Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Il est temps ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Il est temps ! [LIBRE] Ven 22 Juil - 20:05

Elle s'en va:
 

6H30. Était-ce une nouvelle journée de cour ?
Qu'importe, le soleil était déjà levé mais l'île dormait encore. Dans ses oreilles résonnaient les chants guerriers de son lecteur de musique. Eux ne dormaient jamais, ils étaient tout le temps là et, aujourd'hui, c'était le jour du départ. Celui de la bataille, de SA bataille. Il fallait qu'elle la livre pour enfin être en paix avec elle.
Qu'importe le prix à payer, elle n'avait rien à perdre. Et puis de toute façon ne n'est pas comme si elle avait de quoi payer. Le nid était en ordre, elle avait passée la nuit à réfléchir et préparer ce grand voyage. Xyan était là, posé sur une branche au dessus d'elle surveillant d'un œil perçant l'horizon. Il connaissait le trajet à prendre pour aller là bas et Narra comptait sur lui.
Qu'importe les épreuves, ensemble ils savent que rien ne pourra les arrêter.

Hého j'suis là moi aussi ! Faudrait voir à pas l'oublier !

Ah zut je l'avais oublié celui là. L'hiver il semble dormir mais il est toujours là c'est vrai. D'autant que lui aussi a un compte à régler avec cette endroit qui est leur destination. L’hôpital privé Natsil, là où tout à commencé, là où tout finira. Les recherches qu'elle avait fait avec Luna leur ont permis de retrouver le nom de cette hôpital, qui selon les rumeurs était dirigée par une secte, ainsi que l'adresse approximative de l'endroit où est se trouvait. Maintenant il ne restait plus qu'à y aller.

6H45. Elle descendis de son arbre une liasse d'enveloppe dans la main. Chaque enveloppe contenait un message. Un message pour les seules personnes qu'elle avait su apprécier et celle qu'elle avait choisi pour amis. Se faire des amis, c'était vraiment quelque chose de nouveau pour elle si bien qu'elle ne savait pas vraiment ce que ce mot voulait vraiment dire. Était-ce vraiment des amis au final ? Ne s'était-elle pas trompée en les choisissant ? Et puis pourquoi eux pas d'autre ? Quand on a passé autant de temps qu'elle a n'avoir confiance en personne, c'est dure de répondre à ces questions. Et pourtant elle avait une réponse. Ho une réponse bien à elle, c'était sa manière de contourner le problème et de ne pas y penser.
Narra posa les enveloppes par terre et se défis de ses vêtements qu'elle posa sur les précieux documents pour pas qu'ils s'envolent. C'était peut-être son dernier bain dans le lac d'ailleurs ce n'était pas utile mais elle aimait ce lac et le calme qu'il pouvait offrir. Aussi c'était devenu une sorte de rituel, prendre chaque jour un rapide bain dans le lac avant de se livrer à ses activités quotidienne. Acte étrange pour pour une fille étrange.

7h00. Elle était sur le chemin du lycée. Elle avait une dernière chose à faire avant de partir. Xyan avait pris les devant et devait sûrement déjà l'attendre au portail. Ce corbeau est tout aussi étrange que cette fille. Ces deux là se sont bien trouvé en vérité. Eux que le monde à rejeté, ils se sont réunis et ont fait front ensemble. Il restait encore un peu de temps avant d'arriver au lycée. Narra profita donc de ces quelque minutes pour réfléchir, elle estimait ses chances de survie en cas de complications une fois là bas. L’hôpital était, aux dernières nouvelles, en ruine à cause d'un incendie mais depuis ce fameux article, plus rien n'a filtré à son sujet si bien qu'au final ces nouvelles étaient devenu des rumeurs. Mais ce n'était pas un problème, elle était prête à se battre et de toute façon elle ne savait que ça. Se battre, se battre pour sa vie, se battre contre le monde, se battre contre elle même…..Quel combat futile.

7H30. Elle était arrivée. C'était maintenant que tout aller se jouer. Narra fit un petit tour avant de prendre la direction d'un endroit où elle n'a, pour ainsi dire, quasiment jamais mis les pieds. Le Dortoir, l'endroit où tout les élèves du lycée dorment paisiblement et où ils vivent leur vie de nantis. Elle croisa les premiers réveillés qui prenaient, misérablement, le chemin du réfectoire pour le petit déjeuné. Ces êtres à moitié endormi qui se plaigne de leur vie, certains à juste titre mais d'autre n'ont rien à dire là dessus. Ils devraient même s'estimer heureux d'avoir la vie qu'ils ont. Tous n'ont pas cette chance.
Narra passa devant toute les chambres cherchant celle où se trouvait les personnes à qui était destinée les lettres. Quand elle passait devant les bonnes portes elle s'agenouillait et glissait la lettre dessous en priant pour que personne ne soit réveillé. Elle ne voulais pas leur faire face. Trop dure à gérer, pas envie de répondre aux questions, pas envie de gérer cette situation. Envie de rien, envie de tout, éternel flemmarde qui ne sais pas ce qu'elle veut.

Lettre:
 

C'était en substance la lettre qu'elle laissait derrière elle. Pas de nom, c'était trop dure pour elle de les écrire mais les chambres n'étaient pas choisi au hasard. Les personnes concernée sauront se reconnaître.
Elle avait la ferme intention de revenir mais il fallait quand même leur dire. Ce ne fût pas facile mais elle la fait.

8H25. Il ne restait plus qu'une seule lettre. Une seule personne à prévenir. Celle avec qui elle était allée dans ce fameux restaurant, le jour où on lui a appris qu'elle venait d'être nommée bras droit de son délégué de classe. La professeur de Mise en Pratique des Dons, l'une des seules qu'elle respectait et qu'elle appréciait. Il fallait maintenant prendre le chemin de la vie scolaire. C'était la dernière étape avant son départ. Juste avant elle fit un crochet par la chambre qu'on lui avait attribuée. Il n'y avait rien à elle. Rien à part une veste aussi grand qu'elle. Il ne fallait rien laisser. Rien, elle ne voulais pas qu'on se souvienne d'elle si jamais elle ne revenais pas. Non, elle ne voulait aucune trace de son existence sur cette île. De toute façon pourquoi elle en laisserai une, elle n'a jamais rien fait de bien dans sa vie. C'est ce qu'elle pensait. Donc à quoi bon qu'on se souvienne d'elle après tout.
Le manteau sous le bras elle marcha jusqu'à la vie scolaire.

8H30. Trouver la salle des professeurs n'était pas un problème. Le problème était de réussir à s'adresser à l'un d'eux afin de faire passer le message. Mais elle réussi. Elle donna la lettre à l'un des enseignants qui l'a déposa dans le casier de Miranda.

Lettre:
 

8H36. Voilà. C'était fait. Elle était à la croisée des chemins et plus question de revenir en arrière. Elle passa son manteau sur ses épaules, le vent le faisant claqué et faisant voler ses long cheveux blanc aux reflets violet. Elle était devant le portail, la frontière. Le passage pour commencer sa mission.
Elle soupira longuement et écrasa une larme qui voulais couler le long de sa joue. Il était temps de partir à présent.

Narra ? Ushumar ? Xyan ? C'était un plaisir d'avoir était votre narrateur !

T'inquiète de toute façon on va tous à cette aventure !
Ouais ouais plaisir partagé.
Craaa craaa
Ah ah, aller en route.
Spoiler:
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Dim 14 Aoû - 0:21

4H du matin… J’ai à peine dormi, je fixe cette horloge. Elle n’avance pas…  Je n’arriverai pas à m’endormir. Impossible de passer à autre chose… Je regarde mon visage et remarque d’énormes cernes… Je laisse donc tomber mon lit et regarde ce que je peux faire. Les deux autres sont dans leurs lits respectifs en plein dans leurs sommeils. Je dois éviter de les réveiller. Je sens que j'ai des énormes cernes dans mes yeux. Je crois que je vais faire un peu le tour, ça va peut-être me calmer… Je m’habille le plus discrètement possible. Bien que ça ne soit pas simple, en plus j’ai une fille dans ma chambre ça me plairait moyennement qu’elle voit une scène comme ça. Je prends quelques sucettes avec moi, je laisse mon sac. Je prends aussi  mon livre dans ma main. Je sors donc de ma chambre.
 
Et puis je marche, sans aucune réelle volonté. Et je réfléchis ce que je fais encore seul. Ce que j’ai fais ne sert à rien. Aucun de touts les lycéens me connaissent. Je ne suis personne pour eux. Je représente juste la légende du club paranormal, se demandant si j’existe vraiment. Ce n’est pas ce je veux, je ne veux plus être oublié. Je veux que les gens sachent qui je suis, et pas ce qu’ils croient ce que je suis. Je ne recommencerai pas comme au collège, je n’ai pas envie de faire le même résultat. Mais je n’ai pas solution, comment devenir quelqu’un que les gens remarquent ? Je me mets à déprimer et personne n’est là. A part le ciel mais impossible de voir les étoiles. La pollution des lumières m’empêche de les voir, c’est bien dommage ça.
 
Mais après une longue promenade à la recherche de la fatigue. Je me pose sur le banc et me met à lire le livre. A la base ce journal n’est pas à moi mais je l’ai trouvé avec ma planque. J’ai fait tellement de recherche dessus, quel âge j’avais  déjà ? Je ne m’en souviens plus… C’est le seul objet qui m’est précieux, je ne m’en sépare jamais. Maintenant c’est moi qui écris dans ce journal. J’en fais un véritable document de voleur avec de très nombreuses informations. Mais ce n’est pas un simple texte. Le texte est écris dans une langue humaine peu connu.
 
Petit à petit le lever du jour revient, je n’ai même pas dormi. Je ne sais pas quoi faire de plus. Je me lève et marche sans vraiment aucun intérêt, je sens la solitude qui m’envahit. Puis je vois une fille qui sors et je ne sait pas pourquoi un mot résonne en moi à ce moment . « Aventures », c’est ce que je veux ! Comme l’a été cet homme ! Je me dirige en courant comme si j'avais un instinct qui me dit "vas-y !" . Je touche légèrement la main de la personne pour être sur qu’elle me remarque et arriva en disant :


- Tu pars bien à l'aventure ? Ca m’intéresse ! Et qu’on tente pas de me dissuader !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Sam 3 Sep - 19:00


Avec un soupir, je me tourne dans mon lit. Pourquoi l'hiver ? Pourquoi l'été n'est-il pas universel et intemporel ? Ça me plairait bien ça. Parce que me réveiller quand il fait nuit c'est vraiment, mais alors vraiment pas mon trip.

Toujours en soupirant, je commence ma routine matinale. 1. Lever. 2. Douche. 3. Habillage. 4. Petit déjeuner. 5. Brossage de temps. 6. Finalisation de la préparation. 7. Finalisation de mes affaires. 8. Réveil de Maria. 9. Mise du manteau et prise de mes sacs. 10. Départ. Et ça me prend environ deux bonnes heures. Mais ce n'est pas énorme. C'est l'habillage qui prend le plus de temps. Avec le réveil de Maria, évidemment. Aujourd'hui, je ne mets pas trop de temps pour la finalisation de ma préparation. Je retouche mon maquillage, qui se trouve être léger. Un rattrapage de mèche qui s'échappe de mon chignon et un lissage de pull cachemire aussi. Bah oui, même en hiver, je suis au top de la mode. Pull cachemire vert pastel, pantalon de coton chaud blanc, bottines beiges de la dernière collection, associé à ça une écharpe de laine de première qualité crème, des mitaines lilas et des bijoux assortis à toute ma tenue, je dois être la prof la plus en vogue de la ville si ce n'est pas de l'île.

Sur le trajet du lycée, un sentiment de malaise me prend. Sans comprendre pourquoi, j'ai vraiment un mauvais sentiment. Quelque chose va se passer que je ne vais pas du tout aimer j'ai l'impression. Mais ne nous en faisons pas, je divague juste. Pourquoi y aurait-il un problème ?

À moitié confiante, j'entre dans la salle des professeurs et me dirige vers mon casier. M'a-t'on encore laissé du travail ? Rien. À part une lettre. Je l'ouvre, la lis et la laisse tomber en me ruant dehors sans aucune affaire. Il faut que je la retrouve, que je la retrouve avant qu'elle ne fasse une gaffe. Il est 8h. Les cours commencent tout juste. Dans sa salle, elle ne s'y trouve pas. J'arpente tout le lycée en long, en large et en travers. Après bien une demi-heure de course, je la vois, sur le point de partir, dans la cour. À côté d'elle, il y a un garçon que je ne connais pas.

- NARRA !

Je me précipite vers eux le plus vite possible. Arrivée à leur niveau, j'attrape les épaules de mon élève.

- Narra, tu ne peux pas partir comme ça ! Pas comme ça ! Je ne sais pas où tu vas mais tu ne peux pas y aller seule. C'est hors de question.

Après un long soupir, je relève la tête et la regarde dans les yeux.

- Je viens avec toi. Si tu as besoin de protection, mieux vaut que je sois présente.

Et ça, c'est indiscutable. Et elle le sait.
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Mar 11 Oct - 4:09

Cette même routine berça mon matin. Celui d’un éveil avant tout autres âmes dans ce bâtiment, laissant planer un étrange silence inhabituel. Celui où je sortais de ma chambre, jogging et débardeur du le dos afin d’aller courir. Par les temps qui courait je ne pouvais plus me permettre d’aller m’échauffer à l’extérieur alors c’est dans le gymnase que je me retrouvais pour courir. L’esprit complètement vide je faisais plusieurs tours du gymnase pendant une dizaine de minutes. Une fois l’échauffement terminé je passais aux douches des vestiaires en profitant pour enfiler des « vrais » vêtements, c’est-à-dire jeans, t-shirt et baskets avant de me rendre à la cafétéria pour prendre mon petit-déjeuner. Finalement, je retournais à ma chambre pour me préparer pour les cours. Et ce, tous les jours. L’ennuie.

Une fois de retour dans ma chambre, constatant que Zaak dormait toujours paisiblement, je lui lançais des oreillers avec un grand sourire amusé sur le visage afin de le réveiller. C’est à ce moment que je constatais la lettre. Mais qui utilisais encore ce moyen pour communiquer ? Curieuse, je la récupérai pour l’ouvrir et la lire.





Merde !!!

Sans une ni deux, je laissais tomber le papier au sol et sautais sur mon manteau. Je courais dans les couloirs en même temps que j’essayais difficilement de mettre mon manteau. Mais qu’est-ce qu’elle avait en tête encore ?! J’arrivais à l’extérieur mon manteau grand ouvert, je sentais le vent froid me gifler le visage, mais l’ignorant je continuais de courir. Je distinguais des formes floues au loin. Je n’avais pas besoin de plus pour reconnaître Narra parmi ces formes. Je n’arrivais pas trop tard, l’Unique merci !
Je ralentissais le pas lorsque j’approchais, je distinguais rapidement Teiichi, un gars de ma classe, ainsi que l’une de nos professeurs, mais je ne leur accordais pas le moindre regard. Arrivé au niveau de Narra je ne réfléchis même pas, j’assenais un coup de poing sur le dessus de la tête de Narra.

HEY !!! Mais tu penses aller où comme ça !! ? Tu es sérieuse ?! Tu pars comme ça, sans moi ? Vraiment ?! Tu vas aller faire des conneries SANS moi ?! Tu déconnes idiote ! Tu ne te sauveras pas de moi comme ça ! Aucune idée où que tu vas encore foutre ton nez, mais moi je te t’accompagne et c’est pas discutable Nana !

J’étais face à elle, essoufflée, les mains sur les hanches. Dans mon ton de voix on pouvait très bien entendre ma frustration. Puis ma frustration se changea en une moue.

Si tu es pour aller faire une grosse bêtise qui va te devoir la mort alors je t’accompagnerais vers la mort… pfft…

Suite à quoi j’offris enfin un petit sourire à Narra. Mais quelle idée de me laisser derrière comme ça !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Mar 11 Oct - 12:41

Hého minute le récit est en train de s'emballer là. Narra allait franchir la frontière entre son monde et celui des gens et, d'un coup, on passe a un rassemblement. Ce n'est pas ce qui était prévu, elle devait, elle voulait le faire seul. Impliquer personne pour ne pas avoir de regrets. C'est raté au final elle se dit qu'elle n'aurait pas dû les écrites ces lettres.

Alors qu'elle allait partir pour ne sans doute jamais revenir, quand une personne lui effleure la main.

"Tu pars bien à l'aventure ? Ca m’intéresse ! Et qu’on tente pas de me dissuader !"


"Je..."

Surprise, narra n'a pas le temps de réagir. Une aventure ? Pas vraiment. Et qu'entend cette personne par aventure ? Une destination mystérieuse où des trésors dorment attendant qu'on les découvrent alors qu'ils sont gardé par un terrible gardien pour ensuite revenir au lycée avec Richesse et Gloire ? Si c'était ça il avait tout faux. Ce qu'il allait de découvrir en venant avec la jeune fille risquait de le marquer d'une tout autre manière.
Elle ne l'avait même pas entendu arriver, faut dire qu'elle était concentrée sur autre chose et elle n'eu même pas le temps de lui répondre qu'un "NARRA !" resonne dans la cour. Elle ne sursaute même pas, trop blasée pour ça et cette voix elle l'a connais. C'était Miranda la prof de mpd et accessoirement, sa professeure principale. Je n'arrive pas vraiment à saisir la relation entre ces deux là, mais au vue de ce que vous lirez par la suite, je doute que ce soit une simple relation élève/prof.

Narra se tourne vers la nouvelle arrivante qui fût sur elle en quelque secondes

"Narra, tu ne peux pas partir comme ça ! Pas comme ça ! Je ne sais pas où tu vas mais tu ne peux pas y aller seule. C'est hors de question."
"Y'a lui qui veut venir."


Dit elle en montrant le garçon a coté d'elle. A la base y aller seule c'était l'idée, mais maintenant c'était un peu compromis. L'avait-elle seulement précisée dans ses lettres ? Elle ne s'en souvenais plus et quand bien même, personne ne respecte les vonlontés d'un vivant. De fausses promesses tout au plus.
Miranda, elle aussi, n'était pas d'accord pour la laisser y aller seule puisqu'elle l'a regarda droit dans les yeux qu'elle irait avec elle avec ou sans son accord. Lasse, Narra tendit un bout de papier à Miranda. Dessus figurait l'adresse approximative de leur destination.

Clinique privé Natsil. Chemin du Camphrier, forêt de Symilli.

C'est tout ce qu'elle avait decouvert. Le reste se ferait sur place.

"On..."

BONK
"HEY !!! Mais tu penses aller où comme ça !! ? Tu es sérieuse ?! Tu pars comme ça, sans moi ? Vraiment ?! Tu vas aller faire des conneries SANS moi ?! Tu déconnes idiote ! Tu ne te sauveras pas de moi comme ça ! Aucune idée où que tu vas encore foutre ton nez, mais moi je te t’accompagne et c’est pas discutable Nana !"

Yamina venait de pointer le bout de son nez et Narra frotta le sommet de son crâne. Elle ne semblait pas satisfaite que Narra parte. Et non Mina, pour une fois Narra ne partait pas faire de conneries. Elle posa des mains sur des hanches avant de déclamer elle aussi qu'elle venait quitte à mourir avec elle.
Narra ne savais plus quoi faire. Elle était passé de seule à 4, 5 en comptant Xyan.
Elle reste stoïque mais malgré ça quelque larmes perlerent aux coins de ses yeux. Ce fut rapide car elle s'essuya vite les yeux. Pas question pour elle de montrer qu'elle était touchée. Elle pensait ne pas en valoir la peine et pourtant des gens s'inquiétait. La jeune fille murmura un merci et annonça le départ.

Oui parce qu'il fallait vraiment y aller maintenant, la route allait être longue même en voiture. D'ailleurs elle donnera les explications sur son objectif pendant la route. C'est bon ? Plus personne ne veux venir ? Vous êtes sur hein ? Après ce sera trop tard. Personne ? Bien dans ce cas en route !

Quel était cette fameuse phrase déjà ? ......"Nous partîmes 200, mais par un promt renfort, nous fûmes 2000 en arrivant au port"
C'était un peu le cas.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Mer 12 Oct - 14:07

Tout ce monde, ils sont donc tous là pour elle ? Je let à l'écart, pour les laisser tranquille. Cette chance qu'arrive à avoir cette fille. Elle a des gens pour le soutenir. et ce n’étais pas n'importe qui avec elle; l'une étais une professeure, je ne la connais pas vraiment mais je l'ai déjà vu traîner dans la salle des profs. Et comment ne pas reconnaître Yamina ? Jamais je n'aurait cru la voir un jour avec cette étrange personne. Je crois être de trop, encore une fois... Mais j'ai l’habitude de ça, quand vous êtes solitaire, vous êtes toujours de trop. J'aimerai tant avoir une histoire simple et me dire que c'est juste que je n'arrive pas à me faire des amis. Mais tout est plus compliquer avec moi. Ceci est totalement impossible, car mon pouvoir m'en empêche.

Et puis j'en ai eu des amis, et d'après mon livre je les ai aimer. Mais tout ces sentiments disparaissent et en devienne totalement éphémère. Si au moins j'en ai le contrôle dessus ! Je déteste mon pouvoir, je le hais tant... Je n'en peux plus d'oublier ce que j'ai vécu, tout que je construit ne sert strictement à rien. Je regarde les filles qui sont toutes les deux sur Narra. Dans combien de temps je vais oublier cette scène ? 5 minutes ? 1 jour ? 2 Semaines 4 Mois ou encore 2 ans ? Peut importe la durée je finirai par ne plus le savoir. Des fois par chance j'oublie des choses futiles et d'autres fois j'oublie carrément qui je suis.

Si je n'ai pas ce journal je ne pourrai rien faire. Je serai dans hôpital de fou, comme si j'étais un véritable idiot. Se battre contre son pouvoir c'est quelque chose d'impossible. Comment puis-je vivre normalement ? Comme d’habitude je traîne et je réfléchi à une solution. Avant je trouvai mon pouvoir génial... Quel con ! Je ne sais même pas pourquoi j'appelle ça encore pouvoir, c'est juste une malédiction.Puis la fatigue se fait sentir, cette nuit blanche ne va pas me faire du bien, évidemment. Je prend une sucette gout fraise. Ce va m'aider à me remonter un peu le moral de prendre du sucre. Je ne sais pas dans quoi je m'en emmène. Mais je ennui tellement que rien ne peux être pire. Je me contente de rester silencieux et à ne totalement rien dire. Je me contenterai donc de suivre tout derrière et je déprimerai encore...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Dim 16 Oct - 16:41


Tandis qu'une amie de Narra nous rejoint, je regarde le papier que mon élève m'a laissé. Il y a une adresse dessus mais elle ne me dit rien du tout. J'espère que mon GPS le saura, lui. Parce que sinon, on est loin d'être parti. Honnêtement, je ne sais pas pourquoi je ne l'arrête pas. Je pourrais l'empoigner, la ramener en cours et la forcer à rester avec nous. Mais ce qu'elle veut faire à l'air assez sérieux. Et je ne veux pas la brimer alors qu'elle ignore bien assez de choses. Elle a l'air si vide que je ne préfère pas la laisser cloîtrer dans un lycée.

De ce fait, j'attends que son amie se calme. On m'a dit qu'elle s'appelait Yamina. Je ne l'ai pas en cours mais je vois bien sa tête. Elle est la bras droit de Twelve, le délégué des Libertés. Lorsqu'enfin, tout le monde respire et se tait, je prends le chemin du parking. Autant prendre ma voiture, on ne sait jamais. Et puis, je ne supporte pas les transports en commun alors au moins, ça c'est fait.

Sans un mot, j'entre dans le parking et cherche ma voiture des yeux. Aujourd'hui c'est la lilas que j'ai prise. Elle n'est pas très pétante mais elle reste jolie. Et pas décapotable donc on a bien chaud. Lorsque les trois enfants sont à l'intérieur, je ferme les portes. Pas besoin d'allumer le chauffage, Narra fait très bien l'affaire. J'entre l'adresse donnée dans le GPS avant de démarrer le moteur. Nous voilà en route.
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Lun 14 Nov - 6:27

L’ambiance était pesante et tout le monde semblait tellement… démoralisé. Mais que se passait-il dites-moi ? J’accepterais de faire tout mon possible pour mon amie, mais c’est dans ce genre de moment que tu comprends qu’au fond, je ne connais pas grand-chose sur elle. Elle décidait de partir vers un endroit où la mort nous attendrait, entraînant une prof, Teiichi et moi-même, mais pourquoi ? C’est en constatant cette ambiance que je devins soudainement calme et sérieuse, ce n’était pas un jeu tout ça.
En jetant un regard sur chacune des personnes présentes, il y avait Mlle Laprof qui regardait sérieusement un bout de papier, Teiichi silencieux et le regard triste qui se tenait un peu plus en retrait et ma chère Narra qui… c’était une larme qu’elle venait de nous cacher ? Je me sentis terriblement mal en découvrant cette scène. Pourquoi pleurer ?

Mais sauf le petit merci prononcé par ma copine, c’était le calme plat. La prof « brisa » le silence en marchant devant nous et partant en direction du parking de l’école. Narra la suivi sans qu’un mot fut adressé et après avoir jeté un regard inquiet en direction de Teiichi, je me décidais de les suivre. Je crois que si l’ambiance n’aurait pas été aussi tendu, je me serais certainement exclamer sur cette voiture que la prof nous invitait à entrer, mais puisque le moment ne le permettait pas, j’ai à peine jeté un coup d’œil sur la douce coloration lilas de notre moyen de transport. Je pris donc place à l’arrière, patientant dans le grand silence de connaître la raison de cet étrange rassemblement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Lun 14 Nov - 12:46

Devait-elle leur faire subir ça ? Vraiment ? Ces trois vennaient avec elle, mais combien reviendraient en un seul morceau, voir VIVANT. Oui vivant, car la clinique où vers laquelle le groupe faisait route n'était pas, à proprement parler, une clinique de rêve. Surtout quand on connaissait ses activités cachée. Nous verrons ça sur la route, nous avons encore du temps avant d'arriver à destination. Même le gps ne savait pas trop où aller, il moulina pendant une bonne minute avant de trouver la route à prendre. Il estimait le temps de trajet à 2h de route. Largement suffisant pour les explications et pour laisser le pauvre Teiichi se reposer. On dirait un zombie. Dailleurs les presentations, ce serait pas mal. Moi je m'en fiche je connais tout sur tout le monde, narra c'est autre chose. Elle ne connais que Miranda et Yamina, mais pas le garçon.

Le groupe ainsi constitué pris le chemin du parking, Miranda en tête. Une voiture aux couleurs lilas les attendaient. Un peu de couleurs pour colorier cette journée ce n'est pas une mauvaise idée hein ? Narra re-demanda une dernière si ils voulaient la suivre, les décourager c'était peine perdu. Elle se présenta également à Teiichi et tout le monde embarqua dans la voiture. Comme je l'ai dit plus tôt le gps mis un peu de temps à trouver la destination, mais il la trouva quand même. Maintenant c'était l'heure des explications. Il fallait au moins que tout le monde sache dans quoi ils s'embarquaient.

"Me...merci. Je vous dois des explications. J'ai fais ces lettres car je ne voulais impliquer personne....je ne sais même pas si on en ressortira ne serait-ce qu'indemne."

Autant les prévenir des risques après tout. Elle marqua une pause avant de reprendre.

"Je vais à la recherche de qui je suis.....qui je suis vraiment. Mon passé n'est que mensonge, mensonge que j'ai sans doute inventé pour me protéger. La seule chose dont je suis certaine et qui est vrai c'est le nombre de famille d'accueil ou je suis allée. 3. Et ma rencontre avec Xyan. Tout le reste est faux. Même mon âge est faux, j'ignore jusqu'à la date de la naissance. Mon existence entière à été inventée."

Pour une entré en matière au moins c'était du concret. Tout cela voulait simplement dire "Je ne sais pas qui je suis, je ne sais pas oú je vais et ce que vous savez de moi est un mensonge." mais un mensonge qu'on ignore reste- il vraiment un mensonge ? Pour eux c'est la verité quand on y réfléchi. Du moins jusqu'à ce qu'on relève la face cachée.

"Nous nous rendons à une clinique. Des souvenirs de mon vrai passé me sont revenu...et pas un passé heureux....sauf si une aiguille plantée dans le bras et un scalpel se baladant sur votre corps compte comme une chose heureuse. Cette clinique était soupçonnée d'appartenir à une secte. C'est là bas que je trouverai mes origines."

Si l'objectif était de plomber l'ambiance, déjà bien basse, c'était réussi. A quoi bon masquer les choses ou la verité, autant y aller franchement. Les personnes présentent sont suffisamment intelligente pour comprendre que les concepts de tact ou censure etaient des choses complètement inconnu pour elle.

Le voyage suivi son cour. Au rythme des explications de notre nymphe des flammes et des questions des gens avec elles. Plus le groupe s'approchait de la fin du voyage et plus Narra semblait tendu mais déterminée. Elle fini par parler de la meute de loup noir qui rodait dans la forêt qui encerclait la clinique et qui l'avait poursuivi quand elle s'était échappée. Etaient-ils encore là ? Mystère. Ils le sauraient bien assez tôt. Le voyage allait prendre fin dans quelques minutes

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Jeu 22 Déc - 3:25

Je suis sur les nerfs, je suis épuisé. Je n'arrive pas à avoir une seule idée positive. Je les suit en étant dernier du groupe. Je marche sans vraiment faire attention en les suivants. Je préfère m'exclure en laissant les deux amies tranquille. Je ne veux pas les déranger. Je ne serai qu'une simple perte de temps pour eux. Nous arrivons dans la voiture du professeur. Je m'installe donc en dernier. Narra se présente à moi, je commence à connaitre un peu plus sur elle .Pour tenter de rester éveiller j'en profite donc pour me présenter à elle. Et je la laisse de nouveau avec Yamina. La professeure quant à elle étais occupé sur son GPS.  

J'étais à moitié à l'écoute pendant le discours de Narra, mes paupières commencent à devenir lourdes. J'ai de plus en plus de mal. J'ai à peu près compris ce qu'elle disait. Son identité qui serait fausse. Normalement je serai excité d'en savoir la suite mais la fatigue en est trop forte. Est-ce que le trajet est long ? Sinon je ne vais pas tenir tout le long du trajet. Je regarde le paysage par la fenêtre et au bout d'à peine 5 minutes, la fatigue m'emporte. Ma tête a atterri sur l'épaule de Yamina qui étais à coté de moi. Ça va me permettre que je rattrape tout le sommeil que j'ai perdu. Je ferme mes yeux et je laisse le monde des rêve m'emporter.Il fais tellement bon dans la voiture, si je pouvais rester pour toujours comme ça. Mais on va bien finir pas me réveiller, triste.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Ven 23 Déc - 19:01


Le GPS finit par m'indiquer qu'il nous faudrait deux heures de route. J'espère que quelqu'un a de la conversation, sinon ça va être long. Les enfants sont tous assis et attachés, je peux décoller. Sur la route, Narra nous explique un peu le pourquoi du comment. Je lui pose quelques questions mais très brèves. Je ne vois pas ce que je peux lui soutirer d'autre étant donné qu'elle n'en sait pas beaucoup plus que moi. Je vois dans le rétroviseur que le jeune garçon s'est endormi. Tant mieux, il lui faut des forces pour tenir le coup.

Finalement, nous finissons par arriver. L'endroit est légèrement lugubre et il me semble qu'il va falloir marcher pour arriver jusqu'à cette clinique. Je me retourne et secoué le jeune homme pour qu'il se réveille.

- Jeune homme, il faut se réveiller, une aventure nous attend.

Je ne sais pas quel est son pouvoir mais en tout cas, je sais que notre équipe n'est pas si déséquilibrée que cela. Nous sommes en grande majorité des nymphes avec des éléments plutôt puissants. L'eau et l'embrasement, l'acide également, nous y arriverons bien. Je m'approche de Narra et lui souris.

- Tu penses que c'est là ? Tu es sûre de vouloir y aller ?

Parés tout, la clinique est peut-être abandonnée ou il n'y a plus rien. Enfin, bon, je ne peux pas priver cette petite de son passé. Alors je commence à m'avancer, à m'engager dans cette forêt en espérant que les autres me suivent. Ils ont intérêt parce que je refuse que nous soyons disséminés un peu partout. C'est source de problème, à tous les coups.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DC: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'exploite ton pouvoir en Palegreen, et je l'exploite bien!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ MPD
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE] Mar 4 Avr - 11:01

Spoiler:
 

La clinique Natsil. Une clinique privée tout ce qu'il y a de plus normal. En apparence. Et les apparences sont parfois trompeuses. C'est le cas, enfin c'était le cas, ce complexe médical servait de façade pour abriter les expériences d'une secte. Tout a été détruit par un incendie. Maintenant ce n'est plus qu'une façade sombre et rongée par les caprices de la nature. Un tas de grava et de bois qui s'étale en retrait dans la forêt qui, depuis, a grandi.

Une voiture aux couleurs violettes s’arrête sur l'ancien parking. Les pneus foulent un sol de gravier qui finissent par s’arrêter et le moteur s’éteint. Tout est calme, le soleil illumine le parking et projette les ombres des arbres. Les seuls bruits qui parviennent sont ceux d'une brise, du bruissement des feuilles et des rares oiseaux qui ont le courage d'affronter la température, a peu augmenté. À l'opposé du parking se trouve un chemin menant à l'entrée des visiteurs, des panneaux guident ceux qui ne connaissent pas leur chemin. Enfin guidaient, car cela fait longtemps qu'ils sont tombé en disgrâce.

Au loin un cri retenti. Celui d'un animal. Narra ne peut s'empêcher de frisonner car ce cri elle le connaît. C'est celui d'un loup, ainsi la meute serait toujours là.
Tandis que Miranda s'occupe de réveiller le dormeur du groupe, Narra, elle, est déjà dehors à observer les alentours. Doit-elle y aller seule ? Son instinct lui souffle de dire à ses camarades de la laisser seule. Mais ils n'accepteront pas.

"Tu penses que c'est là ? Tu es sûre de vouloir y aller ?"

Elle regarde Miranda qui l'avait rejointe. Elle hoche la tête, ses sens en alerte.

"C'est là. Quand je décide quelque chose, je le fais. Tu le sais très bien."

Revenir sur sa décision, c'est quelque chose qu'elle ne fait pas, elle n'a qu'une parole. Yamina et Teiichi sont sorti, le groupe est prêt à partir.

"Allons-y"

Elle se met en marche rejoignant Miranda qui a pris les devants, ses yeux regardent droit devant mais, ses oreilles sont attentives au moindre bruit.
Les voilà sur le chemin, la dernière ligne droite.

"Alors tu es revenue....C-N01 !"

Une ombre surgit d'un côté du sentier pour venir se placer devant le groupe. Puis d'autres, et encore d'autres. Les voilà encerclé par la meute. Leur meneur ne ressemble même plus à un Bermudien, il a passé trop de temps sous sa forme lupine. Il a un corps vaguement Bermudien et une tête de Loup. Des bras puissants couverts de fourrure et des jambes arquées prêtent à se détendre comme des ressors.

"Tu es venue accompagnée ? Délicate attention la meute a faim."
"Laisse moi passer Gardien ! Ou je commence par toi."
"Pffeuu....bouffez les."

Un simple geste de la main et les loups fondirent sur eux trop contents de pouvoir manger autre chose qu'un cerf ou un oiseau. Il va falloir ménager un passage. Étranges, les loups sont territoriaux mais leur alpha est un hybride. Ils auraient pu partir ailleurs s'il voulait. Sauf qu'ils sont resté ici à garder une ruine. Il y a quelque chose de louche ce qui conforte Narra dans son choix. Ici, elle trouvera ce qui lui a échappé durant toutes ces années.

C'était l'heure du combat. Le premier d'une courte série. Sans perdre de temps elle fonce sur l'hybride, celui-là il est à elle. Durant une journée et une nuit, lui et sa meute l'ont traquée sans relâche quand elle s'est enfui, elle a une revanche à prendre et ce n'est plus une enfant.

Malheureusement ou heureusement pour elle (selon comment on voit le verre) les événements prochains, en on décidé autrement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité ? Viens brûler avec moi en firebrick !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Narra Thème:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
II ▲ Elève
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est temps ! [LIBRE]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Il est temps ! [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit peu de temps libre [Privé Keris]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Comme au bon vieux temps [libre]
» Teemo le Lapin Géant
» Maison de Rhiannon : Enfin du temps libre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: