Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL] Lun 11 Juil - 15:13


10h23. Dans 7 minutes, l'heure du rendez-vous sonnerait. L'homme était satisfait. Il avait envoyé, la veille, un billet à la demeure des cousins en invitant expressément le psychiatre à se trouver dans son bureau le lendemain pour 10h30 précis. En effet, celui-ci méritait -de son point de vue- d'obtenir le Grade I si longtemps resté vacant. En effet, parmi ses petits élèves, aucun n'y était encore, bien qu'il avait désormais trois petites têtes en Grade II, par contre, chez le personnel, certains avaient la tête de l'emploi. Par exemple, la charmante professeur d'Histoire Humaine pourrait vite monter de Grade. Après tout, c'était bien un philosophe humain qui avait dit : ''Garde près de toi tes amis, mais encore plus près tes ennemis.''. Fort heureusement, Maria Dorofey Leowdaeg n'était pas son ennemi. Au contraire. Le Principal apprécierait particulièrement de le former par petites touches pour qu'il se révèle, un jour, son successeur. Certes, ce jour n'était pas arrivé, mais il préférait être prévoyant.

Il n'était pas sot. Il entendait bien les critiques qu'il recevait et si, pour l'instant, il arrivait à maintenir son clan dans son camp, celui-ci aurait tôt fait de trouver un membre plus puissant que lui. Si bien qu'il pourrait se retrouver exclu du pouvoir et par conséquent, du commandement de Xényla. Après tout, il était vrai qu'un membre d'un clan tenant une école pour tous avait longuement fait polémique. Léguer cette même école à un homme "neutre" pourrait changer la donne. Mais pour l'instant, rien n'était encore fait. Le Lambert restait à la tête de son lycée et il s'apprêtait seulement à nommer un Principal-Adjoint. Voilà pourquoi l'homme traversait les couloirs, seul et silencieusement. Aucun élève ne se trouvait dans les couloirs par ces temps de vacances mais si il y en avait eu, peu auraient sorti le bout de leur nez en sa présence. En effet, le sexagénaire restait, comme tous les membres du conseil, masqué et ainsi, ressemblait à un monstre de folklore. Son masque, de couleur grise mêlée aux sabres noirs, lui donnait un air encore plus vicieux qu'à l'ordinaire. Décidément, il fallait avouer que rien en lui ne dénotait une quelconque sympathie. Un peu normal pour un représentant du clan des armes, à vrai dire.

C'était donc à 10h30 pile qu'il s'annonça devant la porte du bureau du psychiatre. Il attendit cependant que celui-ci daigne ouvrir la porte. Il ne comptait pas s'inviter sans permission mais surtout, il désirait mesurer quelle emprise il avait sur cet homme si ambigu.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL] Lun 11 Juil - 19:43


Il n'était pas rare que Maria se tourne les pouces dans son bureau, mais ce jour-là, il y avait quelque chose de plus nerveux dans son attitude désinvolte. Car cette fois-ci, ce n'était pas un patient qu'il attendait.
Le Principal l'avait convoqué. Bon dieu, il avait l'impression de retourner au collège. Mais surtout, le Principal l'avait convoqué. Ce n'était pas qu'il craignait affreusement de perdre son travail, car après tout, même s'il ne s'en serait guère réjoui, il y avait toujours de la place quelque part pour un psychiatre. Mais ce type mystérieux n'avait pas de pouvoir que sur ce lycée, il était membre du Conseil, et s'il lui voulait du mal, il n'avait plus qu'à aller rejoindre les épaves de bateaux humains au large. Il n'était pas pessimiste, et n'avait, depuis qu'il avait reçu la missive la veille, cessé de se répéter qu'il y avait peut-être une bonne nouvelle à la clé. Mais si peu bienveillant fût-il lui-même, il éprouvait un espèce de crainte vis-à-vis de cet homme. Normal, quand on voyait sa politique de direction d'un établissement scolaire. En revanche, il ne pouvait s'empêcher de ressentir une impatience conséquente : si intimidant puisse être le Principal, il n'en restait pas moins terriblement intriguant, et probablement intéressant à en mourir. De tous temps, humains ou bermudiens, le pouvoir avait façonné les Hommes d'une drôle de façon.

Il jetait régulièrement de petits regards à l'horloge. Le temps avançait lentement. Il s'était longuement demandé comment il devrait se comporter face à son supérieur, et malgré les interdictions de sa cousine, qui n'avait sûrement pas tort, avait pris la décision de faire le malin, un peu comme d'habitude, mais de se montrer tout de même plus soft. Pas de questions indiscrètes, pas de questions du tout si possible, pas joujou avec son pouvoir, ne rien chercher à savoir du tout. C'était frustrant, mais nécessaire pour sa survie. Il se le répéta encore. Nécessaire. Comme il restait encore un peu de temps, pour s'occuper l'esprit et les mains il entreprit de se tresser les cheveux. Adviendra que pourra : il était dans son bureau, et il attendait.

L'heure fatidique arriva. Il prit une bonne bouffée d'air. Allons, Maria, c'était ridicule. Lui, angoissé à l'idée de rencontrer quelqu'un ? Heureusement qu'Abigail n'était pas là pour voir ça, la nouvelle aurait tôt fait de se répandre dans tout le lycée - probablement grossie au possible. Il attendit une petite minute, s'interrogea en voyant que rien ne bougeait, qu'on ne toquait pas à la porte. Le Principal, en retard ? Etonnant. Il se dirigea vers la porte pour s'en assurer et...
Sacredieu ce vieux fou était là. Maria, de justesse, parvint à contenir un mouvement de recul. Puis il reprit ses esprits et adressa à l'homme, malgré son espèce de panique intérieure, l'un de ses sourires indéchiffrables, plutôt convaincant :

- Vous voulez entrer, je suppose ?

Mais ! Où était passée sa répartie ? Son sens du théâtre ? Il se désespérait de son pathétisme, priant pour que le mystérieux vieil homme se décide vite à le libérer du poids qui pesait sur lui : que lui voulait-il ?
Ainsi, peut-être redeviendrait-il lui-même. Il se détendit un peu lorsque le traversa la pensée amusante que le Principal et lui avaient un point commun qui, justement, ne l'était pas : ils sortaient toujours masqués.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL] Mer 13 Juil - 15:48


Une minute. Il ne l'avait fait attendre qu'une minute. Cependant, la surprise qu'eut Maria l'empêcha de se prendre une gifle monumentale. Oui, l'homme n'aimait pas qu'on le fasse attendre. Il entra tout de même dans la pièce pour aller s'installer dans le grand fauteuil du maître des lieux. Lorsqu'un supérieur venait dans votre bureau, vous deviez toujours léguer votre place. C'était une marque de politesse. Une fois assis, Le Principal regarda longuement son employé. Depuis Battle School il commençait à apercevoir les méandres de son cerveau. Il pouvait se montrer spectaculaire et réduire une personne jusqu'à l'humiliation comme il pouvait allègrement cracher sur les règles et humilier son spectacle. La deuxième lui avait beaucoup moins plus. C'était l'une des raisons pour laquelle il avait promis plus d'antidépresseurs à Pandore pour qu'elle lui obtienne des informations sur le psy. Finalement, lorsqu'il avait appris que Maria semblait relativement proche de la bibliothécaire, cela l'avait fait sourire. Il avait l'impression de revoir sa propre histoire avec sa femme, cependant, bien qu'il aimât ne pas respecter les règles, il appréciait que l'on respecte les siennes. Et il allait le lui rappeler.

- Maria Dorofey Leowdaeg... Voilà déjà un moment que vous travaillez avec nous... Pour certaines choses, je pensais avoir été clair... J'apprécie qu'on respecte mes règles à défaut de ne pas respecter les autres... Ce qu'il s'est produit à la Battle School ne doit pas se reproduire. Je pourrais commencer à sévir. D'ailleurs, je commence à penser que cette bibliothécaire commande bien trop de livres...

C'était faux, bien évidement. Jamais le plein de livres n'avait assommé les enfants, ils en avaient besoin. Cependant, le psychiatre ne le savait pas et comprendrait sans grand mal la menace. Ce n'était pas lui qu'il attaquerait mais ce à quoi il tenait. Et d'après les rapports de sa taupe, il semblait qu'Astrid devenait un peu plus importante dans son corps que Miranda. Qu'il pourrait d'ailleurs utiliser. Cette demoiselle si dangereuse mais peu consciente de se qu'il se tramait autour d'elle, elle lui servirait d'arme contre tous ceux qui souhaitaient se rebeller. Après tout, il était le Maître ici, il fait respecter le Maître.

- Cependant, je viens pour tout autre chose. La broutille avant n'est que futilité. Aujourd'hui je viens vous apporter un présent.


Lambert fouilla dans sa poche avant d'en ressortir une médaille à accrocher à la poitrine. Grise et violette avec une étoile, voilà ce qu'il avait décidé pour les membres du personnel. Cela leur irait parfaitement bien. Surtout sur Maria. Il lui tendit donc et l'invita à la prendre.

- Ceci est une importante médaille que vous devez toujours afficher en valeur sur vous durant votre journée de travail. Je veux vous voir au lycée avait perpétuellement cette chose sur vous. Bienvenu à mes côtés Maria Dorofey Leowdaeg, vous devenez Grade I et par conséquent, un Principal-Adjoint.


Avec un autre esprit pour l'aider, il espérait que les idées qu'il eut puisse prendre une nouvelle ampleur. Il esquissa un sourire sous son masque, que personne ne pût voir et attendît la réaction de l'homme en face de lui. Il ne partirait que lorsqu'il aura eu une réponse.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL] Mer 20 Juil - 0:39

Maria retournait la petite médaille entre ses mains, étonné. Quand le Principal avait proféré ses menaces à peine dissimulées, il avait senti une espèce d'angoisse sourde le titiller – comment diable savait-il pour Astrid ? - et ne s'attendait sûrement pas à un tel revirement de situation. Quelque chose remplaça l'angoisse, la frustration : le triomphe. Il était Grade I. Le premier Grade I. Un sourire en coin souleva les commissures de ses lèvres ; Abigail allait enrager, et il se promit de ne pas manquer une occasion de lui rappeler qu'il l'avait dépassée. L'esthétique de la médaille n'était pas optimale, mais tant pis, elle avait une valeur autre – il s'arrangerait pour la porter de manière visible, son supérieur pouvait compter là-dessus. Quant au role de Principal-adjoint, il n'avait idée exacte de ce en quoi cela consistait, mais estima qu'il en saurait suffisamment bien assez tôt.

Il releva les yeux vers le Principal. C'était la première fois qu'il se retrouvait face à une autre personne masquée. Bien qu'il laissât un peu mieux paraître son visage, Maria songea que son effet devait être satisfaisant : l'aura de mystère qui émanait du Principal était frappante. Le masque, cela faisait tout. Comme ils étaient un peu plus égaux qu'une minute auparavant, le psychiatre se permit l'un de ses habituels sourires énigmatiques.

- Vous pouvez compter là-dessus, personne ne fera erreur sur ma nouvelle position.

Il resserra sa main autour du petit objet.

- J'irais peut-être même jusqu'à dire que c'est un honneur.

Maria observa une nouvelle fois l'homme de haut en bas, sans, néanmoins, une certaine méfiance. Quelqu'un de presque inconnu qui l'appelait par son véritable prénom n'était pas quelqu'un de confiance. De plus, le Principal devait le surveiller, pour connaître certains détails de sa vie, ce qui impliquait certainement de faire preuve d'une plus grande vigilance. Il se demanda si le pouvoir était une chose qui lui faisait envie, et se retrouva incapable de répondre à cette interrogation. Jusqu'à présent, sa seule ambition avait été de trouver une perle rare, une âme qui rendrait son étude passionnante. Il avait Mikhaïl, de loin son meilleur sujet, et qui jusqu'à présent le satisfaisait. Un seul, était-ce suffisant ? Mais s'il étendait ses horizons ? Serait-ce un mal de se trouver d'autres ambitions ?
Au final, ce serait le Principal qui déciderait de ce qu'il voulait faire de lui. Et ce que le Principal voulait, justement, Maria n'en savait rien. Avec un brin de frustration, il dût admettre qu'il risquait fort de ne pas le découvrir par lui-même.
[HRP : saurry c'est pas top moumoute ouo]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL] Ven 22 Juil - 13:23


Son nouvel acolyte semblait apprécié son changement de Grade, le sourire qu'il affichait était révélateur. L'homme se doutait que cette médaille prendrait bientôt place sur le torse du psychiatre et serait exhibée à tord et à travers. Très certainement qu'il l'utiliserait pour aller jouer des nerfs de la professeur principale des Passions. La concurrence et l'animosité de ses deux là n'étaient plus un mystère. L'étrange sourire de Maria, qu'il semblait avoir caché depuis le début de leur entrevue, refit surface tandis qu'il observait son supérieur.

- Vous pouvez compter là-dessus, personne ne fera erreur sur ma nouvelle position. J'irai peut-être même jusqu'à dire que c'est un honneur.

Avec un sourire, le Principal joignit ses mains sur le bureau et s'introduisit dans le jeu auquel jouait le psy dérangé. Jamais il n'avait perdu lorsqu'il s'agissait d'observer son adversaire jusqu'à le rendre mal-à-l'aise. Encore moins depuis qu'il était membre du conseil et qu'il avait obtenu ce masque. Alors, l'homme entreprit de le détailler dans les moindres détails de son anatomie. Ses cheveux étaient tressés tandis que le matin même, ce n'était pas le cas. Quelle situation cocasse, son assistant semblait avoir été stressé à l'annonce de sa visite. Du moins c'était ce qu'il présumait. Déjà dans son clan et plus encore depuis son arrivée au conseil, il avait pu observer mille et unes facettes des émotions bermudiennes. Le pouvoir changeait bien des personnes, saines d'esprit pour la plupart, la souffrance et la pauvreté également. Pour l'instant, son but n'était pas que le jeune Leowdaeg vienne à changer, mais plutôt de le façonner dans son optique et d'observer sa façon de faire. Son esprit était bien trop versatile pour qu'il lui confit son trésor. C'était d'ailleurs pour cela qu'il comptait sur le Grade I prochainement acquis de Mlle O'Neill pour apporter une stabilité. Ces deux personnes, certes ennemies, seraient les deux poids opposés de la balance.

- N'oubliez pas de rester près de l'antichambre de mon bureau. Il serait fâcheux que j'ai le besoin de vous chercher alors que je vous demande.

Encore une menace. Cela amusait l'homme d'en proférer. Après tout, beaucoup d'hommes et de femmes n'obéissaient que par l'obligation. Cela dit, il avait des choses à faire et il ne pouvait rester plus longtemps dans ce bureau. Sans une seule expression, il se leva, esquissa un signe de main à l'attention de Maria et quitta la pièce. Il en était certain, une aura de malaise allait se créer autour du trentenaire. Quel comble pour un homme dont le pouvoir était la projection d'aura.
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Revenir en haut Aller en bas
Passage au Grade I [MARIA-PRINCIPAL]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passage au grade supérieur.
» Passage au grade d'aventurier
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Passage du 3eme au 4eme Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: