Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 105 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 225 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 138 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 260 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 156 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

L'arche Narra [Narra et Erica]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: L'arche Narra [Narra et Erica] Sam 13 Aoû - 5:27

Il était tôt ce matin quand je me suis réveillée, je pouvais percevoir dans la chambre sombre les silhouettes de mes colocataires, tranquillement assoupis sur leurs lits. Nous étions en vacances, c’était vrai mais mon corps ne voulait pas s’y accommoder alors il me tirait toujours du lit bien avant 8 heures du matin. Je m’asseyais alors sur le matelas et frottais mes yeux légèrement, la sensation des écailles de mes bras sur mes yeux était relativement désagréable mais j’y avais pris l’habitude depuis que j’étais toute petite.

Je m’étirais ensuite rapidement en baillant, faisant bien attention de ne pas réveiller les dormeurs, je n’avais pas vraiment envie qu’ils me dérangent, eux. Je ne leur parlais pas souvent, je me contentais en général d’ignorer leur présence si bien que je ne connaissais pas vraiment grand-chose sur eux et qu’eux ignoraient tout un tas de trucs sur moi, c’était bien comme cela.

Je posais mon regard sur une petite table de nuit à côté de mon lit, quelque chose d’assez banal et je tirais délicatement sur la poignée de l’un des tiroirs dont l’intérieur était rangé avec minutie, aucun objet ne devait traîner à l’extérieur car on risquait de ne plus le revoir après, je ne savais pas ce qui leurs arrivaient à ces objets mais j’avais ma petite idée en tête, une idée assez… dérangeante et qu’il faudrait peut-être régler plus tard.

Ma main se déplaçait ensuite au fond du tiroir pour en sortir un téléphone portable et des écouteurs, rarement utilisés car je ne voyais pas vraiment l’intérêt d’être « scotchée » dessus comme certaines personnes l’étaient régulièrement. Je l’allumais finalement, refermant le tiroir puis plaçant les écouteurs dans mes oreilles, je me levais, portable en main et me déplaçais là où se trouvait certaines autres de mes affaires.

Je trouvais alors en fouillent un peu parmi elles, tout en bas d’une pile de livre, un petit carnet, celui qui appartenait à ma mère et je fronçais les sourcils en le saisissant machinalement. Pourquoi était-il ici ? Je pensais l’avoir brûlé depuis longtemps déjà mais sa présence dans la chambre m’indiquait clairement que ce n’étais pas le cas. Lorsque j’étais entrée à Xényla, j’avais dû le mettre inconsciemment dans mes affaires ou bien quelqu’un d’autre l’avait mis à ma place et j’avais dû par la suite le ranger là où il était avant que je ne le prenne et ne pas remarquer sa présence avant aujourd’hui.

Je haïssais profondément ce carnet car il était le reflet de la face cachée de ce passé que je détestais tant, il était la vérité dans un monde de mensonges, la clé de la porte menant à ma souffrance. Je ne l’avais réellement lu qu’une seule fois depuis que je l’avais découvert alors en retombant dessus ainsi, l’envie de feuilleter à nouveau ses pages me prenait. Je me réinstallais donc sur mon lit, m’allongeant de tout mon long, mettant un peu de musique avec mon téléphone et ouvrant l’ouvrage pour entamer la lecture de celui-ci, éclairé par la lumière blanche du petit appareil posé de façon à bien tenir. Il me fallait patienter jusqu’à environ 8 heures pour ensuite aller me préparer puis aller manger à la cafétéria.

Le carnet semblait plus long que dans ce que je me souvenais, il était maintenant 8h12 quand je regardais l’heure de mon téléphone alors je posais l’ouvrage sur la couverture et le levais encore une fois, allant cette fois-ci dans l’armoire où se trouvait mes vêtements. Je ne savais pas quel temps il allait faire aujourd’hui mais dans le doute où il ferait une chaleur écrasante, même pour un hybride serpent comme moi, je prenais une robe qui trainait sans vraiment faire attention parmi les deux ou trois que je possédais et allait me changer.

Une fois habillée, après avoir lutté pendant cinq bonnes minutes rien que pour fermer les boutons de ma robe qui se trouvaient dans mon dos, je coiffais soigneusement mes cheveux puis je rangeais le carnet dans l’une des deux poches que comportait mon habit et regardais encore une fois l’heure sur mon portable, 8h34, je pouvais dès à présent me rendre à la cafétéria, chose que je fis sans traîner. Sur place, je mangeais mon petit déjeuné, assise à une table dans la salle extérieure. La couleur de ma robe était parfaitement visible maintenant que je n’étais plus dans les ténèbres de la chambre, elle était majoritairement grise mais des bandes de tissus rouge-orangées, la couleur de ma classe, la parsemaient par endroits, avec cela, on pouvait parfaitement savoir que j’étais une passion.

Une fois que j’eus fini mon repas, j’allais débarrasser mon plateau avant de ressortir de la cafétéria. C’est alors qu’à ce moment-là, une ombre dans le ciel attira mon attention et je levais les yeux. L’ombre s’avéra être un corbeau d’une taille assez importante, une proie bien intéressante, provoquant directement mon instinct de chasseuse alors, sans même m’en rendre réellement compte, captivée par l’oiseau, je me mis à le suivre.

Je suivis machinalement le corbeau pendant une bonne quinzaine de minutes, arrivant finalement près d’un lac. L’oiseau se dirigea vers un arbre. Au sommet de celui-ci se trouvait une cabane et le corbeau entra finalement à l’intérieur. Bien décidée à ne pas laisser filer ma proie, je grimpais alors au tronc de l’arbre jusqu’à arriver à la petite bâtisse. C’est alors que sans réfléchir, je sautais à l’intérieur, sans remarquer la présence d’une autre personne et ma tête heurta soudainement le mur en face de là où j’étais entrée. Sonnée par le coup, j’avais finalement fini sur le sol. Reprenant petit à petit mes esprits après le choc, le posais ma main sur ma tête qui m’étais douloureuse, je ne savais pas vraiment si je m’étais blessée mais la douleur était vraiment vive.

-Aille ! Ça fait vraiment mal, que s’est-il passé ?

J’essayais de m’asseoir alors et me rendais compte que le sol était en fait un nid, un nid avec des murs ? C’était bien étrange.

-Où est-ce que j’ai bien pu atterrir moi encore ?

Alors que je me posais ces questions, je ne m’étais toujours pas rendue compte que quelqu’un était ici avec moi, je ne m’étais pas encore rendue compte aussi que le carnet de ma mère qui était dans ma poche était tombé lorsque je m’étais écrasée contre le mur.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Approche, que je te morde en Darkturquoise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Sam 13 Aoû - 23:57

Combien de temps maintenant que je ne voulais plus le lâcher, je ne sais pas je ne compte pas. Je déteste compter le temps, c'est comme les gens qui fêtent leur anniversaires pour compter combien d'années ils ont derrière eux. Et ce nuit ne déroge pas à la règle, il était là, avec moi. j'ai passée cette nuit avec mon gros loup et j'étais contente. Cette fois je n'ai pas voulut dormir dans ses bras mais contre lui, enfouir mon visage dans sa douce et belle fourrure blanche. En hivers elle était beaucoup plus épaisse mais ça ne fait rien.
C'était une nuit comme les autres et maintenant il faisait jour, il devait être 8H mais je m'en fout royalement, je suis contre mon loup et Xyan est là. Malheureusement ça veut aussi dire qu'il va devoir partir, je le regarde avec une moue boudeuse et profite des dernières minutes pour me blottir d'avantage. Il fini par se réveiller et après une bise sur la truffe et reprend sa forme bermudienne. Dix minutes et après ce que les gens appellent un long câlin, il partit vaquer à ses occupations.
Quelque minutes plus tard, Xyan rentre dans au nid, je n'avais même pas remarquée qu'il était sortit. Il est vachement discret en ce moment, je suis certaine qu'il prépare quelque chose mais je n'ai toujours pas trouvée de quoi il s'agissait. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayée, mais il vole donc je le perd vite de vue. Je suis donc obligée de vite abandonner de rentrer au nid sans avoir eu le moindre indice. Mais un jour j'arriverai à comprendre ce qu'il prépare. C'est vraiment dommage qu'Inezia soit partit, son don était vraiment pratique et intéressant. Si elle était là, je suis sûr que j'aurais eu le fin mot de l'histoire, mais elle n'est plus là donc je ne pourrais savoir. Enfin, je verrais bien quand il mettra son projet à exécution.

BAM
"Aille ! Ça fait vraiment mal, que s’est-il passé ?"

Hein quoi ? Une voix qui n'est pas la mienne ou celle de Zaak ? Je regarde Xyan qui secoue la tête, ce n'est donc pas lui. En même temps Xyan est un corbeau, plus gros que les autres mais ce n'est qu'un corbeau. Un corbeau ça ne parle pas n'est-ce pas ? Une voix et un gros bruit comme si quelque chose ou quelqu'un s'était pris un mur de la cabane. Signe qui ne trompe pas j'ai senti le nid vibrer. A moins que ce soit un tremblement de terre, je ne suis pas seule chez moi, sans compter Xyan hein. Je me lève de ma couche et me dirige vers la source de tout ce boucan. Je fini par la voir, c'était une fille, à genou sur le sol et qui se tenais la tête. Elle portais une robe et elle avait réussi à montée jusqu'ici, voila quelque chose d’intéressant. Elle n'avait pas froide aux yeux, je remarque aussi quelque chose qui ressemble à des écailles sur un de ses bras. Une hybride, encore ? Décidément cet endroit va devenir un repaire pour hybrides et animaux. Un corbeau, un loup et maintenant une....une quoi d'ailleurs ? Qui dit écailles, dit reptiles et il y en a des reptiles qui existe !

"Où est-ce que j’ai bien pu atterrir moi encore ?"
"Ben tu es chez moi."

Je répond amusée. Cette situation est amusante, je me demande ce qu'elle à bien pu faire, et surtout comment elle s'y est prise, pour arriver jusqu'à chez moi. Mon nid n'est pas non plus isolé mais quand même. Peu de monde passe par le lac, exceptée ceux qui courent de temps en temps mais en général, ils se contente de passer et c'est tout. Celle là n'est pas là par hasard, une promeneuse peut-être. Hum, ce n'est pas important de toute façon, je remarque qu'elle a fait tombée quelque chose par terre. Un carnet, qui a dû tomber d'une de ses poches sans doute. Non c'est même fortement probable parce que ce carnet je ne me dit rien donc c'est qu'il doit être à elle. Je le ramasse, il est ouvert mais je ne le lis pas à part deux, trois mots qu'on je ne sais pas le sens. Et surtout ce ne son pas mes affaires. Je lui tend donc son carnet.

"Tient, c'est à toi je crois. Tout va bien ?"

Je m'agenouille face à elle souriante.

"J'peux te demander pourquoi tu es venue chez moi ? Ce n'est pas tout les jours que je reçoit des visiteurs."

En effet je veux savoir parce que ça m'intrigue et que je n'ai rien d'autre à faire pour la journée alors autant la mettre à profit pour écouter cette étrange personne.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 415
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Sam 27 Aoû - 2:50

J’étais à présent agenouillée dans le nid, je retirais alors d’un geste délicat ma main de ma tête afin d’éviter de me faire encore plus mal et regardais le membre. Pas de sang, je n’avais pas dû m’ouvrir le front, tant mieux ! Par contre, j’allais sans aucun doute avoir un bleu ou une bosse, quelque chose qui n’était pas vraiment élégant mais bon, j’arriverais peut-être à cacher cela avec ma frange. Puis d’un coup, à peine quelques secondes après ma précédente question, ou plainte selon les avis, une voix qui semblait s’adresser à moi se fit entendre dans mon dos.

-Ben tu es chez moi.

Je ne m’attendais pas vraiment à rencontrer quelqu’un ici à vrai dire donc la surprise se fit ressentir, je sursautai légèrement, tournant vivement la tête dans la direction de la voix, observant la personne du coin de l’œil. A défaut de ne pas pouvoir tourner ma tête à 180 degrés, je bougeais ensuite le haut de mon corps dans le but de mieux la voir.

Ce qui attira mon regard en premier chez cette jeune fille fut la couleur de ses cheveux, blancs, la couleur de la neige, des colombes et de plein d’autres choses en fait pendant que j’y pense. Ensuite, en l’observant bien, j’avais l’impression qu’elle était un peu plus grande que moi d’une bonne dizaine de centimètres environ si ce n’est plus.

Alors comme ça c’était son « chez elle », drôle de maison si vous voulez mon avis, il ne doit pas y faire très chaud en hiver, rien qu’à cette idée je frissonnais. Le froid, ce n’est le truc d’aucun serpent, en général la plupart ne supportent pas des températures en dessous de 0 degrés. Dur d’être un animal à sang froid, c’était dans ces cas-là que je pouvais remercier le ciel de n’être qu’un hybride et d’ainsi pouvoir survivre à l’hiver, même si ça ne me réussissait pas.

Quelque chose sembla attirer l’attention de la fille, qui se pencha pour ramasser cette dite chose et là je remarquais avec stupeur ce que c’était : le maudit carnet ! Pourvu qu’elle, ne le lise pas. J’avalais ma salive, anxieuse puis elle s’agenouilla devant moi, sourire aux lèvres en me tendant l’ouvrage.

-Tiens, c’est à toi je crois. Tout va bien ?

Je la regardais quelques secondes dans les yeux puis posais le regard sur le carnet avant de revenir sur elle, hésitante. Mon interlocutrice enchaîna de suite avec une autre question.

-J’peux te demander pourquoi tu es venue chez moi ? Ce n’est pas tous les jours que je reçois des visiteurs.

Je n’en avais strictement aucune idée de pourquoi j’étais ici, c’était le trou noir dans ma tête. Me connaissant j’avais dû encore courir après quelque chose, foutu instinct qui avait l’air d’apprécier me jouer des tours, je ne résiste jamais à la vue d’un rongeur où d’un volatile quelconque. Mon front continuait à me faire mal, ma tête tournait encore et la jeune fille attendait une réponse, j’allais commencer par la première, autant prendre cela dans l’ordre. Je saisissais vivement le carnet de ses mains, le plaquant contre moi puis regardant la fille d’un air un peu méfiant.

-Tu-tu ne l’as pas lu j’espère, le carnet. Et sinon… oui je vais bien, enfin je crois, j’ai juste un peu mal à la tête…

Quand j’y pensais après coup, c’était vraiment impoli d’avoir arraché l’ouvrage des mains de cette personne, elle pourrait mal le prendre mais sous le coup du choc à la tête et de l’anxiété, je n’y avait pas vraiment réfléchi, on verra sa réaction après. J’avais moi aussi quelques questions à lui poser mais d’abord, il fallait répondre aux siennes.

-Pourquoi je suis venue chez toi ? Je n’en sais strictement rien en fait, ce genre de choses m’arrive assez souvent et je ne m’en souviens pas toujours. Ça doit être mon instinct en tant qu’hybride ou quelque chose dans le genre.

Oui, cela arrivait assez souvent, dès que je voyais un certain type d’animal qui passait devant mon nez, je le suivais frénétiquement et je ne savais pas toujours ce que j’en faisais quand je les attrapais mais je suis sûre qu’ils ne faisaient pas long feu. Un serpent mamba ne fais pas de cadeau à ses proies et aime étrangement grimper aux arbres, j’avais lu cela dans un livre quand j’avais voulu me renseigner un peu sur ce que j’étais.  

-Sinon je peux te demander qui tu es ? Tu ne t’es pas présentée…

Moi non plus je ne m’étais pas présentée, ce n’était pas grave, elle pourrait me poser la question après si l’envie lui en prenait, ou pas si elle n’en avait absolument rien à faire.

Tu es une élève de Xényla ? Si oui, tu fais partie de quelle classe ?

Même que je me doutais bien que si elle était bien une élève du lycée, elle ne devait pas être une élève de ma classe, je préférais tout de même me méfier étant donné que je ne dois pas connaître la tête de tout le monde chez les passions, par désintérêt principalement. Je ne voudrais pas qu’elle aille raconter des choses dérangeantes sur moi, aux autres…

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Approche, que je te morde en Darkturquoise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Sam 27 Aoû - 16:43

C'était bien son carnet. En même temps si il ne me dit rien c'est qu'il n'est pas à moi. Et si il n'est pas à moi ben il ne peut être qu'à elle puisqu'ushumar ne lit pas c'est pas comme si j'en était capable... et je voit mal Xyan feuilleter quoique ce soit. Un corbeau ça ne sais pas lire le bermudi....enfin me semble.
Bref la question était réglée, ce carnet était à elle vu qu'elle me le prend des mains avant de le plaquer contre elle. Elle semble y tenir on dirait, mais ce n'était pas vraiment une raison pour me le prendre aussi vivement, je ne comptais pas le garder. Les gens ont d'étranges réactions des fois, ça va de la plus la plus stupide à la plus violente en passant par l'étrange et je sais de quoi je parle. Il m'arrive d'en avoir des réaction improbable donc je peux me permettre d'en parler.

"Tu-tu ne l’as pas lu j’espère, le carnet. Et sinon… oui je vais bien, enfin je crois, j’ai juste un peu mal à la tête…"


Dit-elle avec un air méfiant. Je ne sais pas ce que contient ce carnet mais on dirait que c'est quelque chose de très très secret.
Est-ce que apercevoir deux, trois mots c'est lire, j'en doute donc non je n'ai rien lu. Mais au moins elle va bien. Tant mieux, les sauvetages impossible j'ai déjà donnée et le lac est encore plus isolé qu'une rue pourri, pour un quartier pourri, dans une ville pourri. Et un mal de tête ça passe après un moment donc y'a pas à s'alarmer.

"Pourquoi je suis venue chez toi ? Je n’en sais strictement rien en fait, ce genre de choses m’arrive assez souvent et je ne m’en souviens pas toujours. Ça doit être mon instinct en tant qu’hybride ou quelque chose dans le genre."


Une hybride, j'avais vue juste, mais je ne sais toujours pas hybride quoi. Ne pas se souvenir de quelque chose à cause de son instinct ça doit être vachement handicapant parfois, surtout quand t'a fait un truc d'important et que POUF plus rien parce que l'hybride en toi à parlé. Je ne savais pas que c'était possible ça, ou si je dois le savoir mais je n'écoute pas vraiment en cour d'Etude Fondamentale des Dons"....sauf si on en a pas parlé. Boarf je ne sais plus et je m'en fout en fait. Est-ce que je dois l'aider à se lever ou elle n'en a pas besoin ? Dans le doute je vais la laisser par terre et puis les la flemme de me relever donc c'est tout benef pour moi.

"Sinon je peux te demander qui tu es ? Tu ne t’es pas présentée…Tu es une élève de Xényla ? Si oui, tu fais partie de quelle classe ?"


Elle est direct, parfais comme ça on ne perdra pas de temps en devinette inutile. Un point positif en plus pour elle. Par contre c'est marrant cette manie que les gens ont de penser que Xenyla pouvait être le seul lycée de la ville ou même que je puisse être étudiante. Bon elle a raison sur ces deux points mais j'aurais très bien pu être une simple citoyenne. Je ne sais même pas ce que je ferais quand j'aurais fini le lycée. Je m'étais promis que mon passage à Xenyla serait bref mais ça fait maintenant 1 an qui je suis là bas. Sans doute parce que je n'ai pas encore décider de quoi faire plus tard. Le problème c'est que je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir ma place ici. Rha zut je commence à sortir du sujet ! On s'en fiche de ce que je ferais plus tard ! J'étais en train de dire que j'aurais pu être une citoyenne au lieu d'une étudiante ! Mais je suis une étudiante qui n'est pas dans un lycée normal mais à Xenyla. Là où vont tout les étudiants de l'île.....ah mais en fait nous ne somme pas si nombreux que ça ! T'a fini de dire des débilités oui ? Rooo ça va j'ai bien le droit de rire de temps en temps !

"Ce serais plutôt à toi de te présenter vu qu'ici c'est chez moi mais soit. Moi c'est Narra. Bonne pioche, je suis chez les Processus. Et donc tu coup....huuuuum je dirais liberté.....ou Passion pour toi"


Ben oui ce sont les deux seules classes qui me reste après élimination, bien que je ne sais pas pourquoi j'ai dit passion au final...qu'est-ce qu'un passion irait se perdre ici ?
Origine nan ils sont bien trop branleur pour savoir grimper à un arbre. Delà venir au lac c'est un exploit pour eux. Evasion pareil c'est la classe fantôme, croiser un Evasion dans les couloir relève du miracle....bien qu'il semble y en rester quelque uns. Processus non vu que je me souviendrai d'elle si c'était le cas. Donc il me reste liberté parce que c'est les plus sportifs donc escalader un arbre c'est dans leur corde et passion parce que....parce que j'ai pas encore trouvée de raisons pour les éliminer en fait. Oui il m'arrive de réfléchir parfois....mais comme ça fatigue ben je ne le fais pas souvent. Là c'est juste parce que c'est comme j'ai dit tout à l'heure. J'ai pas grand chose d’intéressant à faire aujourd'hui.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 415
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Dim 11 Sep - 23:18

Peut-être m’étais-je un peu trop précipitée en concluant directement qu’elle devait être une lycéenne de Xényla, après tout je n’en avait absolument aucune idée étant donné que c’était la première fois que je voyais cette fille, elle aurait très bien pu venir d’ailleurs. La seule chose qui me donnait le doute était qu’avant de me retrouver dans cet endroit, je me souvenais parfaitement que j’étais au Lycée et plus précisément à la cafétéria puis, j’avais aperçu l’ombre de quelque chose, quelque chose qui devait très certainement être un animal.

Si j’avais suivi un animal jusque dans cet arbre et que j’étais rentrée dans cette étrange cabane alors ça expliquerait la situation ci-présente ainsi que le fait que je pensais que mon interlocutrice venait aussi de Xényla… peut-être même qu’elle était l’animal que j’avais dû suivre ? Si ce n’était pas le cas, alors c’était surement une coïncidence. Ces pensées circulaient dans mon esprit et me gênaient, comme une épine plantée dans mon pied et si la fille était bien lycéenne, il me faudrait lui demander si elle aussi était hybride, juste pour confirmer ou réfuter mes soupçons… pour une fois il me semblait avoir un certain intérêt pour une personne, même s’il ne pouvait qu’être provisoire.

Je fixais la jeune fille dans les yeux avec un regard inexpressif, neutre, contrastant avec la curiosité que j’éprouvais à son égard, sentiment qui m’était anormal et qui produisais en moi une sensation étrange, bien différente de l’agacement habituel. Si je pouvais nommer cette sensation par rapport à la chose dont elle se rapproche le plus, cela serait une sensation de « satisfaction », être satisfaite d’avoir trouvé une personne assez intrigante à mes yeux.

-Ce serais plutôt à toi de te présenter vu qu’ici c’est chez moi mais soit. Moi c’est Narra. Bonne pioche, je suis chez les Processus. Et donc du coup….huuuuum je dirais liberté…..ou Passion pour toi

Ah ! Cette Narra était donc bien de Xényla, ceci confirmait alors ce que j’avais dit plus tôt et j’en étais plutôt contente, ce qui se voyait sur mon visage : j’affichais un sourire rempli de ma satisfaction. C’était une Processus, l’une des deux seules classes que je considérais comme sérieuse avec la mienne car, je considérais les Origines comme une bande de clown qui ne savaient rien faire de leurs dix doigts ; je me demandais sérieusement dans quel but cette classe avait été créée, j’avais presque un doute sur l’existence de la classe des Evasions, « presque » parce que je me disais que peut être quelques spectres la hantaient encore et pour les Libertés… pour tout vous dire, je pense que tout Passion, même aussi insensibles que moi ont, au fond d’eux, un profond ressentiment contre cette classe depuis que l’un des notre a été assassiné.

C’est toujours dur d’admettre que l’on pourrait à tout moment être tués par l’une de ces personnes… le Passion qui est mort ce jour-là devait être un faible, c’est ce que je me disais. De loin ma classe donnait l’impression que nous étions tous des impuissants que l’on pourrait éliminer avec facilité, même si c’était faux, en même temps, avec le comportement de certains… nous n’étions pas bien inquiétants. J’étais personnellement prête à tout moment à me défendre en cas d’agression, calme d’apparence mais toujours sur mes gardes et, si j’en venais au final par perdre ou mourir moi aussi alors je n’aurais qu’à maudire mon incompétence, dans ce monde, seuls les plus forts dominent et je refusais d’être faible.
Je me relevais ensuite, époussetant ma robe minutieusement puis je rangeais mon carnet à sa place dans ma poche. J’étais maintenant face à la fille aux cheveux blancs et la regardais dans son ensemble, un petit quelque chose chez elle faisait qu’elle me paraissait assez différente de certaines personnes que je connaissais.

-Je suis effectivement dans la classe des Passions et pour tout te dire je pense qu’une bonne partie des personnes de ma classe seraient révoltés à l’idée qu’on ait pu penser qu’ils puissent être Liberté à cause de « l’affaire ». Personnellement ça ne me dérange pas parce que ce n’est que le cadet de mes soucis. Et… sinon je n’ai pas vraiment de prénom défini ou plutôt je ne me fixe pas, Erica ou Bleunwen, c’est comme tu veux.

Je lui tendais ma main pour la saluer convenablement histoire de ne pas être complètement impolie tout en espérant qu’elle n’ait pas pris ma phrase d’avance pour une menace mais juste pour une indication. C’est en revenant sur mes pensées de tout à l’heure que je me rendis compte que j’avais quelques questions à lui poser. Cette histoire d’animal m’était encore étrange.

-Au fait, juste quelques petites questions comme cela après libre à toi de répondre ou non mais tu es de quelle espèce ? Pour ma part comme tu as dû le deviner, je suis une hybride et plus précisément une hybride serpent mamba noir ce qui explique que je sache grimper aux arbres.

Cette question avait pour but d’identifier la cause de ma venue ici, si Narra n’était pas hybride alors quelle était la créature qui m’avait attiré ici ? J’avais besoin de cette réponse au fond car l’insupportable idée de ne pas savoir pourquoi j’étais ici me prenait.

-J’ai besoin de savoir comment je suis arrivée ici tu vois… j’ai tendance à poursuivre instinctivement certains animaux sans vraiment m’en rendre compte et, je n’ai pas vraiment envie que toutes les personnes dans Xenyla savent que je suis bizarre à cause de ça…

J’avais pris le risque de tout lui dire même si je pouvais finir par le regretter après mais bon, tant pis ! Cette fille devait être la première personne à qui je venais de dire ceci et mes mots auraient pu paraître maladroits ou offensants. C’était dérangeant d’avouer un secret comme ça à une inconnue d’autant plus que j’ignorais si elle allait garder cela pour elle où le diffuser dans tout le lycée.

-C’est une belle demeure si je puis me permettre et si cet endroit est ta maison alors tu n’as pas de chambre à l’internat ? Ou bien tu en as une mais tu passes ton temps ici ?

J’avais envie de mieux connaître Narra même si ce n’était pas dans mes habitudes alors je lui posais cette question un peu plus personnelle. « Il ne faut pas rester toujours seule », mon père m’avait rabâché cela sans cesse quand j’étais chez lui, un conseil que j’avais jusqu’à présent ignoré car je ne savais pas ou plutôt je n’avais pas le « cœur » et les « sentiments » suffisants pour me faire des « amis » ou « camarades ». Je n’avais pas vraiment grand espoir de devenir « camarade » avec la jeune fille, j’ignorais comment cela marchais réellement l’amitié mais bon… pourquoi ne pas essayer ? Après tout je n’avais rien à perdre.

-Merci d’avoir ramassé mon carnet… j’ai beau le détester, je n’ai pas le désir qu’il soit lu par quelqu’un, je pense que je le détruirais une bonne fois pour toute lorsque je serais rentrée au lycée.

C’est vrai, une fois de retour à Xényla je pourrais le jeter au feu ou encore arracher les pages une par une avant de les mettre dans les toilettes, je ne pouvais pas prendre le risque de m’en débarrasser dans les poubelles au cas où on fouille dedans.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Approche, que je te morde en Darkturquoise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Mar 13 Sep - 22:27

Nan j'ai beau réfléchir je ne sais pas pourquoi j'ai choisi passion. A part que pour une classe aimant les bouquins et pris les uns après les autres ce sont tous des cas particulier. De toute façon je n'ai qu'une chance sur deux de réussir donc au final ce n'est pas si con que ça comme choix.
Et puis c'est marrant de mettre le nom des classes ennemis du moment dans la même phrase. Je me demande d'ailleurs ce que ça donnera si ça doit dégénéré en bataille rangée. Les libertés et les passions ont du faire alliance avec d'autres classes. Du coup si combat il y'a, les alliances transformeront feront que les combats réduiront le lycée à l'état de gravas.
Je me pose la question si je participerais à cette bataille et puis me dit que non. J'aurais très certainement la flemme et puis ce sera pour une histoire de vengeance. Tss c'est le prétexte le plus stupide qu'on puisse invoquer pour mener un combat. Puis vengeance de quoi ? Parce qu'un liberté à tapé un peu trop fort sur un Passion dans le cadre légal autorisé par le directeur du lycée lui même.

Et, en plus, voila qu'une rumeur se met à circuler comme quoi: si les clans sont venu chercher celui qui a tué le passion c'est pour soit le tuer soit le recruter ou parce que les clans en ont marre des choses qui se passe dans le bahut et qu'ils veulent mettre la main dessus. Ça doit bien faire rire les élèves venant d'un clan cette rumeur.
Enfin ils font bien ce qu'ils veulent par contre si ils le font et bien j'me casse, hors de question qu'un clan se mette à diriger ma vie....enfin j'me comprend et c'est ce qui compte.

"Je suis effectivement dans la classe des Passions et pour tout te dire je pense qu’une bonne partie des personnes de ma classe seraient révoltés à l’idée qu’on ait pu penser qu’ils puissent être Liberté à cause de « l’affaire ». Personnellement ça ne me dérange pas parce que ce n’est que le cadet de mes soucis. Et… sinon je n’ai pas vraiment de prénom défini ou plutôt je ne me fixe pas, Erica ou Bleunwen, c’est comme tu veux."

Elle me fais sortir de mes pensées et s'était relevée entre temps. Sa remarque me fais sourire et je note dans ma tête une nouvelle insultes/provocation pour plus tard. "Sale liberté".....ouais on balance ça, à un passion ça risque de devenir folklo. Je finis par hausser les épaules si surnom il y'a ce sera celui que j'ai choisis. Je n'utilise jamais ceux utilisé par les autres, c'est très souvent banal et utilisé par le plus grand nombre parce qu'ils n'ont aucune initiatives.

"Et bien puisque j'ai le droit de faire comme je veux, ce sera Rikou. Perso moi leur ptite guerre j'en ai rien à secouer. Pareil que pour leur jeu de clé. Je tape si j'ai envie, rien à faire de la compet débile qui règne dans ce bahut."

Et c'est peu dire.

"Au fait, juste quelques petites questions comme cela après libre à toi de répondre ou non mais tu es de quelle espèce ? Pour ma part comme tu as dû le deviner, je suis une hybride et plus précisément une hybride serpent mamba noir ce qui explique que je sache grimper aux arbres."

Ah une hybride reptile c'était bien ce qui me semblais. Ben oui les serpents sont dans cette catégorie par contre mamba noir ça ne me dis rien, y'a trop de serpents différents sur cette fichu planète. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'il est possible de rencontrer TOUT les animaux de cette fichu planète au MÊME endroit. Sur notre île, genre par un heureux hasard, cette grande île perdu au milieu du triangle des Bermudes, donc sous les tropiques, la nature à rendu ça possible. Parait même qu'il y'a un chapelets de petite îles au nord avec un climat plutôt froid. Ouais ouais du froid sous les tropique c'est pas beau cette logique qui m'échappe.......à mon avis la barrière qui entoure l'île n'est pas là QUE pour empêcher les humains ou nous de la traverser. C'est une idée à creuser.....je me demande si nos scientifiques ont noté ce fait étrange, ouais ils ont même certainement expliqué la cause quelque part mais la flemme de chercher et ça ne m’intéresse pas plus que ça. Sachez juste que cette île est une arche géante.......Ho putain.......L'île serait l'arche de Noet, le machin débile des humains là, comment ça s'appelle déjà....les gens d'ici pratique cette connerie eux aussi.......AH OUI ! La religion !

Mouais.....tu part loin dans ton analyse là.

"J’ai besoin de savoir comment je suis arrivée ici tu vois… j’ai tendance à poursuivre instinctivement certains animaux sans vraiment m’en rendre compte et, je n’ai pas vraiment envie que toutes les personnes dans Xenyla savent que je suis bizarre à cause de ça…"

Bah, elle n'a pas à s'inquiéter. C'est vrais, après tous si nous sommes dans ce lycée c'est que nous sommes tous bizarre à notre manière. Mais soit. Voyons si je peux l'aider.

"Mon espèce ? Nymphe ardente. Donc ça ne peut pas être moi qui t'es fait venir."
Je tourne mon regard vers l'arrière et pousse deux sifflements. Xyan ne tarde pas à arriver et se poser sur l'une de mes épaules.
"Ne serait-ce pas lui que tu aurais suivis par hasard ? Il est arrivé quelque minutes après toi."

Xyab se met à croasser de façon étrange avant de s'envoler hors de portées de bras. Qu'est-ce qui lui prend ?? Rikou, si elle en a pris compte ne relève pas et reprend la parole.

"C’est une belle demeure si je puis me permettre et si cet endroit est ta maison alors tu n’as pas de chambre à l’internat ? Ou bien tu en as une mais tu passes ton temps ici ?"
"Si j'ai une chambre à l'internat, mais je n'y met les pattes que très peu....les espaces confiné comme ceux là je n'aime pas ça....En plus mes coloc auraient quelque problème de soif avec moi bien que je m'en fiche d'eux mais entendre leur plainte à longueur de temps m'aurais gavée au bout d'un moment. Du coup j'me suis installée ici."

Je suppose que ça résumé assez bien ma situation. Et puis je suis bien ici. Je peux faire venir qui veux sans rendre de compte à personne et je suis dans la forêt, à côté d'un lac. Du coup je peux voir plein d'animaux passer quand on sais s'y prendre.

"Merci d’avoir ramassé mon carnet… j’ai beau le détester, je n’ai pas le désir qu’il soit lu par quelqu’un, je pense que je le détruirais une bonne fois pour toute lorsque je serais rentrée au lycée."
"Pourtant tu a l'air de l'avoir depuis longtemps et d'y tenir. Alors pourquoi ne pas l'avoir détruit plus tôt ? Mais si tu veux vraiment le détruire.....j'peux te cramer ça si tu veux."

C'est ce qu'on appelle passer du coq à l'âne ça les gens.

C'est une chose que je ne comprend pas non plus chez les gens. Elle déteste ce livre depuis longtemps semble-t-il mais elle n'en s'en est pas débarrassée jusqu'à maintenant. Moi quand j'aime pas un truc je m'en débarrasse ou je l'oublie. Je ne me prend pas la tête même si c'est quelque chose qui me rattache à mon passé. Dans ce cas là justement, je cherche à m'en débarrasser le plus vite possible. Et pour ça j'ai une méthode radical et définitive. Tout faire crame, c'est beau le feu, j'aime faire cramer des choses.
Enfin, p'être qu'elle va m'expliquer que tu je vais comprendre un truc.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 415
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Dim 23 Oct - 0:48

Au final, Narra avait décidé de me donner un surnom…  « Rikou » ; pourquoi Rikou ? Pas qu’il était particulièrement moche ou méchant comme surnom, c’était juste que je n’avais pas vraiment l’habitude que l’on m’en donne un. N’étais-ce pas le genre de chose que l’on fait avec des amis ou des membres de sa famille ? Je me sentais bizarre avec cette réflexion. Pourquoi avait-elle décidé d’utiliser « Rikou » au lieu de l’un de mes prénoms alors que nous venions tout juste de nous rencontrer ? Au final, même si cela me perturbait, je me disais que ce n’était pas si mal en fait d’avoir un surnom… ouai, ça changeait, c’était plaisant.

La vision que Narra avait sur le conflit interne qui régnait dans le lycée m’amusait, en avoir rien à secouer de ce genre de truc et même trouver cela débile, décidément je commençais à apprécier cette fille car, bien que mon avis divergeait quelques peu du sien, j’étais bien d’accord sur le fait que instaurer une compétition pour une foutue histoire de clé était stupide. C’était toutefois marrant de constater à quel point le Principal se servait du règlement pour nous faire nous entretuer en combat.

Non sérieusement, nous étions tous de vraies marionnettes, marchant dans le sens du courant. « Les décisions du principal sont incontestables… » telle était la loi sous laquelle nous agissions. J’avais une certaine admiration pour cette personne, après tout ça devait être divertissant de voir une armée d’imbéciles obéir comme des chiens à nos règles tandis que d’autres hurlent au scandale. Ahlala, les moutons ne sont jamais contents de rien, ils devraient juste se contenter de la fermer et d’obéir, ils rendraient un grand service au monde en le faisant.

Moi ? je n’avais presque rien à redire, au moins, on nous permettait de frapper sur des élèves même si c’était dans le but de récupérer leurs foutues clés, on ne dirait pas comme ça mais c’est un luxe que tous les lycées ne donnent pas à leurs membres, finalement, mon père a bien choisi en m’envoyant dans ce bled, bled qui accueille quand même des sacrés cas niveau élèves, rien qu’à voir ma classe.

J’en fus presque déçue lorsque mon interlocutrice m’annonça qu’elle était une nymphe ardente, effectivement, cela ne pouvait pas être elle qui m’avait « amené » ici, par contre le corbeau qu’elle avait appelé, c’était déjà plus probable voir certain, une pareille créature déclenchait déjà en moi des pulsions étranges que je me contentais tant bien que mal de réprimer en ne faisant laissant rien paraître au dehors.

Après, je me disais tant pis, que Narra soit hybride ou non, ce n’était pas grave et au fond, ça à l’air plus marrant d’être une nymphe ardente qu’un foutu demi-animal à la noix, et puis, si on a une partie animale alors le reste c’est quoi ? Une plante verte ? Nymphe et feu, au moins tu peux aller cramer des objets ou des maisons sans dépenser en essence et en allumettes ou bien avoir un peu plus chaud en hiver, et ça, c’est pratique, parce que l’hiver, c’est le mal. Alors effectivement j’arrivais maintenant à comprendre pourquoi elle n’allait pas à l’internat alors qu’elle avait une chambre là-bas. L’anecdote sur ses colocataires me faisait sourire, en effet ils devaient un poil se déshydrater, finir en raisin sec pourquoi pas. Narra avait de la chance, au moins elle n’était pas obligée de dormir en compagnie de ses colocs, les miens, on me les avait collés dans les pattes alors que j’étais si bien toute seule dans la chambre au début. Tsss, foutue administration, je ne voulais pas de colocs alors pourquoi vous m’en avez foutus ?! Enfin bref, revenons à nos moutons, soit la discussion avec Narra.

-Pourtant tu as l’air de l’avoir depuis longtemps et d’y tenir. Alors pourquoi ne pas l’avoir détruit plus tôt ? Mais si tu veux vraiment le détruire….. j’peux te cramer ça si tu veux.

Ahah, non je n’y tiens pas à mon carnet, enfin techniquement celui de ma mère parce que c’est pas vraiment le mien…. Je n’ai juste aucunement le désir qu’il soit lu par quelqu’un. Honnêtement je ne pense pas vraiment que tu as envie de me dévoiler tous les petits secrets les plus sombres de ta vie donc moi non plus, alors voilà pourquoi je panique à cause de ce foutu carnet. Et franchement, je pensais réellement l’avoir passé au barbecue ce truc. Le retrouver intact dans mes affaires, c’était surement encore un coup de ma belle-mère qui devait encore croire bien faire, je l’avais oublié celle-là, pas méchante comme personne mais un poil trop stupide et innocente sur les bords, « Tu ne devrais pas détester la personne qui t’as donné la vie. » ah, si seulement elle savait ce que ce monstre m’avait fait, elle ne dirait pas cela, d’ailleurs, personne dans ma famille n’étais au courant de cet état de fait, tout ce que je leur avais dit et que ma mère avait disparu et que j’avais fini par retrouver leur trace, et ils m’ont cru les ignorants.

-Depuis longtemps ? Mh… ça doit faire deux-trois ans que j’ai ce carnet et puis, je n’y tiens pas du tout, je refuse juste que quelqu’un le lise, je pensais l’avoir détruit depuis un moment déjà mais je l’ai retrouvé un peu plus tôt dans mes affaires, surement un coup de la belle-mère, tu vois…

En y réfléchissant, l’aide que Narra me proposait me plaisait, brûler le carnet ici et maintenant diminuerais les chances de le retrouver plus tard à un quelconque endroit, c’était une solution sûre et directe. Et puis si par une certaine magie, je venais à le retrouver plus tard, je pourrais vraiment commencer à me demander si ce carnet n’était pas une malédiction destinée à me hanter tout le reste de ma foutue vie.

-Ça ne me dérange pas si tu le crames, ça m’arrange même, au moins je n’aurais pas à chercher un endroit pour m’en débarrasser.

Sur ces mots, je lui passais le carnet, enfin une chose de faite de ma journée. C’est à ce moment que je me rendis compte que j’avais oublié de mettre mes gants… arf tant pis, la gêne n’en était que visuelle, au moins je ne crevais pas de chaud, c’était le plus important. Me revenait le dilemme de tout à l’heure, vous savez, celui sur cette histoire de surnom ! Autant continuer sur ma lancée, hein…

-Au fait Narra, pourquoi Rikou ? Enfin, c’est la première fois que quelqu’un me donne un surnom donc bon… je ne suis pas habituée. Sinon, je peux te choisir un surnom moi aussi ? Histoire d’être sur un pied d’égalité.

Bon, je n’avais pas encore réellement d’idées de surnom, je ne savais même pas si elle allait accepter mais… il fallait bien demander.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Approche, que je te morde en Darkturquoise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
IV ▲ Élève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'arche Narra [Narra et Erica] Ven 28 Oct - 17:45

Oui j'aime le feu. C'est normal c'est mon élément. Les gens n'ont en tête que le côté mauvais du feu. Pourtant cet élément c'est tout, c'est la vie et c'est la mort. Pas une mort funeste car derrière cette destruction se cache un renouveau. Le feu c'est la preuve même de l'existence de la vie. Sans air pas de feu, dans air pas de vie. Du moins au sens où en l'entends. Pourquoi dire que je ne suis qu'une brute ? Oui j'aime me battre, mais est-ce que ce tempérament guerrier fait forcément de moi quelqu'un de méchant ? C'est le tempérament de mon élément. Nous sommes tous influencée par notre élément. Je parle des nymphes. Tout comme les hybrides sont influencés par leur part animal.

Cette fille qui se tient devant moi est un exemple parfait. C'est une hybride serpent et un serpent est un prédateur. Les prédateurs chassent sa proie et elle me dit qu'elle est venue ici sans doute à cause de Xyan. Comportement influencé par sa nature. Cqfd.

"Depuis longtemps ? Mh… ça doit faire deux-trois ans que j’ai ce carnet et puis, je n’y tiens pas du tout, je refuse juste que quelqu’un le lise, je pensais l’avoir détruit depuis un moment déjà mais je l’ai retrouvé un peu plus tôt dans mes affaires, surement un coup de la belle-mère, tu vois…"


Sauf que tu l'a gardée depuis ces 3 dernière années. Si tu voulais vraiment t'en debarasser, cela belle lurette que tu l'aurais fait. Sauf que...ah autant pour moi tu l'a retrouvée y'a pas longtemps. Ça explique alors après la belle mère ça j'm'en moque, ça ne m'intéresse pas et ce ne sont pas mes affaires. Heuresement qu'une certaine personne n'est pas dans le coin parce que lui, aurait voulut savoir. Curiosité maladive quand tu nous tient, ça le perdra un jour.

"Ça ne me dérange pas si tu le crames, ça m’arrange même, au moins je n’aurais pas à chercher un endroit pour m’en débarrasser."


Elle me tend le journal, aucun regret, je peux donc le détruire. Je remarque que les écailles qu'elle avait dans le cou descendent jusqu'à ses mains. C'est la première fois que je vois un hybride ayant des écailles en guide d'attributs. La plupart ce sont des oreilles ou une queue voir les deux à la fois ou encore une paire d'ailes. Du coup ça change. Et j'aime quand ça change, parce que y'a rien de plus chiant que les codes et les clichés obsolètes.

"Sûre de toi ? L'action sera irréversible."


Je lui demande mais la combustion à déjà commencée. Le journal se consume dans de jolies flammes oranges tacheté de bleu de temps en temps. J'aimerais bien produit un feu bleu, mais c'est carrément hors de ma portée. Il faudrait une maîtrise absolument de mes flammes et encore. Une flamme bleu signifie que la combustion est total et pas que c'est le signe du diable bande de tanche ! Je ne vais pas vous assomez avec un cour de chimie. Pour faire simple une flamme bleu c'est l'étape au dessus. Je ne sais même pas si les nymphes de feu actuelle en sont capable. Dans le passé peut être.

"Au fait Narra, pourquoi Rikou ? Enfin, c’est la première fois que quelqu’un me donne un surnom donc bon… je ne suis pas habituée. Sinon, je peux te choisir un surnom moi aussi ? Histoire d’être sur un pied d’égalité."


Ah ? Une personne qui demande la raison de son surnom. C'est rare ça puisque la plupart des gens se contente de.....me rien faire ou de sourire rapidement. Je m'assoit tandis que le journal achève de se consumer en de petites cendres grise et l'invite à me rejoindre. Le confort est spartiate mais j'ai quand même un ou deux coussins.....zaak aime être bien installés alors que moi je m'en fiche.

"Je donne des surnoms à tout le monde. J'ai la flemme de retenir le nom des gens en fait. Et le surnom m'aide à m'en souvenir si besoin. Et je n'utilise que les miens, ceux des autres sont trop générique. C'est comme si ils étaient fabriqué en série. Si ça te fait plaisir t'a qu'à m'en donner un aussi. Je n'ai rien contre."


Ce n'est pas comme si j'en avait déjà plein donc au final ça me me fait ni chaud ni froid. Je me demande quand même ce qu'elle va bien pouvoir me trouver.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


Je vaux 6 066 300 € sur humain à vendre. Et vous ? Que valez-vous ?
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 415
Revenir en haut Aller en bas
L'arche Narra [Narra et Erica]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Arche de Sorëan - News
» Arche des Âmes Damnées - Roi des Tombes [CONVERSION]
» [*] [FM'16] L'arche de Noë
» Clergé de Pau
» (SDA) Gondor 500 points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: