tout simplement ma première impression à son sujet. A savoir que j'ai face à moi le plus sombre des idiots.

- Aish. M'oblige pas à me répéter, où tu vas le regretter.

Sérieusement, je fais des efforts, mais s'il continue à rester planté comme ça, on va pas devenir copains. J'ai pas envie de perdre mon temps avec un parfait inconnu qui cherche juste à me les briser, j'ai mieux à faire. Comme aller nager, par exemple.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gwendal Malenkov nage en #660033.
DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 81
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Mar 23 Aoû - 14:54

Lâcher son pied ? Jamais de la vie ! Il vient marche sur mes plans. Oui j’ai écris sur le sable. Mais si un maladroit comme lui n’est pas capable de voir où il marche, je n’aurais pas de problème. Et la politesse de cet homme. C’est juste génial sa gentillesse. Il a un problème avec le contact humain ou quoi ? S’il croit me faire peur en disant ça. Bah, je peux dire qu’il se met bien le doigt dans l’œil !  Surtout quand c’est lui le fautif ! Il y a trois cents endroits où passer, mais c’est évidement ici ! Ce n’est pas possible quoi !
 
Comment je vais faire ? J’ai perdu 15 minutes à causes de lui. Tssss, impossible de rattrapé mon temps. Quoique, j’ai une petite idée dans la tête moi. Je le regarde un peu et regarde zyeutes ses poches. Et je suis content de voir qu’il n’est pas vide. C’est sûr, il a son porte-monnaie sur lui. Ça pourrait être autre chose vous pourriez me dire. Mais faîtes moi confiance, instinct de voleur. Je suis quelqu’un qui si connais dans ce genre de situation. Et puis habiller comme ça, il n’y a pas beaucoup d’endroit où le cacher.
 
Je lâche donc son talon et en me levant je fais mon tour de passe-passe. Je prends le porte-monnaie de sa poche que je fais glisser dans ma manche. Comme si rien ne s’étais passé. Comme un magicien, enfin d’un magicien du coté obscur. Mais il l’a bien cherché lui. Peut-être que s’il avait mieux réagi, je ne serai pas allé si loin moi. Puis je soupire et le regarde et lui dit :
 
- Fait gaffe pour la prochaine fois.
 
Puis je me retourne, et j’attends un peu qu’il s’éloigne. J’ouvre son porte feuille, je vois ses papiers et des photos. Je n’irai pas plus loin, je ne me permets pas de fouiller ses affaires personnelles. Et puis de toute façon un type comme lui je m’en fiche. C’est juste un gros imbécile qui ne fait même pas gaffe à son entourage, qui ne pense même pas qu’il peut blesser les autres. Non moi ce que je veux c’est son argent, je regarde donc s’il en a, il me faut… 20 Barra ? Oui c’est ça 20 barra la glace. Je lui prends alors la somme dont j’ai besoin. Je devrai quand même lui rendre.
 

Etant donné que je ne connais pas son nom, je le siffle assez fort pour qu’il m’entende. Une fois qu’il s’est retourné, je lui montre son porte-monnaie. Et je lui lance un sourire fourbe. Je suis maintenant satisfait, ma vengeance a été faite ! Peu importe la suite pour maintenant, je considère que j’ai gagné.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Mer 24 Aoû - 21:19


Il prend quand même bien trop son temps à mon goût, ça doit lui plaire d'être en position de soumission face à quelqu'un d'autre faut croire, mais moi c'est pas vraiment mon délire. Après m'avoir regardé pendant bien trop longtemps sans esquisser le moindre mouvement de recul, le roux finit enfin par me lâcher la cheville. Deux secondes de plus et j'allais vraiment mettre mes menaces en action. Il se lève pour se retrouver debout face à moi, plus petit que moi de quelques centimètres. Et le voilà qui soupire tiens, comme si c'était à lui d'être exaspéré quant je suis celui qui a failli se ramasser dans le sable à cause de ses conneries.

- Fais gaffe pour la prochaine fois.

Mais il est complètement débile ma parole c'est incroyable. Faire gaffe à quoi, ne pas respirer le même air que lui ? Sans compter le fait que ce type n'a rien pour m'impressionner, alors si c'était censé être des menaces, elles étaient complètement ratées. Et puis je n'ai strictement aucune envie qu'il y ai une « prochaine fois » comme il le dit : pourquoi diable aurais-je envie de passer ne serait-ce qu'une seconde de plus en sa compagnie ? Qu'il retourne sucer des grains de sable dans son coin, je vais pas perdre plus de temps avec ce mec. Y'a un truc qui tourne pas rond dans sa tête, je vois pas d'autre explication, et je vais pas faire la charité en cherchant plus loin pour savoir pourquoi il est comme ça.

Je ne prends même pas la peine de lui répondre et tourne les talons pour reprendre mon chemin vers l'endroit de la plage que je comptais rejoindre avant qu'il ne me fasse perdre mon temps. En tout cas, l'action qui vient de se dérouler ne fait que me conforter dans mon idée : si on ne veut pas se faire emmerder par le premier péon venu ici, il faut définitivement s'éloigner des endroits trop fréquentés. Mais à peine ai-je parcouru une dizaine de mètres que j'entends quelqu'un siffler derrière moi. Bordel. Je sais que c'est encore l'autre roux. J'ai une furieuse envie de l'ignorer à nouveau mais qui sait, peut-être qu'il va s'excuser de son comportement d'attardé de tout à l'heure ?
Je me retourne, et pose des yeux agacés sur l'abruti qui se tient debout à plusieurs mètres de moi. Même depuis cette distance, je peux parfaitement voir le sourire stupide qui orne son visage : mais qu'est-ce qu'il a maintenant ? Je regarde ce qu'il agite dans sa main pour me faire signe et je sens soudainement tout le sang qui bouillonnait en moi plus tôt partir totalement en vrille. Mon porte-monnaie. Ce fils de chacal m'a piqué mon porte-monnaie. Je serre mes poings, puis lâche mon sac sur le sable, avant de me diriger vers lui d'un pas lent, mais ferme. Ce mec est inconscient, il vient juste de me prouver qu'il n'est qu'un pauvre déchet qui mériterait une bonne leçon. Façon Malenkov.

Arrivé à son niveau, je lui arrache le porte-monnaie des mains et l'ouvre, vérifiant son contenu. L'argent, je m'en balance totalement. Le geste, il mérite une bonne correction. C'est là que je remarque quelque chose qui me mets hors de moi : la photo avec ma mère. Il en a plié le coin inférieur gauche en cherchant mon argent. Je peux sentir mes branchies de requins apparaître de chaque côté de mon cou, trahissant ma colère. Un cri rageur s'échappe de mes lèvres, puis je l'empoigne directement au niveau de son col, rapprochant mon visage à quelques millimètres du sien et plantant mes iris sanguines dans ses yeux verts.

- T'as cherché la mauvaise personne mon vieux...

Sans plus de cérémonie, je lui envoie mon poing dans l'estomac. Et je ne me retiens pas, il l'a cherché. J'ai pas prévu de lui refaire le portrait, ça attirerait bien trop de monde, mais j'ai bien l'intention de lui faire réaliser que c'était une très mauvais idée de me briser les ailerons en s'attendant à ce que je laisse couler sans rien dire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gwendal Malenkov nage en #660033.
DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 81
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Mer 24 Aoû - 21:19

Le membre 'Gwendal Malenkov' a effectué l'action suivante : Le hasard du combat


'Départage 5eme Grade' :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Dim 28 Aoû - 18:58

Ce foutu requin m'a foutu un coup de poing ! Je suis tombé sur le moment A peine j'ai pris ce coup que je voulais me relever pour lui en foutre une. Mais le temps de m'essuyer le sang, quelque chose me fais changer de plan. Cette chose c'étais un enfant. Il etais a quelque mettre de moi en train voir la scene. Je l'ai entendu dire "Qu est qu'il fais celui là". Ca veut tout dire, il croit qu'il est seul. Mon pouvoir fonctionne donc.        
                                             
A vant de me relever je met ma main dans mon sac. Je cherche la chose dont j'ai besoin. C'est bon ! Je le sens dans mes mains ! Mon pouvoir va pouvoir être en action ! Je le regarde dans les yeux. Je lui fais un petit sourire. Puis je sors mon drap pour le mettre sur lui Et à ce moment là je m'écris fort :

- Ne me sous-estime pas !

En plus de ça je profite pour lui mettre un coup en plein dans son ventre. D'habithude je n'aurai fait. Mais la je veux me venger du coup de poing qu'il m'a foutu. Teiichi n'est pas du genre à laisser un tel acte sans punition. Bon je me dépêche de partir. Je prends mon sac et me barre en vitesse.

Ah mince ! J'ai encore son porte-monnaie avec moi ! Rho et puis mince ! Je vais jeter son porte monnaie proche de lui. Quand a moi, je vais me faire un petit joging pour me rendre à une autre aire de plage un peu plus loin.[/color]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi] Lun 29 Aoû - 13:45


Je souris en voyant le roux se cambrer en deux sous le coup de mon poing, avant de tomber au sol. Eh ouais mec, fallait pas me chercher. J'ai bien envie de lui envoyer du sable dans les yeux tiens. Je serre les dents. Sa tête me revient pas, sans déconner. En tout cas, il en mets du temps à se relever, un simple coup aurait suffit pour le calmer ? Je le vois tourner légèrement la tête, alors que je perçois la voix d'un gamin à quelques mètres de nous.

- Mais qu'est-ce qu'il fait celui-là ?

Je tourne ma tête dans la direction du gamin qui vient de parler. J'apprends la politesse à quelqu'un qui en a apparemment bien besoin, ça ne se voit donc pas ? Je le vois tapoter dans le dos de sa mère pour attirer son attention vers nous. Nan gamin, j'ai pas besoin de quelqu'un pour me faire la morale, laisse ta mère tranquille.
Avec ces conneries, mon attention se détache totalement de l'autre abruti qui en profite pour plonger sa main dans son sac à la recherche de quelque chose. Avant que je n'ai le temps de reporter réellement mon attention sur lui, le type se lève d'un coup et me balance un drap dégueulasse sur la tronche en beuglant.

- Ne me sous-estime pas !

Je peux strictement rien faire avec ce truc sur la gueule et avant d'avoir eu le temps de réagir, je sens un gros coup me frapper en plein dans le ventre, qui me coupe aussitôt la respiration. Ouais. Nan, ça fait pas du bien.

Vieux bâtard de sa race. C'est bon. Je vais l'étrangler.

Je me débarrasse rapidement de l'espèce de serviette de merde qui me bouche la vue et la balance sans ménagement sur le sable, posant mon pied dessus en cherchant l'autre connard du regard. Gauche. Droite. C'est pas possible. Il est où bordel ? Je ne retiens pas un cri de rage, me retournant pour vérifier si cet enfoiré n'en aurait pas profité pour passer dans mon dos. Mais non putain, il est pas là non plus. Je regarde à mes pieds. Son sac a disparu aussi, ce mec a réussi à se tirer. Sans que je ne puisse rien voir. Et l'autre gamin qui me regarde avec des yeux de merlans fris, accroché au paréo de sa mère, c'est quoi son problème à lui aussi ?
Il faut que je me calme. J'ai pas envie de lui faire peur quand même, c'est pas sa faute à lui si je suis en train de passer une journée de merde. J'expire un bon coup et tente de rétracter mes branchies. Tentative vaine qui échoue lamentablement. J'ai bien trop envie de frapper des objets inanimés pour songer à me calmer, là, tout de suite.

Et là, ça fait tilt. Ce mec a pas pu courir assez vite pour me distancer. Faut pas déconner, je l'ai perdu de vue pendant cinq secondes à tout casser. Je vois qu'une seule explication : ce vieux pleutre peut se rendre invisible. Il a fui comme le bon gros lâche qu'il est. J'ai aucune idée de s'il se trouve encore à portée de voix, mais j'élève la voix assez fort pour qu'on m'entende d'une distance raisonnablement élevée.

- Mec, j'espère pour toi qu'on se recroisera jamais !

J'empoigne ensuite la serviette que j'avais consciencieusement écrasé sous mon pied droit, toujours bouillonnant de colère. Il peut dire adieu à ce truc, dès que je serai plus à portée de vue du gamin qui me fixe depuis tout à l'heure, j'ai bien l'intention de bouffer cette merde pour me calmer les nerfs. Je vais bien en avoir besoin. Je rejoins donc mon sac de sport, puis prend la direction de l'extrémité de la plage, les dents serrées. Qu'on me dise pas que ma réaction est exagérée, ce type a clairement cherché à me provoquer sans raison. Je vais devoir nager pendant bien quatre heures maintenant pour retrouver mon calme. Fait chier.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gwendal Malenkov nage en #660033.
DC : Kristal Z. Lya - Mikhaïl M. Malenkov - Astalée N. Galaght - Anthony G. Kim.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
III ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 81
Revenir en haut Aller en bas
Leçon d'un voleur : Toujours rester calme feat. [Gwendal - Teiichi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne te promets pas de rester calme. [ Shiraishi Nanami/Dongwoo Jang] [Terminé]
» On m'a toujours dit qu'il fallait sourire, parce que la vie, elle est belle... L. D. Frot
» Stats pour un voleur level 10
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: