Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
3 Eleves ▲ 86 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 198 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
5 Eleves ▲ 103 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
5 Eleves ▲ 235 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
7 Eleves ▲ 130 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
11 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
6 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Le premier qui m'appelle Gwen, je lui promets un océan de souffrance sous mes crocs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le premier qui m'appelle Gwen, je lui promets un océan de souffrance sous mes crocs. Dim 17 Juil - 12:14

AGE ▲ 17 ans
ESPECE ▲ Hybride
ORIENTATION SEXUELLE ▲ Bisexuel
OCCUPATION ▲ Lycéen/Nageur
ANNEE ▲ 3ème année
CLASSE ▲ Passion
POUVOIR ▲ Hybride requin-tigre, il ne maîtrise pas encore la transformation totale.

TAILLE ▲ 1m80
POIDS ▲ 68kg
COULEUR DES CHEVEUX ▲ Fuschia
COULEUR DES YEUX ▲ Rouge
SIGNES PARTICULIERS ▲ Tout comme ses frères aînés, il garde ses dents acérées de requin sous sa forme Bermudienne. Des branchies peuvent parfois apparaître sur les côtés de sa gorge lorsqu'il s'énerve.


ft. Rin Matsuoka de Free!
Malenkov Gwendal

Caractère

Si vous pensiez que vous alliez trouver en moi le parfait petit camarade de classe, je crains que vous ne vous soyez profondément fourré le doigt dans l’œil. Navré de vous décevoir. Je n'aime pas qu'on vienne me déranger, et je n'hésiterai pas à vous le faire savoir si vous êtes trop envahissant de mon espace personnel. Je vous déconseille vivement de chercher à faire votre malin face à moi : je m'irrite et m'emporte particulièrement facilement et si je n'emploie pas forcément toujours directement la force, mes paroles risquent de vous paraître bien acerbes - mais libre à vous de le découvrir à vos dépends.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire en me voyant de premier abord, je ne suis pas qu'une montagne de muscles sans la moindre cervelle. Bien que je reste toujours dans le fond de la classe et que je ne participe jamais, je ne supporte pas les fauteurs de trouble, qui m'insupportent au plus haut point. Si je suis présent, c'est parce que j'ai soif de savoir, alors ceux qui m'empêcheront de profiter de l'enseignement de ce lycée s'exposeront à de graves répercussions de ma part. Ironiquement, je me suis déjà fait expulsé quelques fois de mes cours à cause de mon comportement d'apparence désinvolte, mais je reste un élève aux résultats plus que corrects, investi dans son travail.

Il n'y a que deux choses qui m'intéressent réellement : la natation, sport de prédilection dans lequel j'excelle, ainsi que l'Histoire Humaine. Peu de gens le savent réellement, mais c'est cette passion de l'Histoire Humaine qui m'a guidé vers le choix de la classe Passion plutôt que de celle des Liberté. Ma mère me racontait nombre d'histoires au sujet des humains lorsque j'étais malade, ce qui a éveillé ma curiosité, même si je n'ai que très peu de souvenirs de ce qu'elle avait pu me raconter, du fait de mon très jeune âge lors de sa mort.
Je suppose que ma nature d'hybride requin-tigre est à l'origine de mes aptitudes en natation. En tout cas, ce sport est pour moi le meilleur des échappatoires, la sensation de l'eau frappant contre mon corps ayant un effet presque thérapeutique sur mon moral. Je passe la majorité de mon temps dans l'eau, cet élément me permettant de garder mes idées claires et de me calmer en toute circonstance. Je suis plutôt humble concernant mes résultats élevés et la multitudes de récompenses que j'ai pu obtenir dans la pratique de ce sport, car je considère que je peux encore nettement m'améliorer, bien que je n'ai pas encore trouvé de réelle concurrence de mon âge sur l'île. Lorsque je nage, plus rien d'autre n'a d'importance, et mon esprit se vide totalement, me libérant toujours de mes tracas.

Je suis tout à fait conscient de mon apparence plutôt intimidante - et ce, malgré ma couleur de cheveux plutôt féminine que je porte sans honte aucune - et j'utilise même celle-ci pour qu'on me laisse tranquille. J'entretiens une image de personne détachée et solitaire, pour éviter de créer trop de liens avec les gens qui m'entourent : je ne tiens pas à ce qu'on cherche à me connaître, ayant une famille et un entourage imposé vraiment peu recommandables. Je ne suis pas pour autant dénué de sentiments, mais je ne serai jamais particulièrement démonstratif, que ça soit en amitié ou en amour.

Petite information complémentaire qu'il est bon de noter : ma famille m'a affublé du charmant surnom de « poubelle des mers » - tout comme l'intégralité des livres traitant des requins-tigre, d'ailleurs. Je ne le contrôle pas vraiment, mais j'ai une fâcheuse tendance à engloutir plus ou moins n'importe quoi qui me passe sous le nez, que cela s'apparente de près ou de loin à de la nourriture ou non. Ne vous étonnez donc pas si certaines de vos affaires laissées sans surveillance finissent introuvables, parce que mon appétit féroce risque de m'avoir poussé à en faire mon quatre heure.

Histoire

Date de naissance : 18 novembre 1999.

Il est difficile pour moi d'aborder le sujet de mon passé et de ma famille. Je suis le dernier-né d'une fratrie d'hybrides, tous d'origine squalide : en effet, tout comme mon père, Melor Ilitch Malenkov, mes frères et moi sommes tous issus de différentes espèces de requin. Je suis moi-même un requin-tigre, ce qui explique ma tendance à l'énervement et à l'ingestion de tout et n'importe quoi.
Contrairement au reste de la famille, ma mère, Arabella Malenkov, était une calme et aimante Nymphe des Nénuphars. Était...

J'aimerais avoir plus de souvenirs à propos d'elle, qui s'est occupée de moi avec mon frère aîné lors de mon plus jeune âge. L'image qu'il me reste d'elle est celle d'une femme forte, aimante, et toujours présente pour sa famille. Je me rappelle parfaitement de ses traits, un fin visage à la peau pâle, encadré de longs cheveux d'un rose pâle d'une légèreté incroyable, et je garde toujours une photo de nous sur moi, prise quelques semaines avant qu'elle ne nous quitte. Encore aujourd'hui, j'ai beaucoup de mal à faire le deuil de sa mort, les circonstances de celle-ci restant encore plutôt floues. J'étais un enfant particulièrement fragile à la naissance, et c'est à force de bons soins de la part de cette mère merveilleuse que j'ai réussi à surmonter cela et à devenir plus résistant : sans elle, je ne serais probablement pas là aujourd'hui.
Contrairement à ma mère, mon père ne m'a jamais porté dans son cœur, me jugeant trop faible pour survivre. S'il n'avait tenu qu'à lui de décider de mon sort à ma naissance, il m'aurait certainement abandonné à l'océan et laissé pour mort là-bas. S'il n'a jamais été tendre envers moi lorsque j'étais enfant, il est devenu particulièrement froid dans sa façon de m'élever après la mort de ma mère, détestant le fait que je ressemblais à la honte de notre famille : Mikhaïl.

Mikhaïl. Rien que le fait de prononcer son nom me débecte au plus haut point. J'aurais aimé pouvoir dire que ce déchet ne faisait pas partie de ma famille, mais il en est malheureusement l'officiel héritier. Ou plutôt, il aurait dû l'être, son départ de notre foyer ayant propulsé Vladimir en haut de la chaîne de succession. Mon père ne l'a jamais apprécié, probablement à cause de son caractère s'éloignant trop des traits caractéristiques des prédateurs que nous nous devions d'être. Je n'ai pas toujours détesté mon frère, je me souviens même d'un temps où nous étions plutôt proches, Mikhaïl aidant ma mère à s'occuper de moi. Mais ce n'était que du vent. Je ne comprends pas ce qu'il s'est passé dans l'esprit de cette enflure pour qu'il m'abandonne le lendemain de la mort de notre mère, mais je ne le pardonnerai jamais d'avoir fait ça. Je n'arrive pas à croire qu'il ne se soit même pas présenté à ses funérailles, elle qui l'avait toujours défendu face à notre père qui nous haïssait.
Jamais je ne me suis senti plus trahi. A cause de lui, j'ai du prendre l'entière responsabilité de l'échec qu'il représentait pour mon père. J'espère pour lui ne jamais le recroiser, parce que je ne sais honnêtement pas ce que je lui ferais si je posais à nouveau les yeux sur son affreux visage souriant. Je n'ai jamais connu la raison de son départ de la maison, je me rappelle juste son stupide air souriant et béat m'annonçant qu'il s'en allait. J'ai demandé à mon père de me donner plus d'explications à ce propos, mais il a royalement ignoré ma question, me demandant de ne plus jamais aborder ce sujet devant lui.

Je crois que j'ai commencé la natation pour évacuer ma frustration. Je ne me suis jamais senti à ma place au sein de ma propre famille, et ne rêvais que de la quitter, suivant l'exemple de ce frère que j'exècre tant. Ce que je m’apprête à faire en m'inscrivant au lycée Xényla, mais j'y reviendrai. D'autant que je me souvienne, j'ai toujours été à l'aise dans l'eau, et j'ai vite remarqué que le fait de me dépasser et de repousser les limites de mon corps en cherchant à nager toujours plus vite sous ma forme Bermudienne me procurait un bien fou. J'ai bien vite commencé à m'inscrire dans les diverses compétitions de l'île, accumulant trophées et médailles en tout genre, et décrochant même une bourse pour un collège prestigieux spécialisé dans ce sport.
Je pense que mes aptitudes là-dedans sont la seule raison qui a poussé mon père à ne pas s'être débarrassé de moi lorsqu'il s'est rendu compte que j'avais autant de mal que Mikhaïl à passer sous forme hybride. Dans notre famille, il est parfaitement honteux de ne pas être capable de se transformer totalement à mon âge, la plupart de mes frères y étant parvenus dès l'âge de douze ans. Mon échec rappelait à mon père celui de son fils détesté, ce qui n'a clairement pas joué en ma faveur lors de mon adolescence.

Si mon collège était rythmé presque uniquement d’entraînements en tout genre, je n'en gardais pas moins un certain nombre d'heures libres que je passais à lire et à étudier. Je n'ai jamais eu l'intention de faire de mon sport mon métier, même si on m'a plutôt poussé dans cette direction, et j'ai toujours gardé assez de temps pour moi pour me plonger dans la lecture à propos des humains. En effet, depuis ma plus jeune enfance, ce sujet me passionne, me rappelant le temps où ma mère me racontait nombre d'histoires à leur propos.
J'ai passé mes deux premières années de lycée dans un lycée modeste, n'ayant pas participé à la compétition qui aurait pu me permettre d'obtenir une bourse directe vers celui de Xényla. Mes résultats restaient plutôt élevés, bien que j'ai commencé un petit boulot à ce moment-là, me préparant à demander un transfert vers Xényla que je voulais financer moi-même. Mon père se fichant pas mal de mon éducation, c'est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour passer ne serait-ce qu'un an dans un lycée aussi prestigieux. Là-bas, je suis sûr d'intégrer la meilleure équipe Junior de natation, tout en pouvant suivre les cours d'Histoire Humaine qu'on ne dispense presque pas sur le reste de l'île.

Une fois mes études finies, je compte passer les concours pour entrer au sein des forces de l'ordre de l'île, avec la ferme intention de percer à jour les raisons autour de la mort de ma mère. Je ne crois pas à la maladie ou à un accident, et je sens que mon père me cache quelque chose à ce propos. De plus, je suis certain que cet homme trempe dans des affaires particulièrement louches, mais je n'en ai malheureusement jamais eu la preuve irréfutable. J'espère découvrir le fin mot de l'histoire au plus vite, au risque de devoir mettre mon propre père derrière les barreaux.

PSEUDO ▲ Kris/Misha
AGE ▲ 22 ans
PAYS ▲ Toutjours Sharkland
CODE Mmh. LE code à disparu D: #SS
D'OU VENEZ VOUS ? ▲ Devinez donc 8D
AUTRE CHOSE ? ▲ Je vous luv
COULEUR : #660033
avatar
III ▲ Bras droit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 88
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le premier qui m'appelle Gwen, je lui promets un océan de souffrance sous mes crocs. Dim 17 Juil - 17:46

Bienvenue à la maison Staline o/

Alors pour moi, l'ensemble du contenu que tu nous proposés est parfait owo oui parfait.
J'adore et j'adhère au fait que Gwen (Je l'appelle comme ça pour te faire plaisir ♡) soit dans la même classe que Shane *^*

Bref, je laisse voir les autres owo

Keur sur toi, Soeur Shanon ♡

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


¤~----< Shane fait tomber la nuit en DarkOrange. >----~¤


Sa Fiche ~☆~ Son Journal
Mes Awards:
 
avatar
I ▲ Délégué
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 963
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le premier qui m'appelle Gwen, je lui promets un océan de souffrance sous mes crocs. Dim 17 Juil - 21:57

Je l'attendais, oh mon dieu je suis en joie *q*
(Nice avatar tho).
J'adooooooore x3

Les Passions sont revigorés éwè

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Attention, Jun pourrait se foutre de ta gueule en Teal.


DC de Eirin Keiko, Yuuma Kurotsuki et Owen H. Anderson.


Vous pouvez voir mon cosplay pas trop raté de Levi sur ma page Creepy Bunny Cosplay! Et la Mikasa de ma sœur *^*
avatar
I ▲ Littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le premier qui m'appelle Gwen, je lui promets un océan de souffrance sous mes crocs. Dim 17 Juil - 22:31





BIENVENUE A BORD ▬ Comme toujours tes persos envoient du pâté. J'ai hâte de le voir évoluer et devenir un grand garçon car il m'a l'air très intéressant. Et puis j'adore ton avatar quoi *^* (et la première personne, défi validé, ça te va bien).


Bravo pour ta Validation !

Mais avant de te lancer à corps perdu dans la vie tumultueuse qu'est la vie d'un Bermudien, il te reste deux-trois trucs à faire.

Premièrement, nous n'aimerions pas (toi non plus j'imagine) que tu retrouves sans toit et sois obligé de vivre dehors, dans le froid, le vent, la pluie, les ouragans toussa. Pour éviter cela, viens voir ta chambre à l'académie ici .

Il te faudra aussi remplir une fiche de suivi, qui te servira par ailleurs de fiche de lien. Tu pourras faire cela en suivant ce lien. N'hésites pas non plus à spammer (gentiment hein) les fiches de liens des autres membres, avoir des amis c'est cool !

Maintenant, si tu as envie de trouver un partenaire pour ton premier RP, tu peux faire une demande ici, tu trouveras sûrement quelqu'un ! N'oublies pas non plus de vérifier les demandes sans réponses, tu pourrai y trouver ton bonheur. Rien ne t'empêche cependant, si tu as déjà quelqu'un en tête, de procéder par MP, ou de lui demander sur la CB.

En parlant de la CB, si tu n'as toujours pas sauté le pas, tu peux nous rejoindre ici, c'est très sympa comme endroit, et on mange pas les gens vivants ça va. Sinon, y'a toujours le flood et les jeux, mais faut pas en abuser et oublier de RP, hein ;).

Bien sûr si tu as des questions, n'hésites pas à joindre me joindre, ici. Tu peux contacter Luna, ta Déléguée.

En tant qu'élève tu peux choisir un ou deux clubs, ici. Tu t'y feras des nouveaux amis !

Bien ! Tu es fin prêt à te joindre à l'aventure !
Encore une fois bienvenue et bon jeu à toi !
Au plaisir de te croiser inrp.

Eva.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Le premier qui m'appelle Gwen, je lui promets un océan de souffrance sous mes crocs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le premier qui m'appelle boule de riz je le bute !
» Owen - "Le premier qui m'appelle Chintok ou Jackie Chan, je le torture."
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Haiti a maintenant un premier ministre ...
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
LE COMMENCEMENT
 :: Présentations :: Présentations Validées
-
Sauter vers: