Heberger image

Bienvenue !

Nous avons tous déjà entendu parler de la légende du Triangle des Bermudes, mais que savons-nous sur ces mystérieuses disparitions ? Les Humains ne peuvent pas y répondre, nous habitants de l'Île du Cœur des Bermudes, nous le pouvons. Les pauvres voyageurs n'ont jamais pu franchir la barrière qui les séparent de notre monde. Comble de leur malheur, seuls les navires et autres objets matériels atteignent l'Île. Les voyageurs sombrant alors dans les profondes abysses de l'Océan. A l'heure d'aujourd'hui nous trouvons encore des manuscrits Humains que nous conservons soigneusement. Beaucoup de nos scientifiques se posent une même question : Avons-nous un lien de parenté avec cette espèce ? Les avis sont mitigés, certains prennent l'exemple des Mentalistes, ressemblant traits pour traits aux Humains et d'autres prennent pour exemple les Hybrides et les Nymphes ne pouvant pas descendre de la race Humaine.Lire la suite ?


Liens Utiles
RèglementAnnexesBottin PartenariatsTumblr


Processus
Les cerveaux.
4 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clefs

Passion
Les curieux.
7 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 3 Clefs

Liberté
Les sportifs.
3 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 7 Clefs

Evasion
Les artistes.
6 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 2 Clef

Origine
Les glandeurs.
5 Eleves ▲ 0 Pts ▲ 5 Clefs

Le Personnel
Les tyrans.
10 Employés ▲ Hors Classement ▲ 4 Jokers

Citoyens
Le peuple bermudien.
9 Citoyens ▲ Hors Classement


Le Staff
 
Eirin Keiko
Modo ▲ MP
 
Charly May
Modo ▲ MP
 
 
Sekai Yoki
Modo ▲ MP
 


Membre du Trimestre


Top Sites


Partenaires


LE COEUR DES BERMUDES



 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQ

Donnant donnant [Kristal & Astrid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Dim 10 Juil - 13:40


L'année était finie. C'était tout simplement génial. Mais tout de fois, après avoir enchaîné les petits boulots, j'avais pris l'habitude de pas avoir des vacances immenses. Du coup, j'ouvrais très régulièrement la bibliothèque. Très rares étaient les élèves qui venaient, mais j'avais toujours quelques fidèles.
J'ouvrais le matin et si personne ne venait, je repartais l'après-midi. Aujourd'hui je n'avais eu que 2-3 personnes. Et ils n'étaient venu que pour des emprunts. Pas vraiment la joie du coup. J'avais passé des heures à mon bureau à lire des livres et encore des livres. Ma plus grande distraction de la matinée fut un nouvel arrivage de livres. J'ai pu tous les trier. Je les rangerais sûrement le lendemain. Mais après ça, plus rien.

J'allais fermer quand je vis Kristal entrer. Ce n'était pas la première fois qu'elle venait. J'avais l'impression qu'elle profitait du moindre moment de pause pour venir emprunter des livres. Et toujours le même type de livre. Des livres sur la médecine. Toujours en train de faire des petites recherches. Elle avait bientôt fait le tour de tous les livres que le lycée possédait.
Au moment où elle passa chez moi pour me demander si elle pouvait emporter une encyclopédie médicale, je remarquai qu'elle avait toujours son bras en atèle. C'était depuis la Battle School. Moi j'avais une magnifique brûlure sur la joue. C'était pas génial... Je lui souris et acceptai. Bien sûr qu'elle pouvait. Je notais donc ça dans un coin et la laissais s'en aller avec sa trouvaille. Par contre... Il faudrait qu'elle lise d'autres choses. Ouai... J'allais m'en occuper personnellement. Qu'est-ce qui pouvait plaire à une médecin ? Mmh... Une petite lumière apparut dans mon crâne et je m'emparai d'un roman qui venait à peine d'arriver aujourd'hui. Il n'était pas encore étiqueté, ni certifié d'appartenir au lycée mais Kristal était quelqu'un de bien. Elle n'allait pas le revendre.
Cette fois, je rassemblais vraiment mes affaires et sortis de la bibliothèque en fermant derrière moi. Aujourd'hui on était samedi. J'allais donc profiter de mon après-midi pour aller me promener ou quelque chose du genre. Peut-être aller à la plage ?

Mais d'abord, je rentrais chez mes parents. Oui parce que je passais quelques semaines chez eux. Ils n'étaient pas très content que je continue de travailler alors que j'étais en vacances, mais pas grave. Et puis je n'avais pas grand chose à faire à part ça. Abigail, ma coloc' avait des choses bien plus importantes à faire apparemment. J'ai quelques idées à ce propos, mais je ne dirais rien.
Je pris donc un repas avec mes parents. Ma mère est vraiment une championne en cuisine. Nous discutions de plein de choses. J'adorais ces repas en famille. On me posait plein de questions du style ''Quand est-ce que tu nous présentes tes amis ?'' ou encore ''Ça avance la recherche du prince charmant ?''. Car oui, mes parents étaient au courant que je recherchais l'homme parfait. Enfin pas parfait pour tout le monde, mais juste parfait pour moi... Et ils aimaient bien me charrier là-dessus.
Je réussie à me tirer de toutes leurs questions et leur promis de leur présenter une amie. Enfin peut-être. Je partis ensuite me changer pour arborer une tenue plus décontractée et partis en les saluant.

Désormais je marchais dans la rue. J'étais habillée d'un short en jeans bleu et d'une chemise sans manche blanche. C'était loin de mes tenues du lycée, mais pas grave. C'était l'été et j'avais besoin de tenter d'autres styles. J'avais aussi pris soin d'enfiler un maillots de bain sous ma tenue, au cas où je décidais au final d'aller me baigner. Dans mon sac, tout ce dont j'avais besoin. Des lunettes de soleil, de la crème solaire, une serviette et surtout un livre. J'avais pris le livre que je comptais passer à Kristal. J'avais sûrement le temps de le lire avant de croiser Kristal.
Mes parents vivaient dans le quartier Est de la ville. J'ai toujours vécu ici. J'adorais ce quartier. Très animé et vraiment sympathique. Avec mes parents on allait souvent au musée quand j'étais plus jeune. On allait aussi voir des spectacles, mes préférés c'était ceux de marionnettes. Il y avait un petit personnage masqué. Maintenant que j'y repensais, il ressemblait beaucoup à Dorofey.
Cette pensée me fit sourire. Je rentrais maintenant dans le parc. J'allais peut-être m'arrêter ici. La plage était loin au final. Pas besoin de se baigner quand on pouvait profiter de l'ombre des chênes et des platanes du parc.

En marchant, je remarquai quelqu'un que je connaissais bien assis sur un banc. Je m'approchai d'elle. Elle semblait concentrée dans un livre... Mmh... L'encyclopédie qu'elle avait emprunté le matin même... Incorrigible cette Kristal. Elle ne m'avait pas encore remarqué. Très bien. Je lui pris le livre des mains et le refermais. Je fis mine lire le titre, alors que bien sûr je le connaissais.

-L'Encyclopédie Médicale du Dr. Gemini... Tome... Tome IV ?

Sans lui demander le permission je m'assis sur le banc à ses côtés.

-J'avais même pas remarqué que tu m'avais emprunté les trois premiers. En tout cas, c'est un bon choix d'encyclopédie. Les Gemini sont vraiment les meilleurs médecins de l'île.

Avec un grand sourire je lui rendis son livre. Enfin le miens... Enfin... Celui du lycée. C'était vraiment dingue. Elle empruntait des encyclopédies super grandes et les lisait vraiment vite. Moi les encyclopédies je trouvais ça beaucoup trop rébarbatif pour les lire d'une traite.
Je fouillais dans mon sac et en sortis le roman que j'avais emmené spécialement pour elle.

-Il t'arrive jamais de lire d'autres choses que des livres sur la médecine ?

Ma curiosité était piquée à vif. C'était peut-être la première vraie discussion que j'allais avoir avec notre chère médecin, et je ne l'avais même pas commencé par un ''Bonjour''. J’espérais qu'elle n'allait pas m'en vouloir.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Dim 10 Juil - 23:16


Les derniers jours suivant la Battle School avaient été plutôt calmes à Xényla. Les vacances d'été ayant maintenant officiellement commencé, le travail de Kristal à l'infirmerie n'était maintenant plus vraiment requis. Une partie des élèves étaient rentrés chez eux, et le médecin n'était plus officiellement présent qu'un jour et demi sur sept, son travail ne lui demandant pas d'être plus présente que cela. Non, vraiment, Kristal n'avait réellement rien de bien passionnant à faire dans l'enceinte du lycée et on pouvait dire qu'elle avait maintenant une montagne de temps libre à occuper pour les deux mois à venir.
Le problème, c'est qu'après son combat avec Jun, son bras s'était avéré - sans grande surprise, il faut le dire - méchamment déboîté, et la jeune femme se retrouvait donc avec le bras gauche immobilisé pour encore plusieurs semaines. Pas question donc de meubler une partie de ses journées à entraîner son corps, à son plus grand désespoir. C'est pourquoi Kristal avait repris son travail de recherches avec encore plus de dévouement depuis ces quelques jours : les récents évènements qui s'étaient produit dans l'enceinte du lycée avaient malheureusement fortement diminué son temps de recherches, et elle comptait bien profiter de son repos forcé pour palier à cela.

Le médecin se baladait maintenant tranquillement dans le parc du Quartier Est de la ville, son sac en bandoulière sur l'épaule, à la recherche d'un banc sur lequel elle pourrait s'asseoir. Dans son sac se trouvait un exemplaire de l'une des encyclopédies médicales du célèbre Dr. Gemini, un ouvrage consacré aux progrès de la médecine des années 1990 à 2000, qu'elle était allée emprunter à la bibliothèque du lycée le matin même. Malgré le temps radieux de cette journée estivale, la tenue de la jeune femme contrastait fortement avec celles des autres filles que l'ont pouvait croiser ça et là, dans le parc : au milieu d'une marée de jambes nues et de petits hauts à volant, Kristal, elle, était vêtue d'un slim jean gris, d'une chemise blanche et de l'une de ses éternelles casquettes larges, préférant aux sacs à mains un plus pratique sac en bandoulière en cuir brun.
Après quelques minutes à tourner en rond dans les différentes allées qui composaient le parc, Kristal vit du coin de l’œil un couple libérer un banc à quelques mètres de là où elle se trouvait. Parfait, c'était l'endroit idéal pour tranquillement se poser et se plonger dans son livre. En quelques foulées, elle arriva au niveau du banc et s'y installa confortablement, sortant son lourd ouvrage de son sac, prête à reprendre sa lecture où elle l'avait arrêté avant de sortir de chez elle. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour être totalement absorbée par son contenu, analysant absolument tous les moindres détails de ce qu'elle pouvait lire dans son esprit, prête à sortir son calepin de notes au cas où elle tomberait sur quelque chose qui l'intéressait.

Mais alors qu'elle venait à peine de reprendre sa lecture, une paire de mains vinrent s'emparer du gros ouvrage, l'interrompant avant même qu'elle ne puisse réellement avancer dans ses recherches. La nymphe fronça les sourcils, avant de lever son regard vers la personne inconsciente qui venaient d'oser l'interrompre : elle ne supportait pas qu'on la dérange, alors elle espérait bien que ça ne soit pas l'un de ses stupides ex-patients qui soit venu faire son petit rigolo.
Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle reconnut le visage souriant de la jeune bibliothécaire du lycée face à elle. Astrid ? La jeune femme observa la couverture du livre qu'elle venait de lui arracher des mains, avant de s'adresser au médecin qui la fixait d'un regard étonné.

- L'Encyclopédie Médicale du Dr. Gemini... Tome... Tome IV ?

Astrid s'assit ensuite sur le banc aux côtés de sa collègue et lui tendit son livre d'un geste qui semblait presque élégant aux yeux de la nymphe. Kristal scanna rapidement Astrid du regard, constata qu'elle ne portait pas de robe aujourd'hui : elle n'y avait pas fait attention ce matin, mais ce devait bien être la première fois qu'elle la voyait porter autre chose que des jupes ou des robes à volants. La bibliothécaire en était pratiquement méconnaissable. Et elle reprit.

- J'avais même pas remarqué que tu m'avais emprunté les trois premiers. En tout cas, c'est un bon choix d'encyclopédie. Les Gemini sont vraiment les meilleurs médecins de l'île.

La jeune femme adressa à Astrid un petit sourire en coin, plutôt amusée. Certes, les Gemini étaient de grands médecins, mais elle considérait qu'ils se reposaient un peu trop sur leurs acquis depuis quelques années, mais elle ne s'attendait pas réellement à ce que quelqu'un qui ne fasse pas partie du corps de la médecine s'en rende compte. Mais Astrid n'avait pas tout à fait tort, les Gemini étaient une figure de proue de la médecine Bermudienne, on ne pouvait pas leur enlever cela, sinon le médecin n'aurait jamais pris la peine de lire l'un de leurs ouvrages.
Avant qu'elle ne puisse lui répondre quoi que ce soit, Astrid enchaîna, tout en sortant un petit livre de son sac. Un roman ? Un guide touristique ? Kristal ne fit pas réellement attention à ce qu'elle avait sorti de là, mais visiblement, Astrid devait être d'une nature bien plus bavarde que ce que le médecin n'avait imaginé : lors de ses visites à la bibliothèque, il fallait dire qu'elle n'échangeait que le strict minimum avec sa collègue, elle ne savait donc que peu de choses à propos de cette jeune femme.

- Il t'arrive jamais de lire d'autres choses que des livres sur la médecine ?

Kristal soupira légèrement, levant les yeux au ciel. Combien de fois elle avait entendu la même phrase sortant d'une toute autre bouche depuis qu'elle avait commencé son travail au sein du lycée ? Ça ne pouvait décemment pas être une simple coïncidence. La nymphe la regarda silencieusement quelques instants et leva vers elle un sourcil inquisiteur, avant de se mettre à rire doucement, secouant sa tête de droit à gauche.

- C'est Junnie qui t'envoie c'est ça ?

Le médecin reposa délicatement le gros ouvrage à ses côté sur le banc, avant de se tourner vers la jeune bibliothécaire qui, au vu de la tête qu'elle faisait, ne comprenait absolument pas de quoi elle parlait. Elle s'était donc trompée ? Le petit hargneux qui servait d'ami au médecin n'avait donc pas demandé à Astrid de venir critiquer ses choix de lecture, c'était presque étonnant de sa part. Kristal devait être un peu trop paranoïaque en fait, il ne cherchait peut-être pas toujours à l'embêter finalement.
Elle agita sa main droite à hauteur du visage d'Astrid, les yeux fermés et soupira tout en regardant à nouveau la jeune femme qui se tenait à ses côtés.

- Hum. Oublie. Il en serait capable, mais j'imagine que ça ne vient pas de lui. Pour une fois.

Kristal regarda le parc qui l'entourait quelques instants, étonnamment pas fâchée de s'être fait interrompre en pleine lecture. La jeune bibliothécaire devait dégager une sorte d'aura calmante il fallait croire, car elle avait envoyé son poing à la figure de plusieurs personnes pour bien moins que cela. Le médecin se pencha légèrement en arrière sur le banc, profitant du soleil sur sa peau, les yeux fermés pour ne pas s'aveugler. Elle resta comme ça quelques secondes, avant de se redresser, replaçant au passage sa large casquette qui avait commencer à glisser sur ses cheveux.
Elle se tourna ensuite vers Astrid, se rendant compte qu'elle avait légèrement ignoré la question que la jeune femme lui avait posé.

- Et pour répondre à ta question... Je ne lis pas que ça non, voyons, je lis aussi mes relevés bancaires, mes fiches d'imposition, le journal de temps en temps...

Elle fit mine de réfléchir, guettant sa réaction, puis envoya un léger coup de poing dans l'épaule de la bibliothécaire, lui adressant un sourire franc et un regard amusé, se retenant pour ne pas rire.

- Désolée, c'était plus fort que moi. C'est juste que je ne vois pas l'intérêt de lire une histoire fictive pour passer le temps. Si je prends un bouquin, c'est toujours pour une raison particulière. Pas que je dénigre la littérature en tant que telle, loin de là, juste que je ne vois pas ce qu'elle m'apporterait personnellement.

La jeune femme marqua une légère pause, avant d'étirer son unique bras mobile, puis reprit sans laisser à Astrid le loisir de réagir à ses propos, curieuse de lui poser une question.

- Mais dis-moi, c'est la première fois que tu viens me parler en-dehors du lycée, ta brûlure au visage te fait mal, c'est ça ?

Il est vrai que lors de la Battle School, si Kristal avait eu sa dose de blessures en tout genre, Astrid, elle, avait subit les attaques de la petite professeur de Mise en Pratique Des Dons : Miranda Malatesta, la nymphe de l'acide. Pandore et sa collègue s'étaient plutôt bien occupées de la brûlure d'Astrid, mais il était vrai qu'elle devait encore être relativement douloureuse pour elle, ce qui expliquerait pourquoi elle viendrait la déranger en cette après-midi tranquille. Il faut dire aussi que Kristal voyait mal pourquoi quiconque en-dehors de Jun viendrait lui parler en-dehors de l'enceinte du lycée, elle n'avait pas réellement forgé la moindre amitié avec ses autres collègues, se contentant simplement de faire le travail qu'on lui demandait.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Lun 11 Juil - 16:38


Ce que j'avais dit fit soupirer Kristal. Elle leva les yeux au ciel, comme si cette question la désespérait. Elle ne lisait donc vraiment pas des romans ? Mmh... Peut-être une conclusion trop hâtive.
Elle reporta à nouveau son attention sur moi. Elle était silencieuse. Puis d'un coup elle se mit à rire légèrement en secouant sa tête de gauche à droite.

-C'est Junnie qui t'envoie c'est ça?

Pardon ? Mais de qui elle parlait ? Junnie... On aurait dit un surnom pour Jun, le prof de littérature. C'était peut-être ça ? Si c'était le cas, c'était vraiment comique.
Kristal déposa l'encyclopédie et se tourna à nouveau vers moi. J'affichais une mine entre le ''Non pas du tout'' et le ''Pourquoi Junnie ?''. Oui cette mine existait. Mais en tout cas je ne comprenais pas. C'était l'important à retenir.
En soupirant, la médecin fit un geste près de mon visage.

-Hum. Oublie. Il en serait capable, mais j'imagine que ça ne vient pas de lui. Pour une fois.

Pour une fois ? Donc notre charmant prof de littérature et notre jeune médecin se connaissaient bien ? Intéressant. Peut-être qu'ils étaient en couple et qu'ils tentaient de le cacher. Si c'était le cas, le secret ne sera bientôt plus un secret. Inspecteur Kumarlik était sur le coup.
Kristal se pencha en arrière. Elle avait les yeux fermés et semblait profiter du soleil. Je voyais sa casquette glisser doucement. Elle se redressa au bout de quelques secondes. Elle en profita d'ailleurs pour remettre en place cette fameuse casquette. C'était bien tout ça... Mais je me sentais un peu conne. Je lui avais posé une question mais elle ne semblait pas prête à me répondre.
Ah ? La jeune femme allait peut-être me répondre au final.

-Et pour répondre à ta question...

Et oui !

-Je ne lis pas que ça non, voyons, je lis aussi mes relevés bancaires, mes fiches d'imposition, le journal de temps en temps...

Je tirais une mine complètement déconfite. Elle se moquait de moi ? Elle lisait autre chose non ? Parce que là, plus ennuyant il n'y avait pas.
Par chance, Kristal sembla réfléchir et fini par me donner un petit coup dans l'épaule, se retenant de rire.

-Désolée, c'était plus fort que moi. C'est juste que je ne vois pas l'intérêt de lire une histoire fictive pour passer le temps.

Là j'étais limite outrée. Comment pouvait-elle dire ça ? C'était incroyable. Les histoires fictives... C'est tous pleins d'univers parallèles qui n'ont qu'un seul but : nous faire voyager, rêver.
Je n'écoutais qu'à moitié la suite de ses paroles. C'était un affront ce qu'elle avait dit. Mais en gros, après elle avait un dit un truc du genre ''Les livres c'est seulement pour les raisons particulières. La littérature ça m'apporte rien.''. Franchement, cette médecin me décevait. J'avais juste envie de lui sauter dessus et de lui faire manger un livre pour qu'elle comprenne si la littérature ne lui apportait rien. Pour une fois ça lui apportera des nutriments. Mais ça serait un sacrilège de détruire un livre...
Kristal continua avec une question :

-Mais dis-moi, c'est la première fois que tu viens me parler en-dehors du lycée, ta brûlure au visage te fait mal c'est ça ?

Ma brû... Oh. Ma brûlure. J'étais tellement en colère face à son comportement anti-littérature que j'avais complètement oublié ma brûlure. Cette Miranda... J'allais peut-être garder une marque d'elle toute ma vie... Mmh...
Je me levais en laissant mon sac et mon livre sur le banc.

-Pas du tout ma chère. Je me promenais en ville – j'ai même des affaires de bain au cas où l'envie de me baigner me prenait – et en passant dans le parc je t'ai vu seule sur ce banc.

Je faisais semblant d'avoir oublié son affront et lui souriait grandement.

-Je n'allais pas laisser une pauvre femme seule sur son banc. Cela se voyait clairement que tu vivais mal ta vie avant mon arrivée. Heureusement que je suis là.

Avec pour conclure la phrase un petit clin d’œil. Et je m'arrêtais d'un coup. Je réalisais qu'en agissant comme ça je ressemblais beaucoup à Dorofey. Cet homme commençait-il à déteindre sur moi ? Mon Dieu. Mais en plus c'est que ça me plaisait...
Je m'avançai vers le banc et m'emparai de mon roman. Je reculais à nouveau et mis le livre bien en évidence devant Kristal.

-En plus, ce grand hasard, me permet de te passer ce livre. Je me disais qu'il pourrait te plaire. Je ne l'ai pas encore lu, mais il est génial. Je sais que y a du trafic de quelque chose. Genre organes. La petite dans le livre elle comprend rien à sa vie et elle tente de semer des gens.

Meilleure résumé de livre au monde. Waouh, vu la tête de Kristal ça semblait tout sauf clair.

-Bon c'est vrai, on fait mieux comme description. Mais y va te plaire je suis sûre !

Je m'avançai donc vers elle et lui collait le livre presque sous le nez.

-Liiiiiiiis le. Tu verras c'est génial la littératuuuuuure.

Oui. J’exagérais un peu. Mais il fallait bien que cette pauvre fille lise autre chose que des Encyclopédie et des factures. Elle ratait clairement quelque chose. Et puis si elle voulait, elle pouvait me forcer à faire un truc que je veux pas. Je suis toujours partante pour jouer à ce genre de petit défi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Sam 13 Aoû - 15:07


Kristal eut du mal à réprimer un sourire lorsqu'elle vit la mine tout à fait déconfite de la bibliothécaire à l'entente de sa réponse au sujet de ses lectures personnelles. Pauvre Astrid, elle devait vraiment être déçue. Ça n'étonnait pas vraiment le médecin qu'elle réagisse de la sorte – après tout, si elle avait dit la même chose à son collègue féru de littérature, il lui aurait probablement déboîté l'autre épaule pour lui exprimer sa désapprobation. Elle ne s'en sortait donc pas si mal que ça avec Astrid. Pour le moment, en tout cas.
A la mention de sa brûlure, la jeune femme se leva, laissant son sac ainsi que son petit livre sur le banc. Kristal la suivit du regard, l'observant se placer face à elle, arborant un air difficile à analyser.

- Pas du tout ma chère. Je me promenais en ville - j'ai même des affaires de bain au cas où l'envie de me baigner me prenait - et en passant dans le parc je t'ai vu seule sur ce banc.

Astrid arborait maintenant un immense sourire sur son visage. La réponse de sa collègue ne l'aurait donc finalement pas choqué après tout ? Kristal s'en étonna, penchant légèrement la tête sur le côté, un sourcil levé.

- Je n'allais pas laisser une pauvre femme seule sur son banc. Cela se voyait clairement que tu vivais mal ta vie avant mon arrivée. Heureusement que je suis là.

Astrid agrémenta ses paroles d'un clin d’œil taquin, qui fit légèrement sourire le médecin. C'est drôle, elle n'imaginait pas que la bibliothécaire avait ce genre d'humour, et c'était plutôt une agréable surprise à vrai dire. Elle hocha la tête, relativement amusée par la tournure que cette rencontre impromptue était en train de prendre. Sa collègue s'avança ensuite à nouveau vers elle, lui arrachant soudainement le petit roman qu'elle tenait des mains avec un enthousiasme déconcertant, avant de le lui mettre devant le nez - ce qui força Kristal à légèrement reculer sur son banc pour éviter de se prendre un coup au passage.

- En plus, ce grand hasard, me permet de te passer ce livre. Je me disais qu'il pourrait te plaire. Je ne l'ai pas encore lu, mais il est génial. Je sais que y a du trafic de quelque chose. Genre organes. La petite dans le livre elle comprend rien à sa vie et elle tente de semer des gens.

La jeune femme se perdait en paroles et on ne pouvait pas dire que l'éloge qu'elle tentait de faire de son petit ouvrage était particulièrement réussie. Kristal, un peu perdue dans ce fatras d'informations, cligna des yeux, cherchant du sens dans ce résumé maladroit. Du trafic de quelque chose, « genre organes ». Le sujet avait au moins le mérite d'être un minimum intéressant. Mais le médecin craignait fortement de relever bon nombre d'incohérences dans ce genre d'ouvrage qui risquaient de totalement gâcher sa lecture, comme d'habitude. C'est ce qu'elle reprochait le plus aux romans en fait : les incohérences et erreurs liées au manque de connaissance de leur auteur à propos du sujet qu'ils décrivaient.
Astrid enchaîna, toujours avec autant d'enthousiasme.

- Bon c'est vrai, on fait mieux comme description. Mais y va te plaire je suis sûre !

Elle s'avança ensuite encore un peu plus vers elle, agitant maintenant son livre à seulement une poignée de millimètres de son visage, alors que Kristal ne pouvait plus reculer davantage. Astrid avait l'air vraiment convaincue de ce qu'elle disait, mais il fallait dire que le médecin était maintenant plus effrayée de se prendre le coin du livre dans le visage à cause de l'enthousiasme de sa propriétaire que de ne lire l'ouvrage en question.

- Liiiiiiiis-le. Tu verras c'est génial la littératuuuuuure.

Pour être persistante, cette jeune femme battait des records : même Jun n'était pas aussi insistant lorsqu'il essayait de la rallier à sa cause. Évitant de peu un coup du roman sur la figure, Kristal finit par empoigner le livre qu'Astrid lui agitait sous le nez, avant que celle-ci ne finisse par lui crever un œil par inadvertance. Elle jeta un œil rapide à la couverture de celui-ci, puis leva les yeux vers le visage souriant de la bibliothécaire face à elle. Le médecin soupira, puis porta le petit livre à son front, adressant le signe de sa résignation à sa collègue. Elle reposa ensuite la main qui tenait le roman sur ses genoux, avant de s'adresser à elle, un sourcil levé.

- C'est bon, c'est bon, je me rends. J'ai compris, je le lirai ton bouquin, on verra bien si son contenu sera à la hauteur du résumé si alléchant que tu m'en as fait.

Elle se pencha ensuite légèrement sur sa gauche, puis rangea le petit ouvrage dans la poche intérieur de sa sacoche, en profitant au passage pour également ranger son encyclopédie dans la poche principale : appelez-ça l'intuition, mais quelque chose lui disait qu'elle n'aurait pas l'occasion de reprendre sa lecture avant un bon moment. Une fois les deux livres soigneusement rangés, Kristal se leva, jetant son sac sur l'épaule, puis se dirigea vers Astrid d'un pas lent, un regard soudain glacial planté sur elle. Si déjà elle acceptait de lire son bouquin, autant s'amuser un petit peu avec la bibliothécaire par la même occasion.
Elle s'arrêta à quelques pas de la jeune femme, puis posa sa main sur son épaule, avant de lui murmurer à l'oreille, d'une voix douce mais menaçante.

- Par contre, tu t'exposes au risque que j'aille moi-même vendre tes organes au marché noir s'il s'avérait que cette lecture n'était qu'une perte de temps, j'espère que tu t'en rends compte.

Elle s'éloigna ensuite quelques peu de la bibliothécaire, gardant un masque sévère durant encore quelques secondes, avant de laisser échapper un petit rire cristallin. Ah, qu'est-ce qu'elle aimait jouer avec les nerfs des gens qui ne la connaissaient pas, c'était toujours un régal ! Travailler avec des crapules en tout genre lui avait permis de développer un don certain pour l'intimidation, et cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'utiliser ça pour déstabiliser qui que ce soit : Jun la connaissait trop bien pour que ça ne fonctionne sur lui, et elle n'avait pas foncièrement envie de traumatiser ses patients au lycée. Astrid ne le savait pas, mais elle venait réellement d'éclairer sa journée.

Laissant à sa collègue le temps de se remettre de ses émotions, Kristal réfléchit quelques instants, sa main portée sur son menton, pensant soudain à quelque chose concernant la femme face à elle. A vrai dire, Astrid tombait plus que bien, maintenant qu'elle y réfléchissait, et elle était peut-être même la personne parfaite pour l'aider. Le médecin avait cru comprendre que le pouvoir de sa collègue était lié aux écrits et au passé, ce qui venait de lui donner une idée.

- Dis-moi... Tu comptais aller à la plage tu disais ? Je peux t'y accompagner si tu veux et lire ton bouquin là-bas, et si tu m'aides avec une petite course un peu spéciale en faisant un détour par l'hôpital, je te pardonnerai même de m'avoir empêché de continuer mes recherches tranquillement. Deal ?

Kristal lui tendit le bras, prête à signer ce petit pacte avec la bibliothécaire. Ses yeux mauves étaient plantés dans ceux d'Astrid, la jeune femme galvanisée à l'idée de pouvoir ironiquement gagner un temps fou grâce à la personne qui venait de la déranger dans son travail.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Dim 4 Sep - 13:05


Oh ! Il me semblait que j'avais gagné. Kristal avait pris le livre en main. Je le lâchais donc et reculais un peu, affichant un grand sourire. Je la vis regarder la couverture. Mais pas longtemps. Parce qu'elle retourna directement son regard vers moi. Et elle soupira. Ah ! Elle était résignée. J'avais vraiment gagné. Elle porta le livre à son front avant de le poser sur ses genoux.

-C'est bon, c'est bon, je me rends. J'ai compris, je le lirai ton bouquin, on verra bien si son contenu sera à la hauteur du résumé si alléchant que tu m'en as fait.

Elle se moquait de moi un peu là. Mais c'était pas grave. Elle allait donc lire mon livre. J'étais donc contente. Et ça se lisait sur mon visage. Une petite victoire pour Astrid, mais une grande victoire pour la littérature.
Je souriais et Kristal rangea mon livre dans son sac. Elle rangea aussi son encyclopédie de l'enfer. Oui de l'enfer, c'était pas possible d'assimiler autant d'informations comme ça. Cette médecin devait vraiment être passionnée.

Par contre. Kristal venait de se lever et je n'aimais pas trop le regard qu'elle venait de diriger sur moi. C'était assez… Non. Mais. En plus elle avançait vers moi. Ça ne me rassurait pas trop. Avec un autre regard oui, mais pas celui-là.
Elle posa sa main sur mon épaule. Sa voix, pourtant douce, me fit frissonner.

-Par contre, tu t'exposes au risque que j'aille moi-même vendre tes organes au marché noir s'il s'avérait que cette lecture n'était qu'une perte de temps, j'espère que tu t'en rends compte.

Je ne pus m'empêcher quelques tremblements. Elle semblait si sérieuse. Elle faisait vraiment du trafic d'organes ? Non… Quand t'es médecin dans un lycée tu peux pas faire ça… Enfin… Je n'en savais rien. Xényla était pas un lycée normal. Donc… Tout est possible…
Elle cessa le contact sur mon épaule et s'éloigna un peu. Elle avait toujours ce visage si… Raaah… Je n'aimais pas ça. J'avais un sourire sur le visage. Mais un sourire purement anxieux. Je n'arrivais pas à le retenir. Comme mes tremblements. Je faillis même baisser les yeux quand j'entendis un petit rire sortir de la bouche de Kristal. Un rire… Mais… Elle s'était moqué de moi ? Elle… Ouf. Je soufflais légèrement.

Me voilà rassurée en partie. Mais il me fallait un peu de temps pour m'en remettre. Je respirais doucement. Ce n'était pas autorisé de faire ce genre de blagues… J'y avais vraiment cru pendant un moment.
Kristal, elle, semblait réfléchir. Elle avait posé sa main sur son menton et me regardait. Mais pourquoi ? Est-ce qu'elle avait encore une idée derrière la tête ? S'il vous plaît. Dites moi que ce n'était pas ça. Je n'aurais pas trop apprécié… J'étais un peu beaucoup crédule quand on avançait les bons arguments. Enfin, pas excessivement, plutôt sur les sujets où j'y connaissais rien.

-Dis-moi... Tu comptais aller à la plage tu disais ? Je peux t'y accompagner si tu veux et lire ton bouquin là-bas, et si tu m'aides avec une petite course un peu spéciale en faisant un détour par l'hôpital, je te pardonnerai même de m'avoir empêché de continuer mes recherches tranquillement. Deal ?

Oh ! Elle se souvenait que je comptais aller à la plage. Cela me fit sourire. Elle souhaitait donc m'accompagner. Je m'en foutais un peu de tout ce qu'elle avait dit autour. Le plus important était que j'avais réussi à la faire sortir de ses perpétuelles recherches. J'étais plutôt douée au final. Elle souhaitais un deal. Alors très bien.
Elle me tendait le bras. Forcément, c'était une bonne manière d’accepter un deal. Son regard était planté dans le miens. Ce qui me fit remarqué que elle aussi avaient les yeux violets. Amusant. Mais pas le temps de s'arrêter sur ce genre de détails. J'attrapais sa main et la serrais.

-Très bien ! J'accepte ton deal. Au moins, tu arrêteras de lire tes encyclopédies à longueur de journée.

Un petit sourire amusé et je lâchais sa main. Sans attendre plus longtemps, je récupérai mon sac sur le banc. Si nous voulions rejoindre la plage avant qu'il ne soit trop tard, c'était maintenant. Mais… C'était quoi déjà la chose qu'elle voulait qu'on fasse avant ? Une petite course spéciale dans un hôpital ? Mmh… Ce n'était pas très clair. Je retournais vers Kristal.

-C'est quoi ta course dans un hôpital ? Non parce que je vais peut-être pas t'être super utile. Je suis bibliothécaire pas infirmière.

C'était vrai quoi. C'était plutôt étrange de me demander de l'aide à moi. Mais bon… Peut-être qu'elle profitait de m'avoir sous la main. C'était sûrement ça. Mais bon, au moins elle venait à la plage avec moi et allait même lire mon livre. Fabuleux. J'allais pouvoir apprendre à mieux connaître cette femme si mystérieuse pour moi. Mmh… Je ne savais pas trop pourquoi j'avais tant envie d'en apprendre plus, mais… Avouons-le, c'était toujours intéressant. Mon ancienne curiosité de Passion n'avait absolument pas disparue.
Je fixais Kristal qui avait déjà son sac. Elle avait juste à me montrer la direction et je la suivrais.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Dim 9 Oct - 13:22


La main tendue devant elle, Kristal observa le visage de sa collègue s'illuminer d'un fin sourire. Indubitablement, le médecin interprétait cela comme une bonne nouvelle - et en effet, Astrid empoigna bien vite sa main pour la serrer, l'air tout à fait radieuse, confirmant ainsi son impression. La bibliothécaire n'avait pas la poigne particulièrement forte, mais son geste communiquait une certaine détermination. Le regard planté dans celui de la nymphe, elle prit la parole.

- Très bien ! J'accepte ton deal. Au moins, tu arrêteras de lire tes encyclopédies à longueur de journée.

Toujours souriante, Astrid lâcha la main de sa collègue, avant de ramasser son sac qu'elle avait posé sur le banc un peu plus tôt. La perspective de pouvoir empêcher Kristal de passer ses journées le nez plongé dans ses livres de médecine semblait lui avoir insufflé un souffle impressionnant de motivation. Le médecin n'aurait su expliquer pourquoi, mais l'enthousiasme dont faisait preuve cette jeune femme était particulièrement communicatif, ce qui lui arracha un autre sourire.
Une fois son sac récupéré, la bibliothécaire se tourna à nouveau vers elle, un air interrogateur ayant fait son apparition sur son visage.

- C'est quoi ta course dans un hôpital ? Non parce que je vais peut-être pas t'être super utile. Je suis bibliothécaire pas infirmière.

L'interrogation de la jeune femme était tout à fait compréhensible, mais elle n'en amusa pas moins Kristal. Astrid pensait-elle vraiment qu'elle lui aurait demandé quoi que ce soit qui nécessite la moindre connaissance en matière de médecine ? C'était naïvement adorable, il fallait bien l'avouer, mais plus qu'improbable.
Le médecin la rassura immédiatement d'un signe négatif de la main, avant de lui répondre, le ton de sa voix trahissant un certain amusement de sa part.

- T'en fais pas, c'est pas d'une infirmière dont j'ai besoin, je pense que je peux m'occuper moi-même de ce qui relève du domaine strictement médical.

Elle se pencha ensuite légèrement pour explorer l'intérieur de sa sacoche, à la recherche de quelque chose. Autant expliquer tout de suite à sa collègue en quoi elle allait avoir besoin de son aide, il était parfaitement inutile d'attendre plus longtemps pour le faire. Après quelques secondes, ses doigts entrèrent en contact avec l'objet de sa recherche, qu'elle ne tarda pas à sortir du sac. C'était un simple petit papier plié en deux, ainsi qu'un stylo qu'elle avait coincé entre ses doigts. Kristal le déplia, avant de se pencher pour le poser à plat contre le banc. On pouvait y lire le titre d'une thèse, suivi de la simple signature de quelqu'un, qu'elle accompagna rapidement de sa propre signature en-dessous de la première.
La jeune femme se releva ensuite vers Astrid, repliant le papier tout en lui expliquant la nature du coup de main dont elle allait avoir besoin.

- J'ai juste besoin que tu ailles récupérer un document pour moi à la réception. Tu auras juste à leur donner ce papier - elle tendit la petite note en question - pour qu'on te le passe, rien de plus, rien de moins. Je pourrais le faire moi-même, mais si je me pointe là-bas on va jamais me laisser mon aprem tranquille.

La dernière phrase avait été volontairement appuyée pour attirer l'attention d'Astrid. Le médecin avait comme l'intuition que cet argument allait finir de convaincre cette jeune femme de l'aider sans poser plus de questions, au vu de ce qu'elle avait pu lui dire plus tôt. Elle trouvait cela relativement drôle qu'une collègue qui la connaisse à peine cherche à la sortir de son ardeur au travail et à la recherche au dépit de l'amusement, mais ne lui en tenait finalement pas rigueur : Astrid était curieusement amusante, en fait.
Kristal lui adressa un clin d’œil rieur, espérant que ce qu'elle était sur le point de dire fasse réagir Astrid en sa faveur.

- Et ça serait dommage que je t'abandonne comme ça, tu ne penses pas ?

Elle agrémenta cette dernière question d'un rire amusé, tout en commençant à marcher en direction de l'hôpital. Elle ne doutait pas que sa collègue ne tarderait pas à lui emboîter le pas. Le bâtiment ne se trouvait pas si loin que ça du parc si elles marchaient à un rythme correct, aussi elles auraient rapidement fait cette course.

_______________


Comme escompté, les deux jeunes femmes eurent vite fait de passer à l'hôpital pour récupérer le document qui intéressait le médecin. Astrid n'avait pas posé de questions à son propos sur le chemin de la plage, sa collègue l'en ayant dissuadé en lui promettant de lui expliquer plus tard, et elles arrivèrent bien vite au niveau de la plage. Une fois sur place, Kristal se tourna vers sa collègue, une main sur la hanche, un sourcil inquisiteur levé à son attention.

- Bon, maintenant qu'on est là, tu veux faire quoi ?

Le médecin espérait qu'elle n'ait pas fait une erreur en proposant d'accompagner Astrid ici : le temps étant particulièrement ensoleillé, les deux collègues étaient loin d'être les seules à avoir eu l'idée de se rendre à la plage. Celle-ci grouillait d'enfants et de jeunes adultes en tous genres, et Kristal priait secrètement pour que la bibliothécaire leur trouve un endroit calme pour ne pas avoir à supporter les cris des plus excités d'entre eux.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Ven 11 Nov - 20:47


Non mais c'était vrai. Je me posais des questions. Une bibliothécaire pour une course dans un hôpital ? Idée bien farfelue, mais assez intéressante. De toute façon, si elle ne souhaitait pas m'en parler tout de suite, je verrais bien par après.
Mais, au final, il me semblait bien qu'elle voulait m'en dire un peu plus. Son signe de la main me fit comprendre qu'elle me donnait une réponse négative. À quoi, je ne savais pas exactement, vu que ma question ne pouvait pas être suivie d'un ''oui'' ou d'un ''non''. Mais elle étaya ce geste en parlant :

-T'en fais pas, c'est pas d'une infirmière dont j'ai besoin, je pense que je peux m'occuper moi-même de ce qui relève du domaine strictement médical.

Oooouh ! C'était donc ça ! Très bien. Si elle avait besoin de moi pour tout autre chose, j'allais très certainement pouvoir l'aider. J'avais envie de l'aider donc bon, j'allais pouvoir y arriver.
Elle fouilla un moment dans sa sacoche. Elle devait certainement chercher quelque chose d'important. Ou peut-être, tout simplement, quelque chose pour m'éclairer un peu plus sur ce que j'allais devoir faire pour l'aider. C'était sûrement ça du coup. Elle fouilla et finit par sortir quelque chose de son sac. Un bout de papier ? Oh… Donc tout était écrit sur un si petit bout de papier ? Ça ne devait donc pas être quelque chose de très compliqué ! Je souris, ça allait être facile, je l’espérais en tout cas. Avec, elle avait aussi sorti un stylo.

Après avoir déplié le papier, elle se baissa pour le poser sur le banc. Je me rapprochai un peu d'elle pour tenter de comprendre. Mais elle ne fit que signer le bout de papier avant de se remettre droite. Elle le replia et me regarda droit dans les yeux.

-J'ai juste besoin que tu ailles récupérer un document pour moi à la réception. Tu auras juste à leur donner ce papier pour qu'on te le passe, rien de plus, rien de moins. Je pourrais le faire moi-même, mais si je me pointe là-bas, on va jamais me laisser mon aprem tranquille.

Juste ça ? Mais c'était vraiment facile… J'attrapais le bout de papier et le rangeai dans ma poche sans poser plus de questions. Parce que de 1. j'allais pouvoir l'aider. Et de 2., comme elle l'avait dit, elle allait avoir tout l'après-midi de libre. Pour ça, j'étais prête à aller demander un document à l’accueil d'un hôpital. Mais par contre… Encore un document médical ? Qu'est-ce qu'on allait bien pouvoir faire de cette femme ? J'avais l'impression qu'elle ne pensait vraiment qu'à ça. Heureusement que j'étais là pour rattraper tout ça.
Et là, cette chère médecin me fit un clin d’œil pour ajouter :

-Et ça serait dommage que je t'abandonne comme ça, tu ne penses pas ?

Et un petit rire pour agrémenter le tout ? Mais oui ! Elle était sur la bonne voie. Et sur le chemin vers l'hôpital aussi. Elle ne traîne vraiment pas. Mais c'est une bonne chose, plus vite tout cela sera fait, plus vite, nous serrons à la plage.
Je lui emboîte donc le pas pour rejoindre le lieu de sa petite course que j'allais devoir effectuer. J'allais y arriver, rien de plus simple !

◄▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬►

En ressortant de l'hôpital et en arrivant devant Kristal, je lui tendis le machin et la gratifiai d'un magnifique :

-Tadaaaaaam !

Et oui, j'étais fière sur ce coup-là. J'avais parfaitement accompli ma mission. On avait tenté de me soutirer des informations sur Kristal, mais j'avais réussi à m'en sortir sans dire qu'elle se trouvait dehors quelque part. Franchement, elle pouvait être fière de moi également.
J'avais quand même envie d'en savoir un peu plus sur ce qu'elle m'avait fait chercher, mais elle ne semblait pas vouloir sur le moment. Elle me l'avait même clairement dit. J'allais devoir attendre ''plus tard'', tant de précision, c'était fabuleux. Mais ce n'était qu'un détail. Maintenant que ceci était fait, on allait pouvoir être tranquille à la plage.

Avec le beau temps de la journée, la plage était pas mal bondée. Bon… Il fallait s'en douter un peu. Il y avait des personnes seules, des couples, des groupes d'amis, mais aussi des familles avec des petits enfants. Ils étaient tellement mignons à se courir après dans tous les sens, à faire des châteaux de sable. Je me rappelais que quand j'étais petite, j'adorais en faire. Ils ne ressemblaient jamais à grand-chose, mais j'étais tellement contente.
Kristal se tourna vers moi. Elle semblait curieuse de savoir quelque chose. C'était marrant de voir son sourcil se lever.

-Bon, maintenant qu'on est là, tu veux faire quoi ?

Mmh… Très bonne question tient. Seule, j'y avais bien réfléchi, me baigner, profiter du soleil et repartir avant qu'il fasse nuit. Mais à deux ? C'était plus compliqué, elle ne devait certainement pas avoir de quoi se baigner.
Je réfléchissais en scrutant la plage du regard. Je cherchais un endroit un peu calme et je finis par en trouver un.

-Hum… On pourrait commencer par aller là-bas. Non ?

Bien sûr que si. Je ne lui laissais même pas l'occasion de me répondre que j'allais déjà dans cette direction. Qu'est-ce qu'on allait bien pouvoir faire ? Je n'allais pas arriver là-bas et juste lui dire qu'au final, je n'en avais aucune idée… Elle risquait vraiment de me juger très très fort à ce moment-là. Une réflexion intense s'installa donc en moi. Ah ! J'avais trouvé une idée. C'était parfait.
J'attendais donc que nous eûmes fini de traverser la plage et que nous eûmes atteint la zone que j'avais désignée, pour lui dire ma magnifique idée. Je m'arrêtai et posai mon sac sur le sol. Puis, je me tournai vers Kristal, un grand sourire sur le visage.

-Je me suis dit, que si déjà, je t'ai traîné ici, tu pourrais choisir ce qu'on va faire.

Je n'allais bien sûr pas m'arrêter là, ça ne suffisait pas à mon avis. C'était important que je me justifie là-dessus.

-Parce que… J'ai prévu de quoi me baigner, mais… Je me dis que ça se fait pas trop de te laisser seule sur la plage.

Encore un petit sourire plein d'enthousiasme qui me fit réaliser autre chose. Un argument de poids en plus. Parce qu'à chaque mouvement de mes joues, je sentais le pansement. Je ne pouvais pas me baigner - et encore moins dans la mer - avec ma blessure… Je l'avais presque oubliée. Je pointais donc le pansement :

-En plus… Je ne peux pas vraiment me baigner avec ça… Donc vas-y ! Décide !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DCs : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

¤~----< Astrid plonge dans un livre en SteelBlue. >----~¤
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~☆~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
I ▲ Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid] Sam 12 Nov - 17:47


- Hum… On pourrait commencer par aller là-bas. Non ?

Après avoir observé la plage quelques instants, Astrid semblait avoir trouvé l'endroit où elle voulait se poser. Elle était même assez sûre d'elle pour avoir pressé le pas dans la direction qu'elle avait vaguement montré à sa collègue, celle-ci la suivant avec confiance. Si Kristal n'était pas particulièrement fan de la plage, elle profitait tout de même de la sensation du soleil sur son visage, baladant son regard le long de la plage pour observer les gens qui les entouraient.
Après un certain temps à traverser la plage sans un mot, les jeunes femmes arrivèrent à un endroit un peu plus dégagé, où elles n'auraient pas à jouer des coudes avec des voisins trop bruyants. La bibliothécaire y posa son sac, avant de se tourner vers Kristal, un immense sourire aux lèvres.

- Je me suis dit, que si déjà, je t'ai traîné ici, tu pourrais choisir ce qu'on va faire.

C'était un cadeau empoisonné que la bibliothécaire venait de lui faire : Kristal n'allait jamais à la plage, ça n'était clairement pas son endroit de relaxation de prédilection et elle n'avait aucune idée de ce qu'elles pourraient bien faire ici.
Mais avant qu'elle ne puisse réellement réfléchir à cette question, Astrid reprit la parole, un sourire toujours accroché aux lèvres.

- Parce que… J'ai prévu de quoi me baigner, mais… Je me dis que ça se fait pas trop de te laisser seule sur la plage.

Sur ce point-là, le médecin eut du mal à ne pas partager son amusement à sa collègue. Se baigner ? Il était clairement hors de question pour elle d'aller à l'eau, maillot de bain ou non, mais elle n'aurait pas reproché à Astrid de s'y jeter en la laissant sur la plage. Elle lui aurait laissé le temps de finir son bouquin rapidement et de lui en donner ses impressions directement, mais visiblement, ça n'était pas dans ses plans. La bibliothécaire était trop courtoise pour abandonner Kristal à sa solitude, c'était adorable.
Attirant à nouveau l'attention de sa collègue, Astrid pointa du doigt le pansement qui ornait sa joue, résultat de son combat avec la stupide nymphe de l'acide lors de la Battle School.

- En plus… Je ne peux pas vraiment me baigner avec ça… Donc vas-y ! Décide !

C'est vrai, Kristal n'avait pas eu le temps de s'occuper de la blessure de la pauvre bibliothécaire après son combat avec Miranda. Elle était trop occupée à soigner d'autres cas plus graves, comme celui du gardien, ou d'Abigail, qui avait bien plus souffert de son combat contre l'acide qu'Astrid.
Lui adressant un sourire qui se voulait rassurant, le médecin posa son sac sur le sol, avant d'approcher sa main de la joue de sa collègue.

- D'abord, laisse-moi m'occuper de ça tu veux ?

S'assurant que la jeune femme face à elle ne reculait pas au contact de ses doigts contre sa peau, Kristal enleva doucement le pansement qui ornait sa joue, pour examiner la brûlure qui l'ornait. Honnêtement, Astrid avait été pas mal épargnée par Miranda, lorsqu'on comparait cette blessure à celles qui avaient été infligées à sa collègue professeure d'Histoire Humaine.
En passant ses doigts sur les brûlures de la bibliothécaire, Kristal laissa s'échapper son pouvoir, sentant la chaleur de celui-ci courir sur la peau d'Astrid. Se trouvant face à une adulte et ne craignant pas de l'effrayer avec les effets secondaires de son pouvoir, la jeune femme garda les yeux ouverts, pour se concentrer plus efficacement sur l'effacement de la brûlure : c'était tout de même bien plus simple de pouvoir observer de ses yeux de l'avancement des soins, même si elle imposait ainsi la vision de ses yeux qui s'illuminaient à sa collègue.

Une fois la blessure totalement effacée, le médecin mit fin à la propagation de son pouvoir, ses yeux perdant la lumière qui les avait pris pour progressivement revenir à une douce couleur violette. Elle gratifia ensuite sa collègue d'un fin sourire, une idée germant tout à coup dans son esprit.
Elle pointa du doigt la joue d'Astrid, là où il n'y avait maintenant plus aucune trace de sa brûlure passée, avant de lui adresser son idée.

- Et pour la suite... Qu'est-ce que tu dirais qu'on t'apprenne à éviter ce genre de blessure à l'avenir ?

Elles avaient l'après-midi devant elles, et l'environnement était idéal pour apprendre à cette jeune femme quelques rudiments d'auto-défense. Le médecin ne savait trop pourquoi, mais elle avait envie d'aider cette brave bibliothécaire à sortir de sa zone de confort. Comme elle, Astrid était un Joker, et bien qu'elles ne parrainaient pas la même classe, Kristal s'était déjà légèrement inquiétée de la capacité de celle-ci à se défendre en cas d'attaque de certains élèves.
Si la bibliothécaire acceptait sa proposition, elle allait peut-être aider une classe « adverse », mais la seule chose qui lui importait, c'était de faire gagner ce bout de femme en confiance. Car pour le moment, il suffisait de la regarder pour se rendre compte que malgré sa victoire à la Battle School, Astrid était certainement la cible la plus facile parmi tous les Jokers du lycée.

Le sourire au lèvres, Kristal attendait une réponse. Peut-être cette journée marquait-elle le début d'une nouvelle relation entre sa collègue et elle, malgré les différences qui opposaient les deux jeunes femmes ? L'avenir seul pourrait répondre à cette question.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dr. Kristal Zhang Lya
Ce médecin pansera vos plaies en Lightseagreen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

DC : Mikhaïl M. M. - Gwendal M. - Astalée N. G.
Anthony G. K. - Caelan A.

avatar
I ▲ Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 422
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Donnant donnant [Kristal & Astrid]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Donnant donnant [Kristal & Astrid]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» donnant dannant !
» Kristal Wyden [ACCEPTEE] ~ Serdaigle (5e année)
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Une larme entre amour et haine
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cœur des Bermudes  :: 
HORS RP
 :: Poubelle :: Rps terminés
-
Sauter vers: