Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Sam 23 Juil - 19:44

Sekai… Une cible assez facile. Je la vole souvent, elle a toujours la nourriture qui m’intéresse. Elle laisse aussi son sac à l’écart, donc ce n’est pas très compliqué. Donc quand j’ai une petite faim je lui prends toutes ses sucreries. Combien de fois que je l’ai volé ? Je ne sais pas vraiment… Mais en comptant toutes les peluches on pourrait bien le savoir. A oui, comme je n’en veux pas à cette fille, je lui donne une peluche à chaque fois que je la vole. Je ne sais pas d’ailleurs ce qu’elle en fait, je suis assez curieux de ce qu’elle peut en faire. Elle doit sûrement les mettre dans sa chambre. Du moins j’espère bien que c’est ça, je réagirai assez mal si elle les jette. Enfin bon je sais que c’est une Evasion, et à vrai dire je la vois mal se débarrasser de ce qui pourrait s’apparenter à un cadeau.   
 
Et c’est encore aujourd’hui que je lui ai volé un paquet de cookies. C’était au goûter pendant qu’elle discutait avec une de ses camarades j’ai profité pour fouiller dans son sac. J’ai donc fait une fois au club de couture une peluche. Celle–ci est une petite biche que j’ai plutôt bien réussie, je suis fier du résultat. Je vais lui rendre de ce pas, il commence à se faire tard. Si je me souviens bien, elle traîne souvent tard le soir donc il y a moyen de la trouver. Je sais que quelques fois elle se trouve sur le toit. Je m’y dirige donc en montant escaliers deux par deux, le lieu semble calme, il reste quelques élèves comme moi qui traînent.
 
Le toit est LE territoire des Evasions, ils adorent traîner ici. Apparemment, ce serait un bon endroit pour se vider la tête et rêver un petit coup.  Donc il faut faire attention, certains pourraient mal de voir un Liberté traîne par ici… En tout cas, moi je n’aime pas cet endroit, surtout ces grandes grilles. Moi je serai bien du genre à m’asseoir sur le rebord du toit, même s’il y a un risque peu importe, c’est même plutôt excitant de risquer sa vie. Mais bon les gens ne pensent qu’à la sécurité, ils mettront aussi plus tard des grilles sur les fenêtres aussi ? J’arrive enfin sur le toit. J’ouvre discrètement la porte et là juste derrière c’était elle, juste devant moi. J’avais la peluche dans ma main. Elle va forcément reconnaître qu’ils sont comme ses autres peluches. J’aurais dû être plus vigilant mais… J’ai tellement été naïf sur ce coup là. Je ne disais rien je laissais juste un sourire nerveux attendant qu’elle me sorte une réplique…
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Lun 25 Juil - 23:19

Comme toujours je gambadais joyeusement dans les couloirs aujourd'hui je me promène avec ma peluche lapin ! Il s'appelle Chapinou ! Parce que j'aime les chat et que c'est un lapin ! Oui c'est tout à fait logique voyons !

Néanmoins ces cinq derniers mois je me suis retrouvée avec plusieurs peluches en ce moment je dois en avoir hmmm.... Cent? Tout au plus? Je ne savais absolument pas d'où elles sortaient mais elles étaient jolies, mignonnes et touuuuuuuute douuuuuuces j'adorais tout ce qui était doux !

Le plus étrange c'est qu'à l'apparition de ces peluches je perdais une chose très très TRÈS précieuse .... Mon goûter ! Oui c'était précieux ! Très précieux même ! J'ai besoin d'un goûter pour m'épanouir convenablement dans ce lycée ! Mais visiblement l'esprit du goûter veut me priver de mon petit plaisir en le faisant disparaître MAIS il restait gentil et m'offrait des peluches certes très sympathiques mais pas très comestibles ....

Je soupirais en m'arrêtant dans la salle de classe. Je ramassais mon sac et pris la direction du toit ! Meilleur endroit au monde évidement ! Avec cette vue, ce calme ... Quand j'y étais j'avais toujours l'impression de me trouver dans un autre monde. C'était agréable et relaxant, je me retrouvais dans un monde de liberté c'était étourdissant.

D'un pas décidé je m'élançais vers les escaliers menant sur le toit pour déguster mes cookiiiiiies deuxième merveilles du monde ! J'espère juste que cette fois l'esprit du goûter n'a pas voulu me punir pour x ou y raisons... Qu'est-ce que j'aurais pu faire de travers pour qu'il me prenne mon goûter? J'avais beau chercher je ne voyais pas .

J'étais pourtant très sage, je ne faisais de mal à personne et personne ne m'en faisait, je disais bonjour au revoir  merci et s'il vous plait euh… Enfin voila je ne voyais pas vraiment ce qu'on pourrait me reprocher…

Tout en montant les escaliers peluche à la main je réfléchissais à ce que l'esprit du goûter pouvait bien me reprocher. Avais-je  une fois oublié de prendre mon goûter ce qui expliquerais qu'il se soit peut-être vexé ?  Non ! Je ne l'oubliais JAMAIS ! JA-MAIS ! Pas une seule fois…

Néanmoins il m'est déjà arrivé de le prendre tard… Et parfois tôt… Peut-être que c'était ça qu'il me reprochait ? Ne pas prendre mon goûter à l'heure exacte tous les jours ? Mais c'était quoi déjà l'heure exacte pour le prendre ? Hawn je suis vraiment désolée ! Je ne devrais pas me poser ce genre de questions ! Ce serait remettre en cause le saint esprit de ce merveilleux, délicieux, précieux repas. Je devrais trouver un moyen de me faire pardonner…

J'arrivais doucement sur le toit, dès que j'avais ouvert la porte le vent frais habituel caressa mon visage et fit voler mes cheveux courts dont la couleur était identique à celle du ciel infini. Je retirais mon sac en bandoulière et le laissais tomber à mes pieds. Il était lourd, entre mes livres de cours ceux pour ma lecture personnelle mes affaires de cours et de dessins, mes paquets de mouchoirs ma boîte de lunettes et mes cookies voila quoi ça en faisait du poids !

Après l'avoir laissé, j'avançais vers la rambarde et la passais avant de prendre place les pieds dans le vide ma peluche toujours tout contre moi. Je regardais  droit devant moi, ce paysage m'éblouissait toujours autant ! Je le trouvais vraiment magnifique, apaisant, relaxant, parfait pour se vider la tête après une journée comme aujourd'hui, comme hier aussi et avant hier un peu comme tous les jours en fait.

Je rapprochais alors mes genoux de moi et plaçais ma tête dessous en serrant toujours ma peluche ainsi que mes jambes. Je me mis à rêver, j'aimais traîner ici après les cours. Depuis ce lieu je me sentais plus proche du ciel, de ce fait je me sentais plus proche de ma mère.

Quand j'étais plus petit, elle me disait toujours que quand elle ne serait plus là il suffirait de monter sur le toit de la maison pour alors être tout près d'elle. Elle me disait aussi qu'elle prendrait soin de moi, même en étant dans cet infini bleu.

Maintenant que j'y pensais c'était pour ça que j'aimais tellement le toit. Je retenais mes larmes et lâchais un soupir. Allons Sekai c'est pas le moment de déprimer tu dois manger tes cookies ou l'esprit du goûter t'en voudra encore plus ! Ainsi je dépliais mes jambes et me relevais pour aller prendre mon sac que j'avais laissé sur le sol plus tôt.

Je m'asseyais sur le sol comme une enfant, posais ma peluche en position assise à mes côtés et commençais à vider mon sac. Trousse, mouchoir, livre de maths, pochette de dessin, autre paquet de mouchoir, lunettes, livre de français, mes livres de lecture personnelle…. J'avais fini par retourner mon sac pour faire sortir toutes mes affaires mais aucun cookies en vue.

Je plongeais avec détermination ma main au fond de mon sac, espérant trouver mes cookies éparpillés peut-être ou mieux la boîte complète ! Mais rien. Rien de rien de rien… Aurais-je trop tardé ? Nooooooon !

Soudain sans que je m'y attende la porte du toit s'ouvre doucement et laisse apparaître une personne assez grande. C'était un garçon au regard vert, c'était une jolie couleur ! Il portait un bandeau autour de la tête et ses cheveux roux paraissaient assez doux comme les peluches que j'ai. D'ailleurs il en tenait une dans sa main. Une petite biche assez mignonne et très ressemblante aux miennes. Peut-être que lui aussi voyait ses goûters disparaître ? Je n'étais pas la seule à avoir déçu l'esprit du goûter ?! JOIE ET BONHEUR MES AMIS !

Enfin calmons-nous, après tout il avait l'air mal à l'aise, il faisait un petit sourire nerveux comme s'il avait quelque chose à se reprocher.

- Est-ce que toi aussi tu te fais voler ton goûter par l'esprit du goûter ?  Demandais-je innocemment en le regardant dans les yeux pendant plus de trois secondes. ZUUUUUUT ! Je t'ai regardé trop longtemps dans les yeux ! Stupide pouvoir ! Tu sais t'es pas obligé de m'aider j'ai pas besoin d'aide tu sais ! C'est juste que quand je regarde quelqu'un pendant au moins trois secondes -et là en l’occurrence ça en fait au moins 6- hé bien mon pouvoir se met en marche et du coup les autres se retrouvent à m'aider contre leur gré du coup je vais me dépêcher de ramasser mes affaires et de partir au plus vite avant que tu n'aies eu le temps de bouger ! Ne bouge pas monsieur l'inconnu qui se fait aussi voler son goûter par l'esprit du goûter ! Je n'ai absolument pas besoin d'aide !

Ma tirade étant achevée je m'empressais de ramasser et de fourrer toutes mes affaires dans mons ac avant de ramasser ma peluche et de marcher droit vers la sortie mais évidement Sekai Yoki doit se rétamer la tronche par terre dès qu'elle va sur le toit c'est évident ! Et comme on ne brise pas les traditions devinez qui s'est ramassée après avoir fait un seul pas ? Hé oui c'est Sekai echantée  ! La seule et la vraie ! L'unique personne dans tout Xenyla qui ne sait absolument pas marcher en faisant un pas devant l'autre hé oui !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Jeu 28 Juil - 21:44

Cette fille est vraiment trop innocente… Je n’arrive même pas à y croire, elle parle d’un esprit du goûter. Elle vraiment aussi rêveuse ? Elle croit vraiment de ce qu’elle dit. Qu’l y a un esprit du goûter ? Je me demande, peut-être qu’elle blague… Oui c’est sûrement ça. Les Evasions sont des gens assez spéciaux, j’ai toujours du mal à les comprendre. Je ne suis pas trop du genre à me faire des délires. Mais si ça leur fais plaisir et qu’ils embêtent personne, tout va bien non ? Je n’ai jamais non plus cherché à les comprendre. Mais je n’ai pas envie de faire d’effort, c’est comme s’intégrer dans ma classe. Ce n’est pas mon truc, je préfère rester moi-même en restant éloigné.
 
Et puis elle est tellement bavarde, je n’ai toujours pas placé un seul mot. On s’est à peine vu que maintenant je connais son pouvoir. J’ai tellement d’information d’un coup. Forcer les gens à t’aider, ça peut être bien diabolique ça. Mais je vois très mal cette fille être cruelle ou alors elle cache vraiment bien son jeu alors.
 
Je ne savais pas quoi lui dire mais la pression était descendue. Je me calmai un peu et soupira.

Puis c’est alors qu’elle se retourna, qu’est ce qu’elle fait ? Mais elle tombe ? Comment elle peut faire pour tomber ?! Alors je la rattrape en mettant mon plat de ma main sur mon ventre. Ah là là, si ça lui arrive tout les jours ce genre de chose je la plains. Peut-être est t’elle doté d’une énorme malchance ? J’avoue que ce coup ci je ne comprends pas comment elle peut parvenir à perdre l’équilibre. Je n’ai jamais ce genre de soucis et tant mieux. Je la relève tranquillement.
 
Je ne t’ai pas fais mal ?
 

Même si elle est petite avec une main, j’ai sacrément forcé et je lui ai peut-être fais un peu mal. Ce n’était pas mon intention. En tout cas je pense que lui fera moins mal qu’une chute sur le sol. Elle est maladroite, pauvre petite. La pauvre je devrai lui passer quelque chose d'autre. Je lui tends la peluche et lui dit :

- Si tu veux, je te donne cette peluche, elle est sûrement pour toi , l'esprit s'est trompé de personne. Tu veux une part de mon goûter.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mer 10 Aoû - 22:57

Je fermais les yeux, prête à sentir le sol froid du toit. Bon c'était  assez habituel avec moi mais la douleur… J'avais l'impression d'avoir chaque jour plus mal ! Mais étonnement cette fois-ci le sol tardait à se faire sentir. En temps normal j'aurais eu le temps de tomber au moins dix fois ! Je vous rappelle qu'on parle de moi Sekai Yoki !

J'étais déjà très maladroite quand j'étais plus petite… Juste par exemple le jour où mon pouvoir s'est manifesté pour la première fois ! Quelle genre de gamine essaye d'attraper de quoi faire un sandwich RÉPONDEZ-MOI ! Quoique on peut prendre ça comme de la débrouillardise ! Après tout mon père était en train de dormir hein !

Doucement je rouvrais un premier œil puis tout aussi lentement le second. Et miraculeusement -ou pas au final- je découvre que cette personne inconnue m'a rattrapée et doucement m'avait remis sur pied.


- Je ne t’ai pas fais mal ?

Lui au moins il avait des réflexes contrairement à moi… !

- Euh… Je me redressais complètement avant de faire un tour sur moi-même en tentant de regarder tout mon corps mais encore une fois je tombais sur le sol. Oui en moins de quelques secondes j'avais réussi à faire deux chutes de suite ! Je tombais donc sur les fesses mais j'avais l'habitude !Je vais bien merci ! Je souriais gentiment avant de me rappeler qu'en tant que personne bien élevée et polie je devais le remercier ! Et encore merci de m'avoir évité cette chute ! Enfin je ne sais jamais si c'est de plein gré que l'on m'aide ou à cause de mon pouvoir… C'est pas facile ! Certaines personnes apprécient mon pouvoir mais moi pas c'est comme si je les forcer à faire quelque chose je n'aime pas ça ! Oh excuse moi ! Je parle vraiment beaucoup mais en vrai je suis très timide mais quand je me me met à stresser je débite ds phrases sans queue ni tête comme la fois ou j'étais sur le toit et que- au fait je m'appelle Sekai Yoki enchantée !

Et voila j'étais à nouveau partie en cacahuètes toute seule ! Parfois j'avais l'impression d'avoir un milliard de personnalités c'était affreux ! Et aussi je passais de joyeuse à triste puis l'instant d'après j'étais absorbée par autre chose...  Je reportais mon attention vers cet inconnu qui m'avait ramenée à la réalité avec sa voix.

- Si tu veux, je te donne cette peluche, elle est sûrement pour toi , l'esprit s'est trompé de personne. Tu veux une part de mon goûter.

C'est vrai qu'il avait une peluche dont les coutures étaient identiques à celles sur mes peluches, c'était étrange je ne savais pas que l'esprit du goûter avait plusieurs cibles !
J'étais heureuse d'avoir une peluche en plus surtout qu'elle était vraiment mignonne celle-ci !  

- Hanwn c'est vrai ?! Je tendais doucement la main pour attraper le doudou. C'est vraiment gentil ! Mais tu es sûr ? Après tout l'esprit du goûter te l'a donné à toi ! Je ne peux pas refuser une part de ton goûter ! Ce serait trop ! Je m'arrêtais pour jouer avec la peluche avant de reprendre innocemment . Moi aujourd'hui il m'a pris mes cookies et toi que t'a-t-il pris ? Moi je pense qu'on devrait partir à la recherche de cet esprit ! Peut-être qu'on le trouvera et que comme on est des fidèle du goûter il nous rendra nos repas et nous laissera tranquille ? J'suis grave motivée d'un coup yeeeah ! Je me relevais mais retombais immédiatement en faisant un rouler bouler jusqu'à la porte du toit.

Je me relevais comme si de rien n'était j'avais pris l'habitude de tomber pour quelque chose comme pour rien !

- Ouch… Je pense que j'étais trop enthousiaste pour le coup ! A moins que… ! Je suis sûre qu'en vrai l'esprit du goûter est parmi nous ! Il nous espionne… Et il essaye de nous empêcher de le retrouver…  


Maintenant que j'y pensais quand, euh… Je ne connais pas son identité… Bon ! Je disais quand cet inconnu roux est arrivé il avait l'air mal à l'aise un peu gêné comme s'il n'avait pas prévu de trouver quelqu'un sur le toit ou peut-être…

- Dis monsieur l'inconnu c'est toi l'esprit du goûter ? Je m'étais assise en tailleur  et avait posée la question innocemment. Au fait comment tu t'appelles ? Je suis vraiment désolée de t'avoir appelé comme ça ! Ce ne sont pas des manières à avoir avec quelqu'un d'aussi gentil que toi excuse-moi ! Suite à ces excuses je m'étais levée et me courbais pour lui montrer à quel point j'étais désolée. J'espère que tu pourras m'excuser ! Et surtout m'excuser de parler autant ! Milles fois pardon !

Je me demandais s'il accepterait mes excuses. Evidemment il n'était pas obligé et puis si ça se trouve il ne m'apprécie pas spécialement mais il ne veut pas être blessant. Je secouais la tête afin d'éviter de penser à la liste de toutes les personnes  me détestant mais qui devant moi jouaient les gentilles...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Lun 15 Aoû - 1:55

A peine je l’ai empêché de tomber, en se relevant à l’arrière. Des fois je me pose certaines questions. L’unique est t-il caché derrière tout ça ? N’y avait-il rien à faire pour la sauver de ce mauvais sort ? Ou alors c’est une blague. Elle fait tout ça exprès, elle me teste. Elle sait peut-être quelque chose à propos du vol ? Rah… je ne comprendrai jamais les Evasions… Entre leurs délires et ce qu’ils pensent vraiment, c’est vraiment compliqué de savoir. Je ne pense que plan et stratégie, pas du genre à être sur les rêves tous inutiles. C’est le concret qui n’est bien pas le fait de penser pour ne pas avoir de résultat. Enfin ils font ce qu’ils veulent ce n’est pas mon problème.
 
La pauvre, malgré ce que je fais, le résultat est le même. Je pense qu’elle doit rarement gagner au jeu de hasard. Je ne suis pas très fort en probabilité, mais je peux être sur que ce qui vient d’arriver et quasiment impossible. Je laisse un  long soupire quand elle m’a rassurée que ça va. Comment elle peut dire aller bien quand on n’arrive même pas à tenir sur deux pattes ? Je pense que l’alcool pour elle doit être juste dévastateur. Elle n’arrivera même pas à faire un simple pas.
 
Mais il a quelque chose aussi que on remarque très facilement, c’est un moulin à parole. Et j’avoue que j’ai un peu mal à suivre. Surtout que maintenant c’est dur de savoir quand je dois parler. Quand elle stresse elle se met à être comme ça … Donc si elle stresse, elle ne va pas bien, non ? Je me demande si elle rend compte de quoi elle parle. Elle me donne plein d’information en même pas l’espace d’une minute. C’est comme si elle n’a rien à cacher. Nan c’est impossible, on ne peut pas être si ouvert que ça allons. Elle n’a pas peur que quelqu’un la manipule ? Du moins avec un tel pouvoir, elle n’a peut être jamais eu de problème. Forcer quelqu’un de l’aider, c’est quelque chose de diabolique. Du moins peut être a-t-elle été aussi victime de son pouvoir. On ne le choisit pas et c’est bien dommage. Certains disent que nos pouvoirs viennent de nos désirs profonds. N’importe quoi…
 
Mais dans ses paroles je me sens coupable quand elle me dit que je suis « gentille ». Ma pauvre si tu savais qui j’étais. Un solitaire connu par personne et qui se contente de voler sa nourriture. J’avoue qu’à ce moment là je me sens plutôt coupable. Est-ce que une peluche ça vaut réellement mes crimes ? Je ne sais pas... Elle ne semble pas triste mais je ne pense pas qu’elle mérite un ennui de plus.  Et alors qu’elle faisait son monologue, elle retombe encore... C’est un blague dîtes moi ?! Est-ce que ceci est réellement quelque chose de possible ? Je ne comprends pas ! Son corps est attiré par le sol ? Non mais là, il faut faire des recherche sur cette fille, c’est théoriquement impossible que quelque chose se produise à la chaine. Je suis sur elle sera capable de tomber de sa chaise. Cette fille défi la science elle-même.
 
Je pense qu’elle doit avoir mal à son postérieur le pauvre, mais elle continue. Comme si c’est normal. Elle continue de parler encore et encore… Et cette fois ci c’est l’esprit du gouter qui revient. Et je t’assure qu’il ne t’espionne pas. Il écoute tout ce que tu dis enfin, il tente. Je n’ose même pas placer un mot et c’est bien perturbant. Elle me domine sur ce coup-là. Je ne sais même pas de quoi je dois lui parler. Il faut que je la calme, qu’elle parle moins. Je ne peux pas me retenir tout ce qu’elle me dit. Je n’ai vraiment pas l’habitude de ce genre de chose.
 
Dis monsieur l'inconnu c'est toi l'esprit du goûter ?
 
Sur cette phrase je me paralyse. C’est peut être le moment de lui répondre la grande vérité ? Elle me donne une occasion de me racheté. Avec son regard innocent, je me sens vraiment mal à l’aise. Puis à peine j’ai inspiré pour lui répondre qu’elle reprenait encore son monologue. Je n’aurai donc jamais mon moment de parole ? Suis-je condamner à l’écouter ? Est-ce une punition divine ? Sur ce moment je n’écoute plus ce qu’elle dit. Elle m’a littéralement largué dans la mer.
 
Je mets à genoux pour se mettre à sa taille et pose mes mains sur elle. Je la regarde dans les yeux et attendit un moment. Et je lui dis avec le voix la plus calme possible :
 
- Calme-toi. On a tout notre temps non ? Alors reprenons tranquillement notre discussion. Tu veux bien ?
 
Puis j’enlève doucement mes mains et laisse tomber en arrière pour me mettre en tailleur. Puis je reprends comme si rien ne s’est passé :
 

- Appelle moi Teiichi, je fais parti des Libertés, ma passion c’est l’athlétisme. Content de te connaître mais doucement avec moi. J’aime pas me presser, restons dans le calme, d’accord ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mar 16 Aoû - 22:23

Je parlais encore, encore, encore et toujours je devais vraiment apprendre à gérer mon stresse pour le moment c'est pas gagner ! Et visiblement ce cet inconnu a l'air totalement perdu... Comme s'il ne savais pas s'il devait parler ou non. D'un côté je le comprends une fois lancé je ne m'arrêtais plus...!

Parfois je me demande pourquoi les autres ne me disent pas simplement "Sekai ! Tais-toi !" Franchement je cherchais encore la raison pour laquelle on me supporte et surtout commet JE me supporte ! Je m'épuisais à force de parler de tout et de rien !

C'est alors que pour la première fois le lycéen en face de moi bougea. Il se mit à genoux devant moi et avec une voix complètement sereine il parla.

- Calme-toi. On a tout notre temps non ? Alors reprenons tranquillement notre discussion. Tu veux bien ?

Il avait vraiment une très belle voix, douce, mélodieuse et il parlait sans hurler. C'était agréable de l'entendre parler ! A ces mots je me mis à lui sourire chaleureusement, il n'avait pas l'air de me vouloir du mal.

- Je suis vraiment désolée !  Je m'asseyais sur le sol chauffé par le soleil brillant de milles feux. Je ramenais mes jambes près de moi et le regardais. Enfin pour le coup je le détaillais je n'avais pas fait plus attention avant étant donné que je devais m'éclipser au plus vite !

Le vent soufflait doucement, glissant sur ma peau et me rafraîchissant les idées.

- Hm... C'est vrai on a tout le temps nécessaire ! Je posais ma tête sur mes genoux avant de continuer d'une petite voix. E veux bien reprendre tranquillement. Bien que jusqu'à présent je ne t'ai pas vraiment laissé parler ! Excuse-moi encore !

Malgré le calme dans ses paroles j'avais bien remarqué son air paralysé quand je lui avais innocemment demandé s'il était l'esprit du goûter.

Néanmoins cela m'importe peu désormais ! Il semblait sympathique même s'il avait l'air de vouloir rester seul. C'était triste... On pouvait décider d'être seul Mais on ne supporte pas de le rester infiniment. Enfin c'est ce que je pensais ...

J'avais déjà essayer de m'isoler mais je finissais par craquer, mon cœur ne pouvait tout simplement pas supporter cette solitude.

Mon regard était plongé dans le sien, quelle genre d'histoire cachait-il? Avait-il eu un passé si douloureux ? Au point de se renfermer sur lui-même et de se laisser prendre dans la solitude? Je voulais savoir qui il était.

J'aimerai lui faire oublier ce mal qui le ronge, je suis certaine qu'il devait être tout mignon avec un sourire aux lèvres ! Évidement moi Sekai Yoki j'avais laissé mon imagination fabriquer une image de ce garçon avec un sourire et j'avais bien raison il était tout choupi avec ce sourire !

- Appelle moi Teiichi, je fais parti des Libertés, ma passion c’est l’athlétisme. Content de te connaître mais doucement avec moi. J’aime pas me presser, restons dans le calme, d’accord ?

Il avait reprit et m'avait coupée dans mes pensées. Je lâchais alors un petit rire.

- Excuse-moi ! J'étais perdue dans mes pensées et tu m'en as extirpée. Je repenser alors à mon pouvoir et baissais les yeux de tout manière il n'y avait rien qu'il puisse faire pour m'aider. Je suis enchantée Teiichi ! Je m'appelle Sekai Yoki, je suis une Évasion ! J'aime beaucoup de choses comme les sucreries, les dessin, la lecture, l'écriture, le chant, les bonbons, faire du toboggan et manger des glaces ! Enfin tu ne voulais pas savoir ça je suppose excuse-moi ! Néanmoins pour du calme le toit est le lieu parfait !

Je me mettais alors à genoux et m'avançais vers Teiichi avant de déposer mes petites mains sur ses yeux.

- Il suffit d'écouter le vent souffler et se détendre sous ce grand tableau bleu !

Quelques secondes passèrent puis j'enlevais délicatement mes mains de ses yeux verdoyants. Je m'éloignais à nouveau et décidais de m'asseoir en fermant les yeux pour me laisser emporter à mon tour dans ce tourbillons de sérénité.

Je me souviens d'un jour où j'étais montée sur le toit de chez moi avec ma maman. Je devais avoir deux voir trois ans. J'étais dans ses bras, sa douce voix m'avait immédiatement détendue. Elle chantonnait une mélodie tout en caressant mes cheveux.

Je me souviens de ce vent frais qui faisait virevolter dans ses cheveux, de ces nuages qui traversaient le ciel, de ces oiseaux qui volaient vers l'horizon. C'était beau, magnifique, resplendissant.  En ce moment même je me sentais comme lors de ce jour sur le toit de la maison.

Libre.

SI je m'écoutais je pourrais me mettre à chantonner cette berceuse qui a illuminé mon enfance, avant de me laisser porter vers un sommeil profond dans les bras de Morphée.

- C'est relaxant non? Demandais alors toujours les yeux clos. Mais dis-moi tu viens souvent ici? Je ne me souviens pas t'avoir croisé pourtant je viens régulièrement ! Ou bien tu cherchais quelqu'un? Peut être que je peux t'aider ! Puis après on- Huh je suis désolée ! C'est.... que.. je...euh.....

Je sentais alors mon visage devenir extrêmement chaud.... Génial Voila à quoi ça me menait de trop parler alors qu'on demande du calme ! Je prenais alors ma peluche lapin et cacher mon visage avec. De quoi je pouvais encore avoir l'air… ?

C'était assez difficile de savoir si Teiichi restait par envie ou simplement parce qu'il n'avait pas le choix, je me demandais ce qu'il pouvait bien penser. Je soupirais, je ne devais pas me laisser aller à mes mauvaises pensées, je ne pouvais pas savoir ce qui se passait dans son esprit donc je ne pouvait rien conclure ! En attendant autant faire la conversation…

- Tu sais quoi ? Si tu souriais ton visage s'illuminerait, tes yeux vert émeraude deviendraient éclatant et les traits fins de ton visages ressortiraient, j'ai beaucoup travaillé sur les traits du visage, bref ! En conclusion ça t'irait à merveille! Donc souris !

J'avais dit cela toujours en regardant au loin avant de finir par me tourner paniquée vers lui. Je ne veux pas dire que comme ça tu n'es pas bien hein c'est juste que tu as l'air tellement seul, renfermé et- enfin ça ne me regarde pas et je n'ai pas d'ordres ou de conseils à te donner après tout tu peux agir comme bon te semble ! Excuse-moi ! Je ne parlerais plus promis !

Franchement Sekai tais-toi c'est mieux ! Voila les mots qui résonnaient dans ma tête. Je m'enfonçais à chaque mot, une catastrophe vraiment...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mar 23 Aoû - 2:39

Elle a compris qu’il fallait qu’elle se reprenne, qu’elle me laisse discuter. Notre conversation va être plus simple. J’aimerai moi aussi parler quand même allons ! Et puis ça me permet d’éviter d’avoir à trop me concentrer. Parce que, quand elle en mode moulin à vent je n’arrive juste pas à suivre. J’aime ben cette fille elle a compris ce que je lui ai dit. Je me demande ce qu’elle donne en étant un peu plus calme.
 
Malgré le fais qu’elle parle énormément, je sens que elle aime tout comme moi le calme. Au moins un point commun, comme moi. C’est un bon début, comme je m’y attends de le part d’un Evasion c’est bien quelqu’un d’énormément poète. Elle a des sages paroles, on dirait qu’elle fait ça tout sa vie. Pour moi je dirai juste que c’est un ciel mais elle aime bien rendre la chose plus compliqué. Elle représente bien sa classe en tout cas, toujours la tête en l’air et un peu maladroite la jeune fille.
 
J’aime toujours autant regardé le ciel. Car je sais que à ce moment là, j’ai mon petit moment de pause et je peu récupéré. Et là c’est encore plus le moment. Elle aussi est enfin toute calme, je la trouve mignonne comme ça moi. On dirait une jeune fille sage comme une image, ça me faisait sourire de penser ça. Je la regarde un peu le temps qu’elle admire le ciel, la pauvre tellement innocente. Je crois que je devrais me dénoncer à elle quand même.
 
Mais c’est alors que me dit des paroles qui m’ont énormément surpris ; Elle était en train de me décrire. Elle me mettait en valeur de manière poétique. C’est vraiment étrange, c’est bien la première fois qu’on me dit ça. Mais je ne eux pas dire le contraire c’est qu’elle à de très belles paroles. Elle est vraiment habitué à parlé, et à faire de belles description. Et tout ceci pour me dire je serai magnifique avec un sourire. Je ne m’attendais pas à une telle parole, ma tête se tourne vers elle et je la fixe avec un air assez étonné. Elle sous-entend que je n’arrive pas à sourire ? Je ne comprends pas réellement, depuis quand on me dit ça à moi ? Teiichi l’oublié de tous, la légende, celui qui n’existe pas.
 
C’est comme si elle a lu comme un livre ouvert. C’est vraiment perturbant comme sentiment. Je me mets à légèrement à dévier ma tête, je ne comprends pas mes sentiment sur le moment. Je laisse une larme me couler sur mon corps. C’étais comme si ce genre de parole je l’attendais depuis longtemps. Elle a réussi a touché quelque chose de profond en moi… Je n’arrive pas à décrire par moi-même.
 
C’est à ce genre de moment que je réalise que je ne m’ouvre jamais aux autres. Du moins pas sur ce genre de chose. Personne ne m’a jamais dit ça, elle a totalement touché dans le mille. Je croyais que plus personne ne pouvait me comprendre... Mais ai-je fais une erreur ? Est-elle la preuve contraire. La fin du fardeau d’une vie ? En tout cas elle m’enlève quelque chose de bien sombre. Pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un a compris qui j’étais. Pas celui à qui je faisais penser, mais elle n’a que compris mes sentiments.
 
Elle est bien douée pour réchauffer le cœur des autres avec ses paroles. J’en même temps que je suis soulagé, je ressens un malaise. Parce que le sujet dont elle parle c’est que quelque chose me renferme. Et c’est quelque chose de très sensible, je n’en parle à personne. Et j’avoue que sur ce coup là je ne m’y attends pas... Devoir parler avec une Evasion, maladroite et bavarde. On dirait que le monde est bien étrange.
 
Je sèche mes quelques larmes et me reprend un petit peu puis dit avec un air perdu :
 
- C’est bien délicat ce que tu me demandes. Ça fait des années que je ne l’ai pas fait. Sourire… Je ne m’en souviens pas, c’est ridicule non ?
 
Ce que je dis est vrai. Je ne me souviens pas de moi qui souris. Du moins je fais des petits sourires mais ce qu’elle voulait dire. J’ai beau tenté de me souvenir, du mieux possible c’est juste impossible. Est-ce que je peux vraiment sourire au moins ? Je ne sais pas comme ça je dirai non… Mais elle a réussi à voir le contraire, qu’est ce qui peut me faire sourire à ce point ? Il y a pas mal de chose qui m’en empêche, ça j’en suis presque sûr. Puis je commence avec un air battu.
 

- Tu dis ça comme si c’est facile… J’ai toujours vécu seul et je crois bien que ça ne changera jamais. Tout le monde s’éloigne de moi, à un moment ou à un autre. Je ne sers à rien pour les autres. Alors je trouve mes propres intérêts.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mar 23 Aoû - 18:26

Il me regardait surpris, avais-je dis quelque chose que je n'aurais pas dû...? Je m'en voulais, je l'avais peut-être blessé...

Une larme coula le long de sa joue, je ne voulais pas qu'il pleure... Voir les autres pleurer me faisait pleurer ! Oui j'étais une fragile ! Mais mieux vaut être sensible qu'avoir un cœur de pierre !

- Je suis vraiment désolée je ne voulais pas que... Que des larmes coulent !

Je me levai pour aller vers mon sac pour prendre des mouchoirs. Comme quoi tous ces paquets dans mon sac étaient utiles ! Je lui en tendais un.

- Est-ce que.... Non rien !

Ces larmes voulaient peut-être dire que j'avais dit quelque chose qui l'avait touché au plus profond de lui...? J'avais visé tout juste ironique pour une Évasion aussi maladroite que moi non?

- C'est bien délicat ce que tu me demandes. Ça fait des années
que je ne l’ai pas fait. Sourire… Je ne m’en souviens pas, c’est ridicule non ?


Je le regardais interloquée, il ne savait plus.... Comment faire? C'était tellement étrange, moi j'avais l'habitude de sourire. Je souriais pour oublier que j'allais mal, je souriais pour rassurer les autres, je souriais parce que....parce que ça avait toujours été comme ça.

- Tu dis ça comme si c'était facile… J’ai toujours vécu seul et je crois bien que ça ne changera jamais. Tout le monde s’éloigne de moi, à un moment ou à un autre. Je ne sers à rien pour les autres. Alors je trouve mes propres intérêts.

Il parlait avec une voix tellement triste... Ca me fendait le cœur, personne ne devrait dire qu'il est inutile... Surtout lui, il semblait vraiment être quelqu'un de bien...

- Non.... Je ne trouve pas ça ridicule !

Je m'arrêtais quelques secondes, j'aimerais lui offrir un peu de chaleur, de réconfort... Mui montrer que désormais moi sekai Yoki 16 ans, en classe d'Evasion  je serai là pour lui !

Mais comment? Quand tout le monde finit par vous laisser comment croire qu'une pauvre petite comme moi ne ferait pas de même...?

- quand ça ne va pas, il existe un tour. E vais te montrer !

Je m'approche à nouveau de lui, mon cœur battait très fort, je ne savais pas vraiment si je pouvait faire ça.... Une minute oui je pouvais ! J'étais son amie ! Je l'avais décidée et puis quelque chose me dit qu'il me le doit bien huhuhuhu !

- il suffit de faire comme ça. Tu fermes les yeux et tu te laisses aller dans ce tourbillon de douceur.

Je le serrais contre moi, pendant quelques secondes je ne me lâchais plus. J'espérais que d'une manière ou d'une autre il se sentirait un peu mieux.

Après ce temps pendant lequel mon cœur battait probablement des records de vitesse, je me reculais enfin et je lui souriais malgré mes joues probablement écarlates. C'était tellement gênant !

Je me cachais derrière la nouvelle peluche que Teiichi m'avait gentiment donné.


- Moi.... Moi je... Euh je-je ne te laisserai pas ! Je te suivrais partout !

Je fis une pause, avant de me reprendre. Je souriais tendrement à nouveau et repris.

- Moi, Sekai Yoki je te ferais sourire à nouveau ! Un grand et beau sourire promis ! Dis est-ce que je pourrais te dessiner quand j'aurais réussi ma mission? Non ! Je veux te dessiner même comme ça ! Parce que même sans sourire tu es mignon, tu as des traits chaleureux. Mais moi je suis sûre que tu seras capable de faire un merveilleux sourire ! Tout choupi hihi ! Oh excuse-moi je vais me calmer promis.

Je me levais alors et tournoyais avant de retomber et de faire un nouveau rouler bouler jusqu'à la porte du toit.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Ven 26 Aoû - 18:10

Je ne crois pas qu’elle voulait que je réagisse comme ça… Mais je ne suis pas une machine donc je ne peux pas retenir mes larmes… Rien qu’à voir sa tête, je sais qu’elle a de la peine pour moi. Voir sa tête avec un air triste, ça ne va pas m’aider à me consoler. La pauvre, elle vivrait bien mieux sans moi, je lui vole sa nourriture et je la rends triste. Mais dans un sens partager quelque chose comme ça me fais énormément plaisir. En « plaisir » je veux dire que ça me rassure. C’est étrange d’avoir quelqu’un à coté et même si elle était mal à l’aise. Et bien je sens quel essai de se reprendre.
 
Mais même après ce que je lui ai dis, elle tente de me réconforter. Se faire aider par la personne que tu voles. Je ne sais pas quoi penser. Je garde ma tête baissé. J’ai honte. J’ai honte d’en être arrivé là. Me retrouvé les larmes à l’œil à cause de ce qu’elle vient de dire. Je n’ose pas la regarder, rien du tout. Plus un seul regard. Comment je pourrai la regarder en face maintenant ? Pourquoi est-ce qu’elle m’a autant touché, et surtout pourquoi fallait t-il que ce soit cette fille ?
 
Elle était en de parler seul. Je n’ose rien dire, même quand elle parle de montrer quelque chose, ma tête n’a pas bouger. Il faudra bien qu’à un moment je la regarde. Il faut que je m’en remette. Je ne devrai pas montrer un si mauvaise image à cette jeune fille. Mais c’est bien di dure. J’ai l’impression que vais cra-.
 
Elle m’a pris dans bras. Je relève automatiquement ma tête et la regarde. Je ne bouge plus. Mes idées noires ont totalement disparu. Je la regarde juste d’un air surpris, puis je souris légèrement. Je sentais son cœur qui bat à une vitesse phénoménale. Elle fait tant d’effort pour me réconforter. Je trouve ce qu’elle fait tellement mignon… Sentir son contact contre le mien. C’est comme si j’avais le sentiment d’être… aimer…
 
 Je sens mieux maintenant. Elle se recule, elle semble vraiment gênée. Elle était avec ma peluche, et elle tant de cacher son visage. Je la comprends, c’est assez gênant de faire ça à un inconnu. Je lui suis reconnaissant, elle a fait ça pour moi. Maintenant j’ai envie de la reprendre dans mes bras. Mais je ne le ferai pas. Je n’ai jamais été tactile avec quelqu’un.
 
Ces paroles étaient touchantes. Elles sont réconfortantes, ça me fais tellement chaud au cœur. Je me contente d’écouter ces belles paroles. Et je la regarde même si je vois que ça la gêne. Elle dit me suivre partout, ce n’est pas possible, elle comprendra facilement que Liberté va suivre difficilement un liberté. Mais je me sentais mieux, sur le moment je pose ma main sur sa tête et touche légèrement ses cheveux. Je le fais juste par envie. J’espère un jour pouvoir lui refaire un câlin. Mais je n’ai pas osé. Puis je me contente de dire :
 
- Ne te force pas, tu en as bien fais assez pour moi … Reste avec tes amis, ils ont aussi besoin de toi.
 
Puis je relève ma main et lui tend avec l'autre une sucette à la fraise que j'avais dans ma poche.
 

- Mais si c’est vraiment ce que tu veux tente de me suivre ! Mais ne va pas croire que ce sera simple ! Et…euh… Par contre… les dessins… Ne les montre pas aux autres…
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Sam 27 Aoû - 2:20

Il posa sa main sur ma tête, il semblait aller mieux, je crois? En tout cas moi.... J'étais tellement gênée, c'était extrêmement bizarre je ne savais pas comment définir ce sentiment qui me tordait l'estomac !

Sa main sur mes cheveux, je ne m'y attendais pas... Mais ça réchauffait  mon petit cœur. Peut-être qu'au final... Il m'appréciait...? Un tout petit ?

Je sentais que mes joues s'empourpraient à nouveau suite à ce contact rassurant. Génial ! Et puis sans parler des battements de mon cœur qui jusqu'à présent s'étaient calmés mais qui a présent repartaient en sprint ! Parfois j'aimerais être une souris pour devenir toute petite et fuir discrètement ....

- Ne te force pas, tu en as bien fais assez pour moi … Reste avec tes amis, ils ont aussi besoin de toi

i] Mes.... amis? [/i]

- Oh... Euh.... Ne t'en fais pas pour eux... Ils-ils se portent très bien sans moi ! c'était vrai, les amis que j'ai eu... Ils... Ils ont désormais leur propre vie. En réalité, je n'ai pas vraiment d'amis. Et tu sais je ne me force pas ! Je n'ai pas fait grand chose...

Shane Danson en passion peut être? Je l'avais lui aussi rencontre sur le toit étrange non? Je riais à cette pensée. Puis je lui certifiait que je serai toujours là avec lui ! Je le suivrais partout où il ira parole de Sekai !

Teiichi retira alors sa main et de l'autre sortit une sucette.

- Mais si c’est vraiment ce que tu veux tente de me suivre ! Mais ne va pas croire que ce sera simple ! Et…euh… Par contre… les dessins… Ne les montre pas aux autres…

J'étais interloquée.

- Pourquoi? J'espérais ne pas avoir touché une corde sensible...

J'étais quelqu'un de spontanée. Même trop pour être honnête... Je ne réfléchissais pas, je laissais mes pensées sortir. Mais là j'avais l'impression que..Nous avions avancés, enfin je crois.

Ce qui était certain c'est que je ne le lâcherais plus je voulais absolument apprendre à le connaitre, sous tous ses angles. Peu importe qu'il soit heureux, triste ou en colère ! J'étais motivée !

J'ouvrais doucement la sucette qu'il m'avait offert et je la dégustais, j'adorais ces sucettes et encore plus ce goût ! J'étais gâtée !  

Très honnêtement si on m'offrait des sucreries à mon anniversaire je serais la petite fille la plus heureuse du monde !  

De tout manière je ne savais jamais ce que je voulais et puis tous des objets n'étaient que des biens matériels alors que des sucreries c'était un délice !

Je commençais à balancer la tête de droit à gauche, un grand sourire illuminant mon visage rond. C'était un réflexe que j'avais depuis... Depuis que je peux manger !

C'était devenue une façon pour moi de dire que j'aimais ! Ça devait probablement être bizarre quand j'y pense .... Moins bizarre que le jour où je suis arrivée au lycée certes... Mais ça devait rester assez curieux comme réaction...

- euh... Dis Teiichi... Euh... Est-ce que... Est-ce que je t'ai blessé avant? Étant donné que tu as verse une larme et que t-t-tu euh... Tu as évité mon regard je pensais que... Peut-être je ... Enfin que j'avais dit quelque chose de travers ou quel chose de mal... Si-si SI c'est le cas j'aimerais que tu excuses mon impolitesse. S'il-te-plait ...

Je regardais ailleurs, sucette en main encore une situation où j'étais gênée... Ça commençait à devenir une habitude ou quoi...?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mar 30 Aoû - 23:28

Je n'arrive pas à croire que ces amis ne sont pas occupés pas elle. Je la vois plutôt avec pleins de personnes avec elle. Et puis son pouvoir ne lui permet pas d'en avoir. Enfin ça serait triché mais bon. J'ai bien mon pouvoir pour voler les gens. Donc ce serait normal qu'elle fasse ça, non ? En tout cas elle veut rester avec moi, ça me fait... Plaisir... Mais je n'oserai pas lui dire. Enfin vu comme elle me lit dans un livre ouvert, c'est étrange. Je trouve déjà qu'elle en sais déjà beaucoup, beaucoup trop. J'aimerai quand même pas qu'elle en sache trop. Je ne sais pas même si elle sera capable de me supporter à vrai dire.

Quand ele m'a demandé à savoir la raison que je ne partage pas, c'étais juste évident ma réponse. Comment les gens vont penser en voyant ça ? Je suis du genre septique c'est vrai. Mais bon si un de mes scénarios dans ma tête se passe ça pourrait être horrible. Les gens de sa classe pourront penser que nous sommes ... en couple... Rien que penser ça je le vois très mal. Nan je ne veux pas... J'aimerai tellement pas avoir ce genre de probléme. Et puis moi en couple ? Nan, c'est pas possible. Enfin si elle se fait trouver avec ses dessins et qu'elle n'en parle pas... C'est la même chose. Rah mais ça lui fait tellement plaisir... Je la regarde rougissant :


-Et bien c'est bien gênant pour moi... Je sais pas si quelqu'un le vois , qu'est qu'il vont penser ?[/size]

Et puis après un long moment génant où je détourne mon visage de elle. Rah ! C'est trop génant ! Je me vois tellement mal dessiner ! Et qu'est qu'elle peut bien faire avec ça ? Je suis tellement inquiet pour ça... Peut-être qu'il n'y aura aucun soucis et que je fais n'importe quoi.

Et puis elle me demande si elle m'a blessé, je réagis automatiquement et me retourne vers la regardant dans les yeux. Et je lui dis :

Non ! Ne pense pas ça ! Ce n'est pas ça ! C'est ... Compliqué...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Jeu 1 Sep - 0:53

J'espérais du plus profond de mon cœur que ça ne le gênais pas, et quelque part... J'avais l'impression que... Que ça lui faisait... Plaisir?

Néanmoins il semblait tourmenté par tellement de choses, s'il se confiait je-Je serai peut-être capable de lui répondre, de l'aider ?

Mais qui se confiait à une inconnue... Personne. Enfin il semblait tout de même savoir quelque chose sur moi.

Enfin bref. Après mon pourquoi lancé innocemment, il s'était mis à rougir, à quoi pouvait-il bien penser?

- Hé bien c'est bien gênant pour moi... Je sais pas si quelqu'un le voit , qu'est-ce qu'ils vont penser ?

Je lui fis un sourire, il avait l'air tellement gêné ! Hihi il était... Différent?

Hmm je ne savais pas vraiment comment expliquer... Non je sais ! Adorable ! Voila comment il était en ce moment ! Tout simplement adorable...

- Sois rassuré personne ne verra mon journal, alors ne t'inquiète pas. Je parlais doucement avec une voix calme, sereine, comme si quelque part j'essayais de le rassurer. Et puis... Que veux-tu qu'ils en pensent ? Il n'y a rien de mal à faire le portrait d'une personne qu'on aime. Enfin qu-qu-qu'on apprécie ! je rougissais à nouveau génial !

Le temps s'écoulait, je regardais le sol puis lui. Il détournait les yeux de moi. Je lui demandais donc si... Si je l'avais blessé et il répondit immédiatement .

- Non ! Ne pense pas ça ! Ce n'est pas ça ! C'est ... Compliqué...

- Compliqué... Malheureusement tout était toujours compliqué. Je fis une pause, qu'est-ce que je pouvais bien lui dire maintenant...?

D'une certaine manière j'avais touché une corde sensible... Forcément il devait être blessé.

Je m'asseyais alors un peu plus loin de lui. Comme si mon corps n'était qu'un aimant à douleur... Avant j'avais vu dans son regard de l'étonnement, il pensait sûrement que j'étais le genre de personne entourée d'amis?

- .... Parfois... Parfois parler de ce qui nous fait souffrir... Aide. Malgré ce qu'on peut penser, je-je-je n'ai pas vraiment d'ami... Une rencontre, bonjour, enchanté puis au revoir et certainement à jamais.

Je serrais la nouvelle peluche tout contre moi, repensant à ce passé qui me hante.

Comment savoir si la prochaine rencontre qu'on fera... Sera bonne...? La vie est une douce illusion, il y a plein d'obstacles puis au final on finit par partir. Alors à quoi bon chercher de vrais amis?

- On ne peut jamais savoir si toutes ces rencontres étaient... Enfin... Excuse-moi. Je veux toujours aider sans jamais savoir ce que les autres pensent de moi. Certains me manipulent d'autres sont sincères mais comment faire la différence... Et puis finalement quel intérêt? Néanmoins... Je suis là, et si toi aussi un jour tu as besoin d'aide je ferais de mon mieux pour le faire... En te regardant tu dégages quelque chose de différent des bermudiens que j'ai déjà rencontré, quelque chose qui ne me laisse pas indifférente, quelque chose qui me pousse à aller vers toi.

Je me levais alors pour prendre mon sac et je commençais à cherchais mon journal.

Je me rasseyais ensuite en face de Teiichi avant d'ouvrir mon journal, stylo en main je l'observais longuement pour m'imprégner de tous ses traits.

Je fermais aussi les yeux puis au bout de quelques secondes je les rouvris et commença par écrire "Teiichi"

- Je ne connais pas ton nom... Enfin ce n'était pas si important comme je connais ton prénom.

Je dessinais alors chaque traits, chaque ombres, chaque détails de Teiichi. Je ne quittais pas ma feuille des yeux, pas une seule fois.

Au bout de 30-40minutes environs, je levais les yeux vers le Liberté, avant de replonger dans ma feuille. Je voulais qu'il soit aussi mignon, aussi beau, aussi chaleureux et accueillant qu'en réalité.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Sam 10 Sep - 13:50

Personne ne verra son journal ? Je suis vraiment du genre très sûr. Déjà que moi, j'ai perdu mon journal. Alors elle la petite Evasion maladroite. Je la vois tellement tomber et oublier son journal. Et puis il sufit qu'il y ai un ou deux curieux et ils verront son livre. Enfin bon c'est pas très grave, c'est juste un dessin. C'est pas grand chose... Mais pourquoi elle veut tellement faire un dessin sur moi. J'ai vraiment du mal à y penser. Je trouve ça bizarre, moi et les dessins ça fais deux, je n'ai jamais appris à en faire. Et à vrai dire j'en vois pas l'interêt. Mais si ça lui fais plaisir, je veis le faire.

Mais quand je veux tenter de la rassurer, ça a empiré. J'ai vu son air déprimé. Je me sent tellemnt mal à l'aise.pour elle. J'aurai du lui dire autre chose. Mais quoi, je ne sais pas ... J'aimerai qu'elle soit souriante, je veux pas la blesser la pauvre. Rha elle est tellement du genre innocente. Elle me donne tellement envie de la protêger. Elle me donne vraiment un sentiment d'empathie elle. Elle est tellement petite et mignone. J'en vois rarement de gens comme ça. En même temps, un Liberté qui et petit et faible, ça n'existe pas. Je la regarde un peu trop moi. Il faut que j'arrête, que je me calme. Après ce qu'elle m'a dit, je ne peux pas être indifférent, c'est bien trop dificile.  

Elle est en train de s'installer pour dessiner. Je la regarde encore. Je devrai arrêter, ca devient gênant. En tout cas elle semble aprécier ma peluche, et je suis satisfait. Il faudrait que j en fasse plus, en tout cas les vols sur elle, c est terminé. Je vais tenter de mon mieux pour me racheter. Alors je vais la laisser me dessiner même si l'idée me plait très moyennement. Je le fais juste pour elle, jamais j'aurai fais sinon. Rah je trouve ça tellement génant...

Une fois qu'elle est installer elle me demande mon nom.Alors je lui ai donné et eppeler comment l'écrire. Mon no est d'origine Japonaise et il veut dire Pluton, étrange non ? Je me demande qui a eu l'idée de donner un tel nom. Enfin ça ne sert à rien d'en vouloir à ses ancêstres. Laissons les tranquillements dans leurs tombes. Un long moment de silence comença, elle étais concentrer sur son dessin. J'trouvais ça plaisant de la voir faire de son mieux. Même son petit air sérieux je le trouve très mignon. Enfin c'est ce que je pense. J'espère qu'elle ne prendra trop de temps, je vois l'heure qui passe et à vrai dire c'est moi qui commence a être fatiguer. Après tout quand on se léve 6 heure du matin pour faire du sport, on a du mal à tenir la soirée. Je tente de tenir du mieux qu je peux mais c'est compliqué. Petit à petit la fatigue me viens de plus en plus. J'ai commencer à me coucher à vrai. Et je me repose mes yeux sans m'endormir, enfin j'essai, il faut que je tienne, encore. Jusqu'à... Ce... Qu'elle... Termine...

Mince je me suis endormi...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Lun 12 Sep - 21:27

Il m'avait donné son identité complète. Teiichi Meiōsei. Je souris puis je me concentre et dessine chacun de ses traits le plus fidèlement possible.

Il était vraiment gentil, il me laissait faire alors qu'il ne semblait pas très très rassuré...

Ce n'est qu'en relevant la tête de son portrait terminé, que j'avais remarqué qu'il s'était endormi. Il avait un visage tellement détendu et serein...

J'avais beau le connaitre depuis seulement quelques heures je le trouvais tout mignon. D'un côté je le comprend moi aussi je me serais endormie.

Je décidais alors de le dessinais comme ça. C'était comme si je prenais une photo de lui avec mon téléphone, un petit souvenir de cette rencontre que je ne regrette pas !

En plus il semblait absolument détendu, totalement serein... Avec ce silence et cette petite brise fraîche j'étais clairement motivée !

Je commençais alors à reproduire une nouvelle fois chaque traits de son visage et de tout son corps étendu devant moi.

Je voulais faire ressentir dans ce dessin tout l'apaisement actuel. Cette fois j'allais plus vite, j'avais mémorisée presque tous ses traits. Puis au bout de 15-20min je m'arrêtais et m'étirais.

J'avais terminé. J'étais contente de mon travail et du résultat ! Ahhh je me sentais vraiment super bien !

Maintenant je devrais peut-être le réveiller? Il avait tout de même l'air assez fatigué... Mais je ne pouvais pas partir et le laisser ici ! Et puis un lit c'était toujours mieux que le sol du toit....

Je m'approchais alors près de lui, il dégageait vraiment une aura rassurante... Je souriais et m'installais devant lui.

Je laissais ma main se diriger vers ses cheveux, ils étaient doux, tellement doux... C'était vraiment très agréable de toucher quelque chose d'aussi soyeux !

Ca me rappelait quand j'étais enfant, je devais aller dormir mais je ne voulais pas, alors maman me racontait une histoire et papa caressait doucement mes cheveux, puis le jour suivant c'était l'inverse.

Et puis cette couleur, il avait une très jolie coloration ! Avec les reflets du soleil ils étaient éblouissants.

Je passais encore et encore ma main dans toute cette douceur. Puis je finis par faire glisser ma main sur la peau de son visage fin.

De mon index je touchais le bout de sa joue, c'était amusant cette sensation et cette texture ! Raaah Sekai voyons ! Ce genre de chose ne se faisait pas !

Je m'arrêtais et à la place je laissais glisser mon doigt glisser tout le long de sa joue. Sa peau était tout aussi douce que ses cheveux...

Il était tellement adorable comme ça ! Zen et calme tout le contraire du Teiichi d'avant, triste et gêné...

Je souriais sans dire un mot toujours en l'observant sans me dire qu'il pouvait ouvrir les yeux d'un instant à l'autre.

Je regardais en détail ce beau visage m'attardant sur ses muscles relâchés, ses yeux clos, ses lèvres légèrement entrouvertes.

Je rougissais en remarquant que j'avais fait exactement comme dans le dernier livre que j'avais lu. Puis je m'écartais le cœur battant légèrement plus vite.

Je décidais finalement de le laisser dormir encore un peu. Deja le temps que je retrouve une teinte normale et puis il avait bien le droit de se reposer encore un peu !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mar 13 Sep - 7:50

Je suis crevé, je crois bien que j'ai fini par complétement m'endormir. Mais un sensation de ne pas être seul m'a déranger dans mon sommeil. J'étire mes bras tranquillement et doucement j'ouvre mes yeux. C'étais elle, Sekai, elle est encore là ? J'espère qu'elle n'a pas attendu trop longtemps la pauvre. Je me léve pour me mettre en tailleur tout en me frottant les yeux. Et je la regarde. Elle ne voulait pas me laisser seul ? En tout cas c'est bien gentille de sa part. Puis je me gratte la tête en ayant assez honte :

"Désoler, je me suis endormi..."

Je devrai le remercier plutôt mais je m'en veux. Elle s'est obliger à attendre que je me réveille. Décidement, elle prend vraiment soin des gens elle. Je cevrai lui donner un petit quelque chose pour la remercier. Puis c'est à ce moment que je me rappella de ce qu'elle venait de me dire avant.

- Tu me trouveras tout les matins sur le piste d'athlétisme.

Autant lui donner quelques indices. Elle aurait eu du mal à me trouver sinon. Du coup ça voudra donc dire qu'on se reverra, bientôt. Sans me rendre compte, je crois qu'elle est devenue un amie non ? Je réagis assez tard mais aucun de nous deux n'a parlé de devenir ami. Et pour c'est bien comme ça que nous nous sommes comportés. Si un jour on m'avait dit que je serai ami avec un Evasion , je me serai moquer de lui. Mais bon la vie est faite de nombreux innatendu à ce que je vois.

Je me léve il est temps de partir, je vais aller dans mon lit. Ce sera bien plus confortable la raideur du sol. Je m'étire un dernière fois pour bien me réveiller. Je prends donc mes affaires . J'aurai bien regarder ses dessins pouvoir. Je ne sais même pas si elle dessine bien. Enfin je lui demanderai plus tard. La fatigue va finir pas m'emporté et puis pour elle aussi, il fait nuit après tout. Puis je léve ma main gauche faire signe d'un au revoir et je lui dis :

- A la prochaine, Sekai. Mais si tu viens pas le matin je ne t'attendrai pas.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi] Mar 13 Sep - 21:43

Finalement il avait fini par se réveiller seul. Hihi sa tête me faisait rire, on voyait qu'il venait de se lever !

Il s'étirait de tout son long, puis ouvrait doucement ses billes couleur émeraude, un peu comme un petit chat.

Après cela il se mit en tailleur et frotta ses yeux. Je le trouvais choupi, mais d'un côté j'avais toujours trouvé que les personnes qui se réveillaient étaient à croquer... J'étais bizarre.

Je le regardais avec un petit sourire amusé, il se gratta alors la tête visiblement gêné.

- Désolé, je me suis endormi...

- Hihi ce n'est rien !

Ahhhh ça, c'était une journée vraiment agréable ! Je me sentais vraiment bien en ce moment !

Peut-être que... Que nous étions devenu ami? Je l'espérais ! Mais je ne disais rien et me contentais de le regarder gentiment.

- Tu me trouveras tout les matins sur le piste d'athlétisme.

La piste d'athlétisme...? Tous les matins...? Je ne m'attendais vraiment pas à ça...

Je reste bloquée sur cette phrase, la piste d'athlétisme... Tous les matins... Ca voulait dire que je pouvais venir et le regarder faire tous les matins?

Je suis complètement inerte, lui il se lève, s'étire encore une fois et je le comprenais il m'était déjà arrivée de m'endormir sur le toit et je dois dire que dans la vie il y a mieux ! Genre ... Un lit !

Il ramasse ses affaires, il allait partir. On ne se verra peut-être plus. Quelque part ça m'attristait j'aurais bien aimé apprendre à mieux le connaitre. Il finit par le faire un signe de la main gauche, ça y est...

- A la prochaine, Sekai. Mais si tu viens pas le matin je ne t'attendrai pas.

Je ne savais vraiment plus comment réagir... Je ne m'y attendais pas ! J'étais choquée, heureuse, j'avais l'impression de rêver et pourtant ça avait l'air bien réel !

Malheureusement le temps que je réponde il avait disparu.

- Waw... Je suis tellement heureuse.

Je fixais la porte du toit. Puis un grand sourire prit place sur mon visage. J'avais... un ami ... J'en pleurerais presque... Ah bah non j'en pleure !

Rapidement j'essuyais mes larmes d'un revers de la main puis je me couchais tête contre mon sac, peluche tout contre moi, yeux fermés, le cœur battant je pensais à notre prochaine rencontre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Je jette des chaussures sur vous en...


Darkviolet :3
Encore plein de merchi Alexei  <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


❤:
 
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 297
Revenir en haut Aller en bas
Leçon d'un voleur : Ne jamais sous-estimé sa cible Feat. [Sekai - Teiichi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne jamais sous estimer un potentiel adversaire. [terminé]
» SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim
» HOPKINS, ABEL ▬ Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.
» L'amour ne brille jamais sous les étoiles... ... [Fe]
» ↣ il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: